Suivez ce blog via Facebook

mardi 14 novembre 2017

Le «deuxième avertissement» pour l’avenir de la Terre, l’Apocalypse en vue?

* "L'homme est l'artisan du réchauffement climatique et il est coupable d'une apocalypse annoncée, où seules les autorités internationales peuvent intervenir pour empêcher le désastre."  

Voilà la prémisse et voici le programme: L'Agenda 21, plan d'action de l'ONU pour le 21ème siècle, est un contrat qui lie les gouvernements du monde entier à un plan global qui a comme ambition, grossièrement, de permettre à un maximum de citoyens de la planète de manger, d'apprendre, de communiquer  et d'assurer la préservation de la terre. Le concept du "développement durable" fait bien sûr partie du dictionnaire de l'Agenda 21, qui consiste en un renouvellement des ressources pour les générations futures.  

Mais derrière ce beau grand discours se cache des réglementations extrêmement restrictives comme l'inaccessibilité à des territoires "préservés", l'inaccessibilité à certaines ressources parce que détenues par le patrimoine mondial, l'ultra conservatisme des ressources au nom de la sauvegarde mondiale, etc.  Autrement dit, et pour faire court, l'ONU va devenir le dépositaire mondial de la Terre et de toutes ses ressources et va ainsi contrôler l'énergie, l'eau, la nourriture, l'agriculture et tous les aspects de la création.

Le réchauffement climatique, fausse doctrine colportée par des scientifiques à la solde des "maîtres à penser" et de "l'Industrie" de la gouvernance mondiale, fait partie des stratégies de l'ONU et de son Agenda 21 pour contrôler les activités humaines tenues responsables du réchauffement climatique.  

Une des priorités de l'ONU, de l'Assemblée générale, est la paix globale et la sécurité mondiale.  Prenez note de ces mots-clé, ils forment à eux seuls l'essence même de la mise en place d'un gouvernement mondial...

Dans le rapport, publié en 2009, intitulé "Les objectifs du Millénaire pour le développement", on trouve les objectifs stratégiques du développement durable.  À la page 55 du document (bas de page), on voit une illustration des continents ayant subi quelques modifications: le monde a été divisé en 10 régions.  Ce schéma des 10 "groupes régionaux" a été créé par les Nations Unies pour des raisons pas très élaborées dans le document (libre-échange, partenariat commerciaux?), mais il est permis d'associer la création de ces "royaumes" à la prochaine gouvernance mondiale.



Vingt-cinq ans après une première mise en garde d'une majorité de lauréats du prix Nobel, plus de 15.000 scientifiques de 184 pays lancent, dans une déclaration publiée lundi, un avertissement face aux risques de déstabilisation de la planète faute d'actions pour préserver l'environnement et les écosystèmes.

En 1992, l'ONG «Union of Concerned Scientists» avec plus de 1.700 co-signataires, avait émis «L'avertissement des scientifiques du monde à l'humanité» dans lequel ils argumentaient que l'impact des activités de l'homme sur la nature allaient probablement aboutir «à de grandes souffrances humaines» et «mutiler la planète de manière irrémédiable».

Un quart de siècle plus tard, ces scientifiques revisitent la mise en garde initiale dans une tribune qu'ils qualifient de «deuxième avertissement».

Disponibilité de l'eau potable, déforestation, baisse du nombre de mammifères, émissions de gaz à effet de serre: tous ces voyants sont dans le rouge et les réponses depuis 1992 sont décevantes, à l'exception des mesures internationales prises pour stabiliser la couche d'ozone dans la stratosphère, concluent ces scientifiques dont l'appel parait dans la revue BioScience.

«Dans ce document, nous avons examiné l'évolution de la situation des deux dernières décennies et évalué les réponses humaines en analysant les données officielles existantes», explique Thomas Newsom, professeur à l'Université Deakin en Australie, co-auteur de la déclaration.

Depuis 25 ans, la quantité d'eau potable disponible dans le monde per capita a diminué de 26% et le nombre des zones mortes dans les océans a augmenté de 75%, soulignent les chercheurs.

L'appel cite également la perte de près de 120,4 millions d'hectares de forêts converties pour la plus grande partie en terres agricoles et un net accroissement des émissions de dioxyde de carbone (CO2) et des températures moyennes du globe.

Les scientifiques pointent aussi l'augmentation de 35% de la population mondiale et une réduction de 29% du nombre de mammifères, de reptiles, d'amphibiens, d'oiseaux et de poissons.

Parmi les mesures recommandées, les auteurs de l'appel suggèrent la création d'un plus grand nombre de réserves naturelles terrestres et marines et un renforcement des lois contre le braconnage et des restrictions plus sévères du commerce des produits de la vie sauvage.

Pour freiner la croissance démographique dans les pays en développement, ils préconisent une plus grande généralisation du planning familial et des programmes d'éducation des femmes [lire programmes de stérilisation et libre-accès à l'avortement] .

Source:

8 commentaires:

  1. Partie 1 de 2

    "L'homme est l'artisan du réchauffement climatique et il est coupable d'une apocalypse annoncée, où seules les autorités internationales peuvent intervenir pour empêcher le désastre."

    Il est bien évident qu'on veut dire par là que c'est la plus grande majorité de l'humanité qui est responsable de cette situation.

    Le fait est cependant que ce sont les élites occultes de cette planète qui dictent les façons de procéder aux différents gouvernements du globe et qui obligent tous les autres êtres humains à vivre de la façon dont ils vivent, ce qui fait de ces élites les seuls et véritables responsables de toute cette merde.

    Même en mettant de côté la question de l'énergie libre que Nicolas Tesla semble être celui qui l'a fait connaître, question que les autorités officielles semblent reléguer dans le domaine des "théories de la conspiration", avec tout ce qui existe aujourd'hui comme technologie, en arrêtant de produire toutes les maudites cochonneries qui ne servent strictement à rien, également en se mettant à produire les seuls biens qui nous sont vraiment nécessaires, en veillant bien à les fabriquer tous de façon à ce qu'ils durent vraiment très longtemps selon un design permettant qu'ils puissent facilement être réparés, TOUTE la population humaine de cette Terre pourrait très facilement être nourrie, logée, habillée, éduquée, instruite et soignée de façon parfaitement acceptable, et la plupart des gens n'auraient à travailler que 4 ou 5 heures par semaine, le reste du temps pouvant être consacré à toutes sortes d'autres activités autrement plus bénéfiques au développement personnel et social, tout en permettant de réduire à un extrême minimum notre empreinte écologique sur cette planète.

    En acceptant le mode de vie qui leur a été entré de force dans l'esprit par tous les moyens mis à la disposition de ces élites, les gens ont tout simplement accepté leur mise en esclavage et c'est désormais tout ce qu'ils sont : des esclaves, mais insconscients de leur condition et ayant la ferme conviction qu'ils connaissent le vrai bonheur, celui que les élites leur ont fait miroiter et en quête desquels ils ont accepté le joug qu'on a mis sur leur dos, seul capable de leur faire atteindre ce bonheur de pacotille parfaitement illusoire.

    Ce n'est seulement que lorsque nous tous accepterons de reconnaître que ce qui vient d'être dit ici représente une bonne partie de la vraie réalité et que nous saurons tous aplanir nos différences afin que d'abolir définitivement l'état d'esclavage dans lequel les élites nous maintiennent, que ces élites perdront tout leur pouvoir : ils sont moins du 1% qu'on dit habituellement qu'ils représentent, si nous réalisons notre unité, non pas en tant qu'individus séparés les uns des autres, mais en tant qu'individus reliés les uns aux autres au sein de l'Unité Universelle transcendante, ILS SERONT PERDUS et on ne le reverra plus jamais.

    Fin de la partie 1 de 2.

    RépondreSupprimer
  2. Partie 2 de 2

    La reconnaissance de la réalité véritable de la transcendance universelle est seule capable de libérer l'humanité : renseignez-vous sur ce sujet, étudiez la véritable métaphysique, lisez René Guénon et ses pairs, pour ceux qui le peuvent, les autres, ayez donc l'humilité d'écouter ce que ces gens ont à dire même si vous ne le comprenez pas de prime abord.

    Les élites occultes de la planète ont tout fait pour faire croire que tout ce qui touche à la vraie spiritualité n'est qu'illusion puérile et que ce qui est offert à la convoitise de tous représente le seul vrai bien et la seule réalité. La vérité est exactement l'inverse car tous ceux qui dominent l'humanité font partie de la Grande Rébellion contre l'Être Suprême, c'est-à-dire tous ceux qui ont refusé le Chemin tracé qui conduit vers la Grâce et la soumission docile au Bien Suprême et qui ont voulu s'instituer eux-mêmes comme les vrais dieux dominant tous les autres êtres qui ne devaient plus être que de simples créatures devant leur servir de serviteurs, afin qu'eux, les êtres dominants, puissent continuer à vivre en tant que dieux qu'ils se croient être.

    Ceux qui refusent cela ne sont strictement que des esclaves qui acceptent leur condition d'esclavage et qui ne méritent pas plus le droit à la vie que tous ceux qui veulent maintenir tous les autres en cet état.

    Fin de la partie 2 de 2.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Isabelle,

    Que penser de l'agenda 21....?

    Si l'on se place dans la position du défenseur de la nature, tout cela semble en effet fort intéressant et motivant.

    Le vrai problème c'est le revers de la médaille, nous savons que depuis des millénaires l'homme est dominé.
    Chacun pourra y trouver sa réponse sur cet état de fait.
    Les religieux nous parlerons du pécher originel, d'autre de la venue d'êtres en provenance d'une autre planète....?

    Ce qui est certains c'est que nous parlons tous de la même chose, des mêmes problématiques, des mêmes personnes, en conclusion, il y a bien eu une situation sur terre qui a fait que nous en sommes là aujourd'hui.

    Mais, pour que la majorité des humains puissent tomber dans le piège, il faut en effet se parer d'habits de lumière pour illuminer les conscience de la majorité.

    Pour ceux et celles, qui ont ouvert leur conscience, il en est tout autrement.
    Au départ de la création, l'homme vivait en harmonie avec tout ce qui pouvait l'entourer.
    Le jardin d'Eden à véritablement existait sur terre en Mésopotamie terre de Sumer et des Sumériens ce qui est l'Irak actuellement.

    Pour trouver une similitude entre ce qui si passe actuellement et le pillage des musés Irakien par les Américains des tablettes en argile Sumériennes.... Mystère me direz-vous ?

    Pour mieux comprendre les choses, je vous invite à lire le livre d'Hénoch, de vous documenter sur les écrits de Zecharia Sitchin, d'Immanuel Velikovsky et de bien d'autres chercheur de vérité qui remettent en cause l'histoire.

    Bien entendu ces personnes seront décriés, car elles ont certainement mise à jour une partie de l'histoire de l'humanité.

    Lorsque l'on évoque la chute des anges déchus sur la terre et que le terme Annunaki correspond bien à ces êtres, "à ceux qui descendaient du ciel sur la terre". Ne parlons-nous pas des mêmes personnes?

    On y est, le pécher originel de l'homme ?

    Ou bien l'homme est-il victime d'une véritable conspiration qui lui cache son origine, son destin tout à fait volontairement.

    Le véritable conflit n'est-il pas sur le fond des choses et notamment de savoir qui sont encore aujourd'hui les divinités vénéraient par les religions.
    Cela donne aussi du sens au combat du Christ, vraiment du sens qui est-il venu dénoncer.

    Pourquoi, l'humanité vénérait un Dieu comme Baal, de la à lui offrir des sacrifices de sang (je vous invite au temple de Baalbeck et bien d'autres).

    Finalement tout est lié, notre passage terrestre est avant tout un combat spirituel pour retrouver le chemin véritable.

    Et comme le dit à juste raison Jésus, je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que part moi !

    La vérité ne peut rester cacher, il vous faut la chercher être la victime de railleries, mais, c'est ainsi depuis longtemps.

    Il y a dans les sociétés secrètes des confréries honnêtes qui depuis la nuit des temps connaissent la vérité.
    Il y en a d'autres qui aujourd'hui encore sont dans l'ombre du pouvoir et maintiennent le doute et organisent le monde.
    Dans tous les cas l'important est en chacun de nous, puisque nous sommes amenés à trouver le chemin de notre libération individuelle.

    Nous sommes une pièce du puzzle, qui est essentielle, je vous laisse cheminer avec vous-même.

    Chimère



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme on le dit au Québec: "Attachons nos tuques avec de la broche" parce qu'un sale temps arrive sur la planète!

      Supprimer
  4. Apparu par "hasard" sur face book ce matin.
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=759468357556684&set=a.175061739330685.1073741827.100004805804918&type=3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet extrait de livre exprime l'idée selon laquelle "La Vérité" est simple et facilement compréhensible par tous, si seulement elle est exprimée d'une façon également simple et compréhensible au lieu d'être exprimée avec le concours de termes savants et alambiqués qui cachent davantage cette Vérité qu'ils ne l'expriment vraiment.

      Ce qu'on voit là c'est l'expression non pas de "LA Vérité", mais du souhait que formule l'auteur à savoir que cette Vérité puisse être présentée d'une façon qui soit directement accessible et compréhensible à tous, tels que nous sommes actuellement.

      J'espère bien que l'auteur de ce livre exprime "La Vérité Pure" dans tout le reste de son livre et d'une façon simple et parfaitement compréhensible par tous, rien que pour prouver les affirmations qu'il fait dans cette page 242 de son livre. Je n'ai pas lu ce livre et j'ai de gros doutes à propos du fait que cet auteur ait pu exprimer "La Vérité" dans le restant de son livre, de la façon dont il vient d'être dit.

      Si "La Vérité" doit être exposée aux hommes, c'est nécessairement parce qu'ils ne la connaissent pas. S'ils ne la connaissent pas, c'est tout simplement parce que leur état actuel ne participe pas directement à "La Vérité" et qu'un travail de "transformation" doit d'abord avoir lieu avant que notre conscience puisse y participer directement.

      "La Vérité" est de nature spirituelle pure, c'est-à-dire qu'elle s'exprime en elle-même en tant que conscience pure, en dehors de toute forme : c'est pourquoi j'ai dit, et je ne suis pas le seul à le dire, qu'il faut d'abord un travail de "transformation" mot qui provient de la préposition latine "trans", qui veut dire "de l'autre côté", "au delà", "par delà", "par dessus", et du mot latin "formatio" qui veut dire "forme". Le mot "transformation" exprime donc l'idée du passage de quelque chose, notre conscience en l'occurrence, au delà du domaine formel de la réalité, ce qui la fait nécessairement déboucher dans le domaine spirituel "informel", c'est-à-dire "dépourvu de forme".

      Si on a bien compris ce qui vient d'être dit, on comprend alors que ce que cet auteur a exprimé comme idée représente une impossibilité pure car il laisse croire à tous ceux qui le lisent qu'on peut présenter simplement "La Vérité" à n'importe qui, là devant lui, tout bonnement. Or, si "La Vérité" pouvait nous être présentée directement devant nous, tels que nous sommes actuellement, c'est-à-dire depuis notre forme corporelle terrestre, c'est qu'elle-même nous serait présentée sous une forme quelconque, grossière ou subtile, c'est-à-dire sous la forme d'un objet corporel tangible ou sous la forme d'une idée, et toute idée appartient au mental qui est une réalité non pas de nature grossière ou corporelle, mais "subtile", comme nous l'apprend la "pensée traditionnelle".

      Or "La Vérité" est, comme il a été dit auparavant, quelque chose de nature parfaitement "informelle" : cela indique qu'elle ne peut absolument pas être comprise depuis notre état actuel, c'est plutôt à nous de nous "transformer", c'est-à-dire d'éveiller en nous ce qui participe directement au domaine spirituel, afin que depuis cette nouvelle condition nous puissions participer directement à "La Vérité". Lisez l'oeuvre de René Guénon afin d'y trouver le même point de vue et de vous en convaincre.

      Ceux qui verraient dans ce que je viens d'exprimer une preuve de ce que disait l'auteur de l'extrait peuvent bien acheter le livre dans lequel cet extrait se trouve et espérer y trouver "La Vérité", et tout ce que je pourrais répondre à cela est que "C'est beau rêver...".

      Supprimer
  5. Cet extrait provient de "Dans la Lumière de la Vérité" que je vous invite à lire.
    Willy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà possédé une copie de cet ouvrage, la version en trois volumes, mais je l'avais revendue après avoir lu un seul de ses tomes. J'ai trouvé l'ouvrage intéressant, plus "spirituel" que beaucoup d'autres livres prétendant étudier ou dévoiler ce type de connaissance, mais il m'a cependant laissé sur ma faim.

      Remarquez bien que je ne dis pas cela pour dire que cet ouvrage ne vaut rien, bien au contraire, je crois simplement qu'il n'était pas fait pour moi, du moins au moment où je l'ai lu en partie. Je crois qu'il est en mesure d'apporter quelque chose de valable pour ceux en qui ce livre trouve quelqu'écho.

      Il n'y a pas qu'un seul chemin qui conduise à la Vérité, mais il faut bien en emprunter un : personnellement, j'ai fait le choix de la métaphysique hindoue, telle que rapportée dans l'oeuvre de René Guénon. L'oeuvre de ce dernier touche cependant à un peu plus que cette métaphysique particulière, elle touche en fait à la "pensée traditionnelle" d'une façon assez large.

      Si j'ai fait ce choix particulier c'est parce que, de toutes les nombreuses lectures que j'ai pu faire dans le domaine de la spiritualité, en étirant au maximum l'élastique de la définition de ce terme, c'est que c'est seulement par la lecture de l'oeuvre de René Guénon que j'ai pu acquérir les éléments de connaissance de base vraiment essentiels qui m'ont permis de porter beaucoup plus loin les recherches personnelles que j'avais déjà entreprises dans mon jeune âge. Aucune autre oeuvre, je dis bien aucune, ne m'a fourni de tels outils.

      Si cette oeuvre, "Dans la Lumière de la Vérité", trouve un écho profond en vous et qu'elle vous aide à vous éveiller à la Vérité, approfondissez-en la connaissance, je ne fais pas partie des esprits étroits qui croient que la voie qu'ils suivent est la seule véritable et que toutes les autres conduisent aux affres de l'enfer.

      Pour ceux que cela intéresserait, on peut trouver une copie de ce livre en pdf ou en eBook sur le site suivant :

      http://abdruschin.ca/abdruschin-fr.html

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés