Suivez ce blog via Facebook

samedi 4 novembre 2017

Washington commence réellement à punir la violation des sanctions contre Pyongyang

* Une grosse tape sur la main!

Washington a évincé la banque chinoise Bank of Dandong du système financier des États-Unis pour sa coopération avec la Corée du Nord qui violait le régime de sanctions américaines et onusiennes contre Pyongyang.

Le Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN), le bureau du département du Trésor des États-Unis qui analyse les informations sur les transactions financières pour combattre la criminalité, a évincé la banque chinoise Bank of Dandong du système financier des États-Unis pour ses liens avec la Corée du Nord.

Selon le FinCEN, Pyongyang a utilisé cette banque pour avoir accès aux systèmes financiers internationaux et, notamment, à l'américain, malgré les sanctions des États-Unis et de l'Onu. Les millions de dollars obtenus grâce à ce schéma ont été dépensés dans la production d'armes de destruction massive et de missiles balistiques.

«Les actions d'aujourd'hui amélioreront la protection du système financier des États-Unis contre les schémas illégaux utilisés par la Corée du Nord pour éviter des sanctions et pour financer ses programmes d'armes», cite le communiqué en reprenant les mots du secrétaire du Trésor des États-Unis Steven Mnuchin.

En plus, le FinCEN a interdit aux institutions financières américaines de faire des affaires avec Bank of Dandong.

«Les banques et entreprises dans le monde entier doivent être attentives quand la Corée du Nord essaye illégalement d'obtenir un financement ou de faire du commerce», a indiqué M.Mnuchin.

Cela étant, Washington renforce la pression sur la Chine, le principal partenaire de la Corée du Nord, dont les échanges comptent au total pour 90% du commerce extérieur de Pyongyang.

Au mois de septembre, Donald Trump avait déclaré le renforcement des sanctions contre des compagnie et instituts financiers assurant le commerce, s'occupant du transport maritime dans ce pays et livrant des technologies à Pyongyang.

Le 12 septembre 2017, le Conseil de sécurité de l'Onu avait unanimement adopté la résolution sur le durcissement des sanctions contre la Corée du Nord à cause du nouvel essai nucléaire organisé par Pyongyang. Ce texte fixait des restrictions aux livraisons de produits pétroliers en Corée du Nord: les volumes de brut livrés ne devant désormais dépasser les indicateurs des 12 derniers mois. Qui plus est, Pyongyang n'est plus en mesure d'acheter des condensats — notamment de gaz naturel — ni de vendre son textile.

La Corée du Nord avait fermement condamné les sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu.

Source:
https://fr.sputniknews.com/international/201711031033743729-sanctions-banque-Chine-Pyongyang/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés