Suivez ce blog via Facebook

mercredi 11 octobre 2017

Agence de presse sud-coréenne: "Des forces spéciales de l'armée nord-coréenne ont effectué des exercices pendant plusieurs jours à la mi-septembre pour infiltrer, par parapentes, le Commandement des forces interarmées sud-coréennes à Séoul"

Un parapente est facile à utiliser, son équipement ne pèse que 3 à 4 kilogrammes. Les forces spéciales nord-coréennes pourraient porter leurs parapentes pliés sur le dos et voler d'un sommet pour saisir une cible dans une attaque surprise.

C'est la première fois que des membres des forces spéciales nord-coréennes effectuent des exercices d'infiltration en parapente destinés au poste de commandement des alliés [je saisis mal la signification du mot "alliés" dans cette phrase].

Selon les officiels, des soldats nord-coréens ont participé aux exercices de parapente sur un terrain d'entraînement qui abrite un bâtiment modèle du Commandement des forces interarmées.

On savait déjà qu'ils avaient construit un modèle du bureau présidentiel sud-coréen Cheong Wa Dae pour mener des exercices afin d'aiguiser leur capacité à se faufiler dans le Sud.

Les exercices utilisant des parapentes ont impliqué plusieurs équipes des forces spéciales de l'armée, de la marine et de l'armée de l'air du Nord, ont-ils dit.

Une source de la défense a exprimé l'inquiétude que le radar de l'armée sud-coréenne détecte à peine une attaque nocturne par des soldats parapentistes nord-coréens, disant: "Un parapentiste vole à basse altitude sans faire de bruit, cela pourrait être utile pour faire une attaque surprise, comme un drone "

La source a poursuivi: "Je crois que les forces spéciales nord-coréennes adoptent des méthodes d'infiltration étonnantes avec des ressources limitées." 

Une autre source de la défense a indiqué que les exercices nord-coréens avec des parapentistes avaient incité les forces sud-coréennes et américaines à mener leur exercice conjoint de défense aérienne à courte portée à la fin du mois dernier.

L'exercice comprenait l'unité de défense aérienne de la Corée du Sud et des soldats du 6ème bataillon américain, le 52ème Régiment d'Artillerie de Défense Aérienne. Il s'est tenu à Pocheon, au nord de Séoul, sans date précise donnée.

Cela a marqué la première fois que les alliés ont tenu un exercice combiné d'entraînement de défense aérienne à courte portée en Corée du Sud.

La défense aérienne à courte portée, également connue sous le nom de SHORAD, vise à contrer efficacement les menaces aériennes à basse altitude entrantes comme les jets, les transports et les hélicoptères nord-coréens.

Source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés