Suivez ce blog via Facebook

vendredi 6 octobre 2017

Pyongyang prêt à tester un missile «capable d’atteindre la côte ouest US»

* Je dois dire qu'à chaque fois que les médias, prenant leurs informations de hauts dirigeants militaires ou des services du renseignement, ont annoncé que la Corée du Nord était prête à faire un essai, ça s'est produit dans les jours suivants. "Le calme avant la tempête"??? 

Je prétends que la Russie et la Chine "jouent le jeu" des indignés devant les essais nord-coréens et face à l'entêtement de Kim Jong un, mais ces deux puissances risquent de soutenir militairement Pyongyang en cas d'attaque de Trump pour empêcher les troupes américaines de se déployer dans le pays, du moins ce qui en restera.

La Corée du Nord a annoncé être prête à effectuer le test d’un missile qui serait en mesure d’atteindre la côte ouest des États-Unis.

Les autorités nord-coréennes projettent de tester un missile capable de frapper la côte ouest des États-Unis, a déclaré Anton Morozov, membre du Comité de la chambre basse du parlement russe sur les relations internationales après sa visite à Pyongyang.

«Ils se préparent à de nouveaux essais de missiles à longue portée. Ils nous ont même montré des calculs mathématiques qui, selon eux, témoignent du fait qu’ils pourront atteindre la côte ouest des États-Unis avec leur missile.»

Comme l’a signalé M. Morozov en reprenant des hommes politiques nord-coréens, Pyongyang «dispose à la fois d’une technologie permettant à une ogive de pénétrer dans l’atmosphère et d’une technologie permettant de manœuvrer cette ogive».

«C’est pourquoi, dans un avenir proche, ils vont, si nous avons bien compris, effectuer un autre tir de missile à longue portée. Et, en général, leur attitude est assez guerrière», a-t-il résumé.

Les tensions autour des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord ne cessent de s'aggraver ces derniers mois, alors que Pyongyang multiplie les tirs de missiles. Pyongyang a récemment déclaré avoir achevé les préparatifs d'une frappe contre l'île de Guam, située dans l'océan Pacifique et qui abrite la base aérienne américaine d'Andersen ainsi que la base navale d’Apra Harbor.

Les autorités américaines ont, quant à elles, répondu par une démonstration de force. Des bombardiers US ont survolé une partie de la côte orientale de la Corée du Nord pour montrer que Washington dispose «de nombreuses options militaires».

Par la suite, il a été signalé qu'à la mi-octobre un groupe aéronaval de la marine américaine conduit par le porte-avions USS Ronald Reagan participerait à des manœuvres conjointes américano-sud-coréennes au large de la côte est de la Corée du Nord.

Source:

2 commentaires:

  1. Allez ping-pong!...renvoyer leur la balle à ces batards!...

    RépondreSupprimer
  2. J’espère qu'il sera détruit en plein vol. Il est temps que Kim la nouille apprenne ce qu'est la technologie militaire.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés