Suivez ce blog via Facebook

dimanche 17 décembre 2017

samedi 16 décembre 2017

La Corée du Nord est en «phase finale de l'armement nucléaire», selon la Corée du Sud

Le vice-ministre sud-coréen des Affaires étrangères a lancé un appel pressant contre la menace de Pyongyang, avertissant le Conseil de sécurité des Nations Unies que la Corée du Nord était "dans les dernières étapes de l'armement nucléaire".

"Cela modifiera fondamentalement le paysage de la sécurité dans la région et au-delà" si le Nord est capable d'équiper un missile d'une ogive nucléaire, a prévenu Cho Hyun.

Au cours des derniers mois, la Corée du Nord a ébranlé le monde avec une série de tests d'armes. Elle a fait exploser une bombe à hydrogène et a lancé plusieurs missiles balistiques, disant après le dernier tir qu'elle a maintenant la capacité d'attaquer la partie continentale des États-Unis et a conçu un missile capable de transporter une «super-grosse tête nucléaire lourde».

Le lancement de la fin novembre a été plus élevé que tout test précédent, a déclaré le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, et a illustré la détermination de la Corée du Nord à construire des missiles "menaçants partout dans le monde".

Continuant à défier les avertissements internationaux, un haut responsable nord-coréen a déclaré que la pression croissante de la communauté mondiale montre que l'Amérique est "terrifiée" par les capacités nucléaires de la Corée du Nord .

L'ambassadeur de la nation aux Nations Unies, Ja Song Nam, a qualifié la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU de "mesure désespérée consignée par les Etats-Unis" en réponse aux démonstrations militaires de la Corée du Nord.

L'administration Trump a envoyé des signaux mitigés cette semaine sur son approche de la belligérance de la Corée du Nord. Le secrétaire d'État, Rex Tillerson, a ouvert la porte aux négociations en faisant flotter la possibilité de tenir des discussions «sans conditions préalables».

D'autres responsables ont rapidement expliqué que la Corée du Nord devrait montrer qu'elle était prête à réduire son agression avant que cela ne se produise, et M. Tillerson a déclaré à l'ONU que les pourparlers ne se dérouleraient pas sans un «arrêt continu du comportement menaçant de la Corée du Nord».

"La Corée du Nord doit revenir à la table des négociations", a déclaré M. Tillerson.

Les remarques de M. Ja ont suggéré que la Corée du Nord n'a pas l'intention de remplir ces conditions, qualifiant sa poursuite d'armes nucléaires "d'une mesure défensive inévitable pour défendre notre souveraineté et nos droits à l'existence et au développement contre la menace nucléaire et le chantage".

Source:

"La Corée du Nord est une bombe à retardement": les conseillers du gouvernement exhortent la Chine à se préparer à la guerre

Le risque de conflit dans la péninsule coréenne est le plus élevé depuis des décennies et Pékin doit mobiliser des ressources pour les retombées, selon des observateurs.

La Chine doit être prête pour une guerre dans la péninsule coréenne, avec un risque de conflit plus élevé que jamais auparavant, ont averti samedi des conseillers du gouvernement chinois et un officier militaire supérieur à la retraite.

Pékin, autrefois considéré comme l'allié clé de Pyongyang et dominant son voisin, perd le contrôle de la situation, ont-ils averti.

"Les conditions sur la péninsule sont désormais le plus grand risque de guerre depuis des décennies", a déclaré Shi Yinhong, professeur de relations internationales à l'Université Renmin, qui conseille également le Conseil des Affaires d'Etat chinois.

Shi a déclaré que le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un étaient enfermés dans un cercle vicieux de menaces et qu'il était déjà trop tard pour que la Chine l'évite. Au mieux, Pékin pourrait bloquer un véritable conflit.

"La Corée du Nord est une bombe à retardement. Nous ne pouvons que retarder l'explosion, espérant qu'en la retardant, un moment viendra pour retirer le détonateur ", a déclaré Shi en marge d'une conférence de Pékin sur la crise.

S'adressant à la conférence, Wang Hongguang, ancien commandant adjoint de la région militaire de Nanjing, a averti que la guerre pourrait éclater dans la péninsule coréenne à partir de maintenant jusqu'en mars, lorsque la Corée du Sud et les États-Unis organiseront des exercices militaires annuels.

"C'est une période très dangereuse", a déclaré Wang. "La Chine du Nord-Est devrait mobiliser des défenses pour la guerre."

Yang Xiyu, chercheur senior à l'Institut chinois d'études internationales affilié au ministère chinois des Affaires étrangères, a déclaré que les conditions de la péninsule étaient les plus périlleuses depuis un demi-siècle.

"Peu importe qu'il y ait la guerre ou la paix, malheureusement, la Chine n'a aucun contrôle, aucune position dominante ou même aucune voix sur la question", at-il dit.

La Chine pourrait déjà se préparer au pire.

La semaine dernière, Jilin Daily, le journal officiel de la province frontalière de la Corée du Nord, a publié une page complète de conseils aux résidents sur la façon de réagir à une attaque nucléaire.

Un document prétendument de l'opérateur de télécommunication China Mobile sur les projets de mise en place de cinq camps de réfugiés dans le district de Changbai à Jilin a également fait surface en ligne la semaine dernière.

Wang a déclaré que l'article du Jilin Daily était un "signal pour le pays d'être prêt pour une prochaine guerre".

Il a ajouté que la Chine s'inquiétait également de la menace que les essais nucléaires fréquents menaçaient les structures géologiques instables de la région.

Zhu Feng, professeur à l'Université de Nanjing, a déclaré que, aussi minime soit-elle, la Chine devrait être préparée psychologiquement et d'un point de vue pratique pour "un conflit nucléaire catastrophique, des retombées nucléaires ou une explosion nucléaire".

"Pourquoi agissons-nous toujours comme des autruches? Pourquoi croyons-nous toujours qu'une guerre ne se produira pas? ", A déclaré Zhu.

"Ce dont la Chine a besoin, c'est d'un sentiment d'urgence face à son influence déclinante dans la stratégie relative à la péninsule et à la façon dont elle fait baisser le statut et le rôle de la Chine dans les questions de sécurité en Asie de l'Est".

Il a également déclaré que l'échec de Kim à rencontrer l'envoyé chinois Song Tao lors de son voyage à Pyongyang le mois dernier était une "humiliation" pour la Chine.

Pendant ce temps, aux Nations Unies à New York, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a appelé la Chine et la Russie à intensifier leurs efforts pour arrêter le programme nucléaire de Pyongyang.

Tillerson a également fait marche arrière sur son offre inconditionnelle précédente de pourparlers en disant que Washington ne négocierait pas avec Pyongyang jusqu'à ce qu'il ait arrêté les "comportements menaçants".

L'ambassadeur nord-coréen à l'ONU Ja Song-nam a accusé les Etats-Unis, le Japon et le Conseil de sécurité des Nations Unies de mener une campagne hostile pour empêcher Pyongyang d'acquérir des armes nucléaires qu'elle juge nécessaires pour se défendre.

Le professeur Shi de l'université de Renmin a déclaré que les espoirs de paix ne pouvaient pas reposer sur Kim et Trump et que la Chine et la Russie devraient travailler ensemble pour argumenter contre la guerre.

Lors d'une réunion avec le président sud-coréen Moon Jae-in à Beijing, le président chinois Xi Jinping a déclaré que la guerre dans la péninsule n'était pas acceptable.

Source:


vendredi 15 décembre 2017

Un 6.7 en Indonésie

http://quakes.globalincidentmap.com/

Conseil de sécurité des Nations Unies en cours

Rex Tillerson répète que les États-Unis ne veulent pas le guerre, mais qu'ils ne toléreront pas les provocations ni l'entêtement de la Corée du Nord à devenir une puissance nucléaire. Le Japon, la Suède et d'autres représentants soulignent que la diplomatie avec la Corée du Nord doit se déployer rapidement puisque la situation est urgente et que les conséquences d'un refus seraient terribles. Les représentants suggèrent de continuer d'augmenter la pression sur la CdN par l'ajout de sanctions.

Le ministre japonais des Affaires étrangères a déclaré, il y a quelques minutes, que la Corée du Nord développe des armes biologiques et chimiques.

«La Corée du Nord représente un menace également parce qu'elle a la possibilité de développer d’autres types d’armes de destruction massive, comme des armes biologiques et chimiques.»

En direct: Le Conseil de sécurité des Nations Unies se réunit pour discuter des récents essais de missiles balistiques intercontinentaux en Corée du Nord. Le secrétaire d'État, Rex Tillerson, s'exprime au nom des États-Unis

https://www.c-span.org/video/?438622-1/un-security-council-meets-discuss-north-korea-missile-tests

Suite des événements concernant des femmes qui ont été exclues d'un chantier suite à la demande de responsables d'une mosquée

* Cet article résume le fond de ma pensée et les faits reliés à cet épisode de camouflage politique, institutionnel et médiatique. La puissance du lobby est clairement indéniable.

Pour ceux qui auront envie de me traiter de raciste, de fasciste ou de partisane de groupes d'extrême droite, vos commentaires seront supprimés. Ces étiquettes stupides lancés par les faibles d'esprit n'ont strictement rien à voir avec l'analyse que je fais de la situation. Si vous avez une opinion différente de la mienne, mais qui ajoute à la discussion, n'hésitez pas.

Pressions islamistes : les médias tentent de camoufler le scandale
Alexandre Cormier-Denis 

Quelques heures après les révélations de TVA Nouvelles relatant le retrait d’ouvrières sur un chantier de construction sous la pression de fondamentalistes musulmans, les médias gauchisants se sont empressés de décrédibiliser l’affaire en hurlant à la «fausse nouvelle».

Paniqués devant la saine réaction populaire scandalisée par le retrait des femmes d’un milieu de travail en raison de pressions islamistes, les médias de masse s’évertuent aujourd’hui à passer l’affaire sous silence.

En bons propagandistes de la pensée dominante diversitaire, Le Devoir et La Presse ont tenté de camoufler l’affaire en instrumentalisant une erreur factuelle de la journaliste de TVA pour invalider le scandale.

Contrairement à ce qui avait d’abord été annoncé par cette dernière, il n’y a aucune mention d’une interdiction des femmes à travailler sur le chantier dans le contrat signé par la compagnie de construction.

Il y a bel et bien eu des pressions islamistes

Toutefois, le PDG de l’entreprise sous-traitante MAP Signalisation affirme qu’il a été obligé de retirer des employées du chantier car on l’avait averti qu’elles seraient en danger si elles y restaient.

TVA Nouvelles:

«Au début (…) ils nous demandaient de ne pas avoir de femmes pendant leur (prière) à la mosquée du vendredi», affirmait Jean-Sébastien Samson.

Le PDG de MAP Signalisation, également présent sur ce chantier alléguait lui aussi mardi avoir dû retirer des employées féminines.

«On m’a dit, via ma signaleuse directement, qu’elle serait en danger si elle travaillait le vendredi devant la mosquée. Une fois, elle a été obligée de travailler accompagnée d’un travailleur», avait dit Mark-Alexandre Perreault.

Cette information est confirmée par le Huffington Post :

L’entreprise G-TEK n’a pas répondu à la demande d’entrevue du HuffPost Québec. L’entreprise embauchée pour faire la signalisation sur le chantier, Map Signalisation, confirme toutefois avoir dû réaffecter une employée à la demande de G-TEK, à cause des pressions subies.

QS, la gauche islamo-collaborationniste

Évidemment, il n’en fallait pas plus pour que la gauche islamo-collabo se mêle de la partie.

Souhaitant consolider ses assises au sein de l’électorat musulman de Montréal, nous apprenions ce matin que Québec Solidaire a fait son enquête (sic) pour savoir ce qui s’est « réellement passé ».

Le parti a envoyé Amir Khadir dans les mosquées pour savoir ce que leurs dirigeants pensaient de l’affaire.

Voilà en quoi se résume la pensée solidaire : envoyer un député musulman pour enquêter sur la sincérité d’imams dans une affaire de pression islamiste.

Du jamais vu : des imams nieraient avoir fait des pressions islamistes !

Des musulmans pratiquants seraient-ils capables de mentir ?

La taqïyya islamique : le mensonge théologiquement justifié face aux mécréants
Contrairement aux premiers chrétiens qui préféraient mourir en martyrs plutôt que de renier le Christ, les musulmans sont encouragés à mentir sur leur foi face aux non-musulmans en raison d’une doctrine islamique : la taqïyya.

Originellement un principe de la branche chiite de l’islam, la taqïyya a été reprise par les mouvements islamistes, notamment en contexte occidental.

La taqïyya est un principe islamique légitimant le mensonge du musulman sur ses convictions pour ne pas mettre en danger son action politique ou religieuse. Il s’agit du principe de dissimulation en raison des pressions que peuvent subir les musulmans vivant en milieu non-islamique, par exemple dans une société sécularisée aux racines chrétiennes comme le Québec.

Voici une courte vidéo décrivant très bien le double discours islamiste et l’utilisation du mensonge théologique :

Face à la manipulation médiatique : la mobilisation populaire !
Devant la tentative de taire l’affaire par les médias dominants totalement inféodés au multiculturalisme ambiant, il est plus important que jamais que les patriotes lucides du Québec se mobilisent contre l’islamisation de la société québécoise.

Des citoyens de tous horizons se sont sentis interpellés par cette affaire et ont démontré l’envie de manifester – dans le respect de la loi – leur refus de l’invisibilisation des femmes du Québec sous les pressions islamistes.

Ce vendredi 15 décembre à 13h30, il y aura une manifestation de contestation devant la mosquée en soutien aux ouvrières.

Mosquée Ahl-Ill Bait.
4075 Avenue de Courtrai, Montréal.

mercredi 13 décembre 2017

La Corée du Nord ne semble pas du tout disposée à aller à la table des négociations! Publication par un média d'État nord-coréen en date d'aujourd'hui

Il y a peu de temps, les fauteurs de guerre et marionnettes sud-coréens ont formé un groupe d'information aérien chargé de la «surveillance de précision» des installations militaires de base de la RPDC. L'armée de marionnettes a prétendu que cela consistait à maintenir une posture de surveillance de l'information 24 heures sur 24 afin de «détecter à l'avance le signe de menace nucléaire et de missile».

Cela prouve que les forces marionnettes sud-coréennes, effrayées par la position stratégique de la RPDC et la dissuasion nucléaire considérablement accrue par l'autodéfense, deviennent de plus en plus frénétiques dans la confrontation militaire tout en cherchant leur folle ambition.

La formation du groupe est la révélation claire de leur tentative d'attaque préventive et aventureuse qui s'accentue avec chaque jour qui passe.

Ce qui mérite une attention plus sérieuse, c'est que cela soit la manifestation de leur ambition de terrorisme odieux et impardonnable visant la suprématie de la RPDC.

Les traîtres qui recherchent le terrorisme haineux n'iront jamais plus loin.

Ils devraient se rafraîchir la tête avec cette hystérie de la guerre et être prudents. C'est le seul moyen d'éviter la punition impitoyable.

Source:

Nucléaire : Washington prêt à discuter, Pyongyang joue la surenchère

Le changement de ton de Washington ne semble pas avoir d'effet sur la ligne maintenue par le gouvernement nord-coréen dans le dossier nucléaire. Alors que les États-Unis se disent prêts à négocier « sans conditions préalables » avec le régime de Pyongyang, Kim Jong-un entend faire de son pays la « puissance nucléaire la plus forte au monde ».

Le dirigeant nord-coréen a fait cette déclaration mardi devant des employés du programme balistique de son pays, rapporte l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

Plus tôt, le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson déclarait que les États-Unis étaient prêts à s'asseoir à la table des négociations avec la Corée du Nord « sans conditions préalables ».

« Il n'est pas réaliste de dire : "Nous allons discuter avec vous seulement si vous venez à la table des négociations prêts à abandonner votre programme" », a déclaré M. Tillerson lors d'une conférence de presse à Washington.

"Rencontrons-nous. Nous pourrons alors ébaucher une feuille de route et préciser ce que nous sommes prêts à accomplir." Rex Tillerson, secrétaire d'État américain

Ce discours tranche avec celui du président Donald Trump. L'administration américaine affirmait jusque-là que toute négociation ne pouvait porter que sur la dénucléarisation de la Corée du Nord.

Lundi soir, le président sud-coréen Moon Jae-in, qui se rendra jeudi à Pékin, s’est montré optimiste en affirmant que des efforts conjoints entre Séoul et le gouvernement chinois pourraient aboutir à de « bons résultats » pour amener la Corée du Nord à la table des négociations.

Lors de ce déplacement, Moon Jae-in devra également clarifier la situation sur le déploiement du système antimissile américain THAAD en Corée du Sud.

La Chine considère l'installation de ce système dans la région comme une menace.

Séoul et Pékin affirment avoir le même souci d'amener Pyongyang à renoncer à l’arme nucléaire et à arrêter ses tests de tirs de missiles balistiques.

La Corée du Nord a procédé au début septembre à un nouvel essai nucléaire, le sixième de son histoire, et testé le 29 novembre un missile balistique intercontinental d'une portée théorique de 13 000 km, susceptible d'atteindre le territoire continental des États-Unis, y compris Washington et New York.

Source:

Lancement d'un missile en Corée du Nord ce week-end: Des experts affirment que Kim Jong Un planifie un essai pour dimanche

* Dans sa dernière analyse de l'imagerie satellitaire, 38 North (observateurs américains) a signalé que des travaux de tunnel étaient toujours menés sur le site d'essai de Punggye-ri en Corée du Nord:
http://www.38north.org/2017/12/punggye121117/

Les craintes que le despote pourrait se préparer à une autre provocation militaire ont été exacerbées ces derniers jours après que le chef suprême de la RPDC a appelé ses hauts responsables de l'armée et du gouvernement à une réunion hier.

Et une visite menaçante au Mont Paektu - souvent un endroit de contemplation utilisé par Kim avant qu'il ne lance des attaques sur ses détracteurs - a encore soulevé des soupçons sur une menace imminente.

Aujourd'hui, des experts nord-coréens très respectés au Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS) à Washington DC ont averti qu'un test devrait bientôt avoir lieu.

L'analyse effectuée par le CSIS le mois dernier a révélé qu'il y avait un «risque élevé de provocation» en décembre, tandis qu'un expert international du groupe de réflexion a déclaré qu'un «test de missiles balistiques» était «prévu le 17 décembre».

La date coïncide avec la mort du père de Kim Jong Un, Kim Jong-il.

La Corée du Nord a longtemps utilisé des anniversaires, y compris la fondation de son armée et des dates clés pour la dynastie Kim, comme excuses pour tester son armement potentiellement mortel.

Source:

Erdogan appelle à reconnaître Jérusalem-Est comme «capitale de la Palestine»


En réaction à la décision de transférer l'ambassade US à Jérusalem, le dirigeant turc a appelé à la reconnaissance de Jérusalem-Est comme «capitale de la Palestine».

La décision de la Maison-Blanche de transférer l'ambassade américaine en Israël à Jérusalem récompense l'État hébreu pour ses «actes de terreur», a déclaré le Président turc Recep Tayyip Erdogan.

Source:
https://fr.sputniknews.com/caricatures/201712131034312075-jerusalem-erdogan-palestine-capitale/

Une nouvelle religion, créée par la voie légale dans l'État de Californie, veut adorer le Messie fabriqué par l'homme


L'ancien ingénieur de Google et d'Uber, Anthony Levandowski, aurait créé une nouvelle religion appelée "Way of the Future" (voie de l'avenir), qui consiste à adorer un robot d'intelligence artificielle.

Les documents déposés auprès de l'Internal Revenue Service de l'État expliquent que les activités de la religion tourneront autour de « la réalisation, l'acceptation et le culte d'une divinité basée sur l'intelligence artificielle (IA) développée par du matériel informatique et des logiciels », selon Wired.

Cela inclut également le financement de la recherche pour créer l'IA divine elle-même.

"Ce qui va être créé sera effectivement un dieu", a déclaré Levandowski à Wired. "Ce n'est pas un dieu dans le sens où il fait de la foudre ou provoque des ouragans. Mais s'il y a quelque chose d'un milliard de fois plus intelligent que l'humain le plus intelligent, comme allez-vous l'appeler?

Les documents indiquent également que l'église mènera des ateliers et des programmes éducatifs dans la région de la baie de Californie à partir de cette année, a rapporté Wired.

Source:
https://www.wired.com/story/anthony-levandowski-artificial-intelligence-religion/

Un 6.4 dans l'Atlantique Sud

http://quakes.globalincidentmap.com/

Manifestation à Montréal, ce vendredi 15 décembre

* Selon ce que rapporte TVA Nouvelles, deux mosquées de Côtes-des-Neiges auraient demandé qu'aucune femme ne soit présente sur un chantier situé devant leurs bâtiments le vendredi, jour de prière:
http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/gravel-le-matin/segments/entrevue/51130/femmes-mosquees-montreal-construction-accommodements

J'invite tous les blogs et les réseaux à publier la tenue de cette manifestation.

Je n'ai pas assisté à une manifestation depuis le Cégep, mais là ma fibre patriotique a fait vriller tous mes sens lorsque j'ai pris connaissance du fait qu'un leader religieux musulman a demandé que les femmes soient exclues de l'environnement proche de deux mosquées lors de la journée de prière.

Je serai présente ce vendredi à Montréal lors de la manifestation. J'y serai en tant que femme, mais surtout en tant que citoyenne qui a la conviction de porter la responsabilité de préserver et de protéger notre culture et notre patrie et ce, pour mes enfants et pour les générations qui suivront la nôtre.

Cette phrase du poète Claude Péloquin, écrite il y a près de 40 ans sur la murale du Grand Théâtre de Québec, n'a jamais été aussi actuelle:

"Vous êtes pas tannés de mourir, bandes de caves ?"
"Ci-git un peuple mort en chemin pour n’avoir pas su où il allait."

Si votre emploi du temps vous le permet, LEVEZ-VOUS!

Isabelle

Vendredi de 13h30 à 16h30
4075, Avenue de Courtrai
Montréal

mardi 12 décembre 2017

Kim Jong-un pourrait avoir des tunnels d’évasion vers la Chine

* Tout comme Hitler qui a fui vers l'Amérique du Sud après sa défaite et après avoir simulé sa mort, Kim prépare son "plan B"!
http://nordpresse.be/hitler-nest-pas-mort-il-sest-echappe-en-argentine/


Suite à la montée de tension entre la Corée du Nord et les États-Unis, chaque pas de Kim Jong-un est étroitement surveillé. Le dictateur nord-coréen a récemment visité les régions septentrionales de son pays, situées tout près de la frontière chinoise. Cela a donné lieu à de nombreuses spéculations dans les médias sud-coréens qui suggèrent que Kim pourrait avoir construit secrètement des voies souterraines d’évasion vers la Chine.

Selon l’agence de presse officielle nord-coréenne KNCA, le 3 décembre, Kim Jong-un a inspecté l’usine de pneus d’Amnokgang dans la province du Chagang, fontralière avec la Chine. Au cours de sa visite, il a remercié les ouvriers pour avoir produit les pneus qui avaient été utilisés sur le véhicule transportant le missile balistique intercontinental Hwasong-15, récemment testé par la Corée du Nord.

Trois jours plus tard, le 6 décembre, Kim est revenu dans le nord du pays. Il a visité une nouvelle usine de production de fécule de pomme de terre dans le canton de Samjiyon, province du Ryanggang, également situé près de la frontière chinoise. Les photos fournies par l’agence de presse nord-coréenne montrent Kim, au visage rayonnant, face à un immense stock de pommes de terre.

Ces deux visites ont été rapidement commentées par les médias sud-coréens. Selon un article publié le 7 décembre par Chosun Ilbo, l’un des principaux journaux sud-coréens, l’apparition inhabituelle de Kim dans cette région, malgré la présence militaire américaine renforcée en Corée du Sud, laisse penser qu’il pourrait exister un échappatoire en cas d’attaque de frappe américaine sur la Corée du Nord. Le journal souligne qu’habituellement Kim n’apparaît pas en public lorsque les États-Unis effectuent des exercices militaires en Corée du Sud. Citant l’analyse provenant d’une source interne nord-coréenne, Chosun Ilbo laisse entendre que Kim pourrait avoir des tunnels d’évasion secrets vers la Chine, profondément enfouis sous les montagnes dans les régions de Chagang et Ryanggang.

La Corée du Sud et les États-Unis viennent de terminer des exercices militaires conjoints de cinq jours. D’après Reuters, ces manoeuvres annuelles, appelées Vigilant Ace, ont impliqué plus de 230 avions des deux pays, y compris les chasseurs furtifs F-22 Raptor et F-35.L’intensification d’entraînement militaire a monté d’un cran le 6 décembre, lorsque les bombardiers stratégiques F-22 et B-1B Lancer ont effectué des bombardements simulés en Corée du Sud, selon l’agence de presse officielle sud-coréenne Yonhap News Agency. L’escalade des préparatifs militaires est apparu à la suite de l’essai du missile Hwasong-15 effectué par la Corée du Nord le 29 novembre.

Les responsables américains estiment que le développement du missile Hwasong-15, dont le régime nord-coréen affirme qu’il pourrait atteindre n’importe quel lieu des États-Unis, serait achevé à la fin de l’année.

Source:

Un 6.2 en Iran

http://quakes.globalincidentmap.com/

dimanche 10 décembre 2017

Les États-Unis organisent des exercices conjoints de suivi de missiles pendant deux jours avec la Corée du Sud et le Japon alors que les tensions augmentent au sujet des programmes d'armement de la Corée du Nord

Les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud organiseront deux exercices de suivi des missiles cette semaine alors que les tensions augmentent dans la région sur les programmes d'armement en développement rapide de la Corée du Nord, a annoncé dimanche la Force maritime d'autodéfense japonaise.

La Corée du Nord a tiré deux missiles sur le Japon alors qu'elle poursuit des armes nucléaires et des missiles balistiques au mépris des sanctions de l'ONU et de la condamnation internationale.

Le 29 novembre, elle a lancé un missile balistique intercontinental qui, selon elle, était le plus avancé de tous, capable d'atteindre le continent américain.

Les exercices, lundi et mardi, seront le sixième exercice de partage d'informations sur le suivi des missiles balistiques entre les trois pays, a indiqué la force de défense.

Il n'a pas été précisé si le système controversé de défense de zone à haute altitude (THAAD) serait impliqué.

L'installation du système américain THAAD en Corée du Sud a irrité la Chine, qui craint que son puissant radar puisse voir la Chine en profondeur et menacer sa propre sécurité. 

Les États-Unis et la Corée du Sud ont mené des exercices militaires à grande échelle la semaine dernière, ce qui, selon le Nord, a fait de la guerre un «fait établi».

Le test de missiles du mois dernier a incité les Etats-Unis à avertir que la direction de la Corée du Nord serait «complètement détruite» si la guerre éclatait. Le Pentagone a multiplié les démonstrations de force après les essais nord-coréens.

Les Etats-Unis ont également fait pression sur la Chine et d'autres pays pour couper les liens commerciaux et diplomatiques avec la Corée du Nord, dans le cadre des efforts internationaux visant à tarir les liquidités illégales de Pyongyang qui pourraient financer ses programmes d'armement.

Source:

La contraception hormonale augmenterait le risque de cancer du sein

* Les hormones synthétiques qui sont contenues dans les traitements pour la ménopause sont aussi à proscrire: une amie a eu un cancer du sein et le médecin responsable de son dossier, un oncologue, lui a clairement dit que ce sont les traitements contre la ménopause qu'elle a utilisés dans la cinquantaine qui ont déclenché son cancer.

Lien suspecté entre les pilules contraceptives Yaz et Yasmin et 23 morts

La pilule modifierait la structure du cerveau: une étude sur les effets des hormones stéroïdes présentes dans la contraception orale indique que la pilule pourrait affecter la structure et fonction cérébrale

Une récente étude, menée par des chercheurs danois et publiée dans le «New England Journal of Medicine», le 7 décembre dernier, révèle que les femmes qui prennent une contraception hormonale, qu’il s’agisse de pilule, de patch ou d’un stérilet, ont 20 % plus de risque de développer un cancer du sein.

L’étude a été menée au Danemark sur 1,8 million de femmes âgées entre 15 et 49 ans et n’ayant encore jamais eu de cancer ni reçu de traitement contre l’infertilité.

Parmi ce panel de femmes, qui ont été suivies pendant environ dix ans, 11 517 cas de cancer du sein sont survenus.

Le risque s’accroît avec le temps

Selon l’étude, le nombre d’années de prise du contraceptif influence sur la probabilité de développer un cancer du sein. Ainsi, le risque atteindrait les 38 % pour les femmes qui renouvellent leur prescription depuis plus de 10 ans.

Les chercheurs soulignent également que l’impact de la contraception hormonale peut durer longtemps même après avoir arrêté. Chez les femmes ayant pris des hormones depuis plus de 5 ans, le risque de cancer du sein restait élevé, et ce même cinq ans après la dernière prise. Les utilisatrices de moins de 5 ans, elles semblaient épargnées.

samedi 9 décembre 2017

Selon une étude scientifique égyptienne, menée par neuf scientifiques des principales universités et facultés de médecine, le mercure est un biomarqueur de la sévérité de l'autisme chez les enfants atteints d'un trouble du spectre de l'autisme

* L'étude n'examine pas le lien potentiel entre l'autisme et le conservateur de vaccin, le thimérosal, qui est composé de 50% d'éthylmercure. Cependant, d'autres études indiquent que l'éthylmercure dans le thimérosal est 50 fois plus toxique pour le tissu humain que le méthylmercure dans les amalgames et les poissons (Guzzi et coll., 2012, Interdiscipl Toxicol 5: 159) et au moins deux fois plus persistant dans le cerveau (Burbacher et al., 2005, Environ Health Perspect 113: 1015).

Au moins six études américaines ont établi un lien entre la présence ou la sévérité de l'autisme et l'exposition au mercure déterminée par la mesure des porphyrines urinaires. La première étude, complétée par Heyer et al. en 2012 (Autism Res 5:84) a montré une corrélation entre la présence de l'autisme et des porphyrines urinaires spécifiques associées à la toxicité du mercure. Ceci a confirmé une étude antérieure de Kern et al. (2011, Pediatr Int 53: 147), où les porphyrines spécifiques associées à la toxicité du mercure étaient significativement plus élevées chez les enfants autistes que chez les témoins autistes. L'étude Woods et al. (2010, Environ Health Perspect 118: 1450) également vu le métabolisme de la porphyrine désordonnée chez les enfants autistes, ce qui n'a pas été observé chez les enfants témoins non autistes. Cela a encore suggéré une augmentation de la toxicité du mercure associée à l'autisme et aux troubles du spectre de l'autisme.


Le trouble du spectre autistique (TSA) est un trouble neurodéveloppemental complexe qui affecte le développement social, communicationnel et comportemental. Des données récentes ont corroboré, mais ont également remis en question le rôle hypothétique des composés contenant du mercure (Hg) comme contributeurs au développement du TSA.

Des altérations spécifiques de l'excrétion urinaire de catabolites annulaires contenant de la porphyrine ont été associées à l'exposition au mercure (Hg) chez les patients atteints de TSA. 

Dans la présente étude, le niveau de porphyrines urinaires, en tant que biomarqueurs de la toxicité du Hg chez les enfants atteints de TSA, a été évalué et sa corrélation avec la gravité du comportement autiste a été explorée plus en détail. Un total de 100 enfants a été inscrit à la présente étude. Ils ont été classés en trois groupes: les enfants atteints de TSA (40), les témoins sains (40) et les frères et soeurs en bonne santé des enfants autistes (20). 

Les enfants atteints de TSA ont été diagnostiqués à l'aide des tests DSM-IV-TR, ADI-R et CARS. Les porphyrines urinaires ont été évaluées dans les trois groupes en utilisant la chromatographie liquide à haute performance (CLHP), après évaluation plasmatique du mercure (Hg) et du plomb (Pb) dans les mêmes groupes. Les résultats ont montré que les enfants atteints de TSA avaient des taux significativement plus élevés de Hg, Pb et les porphyrines pentacarboxyporphyrine, coproporphyrine, précoproporphyrine, uroporphyrines et hexacarboxyporphyrine par rapport aux témoins sains et frères et sœurs en bonne santé des enfants autistes

Cependant, il n'y avait pas de différence statistique significative dans le niveau d'heptacarboxyporphyrine entre les trois groupes, alors qu'une corrélation positive significative entre les niveaux de coproporphyrine et de la précoproporphyrine et la sévérité de l'autisme a été observée. Les mères d'enfants autistes présentaient un pourcentage plus élevé de restaurations d'amalgames dentaires que les mères de témoins sains, ce qui suggère que les taux élevés de Hg chez les enfants atteints de TSA peuvent être liés à l'exposition accrue au mercure provenant des amalgames dentaires maternels pendant la grossesse et l'allaitement. 

Les résultats ont montré que les enfants TSA dans la présente étude ont augmenté les niveaux sanguins de Hg et Pb par rapport aux enfants témoins en bonne santé indiquant que le métabolisme désordonné de la porphyrine pourrait interférer avec la pathologie associée au phénotype neurologique autiste. La présente étude indique que la coproporphyrine et la précoproporhyrine peuvent être utilisées comme biomarqueurs possibles pour l'exposition aux métaux lourds et la sévérité de l'autisme chez les enfants atteints de TSA.

Spécialités des auteurs de l'étude:

1.Department of PediatricAl-Azhar UniversityCairoEgypt
2.Department of Research on Children with Special Needs, National Research CentreGizaEgypt
3.Council for Nutritional and Environmental MedicineMo i RanaNorway
4.Department of Genetic Biochemistry, National Research CentreGizaEgypt
5.Department of PsychiatryAl-Azhar UniversityCairoEgypt
6.University Laboratory of Medical Research, Department of MedicineUniversity of VeronaVeronaItaly
7.Department of Medical Biochemistry, National Research CentreGizaEgypt

Liens des études citées en introduction:

Article publié dans la revue Metabolic Brain Disease concernant l'étude d'une équipe de neuf scientifiques des principales universités et facultés de médecine égyptiennes qui confirme le rôle causal du mercure dans l'apparition de l' autisme:

AutoML est à l’origine d'une intelligence artificielle développée par les chercheurs de Google Brain. Son rôle est de générer ses propres intelligences artificielles (IA) afin de voir comment elle peut s’en sortir sans l’aide de l’Homme

L'armée américaine (DARPA) a annoncé qu'elle investit 900 millions de dollars sur des matériaux et des technologies avancés pour perfectionner ses robots "transformers"
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2017/09/larmee-americaine-darpa-annonce-quelle.html

Robots et nouvelles technologies feront perdre 5 millions d'emplois d'ici à 2020
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2016/01/robots-et-nouvelles-technologies-feront.html


Créée en mai dernier, AutoML a déjà mis au point une première IA et celle-ci dépasse déjà toutes les espérances des scientifiques. Cette toute jeune intelligence artificielle, baptisée NASNet, est capable d’analyser et de reconnaître des objets prédéfinis dans une vidéo en temps réel. NASNet peut donc repérer sur une vidéo de surveillance des voitures, des feux de circulation, des personnes et même des objets comme des sacs ou des cerf-volants.


NASNet a été mis à l’épreuve face à COCO et ImageNet, des ensembles de données de classification d’images et de détection d’objets. Et il a surpassé tous les autres systèmes de vision: l’IA a obtenu un score de 82,7 % sur le test d’ImageNet. Un score qui fait que NASNet est 3,1 % plus efficace que des modèles similaires existants.

Le fait que NASNet soit très efficace et capable d’apprendre davantage a plusieurs atouts pour les chercheurs. Une IA comme celle-ci pourrait en effet servir au quotidien dans différents domaines. NASNet pourrait aider les malvoyants à retrouver la vue ou installée au cœur d’une voiture, elle permettrait de développer la sécurité des voitures autonomes. Si l’IA est capable de reconnaître rapidement des objets, elle peut agir en conséquence et garantir la sécurité de ses passagers.

Pour l’heure, Google est très satisfait des résultats obtenu avec AutoML et NASNet. Dans le communiqué annonçant les résultats de NASNet, ils espèrent « que la plus grande communauté d’apprentissage de la machine pourra s’appuyer sur ces modèles pour répondre à une multitude de problèmes de vision par ordinateur que nous n’avons pas encore imaginés». Une première encourageante qui pose cependant quelques questions sur cette gestion d’intelligence artificielle par une intelligence artificielle.

Tout comme un parent apprend à un enfant, AutoML peut apprendre ce qu’elle veut à ses « enfants », comme des préjugés indésirables. Ou elle peut être performante au point de créer des systèmes trop avancés pour notre société. Ces questions sont cependant secondaires car AutoML n’en est encore qu’à ses débuts. Des débuts prometteurs qui ouvrent la voie à de nouvelles possibilités technologiques.

Source:

L'abominable organisme fédéral américain Planned Parenthood est officiellement sous enquête par le ministère de la Justice dans le dossier de la vente de tissus de bébés avortés

* Des fonctionnaires de l'organisation américaine de planification familiale Planned Parenthood et de l'industrie de l'avortement disent clairement devant une caméra cachée que des organes "frais" de bébés avortés, dont les yeux, le coeur et les testicules, sont vendus sur le marché noir

Une autre vidéo avec caméra cachée expose encore une fois la pratique de prélèvements d'organes de foetus pour la revente sur le marché noir par Planned Parenthood

Une responsable du planning familial américain, piégée en caméra cachée, s'est vantée de pouvoir fournir à la demande des organes de fœtus issus d'avortements tardifs

Produits, vaccins et traitements médicaux qui contiennent du matériel provenant de bébés avortés

Des bébés avortés dans notre alimentation!

L'administration Obama approuve l'utilisation de cerveaux de bébés avortés pour des tests de laboratoire

Des bébés avortés incinérés comme "déchet chimique" pour chauffer certains hôpitaux

Bébé avortés recherchés pour la greffe d'organes... 

Le "National Health Service" (NHS) américain veut récupérer plus de fœtus mort-nés, ou ayant des malformations fatales, pour récolter leurs organes


Le ministère de la Justice a lancé une enquête fédérale sur les pratiques de Planned Parenthood et la vente de tissus fœtaux. Planned Parenthood est un des principaux regroupements de planification familiale aux États-Unis qui milite en faveur de l'éducation sexuelle, de l'accès aux soins de santé et de la santé reproductive. L'organisation, financée par le gouvernement fédéral, gère un vaste réseau de cliniques d'avortement).

Source:

Il a neigé...au Mexique!


Il n’y a pas que le sud des États-Unis qui a été surpris par une soudaine chute de neige. Le Mexique a aussi goûté un moment aux rigueurs de l’hiver.

Les images de la vidéo ci-dessus proviennent du Palacio Gomez, dans l’État mexicain de Durango.

Un front froid a touché plusieurs États du nord du pays, qui sont habitués au froid, mais pas aux conditions de tempêtes hivernales.

Certaines municipalités comme Torreon ou Piedras Negras n’avaient pas vu de manteau blanc depuis 20 et 30 ans. Certains endroits auraient reçu plus de 20 centimètres de neige.

Selon des médias locaux, la vague de temps froid, qui oscillait entre 0 et -5 degrés Celsius, aurait aussi endommagé des routes et forcé plusieurs habitants de la région à se diriger vers des refuges. 

Source:

vendredi 8 décembre 2017

«Mort aux USA et à Israël!»: Kaboul manifeste contre l’annonce de Trump sur Jérusalem

Al-Qaïda appelle ses combattants à travers le monde à la mobilisation après la décision du Président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, selon Associated Press
https://fr.sputniknews.com/international/201712081034223494-al-qaida-menace-usa-jerusalem/

«Mort à l’Amérique et à Israël!», c’est avec ce slogan que des manifestants sont descendus vendredi après-midi dans les rues de Kaboul pour protester contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, selon un correspondant de Sputnik présent sur les lieux.

Lors d'une manifestation qui se tient vendredi dans la capitale afghane, ses habitants ont déferlé dans les rues en scandant «Mort à l'Amérique!» et «Mort à Israël!», relate le correspondant de Sputnik qui se trouve sur place.

Les participants à ce rassemblement brandissent également des drapeaux avec des slogans anti-américains et anti-israéliens. Selon les informations du correspondant de Sputnik, les manifestants ont foulé aux pieds et brûlé des drapeaux américains et israéliens, dont plusieurs sont barrés.

D'autres protestataires portent des drapeaux sur lesquels est écrit «Jérusalem est la capitale de la Palestine» et appellent à annuler la décision de Trump qui a reconnu mercredi Jérusalem comme capitale d'Israël.

Un manifestant a apporté un mannequin Donald Trump avec une cravate rouge et une pancarte sur laquelle on peut lire «Mort à l'Amérique et à Israël!».

La décision annoncée le mercredi 6 décembre par le Président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël a vite provoqué de vives réactions à travers le monde entier. Plusieurs rassemblements ont déjà eu lieu dans différentes villes, tels qu'Istanbul, Ankara, Washington. Dans la bande de Gaza, des Palestiniens ont également protesté contre l'annonce faite par Donald Trump.

Source:
https://fr.sputniknews.com/international/201712081034227418-kaboul-manifestation-trump-jerusalem/

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés