Suivez ce blog via Facebook

mercredi 4 octobre 2017

Le président russe, Vladimir Poutine, a déclaré mercredi qu'une attaque militaire mondiale pour désarmer la Corée du Nord est «en effet» possible. Mais il a également soutenu que les résultats seraient imprévisibles étant donné qu'il s'agissait d'un "pays fermé" et que des informations complètes sur l'emplacement de ses armes ne sont pas disponibles

* Poutine annonce, avec sagesse, la seule option possible pour une résolution du conflit qui oppose la Corée du Nord et les États-Unis. Mais les deux "crinqués" ne semblent pas dotés d'une raison suffisante capable de mettre fin à ces interminables jérémiades. 

Le président russe a exhorté tous les parties à se diriger vers un dialogue constructif, faisant clairement allusion à la guerre de mots entre Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

"Tous les parties doivent atténuer la rhétorique et trouver des moyens pour le dialogue en face-à-face entre les États-Unis et la Corée du Nord, ainsi qu'entre la Corée du Nord et les pays de la région", a déclaré M. Poutine. "Seulement cela aiderait à trouver des décisions équilibrées et raisonnables".

Poutine a déclaré que ce n'était pas son rôle de dicter la politique des États-Unis, mais a noté que la Russie partage une frontière avec la Corée du Nord, ce qui ne lui permet pas d'ignorer les tensions mondiales croissantes sur le programme nucléaire de la nation.

Lire la suite:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés