Suivez ce blog via Facebook

samedi 15 avril 2017

Le programme d'armes de destruction massive nord-coréen: une sous-traitance de la dissuasion chinoise

* Cet écrit, solidement documenté, a de quoi vous faire chauffer le cerveau!

Quelques extraits:
La thématique nord-coréenne ne peut être uniquement circonscrite à l’extrême-Orient, puisqu’elle concerne également la prolifération des Armes de Destruction Massives dans le Grand Moyen-Orient, Pyongyang exportant de la technologie sensible vers la Syrie, le Yémen, l'Iran, le Soudan et le Pakistan. Mais comment se fait-il que l’un des Etats les plus pauvres d'Asie, revendiquant l'autarcie de l'idéologie de la Juche, rongé par les triples conséquences des effets de son régime politique, de l’embargo international et des catastrophes naturelles, ait pu réussir à acquérir un tel arsenal, et tenir en joue, par ses missiles, une vaste zone s’étirant de l’Inde aux Etats-Unis? 
L'arsenal nord-coréen paraît particulièrement menaçant, surtout lorsqu'on l'associe aux particularismes de cette dictature communiste ultranationaliste et belliciste. Pourtant, c’est bien Pékin qui pousse son vassal à proliférer, afin de contourner la législation internationale et optimiser ses propres technologies, les simulations informatiques n'étant pas toujours suffisantes. En somme la Chine mutualise et sous-traite sa dissuasion, une sorte de leading from behind.  
La Corée du Nord demeure un État écran, développant et exportant des technologies sensibles pour le compte de Chine et la Russie, à destination de ses alliés. Cette dimension essentielle, absente dans la plupart des analyses académiques et diplomatiques, se vérifie s'il on compare la chronologie des programmes chinois et nord-coréen.  
Le pays est une joint-venture chinoise, un supermarché balistique et nucléaire que Pékin et Moscou ravitaillent afin d'exporter pour le compte des technologies à destination d'autres Etats parias tels l'Iran ou la Syrie (dont les Scud tirés en décembre sur l'ASL). Dans le domaine des armes conventionnelles cette fois, la Corée du Nord se spécialise dans la modernisation d'armements obsolètes. C'est ainsi qu'en juillet 2013, Panama intercepte un navire nord-coréen, le Chon Gang, avec à son bord une cargaison de deux Mig-21, 15 moteurs et un radar sol-air déclassés, des missiles entre-autres, dissimulés dans un cargo rempli de sucre de canne.
La configuration des alliances expliquent que certains pays condamnent ce tir à la différence des alliés de la Corée du Nord. Tant que la Chine tient les mors de son poulain, il n'y a rien à craindre. C'est en ce sens qu'Alain Joxe déclare : « La Corée du Nord n’est pas une menace car il est aidé par la Chine et dans une moindre mesure par les USA » ! C'est donc sur ces deux pays qu'il convient de faire pression au lieu de formuler des résolutions. La Paix en Extrême Orient et par corrélation au Moyen-Orient est peut-être à ce prix. 
Source:
http://teneze-nrh.e-monsite.com/medias/files/cn-heavy3.pdf 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés