Suivez ce blog via Facebook

mardi 14 novembre 2017

La Corée du Nord s’est plainte ce lundi devant les Nations unies des manœuvres militaires conjointes des Etats-Unis et de la Corée du Sud, qualifiant la situation de « pire que jamais »

* Pyongyang alerte contre un risque imminent de guerre nucléaire à cause des porte-avions US

Voici la publication du média d'État nord-coréen Rodong Sinmun en date du 14 novembre:
L'exercice militaire conjoint autour des îles Paekryong et Yonphyong visant à une frappe préventive sur les principales cibles de la RPDC [Corée du Nord] était une provocation militaire délibérée et planifiée pour aggraver la situation de confrontation aiguëe. 
La situation dans la péninsule coréenne est actuellement dans la pire phase de tension dans laquelle une guerre nucléaire pourrait éclater à tout moment en raison des manœuvres imprudentes des États-Unis en vue d'une agression contre la RPDC. Ainsi, il est clair quelle phase catastrophique de tels jeux de guerre apporteront. 
Les bellicistes marionnettistes, désireux de provoquer une guerre, intensifiant la tension en collusion avec des étrangers, sont des harceleurs de paix et des traîtres à la nation qui ne peuvent être autorisés à s'en sortir. 
L'acte de provocation militaire des forces fantoches qui vont de l'avant avec le soutien de leur maître est un acte suicidaire où il creusent leurs propres tombes.
Dans une lettre au secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, l’ambassadeur de Corée du Nord à l’Onu, Ja Song-nam, a déclaré que les Etats-Unis « deviennent fous (...) en introduisant de l’équipement nucléaire dans et autour de la péninsule coréenne ». Trois groupes aéronavals américains sont actuellement impliqués dans des exercices militaires dans le Pacifique-Ouest. Un tel déploiement de force américain ne s’était plus vu dans la région depuis dix ans.

La Corée du Sud a déclaré que ces manœuvres, qui doivent s’achever mardi, sont une réponse aux « provocations » de la Corée du Nord, qui a multiplié ces derniers mois des tirs de missile et procédé à un sixième essai nucléaire. Mais Ja Song-nam a estimé que Washington portait la responsabilité de l’escalade des tensions. Il a également accusé le Conseil de sécurité des Nations unies « d’ignorer les exercices militaires nucléaires des Etats-Unis qui veulent à tout prix infliger une catastrophe à l’humanité ».

Les tensions entre Washington et Pyongyang sont alimentées par des échanges d’invectives réguliers entre Donald Trump et Kim Jong-un. Sur Twitter dimanche, le président américain a accusé le dirigeant nord-coréen de l’avoir insulté en le traitant de « vieux », ajoutant qu’il ne s’était jamais permis de traiter Kim Jong-un de « petit gros ».

Source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés