Suivez ce blog via Facebook

mercredi 30 novembre 2016

"Pizzagate" sur Russia Today! "Un tweet de 2011 alimente les théories sur l'existence d'un réseau pédophile à Washington"

*  Les médias occidentaux qualifient cette nouvelle de "fausse rumeur" qui alimente des menaces de mort et qui illustre le pouvoir dévastateur des fausses informations ("fake news"), alors que les médias russes se régalent d'un tel scandale qui secoue l'establishment, particulièrement l'entourage d'Hillary Clinton.

Dans un tweet, Andrew Breitbart un journaliste politique américain avait écrit que John Podesta, directeur de campagne d'Hillary Clinton, couvrait un réseau d'esclaves sexuels mineurs. Le tweet a refait surface grâce aux efforts des internautes.

Le «Pizzagate», un scandale sur des réseaux pédophiles supposés qui agite internet depuis plusieurs semaines, a connu un rebondissement inattendu mardi 29 novembre. Le fondateur du site d'actualité Breitbart News semble apporter de l'eau au moulin des internautes «conspirationnistes». Un utilisateur du réseau social Reddit, a retrouvé un tweet du journaliste datant de 2011 qui relance la polémique. Celui-ci s'interrogeait déjà sur la proximité de John Podesta avec des réseaux pédophiles.

«Je ne comprends pas comment Podesta n'est pas vu comme étant un défenseur de premier ordre qui couvre une opération d'esclave sexuels mineurs.»

Depuis plusieurs semaines, les réseaux sociaux sont en ébullition sur ce que les internautes estiment être un réseau pédophile d'envergure à Washington DC, le «pizzagate».

«Je ferais mieux de jouer aux dominos sur du fromage ou sur des pâtes?»

Tout est parti des emails du directeur de campagne d'Hillary Clinton fournis par WikiLeaks. Dans des messages à première vue anodins, il y est plusieurs fois fait mention de pizza, de fromage, ou encore de pâtes de manière improbable : «Tu penses que je ferais mieux de jouer aux dominos sur du fromage ou sur des pâtes?», écrivait un agent immobilier dans un message énigmatique à John Podesta intitulé «fromage».

Dans un autre message avec le titre «Est-ce que tu as laissé ton mouchoir ?», le même agent immobilier informe Podesta : «Les agents immobiliers ont trouvé un mouchoir (je pense qu'il a une carte qui semble être en lien avec des pizzas). Est-ce qu'il t'appartient? ». Celui-ci répond qu'il lui appartient mais qu'il ne faut pas s'en inquiéter.

Si jusque là les mails sont étranges mais ne permettent pas de soupçonner quoi que ce soit d'illégal, les internautes ont décidé de creuser le sujet. Dans un long post sur Reddit, un internaute méticuleux a regroupé les nombreux messages avec ce genre de référence et fait le lien avec un code utilisé dans les sphères pédophiles pour communiquer en toute discrétion. 

Cheese Pizza, dont l'acronyme est CP serait utilisé pour parler de «Children Pornography», la pornographie infantile. «Pizza» signifierait fille, «Domino» domination, esclavage, «cheese» petite fille, «hot dog» garçon et «pasta» petit garçon.

Les éléments troublants dénichés par les internautes 

Le compte Instagram de James Alefentis, patron du restaurant le Comet Ping-pong, a particulièrement troublé les internautes. Les photos qu'il contient – une petite fille attachée à une table, une blague sur un bébé «à vendre», de nombreuses références à des enfants comme étant des «pizzas», les ont d'autant plus alerté qu'il est considéré comme l'une des 50 personnes les plus influentes de Washington selon le magazine GQ.

Il a pour sa part réfuté dans une interview au New York Times, toute activité illégale dans son restaurant. «Nous avons été agressés à cause de cette folle, montée de toute pièce, théorie du complot» s'est-il plaint au journal. «Je n'ai rien fait d'autre qu'essayer de régler ça ces derniers jours et de protéger mon équipe et mes amis d'être terrorisés».

Le goût pour des artistes à la marge de la famille Podesta n'a fait qu'attiser la curiosité des «Redditeurs», notamment le «spirit cooking», auquel ils ont participé avec la sulfureuse artiste serbe Marina Abramovic. 

* Les "Spirit Cooking" de Marina Abramovic:
https://www.youtube.com/watch?v=3EsJLNGVJ7E



* Voici le courriel de Marina Abramovic qui envoie une invitation au frère de John Podesta pour le "Spirit Cooking", qui à son tour envoie l'invitation à John Podesta, directeur de campagne d'Hillary Clinton (publié par Wikileaks):
https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/15893

En creusant, les internautes ont retrouvé un article de Washington Life dans lequel Tony Podesta, frère de John, nous apprend – entre autres – être un fan de la peintre Biljana Djurdjevic, dont un des thèmes de prédilection est les enfants dans des situations malsaines.

Reddit a depuis supprimé les discussions sur le sujet, le directeur du site refusant de contribuer à ce qu'il considère comme «une chasse aux sorcières».

John Podesta n'a pas officiellement réagit.

L'AFP a qualifié mardi 29 novembre le pizzagate de «folle rumeur qui se propage depuis des semaines sur internet, alimentant des menaces de mort et illustrant le pouvoir dévastateur des fausses informations».

Source:

Planète X en 2016

* Documentations scientifiques et publications médiatiques officielles sur "Planète X" (textes en français):
https://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2016/02/planete-x-en-2016.html?showComment=1456072521135


10 Scary Things About Planet X (Planet Nibiru) Which ”They Believe Could Affect up to 1/3 of Humanity” (envoyez en traduction)
http://www.mydailyinformer.com/warning-the-worst-is-here-10-scary-things-about-planet-x-planet-nibiru-which-they-believe-could-affect-up-to-13-of-humanity/

mardi 29 novembre 2016

Le film "Party de saucisses", disponible en club vidéo et sur le web, n'est pas un film pour enfants: les scènes de sexe et de suggestions pornographiques sont au menu!

Erdogan : Les forces turques sont en Syrie pour mettre fin au règne de Bachar el-Assad

* Erdogan va devoir affronter la Russie sur son chemin et ça, c'est une promesse de Poutine qui a averti que jamais il ne laissera les forces occidentales s'en prendre au gouvernement syrien. 

Si Ankara franchit la ligne rouge en Syrie, c’est la «guerre mondiale»
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2016/09/si-ankara-franchit-la-ligne-rouge-en.html


Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que l'armée turque était entrée en Syrie pour mettre fin au mandat du président syrien Bachar el-Assad, qu'il a accusé de terrorisme et de la mort de milliers de Syriens.

«Nous sommes entrés [en Syrie] pour mettre fin au règne du tyran Assad», a déclaré le 29 novembre le président turc lors du Symposium de la Plateforme interparlementaire de Jérusalem, tenu à Istanbul.

Cité par le quotidien turc Hurriyet, Recep Tayyip Erdogan a exposé que la Turquie n'avait pas de revendications territoriales en Syrie, mais voulait «remettre le pouvoir au peuple syrien».

«Pourquoi sommes-nous entrés [en Syrie] ? Nous n'avons pas d’intérêts sur le sol syrien. La question est de donner les terres à ceux qui sont leurs vrais propriétaires. Nous sommes là pour rétablir la justice», a expliqué le président turc.

Le président turc a indiqué que d'après «son estimation», près d'un million de personnes seraient mortes en Syrie depuis le début du conflit. Pourtant, les derniers chiffres des Nations unies donnent une estimation de 400 000 personnes tuées au cours de la guerre civile.

Recep Tayyip Erdogan a par ailleurs déclaré que la Turquie ne pouvait pas «supporter» les meurtres ininterrompus de civils et qu'ellel «avait dû entrer en Syrie au côté de l'Armée syrienne libre».

Le chef de l’Etat turc a également accusé les Nations unies d'être dans l'incapacité d'influencer la situation en Syrie. «Le monde, c'est plus que cinq pays», a-t-il dit, en faisant référence au nombre de membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies. 

Regain de tensions entre Ankara et Damas

En octobre, 26 attaques aériennes menées en une seule nuit par l'aviation militaire turque avaient causé la mort de 160 à 200 combattants des YPG (Unités de Protection du Peuple) qui contrôlaient les cantons autonomes du Kurdistan syrien.

La campagne militaire turque en Syrie a conduit à l'aggravation des relations entre la Turquie et le gouvernement syrien, Damas accusant Ankara de violer sa souveraineté nationale. L'Etat turc a été contraint de mettre un terme à ses opérations aériennes lorsque la Syrie a promis d'abattre tout avion militaire turc qui s'aventurerait dans le ciel syrien.

Des soldats turcs ont été déployés en Syrie dans le cadre de l’opération «Bouclier de l'Euphrate», lancée par la Turquie le 24 août 2016. Ce déploiement de forces turques n’a pas été autorisée par le gouvernement syrien. 

Selon la Turquie, cette opération militaire a pour but de faire cesser les fréquentes attaques transfrontalières et «de repousser les groupes terroristes qui menacent constamment [la Turquie], tels que Daesh et le PYD [Parti de l’union démocratique kurde]».

De nombreux observateurs ont cependant précisé qu'Ankara avait pour objectif de supprimer les forces kurdes en Syrie et de les empêcher de réaliser la jonction entre trois zones kurdes autonomes de facto au sud de la frontière turque.

Source:

lundi 28 novembre 2016

Le sujet "orage d'asthme" (thunderstorm asthma) a été créé le 22 novembre 2016 sur Wikipedia, soit la veille du phénomène qui s'est produit en Australie

Mise à jour: un abonné de la page FB de ce blog a proposé une explication plausible concernant ces intoxications du système respiratoire: " À moins que la charge électrique ait tout simplement transformé l'oxygène - O2 - en ozone - O3."

J'ai tapé dans Google mutation de l'oxygène en ozone et je suis arrivée sur un lien qui explique que l'ozone peut être produit à partir de l'oxygène de l'air ambiant sous l'effet d'un rayonnement ultraviolet, d'un laser, d'une haute tension électrique, d'une décharge électrostatique ou d'une réaction chimique:

L’ozone est un oxydant qui, à forte concentration, irrite le nez, la gorge, la peau et les yeux. Sur de courtes périodes d’exposition, il peut provoquer la toux, des maux de tête ou des difficultés respiratoires causées notamment par une constriction des bronches et des bronchioles. L’ozone pourrait aussi causer un affaiblissement des mécanismes de défense et, par conséquent, une augmentation des infections:

Cliquez sur "View history" dans le menu en haut à droite, juste à gauche de l'onglet de recherche:
https://en.wikipedia.org/wiki/Thunderstorm_asthma


Un violent orage qui s'est produit il y a une semaine à Melbourne en Australie a fait, en date d'aujourd'hui, 8 morts et 8500 personnes hospitalisées pour des troubles respiratoires!

* Test d'une arme bactériologique?

Une semaine après un violent orage qui a libéré des micros grains de pollen dans l'atmosphère, les autorités redoutent d'autres décès. L'épidémie aurait-elle pu être annoncée, et planifiée, puisqu'on connaissait les prévisions météos? Et le changement climatique a-t-il un rôle dans ces épidémies d'asthmes d'orage? Celle du 21 novembre n'était pas la 1ère, mais de loin la plus mortelle que Melbourne ait jamais connue. 

À Melbourne, une sixième personne a succombé aux conséquences d'une crise aiguë d'asthme d'orage, samedi.

Et dimanche soir, la ministre de la Santé du Victoria a indiqué que d'autres personnes étaient toujours entre la vie et la mort. « Il reste 5 personnes en soins intensifs, dont 3 sont dans un état critique », a indiqué Jill Hennessy. 

Melbourne et sa région ont été frappées d'une épidémie d'asthme d'orage lundi dernier. Il faisait 35 degrés ce jour-là, et l'air était saturé de pollens de printemps. En fin d'après-midi, un orage violent s'est abattu sur Melbourne, avec des vents forts, qui ont emporté le pollen dans les airs.

Sous l'effet conjugué du vent et de la pluie, les grains de pollen ont explosé, créant des micros-grains de 0.5 à 2.5 mm de diamètre, qui ont pénétré dans les poumons des Melbourniens, lors que normalement les grains de pollen sont trop gros pour atteindre les alvéoles. 

Une crise digne d'une attaque terroriste ou d'un grand feu de brousse 

Voilà pourquoi ceux qui d'habitude ne souffrent que de rhume des foins au printemps, ont connu leur première crise d'asthme. 20 à 40% des victimes de l'asthme d'orage lundi dernier n'avaient jamais eu de crise auparavant. 

Résultat: les services de santé ont reçu 1900 appels de détresse en 5h, et 8500 personnes atteintes d'asthme se sont ruées aux urgences, totalement dépassées par cette subite épidémie

«Cet événement, c'est l'équivalent d'un feu de brousse avec des gens qui souffrent de brulûres intenses, ou d'une attaque terroriste avec des gens gravement blessés. C'est le genre de chaos auquel nos équipes ont du faire face lundi soir », a déclaré le représentant des ambulanciers d'Australie, Danny Hill. 

Depuis, le gouvernement du Victoria a du ouvrir une enquête pour déterminer si cette épidémie aurait pu être prévue et annoncée, et la prise en charge des malades, planifiée en amont. 

Melbourne et sa région ont déjà connu des épidémies d'asthme d'orage, mais aucune n'a été aussi mortelle que celle de lundi. La dernière en date remonte à 2011, mais elle a été bien moins grave que celle de lundi dernier. Et avant cela, la région avait subi 12 années de sécheresse, ce qui a pour effet de limiter la pousse des plantes et donc la libération de pollens dans l'atmosphère. Par ailleurs, l'asthme d'orage touche d'autres pays dans le monde, particulièrement la Grande-Bretagne (Londres) ou encore l'Italie (Naples). 

L'asthme d'orage: une "maladie climatique"? 

Selon le chercheur américain John Allen, de l'université Columbia, à cause du changement climatique, les orages risquent de devenir de plus en plus fréquents et plus violents dans le sud de l'Australie. Les tempêtes de micros grains de pollen déclenchées par les orages risquent donc elles aussi de devenir plus fréquentes. 

Mais il y a un autre facteur de risque lié aux émissions de CO2. Selon Paul Beggs, interrogé par TheGuardian Australia, en faisant leur photosynthèse, les plantes doivent absorber des niveaux plus élevés de dioxyde de carbone, et ce changement de « régime alimentaire » change la qualité du pollen et renforcerait son pouvoir allergène.

Le scientifique consacre ses recherches à l'impact de l'environnement sur la santé, à l'université Macquarie de Sydney. « Tous ces facteurs interviennent se conjuguent en arrière-plan: le changement climatique, et le fait que le pollen est plus puissant, donc les épidémies d'asthme d'orage sont plus susceptibles de se produire aujourd'hui qu'il y a 20 ans », affirme Paul Beggs. 

Sources:
http://www.radioaustralia.net.au/french/2016-11-28/melbourne-l%C3%A9pid%C3%A9mie-dasthme-dorage-fait-une-6%C3%A8me-victime/1635492

https://fr.sputniknews.com/international/201611271028893604-australie-orage-asthme/


http://www.theage.com.au/victoria/eight-now-dead-from-thunderstorm-asthma-20161129-gszt5z.html

L'auteur d'une attaque lundi sur un campus de l'université de l'Ohio à Columbus, abattu par la police, a été identifié par les autorités comme Abdul Razak Ali Artan, un étudiant de l'établissement

«Nous pouvons vous dire que le suspect est un étudiant de l'université», a déclaré Craig Stone, chef de la police du campus, lors d'une conférence de presse au cours de laquelle a été donnée l'identité de l'assaillant, qui semble avoir agi seul.

Il a blessé onze personnes, dont une grièvement, en percutant d'abord plusieurs passants en voiture, puis en brandissant un couteau de boucher. Il a été abattu par un policier de l'université rapidement intervenu.

Selon les médias américains, Artan était d'origine somalienne, mais les autorités n'ont pas confirmé cette information.

«Je n'en sais pas plus que vous sur le suspect», a déclaré Michael Drake, président de l'université, interrogé sur les origines de l'assaillant.

«Cela doit être confirmé mais nous pensons qu'il est né en 1998», a simplement ajouté M. Stone.

«Le suspect a percuté un groupe de piétons avec son véhicule, plusieurs ont été blessés. Il est ensuite sorti avec un couteau et a commencé à agresser des personnes alentours. Un agent a tiré plusieurs fois et utilisé la force létale pour mettre fin à la menace», a expliqué Craig Stone.

L'attaque s'est produite à 09h52 locales.

Aucune piste n'est écartée par les enquêteurs, a noté la chef de la police de Columbus, Kim Jacobs: «On a des personnes à interroger, nous parlerons à toutes les personnes qui peuvent avoir été en contact avec lui, on verra ce qu'on découvrira», a-t-elle dit, évoquant aussi la fouille du domicile du jeune homme.

Interrogée lors d'une précédente conférence de presse pour savoir s'il s'agissait d'un acte «terroriste», Mme Jacobs avait répondu: «Je pense que nous devons étudier cela, cette possibilité».

«Les gens couraient, hurlaient» 

Un étudiant identifié comme Abdul Razak Artan avait fait l'objet d'un article du journal étudiant The Lantern au mois d'août. Il faisait état de sa foi musulmane et se plaignait de l'absence de salle de prière pour les musulmans sur le campus.

Le jeune homme, présenté comme étudiant en troisième année de logistique, disait être inquiet de la manière dont les autres pouvaient le percevoir, regrettant que les médias donnent une fausse image des musulmans.

Cette attaque n'est pas sans rappeler celle d'un Américain d'origine somalienne «radicalisé» qui avait blessé au couteau dix personnes dans un centre commercial du Minnesota mi-septembre avant d'être abattu par la police. L'attaque avait été revendiquée par le groupe djihadiste État islamique.

Source:
http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201611/28/01-5045883-attaque-a-luniversite-de-lohio-9-blesses-le-suspect-tue.php

dimanche 27 novembre 2016

"Pizzagate" : la rumeur anti-Clinton de trafic d'enfants qui empoisonne le web

* Depuis les dernières semaines, des membres du gouvernement, de l'establishment, dénoncent les sites et plates-forme d'information qui "propagent de fausses nouvelles" ("fake news") parce qu'ils "détruisent la démocratie" clament-ils. Certains analystes du gouvernement croient même que la Russie fait partie de cette propagande conspirationniste et qu'elle a contribué à falsifier le système de vote américain pour assurer la victoire de Donald Trump...

Cette dénonciation des médias "fake news" (dont le site Breitbart, Infowars, Alain Soral, journalistes "freelance", etc,) vise clairement à discréditer les réseaux d'information non-alignés qui mettent en lumière les scandales de hauts dirigeants gouvernementaux, particulièrement ceux qui impliquent Hillary Clinton, ses proches collaborateurs, la Fondation Clinton, etc.

L'article qui suit est un bel exemple de cette tentative de discréditer/ridiculiser l'information en s'attaquant aux "messagers", les "sites complotistes", et en évitant de publier les faits documentés qui ont amené des journalistes à soulever cette étrange et sombre histoire de réseau de pédophilie qui impliquerait des membres de l'establishment. Je me suis intéressée aux faits qui ont alimenté cette "rumeur" au cours du dernier mois sans y porter une sérieuse attention parce que les informations étaient injectées sur le web de façon diffuse. C'est en reliant tous les points qu'on peut arriver à constater qu'il existe de réelles et troublantes connexions entre des personnages publics et l'existence d'un réseau de pédophilie qui opère, entre autres, des événements privés où se déroulent des célébrations funestes où des actes abominables sont commis. Pour vous en convaincre, je vous invite à visiter ce lien qui fait une synthèse extrêmement bien documentée de tous ces faits et connexions:

Sur le site du restaurant Comet Ping Pong, un des lieux visé par le réseau de pédophilie, dans la section Friends (amis du site), vous trouverez l'inscription du groupe Heavy Breathing. Sur le site officiel du groupe sont publiées ces illustrations... 



Des internautes menacent de mort le personnel d'un restaurant lié à John Podesta, qui n'est autre que l'ex-directeur de campagne d'Hillary Clinton.

C'est l'affaire qui enflamme une partie du web américain. Depuis plusieurs semaines, une pizzeria de New York, le Comet Ping Pong, est suspectée par des internautes de cacher un réseau pédophile de trafic d'enfants. Les accusations sont d'autant plus graves qu'elles portent non seulement sur les employés et son propriétaire James Alefantis, mais aussi sur l'entourage d'Hillary Clinton et plus précisément de son ancien directeur de campagne présidentielle John Podesta. Ces allégations, grandement relayées sur les réseaux sociaux, les sites de désinformation à tendance complotiste, gangrènent la vie des protagonistes, qui sont menacés de mort. Le New York Times, qui a raconté le 21 novembre dernier les tenants et les aboutissants de cette histoire, souligne pourtant qu'aucune enquête n'a été ouverte et que les accusations sont infondées.

Selon le quotidien américain, la genèse de cette histoire se trouve en grande partie dans une publication de mails de John Podesta par Wikileaks. À l’intérieur, y figurent notamment des échanges avec James Alefantis, fondateur de la pizzeria en 2006, en vue d'une levée de fonds pour la campagne. En raison de la popularité de l'établissement et de son propriétaire auprès de responsables démocrates hauts placés à Washington, des rumeurs faisaient déjà état d'un trafic d'enfants dans le restaurant. Avec la candidature d'Hillary Clinton, la théorie a soudainement pris de l'ampleur lorsque des internautes conspirationnistes pro-Trump du sulfureux site 4chan, mais aussi sur la page du réseau social Reddit consacrée au nouveau président américain, ont décidé de mener leur enquête.

Le web français en parle

Ces internautes ont alors avancé que John Podesta avait participé à un culte satanique. Ils se sont notamment appuyés sur des interprétations de photos postées par le propriétaire du restaurant sur son compte d'Instagram, sur lequel des photos d'enfants sont régulièrement postées. Ce sont aussi des affiches de la pizzeria qui sont grandement commentées. Sur le tweet ci-dessous, repéré par Slate, une internaute assure que l'image à gauche "pourrait faire référence à ce que les enfants ressentent quand ils sont victimes d'abus".

Avec tous ces éléments, des internautes n'ont pas hésité à harceler et menacer de mort les personnes travaillant au Comet Ping Pong. "Nous sommes constamment agressés", déplore James Alefantis tandis qu'un employé s'est vu demander par sa femme de quitter son poste pour mettre un terme aux menaces. L'ampleur de l'affaire a pu se mesurer à la popularité des conversations ouvertes à ce sujet sur Reddit, mais aussi au fait que le hashtag #pizzagate se soit retrouvé jeudi 24 novembre dans les trending topics de Twitter, à savoir les sujets les plus tendances du réseau social. Le phénomène touche aussi la France, où l'affaire fait beaucoup de bruit sur les forums de jeuxvideo.com et trouve aussi écho chez Égalité et Réconciliation, le site d'Alain Soral.

Selon le New York Times, si le FBI "ne confirme pas et ne dément pas l'existence d'investigations", aucune enquête n'a été ouverte à ce sujet car aucun élément n'accrédite cette théorie du complot. La police indique quant à elle qu'elle surveille l'évolution de la situation et qu'elle est au courant des "menaces" portées à l'encontre de l'établissement et de son personnel.

Source:

jeudi 24 novembre 2016

Un 7.0 dans la région du El Salvador

http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/

Ankara met en cause l'armée syrienne dans la mort de soldats turcs en Syrie

* Je vais consulter "l'autre version" à l'instant! Surprise. Je croyais trouver dans les médias russes francophones/anglophones que l'État islamique serait tenu responsable de cette attaque et de la mort des soldats turcs et bien NON, c'est Le Figaro qui nous apprend que:  "Trois soldats turcs sont tombés en martyrs et sept ont été blessés dans une attaque menée par des membres de Daech dans la région d'Al-Bab"... La propagande occidentale n'arrive pas à accorder ses flûtes, c'est bidonnant!

L'armée turque a accusé les forces du président Bachar al-Assad d'être à l'origine d'un bombardement dans le nord de la Syrie qui a causé la mort, jeudi, de trois soldats turcs.

L’armée turque a mis en cause les forces du président syrien Bachar al-Assad dans la mort de trois soldats turcs, tués jeudi 24 novembre par un bombardement dans le nord de la Syrie. Dix autres soldats turcs ont été blessés dans cette attaque, selon l'état-major de l’armée.

Le bombardement s'est produit vers 03h30 du matin (00h30 GMT) dans le nord de la Syrie, dans la région d'Al-Bab, lors d'une opération de rebelles appuyée par des militaires turcs, a précisé l'armée dans son communiqué.

Accusation directe portée contre la Syrie

"Nous estimons qu'elle [l’attaque] a été menée par les forces du régime syrien", a indiqué l'état-major dans ce même communiqué. C'est la première fois qu'Ankara met en cause le régime syrien dans la mort de soldats turcs depuis le début d'une offensive lancée par la Turquie dans le nord de la Syrie en août dernier pour repousser les jihadistes de l'organisation de l’État islamique (EI) et les milices kurdes vers le sud.

Quinze soldats turcs ont été tués depuis le lancement de cette opération, baptisée "Bouclier de l'Euphrate", selon un décompte de l'AFP.

Source:
http://www.france24.com/fr/20161124-soldats-turcs-morts-syrie-turquie-accuse-syrie-assad-bombardement

mercredi 23 novembre 2016

Centaines de comprimés de Viagra, injections de placenta humain et les fées de l'ombre pour la présidente sud-coréenne!

* Cette disjonctée dirige la Corée du Sud!

http://www.europe1.fr/international/coree-du-sud-la-presidence-sexplique-sur-des-achats-de-viagra-2908670

https://www.buzzfeed.com/hayesbrown/un-scandale-politique-completement-chelou-secou-la-coree-du

Plusieurs informaticiens reconnus incitent l'équipe de campagne de Hillary Clinton à demander un recompte des voix du scrutin présidentiel dans les Etats-clés du Wisconscin, du Michigan et de la Pennsylvanie, rapporte CNN. Ces spécialistes indiquent avoir trouvé des preuves que le décompte des voix dans ces trois Etats a été manipulé ou piraté

* La saga du président élu ne semble pas être terminée!

Les chercheurs, parmi lesquels figurent le directeur de la University of Michigan Center for Computer Security and Society, ont constaté que les résultats de la candidate démocrate étaient anormalement bas dans les circonscriptions ayant utilisé le vote informatique par rapport à ceux ayant utilisé le vote papier ou par scanner optique. La différence s'élève en moyenne à 7% au détriment de Mme Clinton et pourrait indiquer un piratage du système selon eux. C'est pourquoi ils demandent qu'une enquête indépendante soit menée à ce sujet.


Personne n'a souhaité réagir à cette information, tant au sein de l'équipe de campagne de Mme Clinton que dans l'entourage du président élu Donald Trump, indique CNN.

Source:

dimanche 20 novembre 2016

Un 6.4 en Argentine

http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/

Primaire à droite : Sarkozy éliminé, une humiliation pour l’ancien président

* La "mouvance Trump" s'installera-t-elle en France?

http://www.lesechos.fr/elections/primaire-a-droite/0211513814590-primaire-a-droite-sarkozy-elimine-une-humiliation-pour-lancien-president-2044201.php

L'Arabie Saoudite dévoilée: excellent documentaire à ne pas manquer

Au péril de leur vie, de jeunes activistes défient les autorités de l’Arabie saoudite et documentent avec des caméras cachées les conditions de vie dans ce pays. Ils nous livrent des images inédites et exclusives des châtiments publics et des conditions de vie des femmes dans les lieux publics et dans les prisons. On y découvre un peuple opprimé mais rebelle.

http://ici.radio-canada.ca/tele/enquete/2016-2017/segments/reportage/10797/arabie-saoudite

L'Arabie saoudite utilise du matériel «Made in Canada» dans un raid meurtrier
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2016/07/larabie-saoudite-utilise-du-materiel.html

Le Canada au 2e rang des pays exportateurs d'armes au Moyen-Orient
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2016/06/le-canada-au-2e-rang-des-pays.html

Boom! Le prince saoudien Mohammed bin Salman a fait l'affirmation que Riyad (Arabie Saoudite) a fourni 20% des fonds de la campagne d'Hillary Clinton, déclaration qui a vite été supprimée du réseau de nouvelles qui l'a publiée...
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2016/06/boom-le-prince-saoudien-mohammed-bin.html

Un agent de la CIA, de la division des opérations contre le terrorisme, a déclaré sur les ondes de Fox News que l'Arabie Saoudite possède de 4 à 7 bombes nucléaires qui peuvent être livrées par missiles ou avions de combat
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2016/02/un-agent-de-la-cia-de-la-division-des.html

USA: 1,3 milliard de dollars de bombes vendu à l'Arabie saoudite
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2015/11/usa-13-milliard-de-dollars-de-bombes.html

Arabie saoudite : défense des droits de l’homme le lundi, décapitation le jeudi!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2015/09/arabie-saoudite-defense-des-droits-de.html

La revue The Economist 2017: Bonne et heureuse année!


# DisruptJ20: Appel à une mobilisation nationale contre l'inauguration de Donald Trump le 20 janvier 2017

Voici quelques extraits de cette invitation au chaos. Je ne sais pas quel(s) groupe(s) finance(nt) ce mouvement anti-Trump, mais il(s) n'ont pas ménagé les grossièretés et les appels à la haine, à la violence et à la révolution.

Nous pouvons dire que nous avons assisté à une campagne présidentielle et à une élection historique et je suis bien curieuse de savoir ce que l'on va dire de la suite.

Le vendredi 20 janvier 2017, Donald Trump sera inauguré en tant que président des États-Unis. Nous appelons toutes les personnes de bonne conscience à se joindre à nous pour perturber les cérémonies.

Trump est synonyme de tyrannie, de cupidité et de misogynie. Il est le champion des néo-nazis et des blancs nationalistes, de la police qui tue le noir, le brun et les pauvres sur une base quotidienne, des agents frontaliers racistes et des gardiens de prison sadiques, du FBI et de la NSA qui tapent votre téléphone et lisent votre email. 

Il est le signe avant-coureur d'une catastrophe climatique, de déportation, de discrimination et de guerre sans fin. Il continue à nier l'existence du changement climatique en dépit de toutes les preuves, mettant en jeu l'avenir de la race humaine tout entière. Le KKK, Vladimir Poutine, la Golden Dawn et l'Etat islamique applaudissent sa victoire. Si nous laissons son investiture sans contestation, nous ouvrons la porte à l'avenir qu'ils envisagent. 

Dès le premier jour, la présidence Trump sera un désastre. # DisruptJ20 sera le début de la résistance. 

Si vous ne pouvez pas être à Washington DC le 20 janvier, prenez les rues où que vous soyez. Nous appelons nos camarades à organiser des manifestations et d'autres actions pour la nuit du 20 janvier. Il y a aussi un appel à une grève générale. Organisez un débrayage à votre école maintenant. Les travailleurs: déclarez-vous malades et prenez un jour de congé. Pas de travail, pas d' école, pas de courses, pas de ménage.

http://www.disruptj20.org/

samedi 19 novembre 2016

Le Parlement turc a voté une proposition de loi qui permet, dans certains cas, de suspendre la condamnation d'une personne pour agression sexuelle sur mineur si l'agresseur épouse sa victime, suscitant des réactions indignées

* "Si l'enfant mineur est consentant"... Comme si un enfant ou un adolescent avait la capacité de choisir et de consentir à s'unir maritalement à une autre personne. Quelle aberration, quelle abomination.


Le texte, voté en première lecture hier soir, permet de suspendre la condamnation d'une personne pour agression sexuelle sur mineur commise sans "force, menace ou toute autre forme de contrainte de la volonté" si son auteur épouse la victime.

Le gouvernement turc a défendu cette mesure qui vise, selon lui, à ne pas pénaliser les couples dont l'un des membres est mineur, mais "consentant", un argumentaire rejeté par les défenseurs des droits des enfants. "L'AKP (le parti au pouvoir) a fait passer un texte qui pardonne ceux qui épousent l'enfant qu'ils ont violé", a réagi sur Twitter un député de l'opposition sociale-démocrate (CHP), Özgür Özel. Le texte doit faire l'objet d'un vote en deuxième lecture pour être validé.

Sur Twitter, le mot-dièse #OnNePeutPasLegitimerLeViol en turc était parmi les plus populaires en Turquie aujourd'hui. Le ministre de la Justice Bekir Bozdag a accusé l'opposition de "déformer la question volontairement" et soutenu que le texte visait, au contraire, à "protéger les enfants". "Les mariages précoces sont malheureusement une réalité (...) Lorsqu'un enfant naît de cette union non officielle, le médecin prévient le procureur, et le mari est envoyé en prison, plongeant la femme et l'enfant dans les difficultés" financières, a-t-il argumenté.

Ces hommes ne sont "pas des violeurs, pas des agresseurs sexuels", a encore déclaré le ministre, ajoutant qu'environ 3000 familles sont actuellement concernées par cette mesure. Cet argumentaire a suscité des réaction outrées sur les réseaux sociaux. "Le ministre de la Justice a utilisé l'expression agression sexuelle sans contrainte. Il n'y a rien d'autre à ajouter, je pense", a ainsi déploré Ruhat Sena Aksener, d'Amnesty International en Turquie.
S'il n'existe pas de statistiques officielles, le mariage précoce est encore une réalité en Turquie, notamment dans l'est du pays. Les jeunes filles, qui subissent la pression de leur entourage, sont rarement en mesure de s'y opposer. L'âge minimum légal pour se marier en Turquie est de 17 ans. La loi autorise le mariage dès 16 ans dans certaines "circonstances exceptionnelles", avec l'aval d'un juge.

La cour constitutionnelle turque s'est prononcée en juillet en faveur du retrait d'une disposition du code pénal qui caractérise tout acte sexuel avec un enfant de moins de 15 ans comme un "abus sexuel", un jugement dénoncé par la société civile.

Source:
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/11/18/97001-20161118FILWWW00124-turquie-une-loi-suscite-la-polemique.php

La NASA et la FEMA se sont préparées à l'entrée d'un astéroïde sur Los Angeles le 25 octobre dernier

* Je n'ai pas de notions en astrophysique, mais ces 16 dernières années sur ce blog me permettent de croire qu'une certaine communauté scientifique tente d'alerter le public sur les catastrophes réelles et imminentes provenant de l'espace. Les observatoires scientifiques et facultés de recherche universitaires sont majoritairement financés par les gouvernements et donc, soumis à une "loi du silence" au nom de la "sécurité nationale". Toutefois, la déclaration de l'astrophysicien Brian May, qui fait partie d'un mouvement mondial visant à planifier et protéger le monde des impacts d'objets célestes, aussi fondateur et guitariste du groupe Queen, me semble éloquente: "Plus nous en apprenons sur les impacts d'astéroïdes et plus il devient clair que la race humaine vit sur du temps emprunté"!  


La NASA, l'Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA) ainsi que d'autres organismes gouvernementaux ont mené, le mois dernier, un exercice de protection de la planète afin d'examiner les conséquences potentiellement dévastatrices d'un astéroïde de 330 pieds qui frappe la Terre

La simulation a projeté le pire scénario, soit l'impact d'un astéroïde en 2020 qui pourrait niveler les structures de 30 miles, nécessitant une évacuation massive de la région de Los Angeles et causer des dizaines de milliers de victimes.

Les organisateurs de Asteroid Day croient qu'un million d'astéroïdes ont le potentiel de frapper la Terre, mais que seulement 1% (10 000) d'entre eux ont été découverts. C'est ce qui a été annoncé lundi dernier par des scientifiques planétaires qui ont signé une lettre afin que les gouvernements et décideurs politiques maintiennent les programmes qui visent la recherche sur les astéroïdes. Dans cette lettre, nous apprenons qu'il existe actuellement 1700 astéroïdes considérés comme dangereux... 

Le groupe fait la promotion de la "Déclaration 100x", laquelle appelle à augmenter la découverte du ratio d'astéroïdes à 100 000 par année au cours des 10 prochaines années.

Un astéroïde a explosé au-dessus de la ville russe de Chelyabinsk en 2013, brisant les fenêtres sur des miles et blessant plus de 1000 personnes. Les scientifiques ont dit que la Terre est vulnérable à l'impact de roches bien plus grosses que celle de Chelyabinsk: ils ont estimé que ces impacts pourraient se produire aussi souvent que chaque décennie ou deux au lieu d'une fois tous les 100 à 200 ans comme on le pensait précédemment. 

Source:

Syrie : l'ONU «horrifiée» par la violence inouïe des bombardements sur Alep

* Les États-Unis, pays de l'OTAN et l'ONU, accusent le gouvernement syrien et la Russie de ces récentes attaques d'artillerie sur des populations civiles, zones résidentielles et hôpitaux alors que l'Agence Arabe Syrienne (SANA) rapporte que ce sont des terroristes qui ont lancé des missiles sur ces mêmes cibles. Sputnik News se fait l'écho de l'agence SANA.  Il y a, encore une fois, une guerre de propagande qui vise à justifier une escalade diplomatique qui va forcément aboutir à des mesures militaires contre la Russie, la Syrie [et éventuellement l'Iran]. Je doute que Trump aura le temps d'entrer au pouvoir le 21 janvier prochain pour établir une nouvelle politique étrangère! 

VIDÉO - Les quartiers rebelles de la grande ville du nord de la Syrie subissent les bombardements d'artillerie les plus violents depuis deux ans, signe de l'objectif du régime syrien de reprendre le contrôle de toute la ville. Les États-Unis évoquent «des actes atroces». L'ONU se dit «horifiée».

Le correspondant de l'AFP a rapporté samedi que des bombardements d'une violence inouïe menés par le régime syrien pour le cinquième jour consécutif sur les quartiers rebelles de la ville d'Alep ont détruit l'un des derniers hôpitaux du secteur et forcé les écoles à fermer. L'actuelle offensive sur Alep-Est a commencé mardi et les forces progouvernementales pilonne depuis plusieurs quartiers.

Ainsi, il apparaît que tous les hôpitaux des quartiers est d'Alep aux mains des insurgés seraient désormais hors service. Selon Elizabeth Hoff, représentante de l'Organisation mondiale de la santé en Syrie, les organisations humanitaires placées sous la direction de l'Onu et présentes du côté turc de la frontière «ont confirmé aujourd'hui que tous les hôpitaux d'Alep étaient hors service».

Les raids de ce samedi auraient fait près de 30 morts, dont des enfants.

Les structures de secours ont été durement affectées par ce tapis de bombes, plongeant les milliers d'habitants qui résideraient encore dans les quartiers est dans une situation de plus en plus dramatique. Selon le correspondant de l'AFP en secteur rebelle, jamais depuis deux ans l'artillerie gouvernementale n'avait pilonné ces quartiers avec une telle intensité, avec des roquettes s'abattant dans un bruit terrifiant et des explosions faisant trembler le sol. Vendredi, un bombardement sur le quartier rebelle de Maadi a mis hors service un des derniers hôpitaux d'Alep-Est après l'avoir détruit partiellement.

Le dernier hôpital pédiatrique encore en fonction a été évacué vendredi après avoir été endommagé deux jours plus tôt par des barils d'explosifs. Un centre des Casques blancs, ces secouristes en zone rebelle, a été complètement dévasté à Bab al-Nayrab et ses véhicules complètement détruits. Certains hôpitaux de la partie assiégée de la grande ville continueraient à prodiguer des soins, mais les bombardements dissuadent les habitants de s'y rendre.

Les États-Unis ont mis en garde samedi soir la Syrie et la Russie contre ces «atroces» bombardements menés depuis plusieurs jours. Washington condamne dans les termes les plus forts les bombardements à Alep. «Il n'y a pas d'excuse pour ces actes atroces», a déclaré la conseillère américaine à la sécurité nationale Susan Rice. «Le régime syrien et ses alliés, la Russie en particulier, sont responsables des conséquences immédiates et sur le long terme de tels actes». Dans le même temps, l'ONU s'est dite «horrifiée». «Les Nations unies sont extrêmement attristées et horrifiées par la récente escalade des violences dans plusieurs régions de Syrie et appellent toutes les parties à cesser les attaques indiscriminées contre les civils et les infrastructures civiles», ont déclaré le coordinateur humanitaire de l'ONU pour la Syrie Ali al-Zaatari et le coordinateur humanitaire régional Kevin Kennedy.

Des habitants déjà en proie à la faim

Depuis la reprise des bombardements mardi dans l'ex-capitale économique de la Syrie, après une suspension d'un mois, au moins 65 civils ont péri. A Berlin, les principaux dirigeants européens et le président américain Barack Obama ont appelé vendredi à «l'arrêt immédiat» des attaques contre le secteur rebelle d'Alep, où les habitants souffrent déjà de la faim en raison d'un siège de plus de quatre mois imposé par le régime de Bachar el-Assad.

La Russie, qui intervient en Syrie depuis plus d'un an pour soutenir le régime, dit ne pas participer aux bombardements aériens sur Alep-Est. Mais elle mène depuis mardi des frappes sur la province voisine d'Idleb, contrôlée par une alliance de rebelles et de djihadistes. Selon des analystes, Damas et ses alliés veulent aller vite avant la prise de fonction de Donald Trump à la présidence américaine le 20 janvier.

Source:

vendredi 18 novembre 2016

Le sol marin sort de terre après le séisme 7.8 en Nouvelle-Zélande


Le séisme de magnitude 7,8 qui a frappé la Nouvelle-Zélande ce weekend a laissé des traces étonnantes sur l’île au sud du pays.

Le fond marin est sorti de terre à plusieurs endroits,  en formant  parfois des monticules allant jusqu’à 2 mètres de hauteur.

Le phénomène serait une première, et soulève de nombreuses questions chez les scientifiques, selon ce que rapporte The Sun.

Les dégâts vraiment particuliers ont été observés près des côtes de Kaikoura, un lieu prisé pour l’observation de baleines.

Les scientifiques pourront toutefois profiter de cette opportunité incroyable pour analyser les strates de sédiments accumulés depuis de nombreuses années.

Le sol marin a été si transformé qu’il pourrait y avoir de réelles conséquences sur la vie sous-marine.

Source:
http://www.tvanouvelles.ca/2016/11/17/le-sol-sort-de-terre-apres-un-seisme

mardi 15 novembre 2016

Syrie : les Etats-Unis dénoncent une « violation du droit international » par le régime et la Russie

La Russie a mené mardi ses premiers raids aériens sur la Syrie à partir de son porte-avions en Méditerranée.

La diplomatie américaine a condamné mardi 15 novembre « avec la plus grande force » les frappes « inexcusables » menées par la Russie et par le régime en Syrie, notamment sur des hôpitaux, et a dénoncé une atteinte au droit international.

Selon la porte-parole Elizabeth Trudeau, plusieurs hôpitaux et une clinique mobile ont été frappés par des attaques. « Nous estimons qu’il s’agit d’une violation du droit international », a-t-elle déclaré. Mardi, des bombardements contre des hôpitaux ont également été signalés par l’Observatoire syrien des droits de l’homme, une ONG sise à Londres et disposant d’informateurs sur le terrain. En revanche, l’OSDH et le département d’Etat n’ont pas communiqué le même nombre d’hôpitaux frappés.

La Russie a mené mardi ses premiers raids aériens sur la Syrie à partir de son porte-avions en Méditerranée, au moment où l’armée de l’air syrienne frappait pour la première fois depuis un mois des quartiers résidentiels d’Alep tenus par les insurgés.

Les négociations se poursuivent

La diplomate américaine, dont l’administration démocrate et son secrétaire d’Etat, John Kerry, quitteront le pouvoir le 20 janvier, s’est toutefois félicitée de la poursuite depuis des semaines à Genève de pourparlers multilatéraux auxquels participent Russes et Américains sur de très hypothétiques cessez-le-feu et acheminements d’aide humanitaire en Syrie. « Nous continuons de penser que la seule voie pour avancer est un règlement politique », a plaidé la porte-parole de la diplomatie américaine.

Mardi soir, le chef de l’Etat syrien, Bachar Al-Assad, a réagi à l’élection, il y a une semaine, de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. « Nous ne pouvons rien dire sur ce qu’il va faire, mais disons que s’il va lutter contre le terrorisme, bien sûr nous allons être alliés, des alliés naturels de la même manière que nous le sommes avec les Russes, les Iraniens et beaucoup d’autres pays qui veulent défaire le terrorisme », a-t-il déclaré à la télévision publique portugaise RTP.

Une condamnation de l’ONU

Mardi, une commission de l’Assemblée générale des Nations unies a condamné les attaques croissantes contre les civils à Alep, et l’utilisation d’armes chimiques dans le conflit syrien. Cette résolution non contraignante, présentée par l’Arabie saoudite, appelle également à un cessez-le-feu pour faciliter un règlement politique du conflit. L’assemblée générale doit se prononcer en assemblée plénière en décembre.

La résolution « dénonce le plus fermement possible la violence armée exercée par les autorités syriennes contre leur propre population ». Elle condamne aussi « la récente escalade d’attaques dirigées contre les civils à Alep et d’autres zones assiégées » et réclame un accès humanitaire libre et sûr aux civils. Elle réclame que « le régime syrien et le groupe Etat islamique cessent immédiatement d’utiliser des armes chimiques ».

Source:

lundi 14 novembre 2016

Donald Trump veut passer une législation, déjà approuvée par le Comité judiciaire de la Chambre des représentants, pour désigner les Frères musulmans comme une organisation terroriste (anglais)

https://www.clarionproject.org/news/trump-designate-muslim-brotherhood-terror-org

Avec Steve Bannon, l’extrême droite entre à la Maison-Blanche de Donald Trump

* Extrême droite... ça me fait bien rire ce genre de titre qui appelle au scandale.  Une politique qui vise à filtrer et contrôler ceux qui entrent aux États-Unis dans le but de protéger la population et l'intégrité du pays n'est en rien du racisme et un refus du multiculturalisme. Ceux qui pensent de cette façon sont des incensés! Le contrôle strict de l'immigration est impératif dans un contexte où "nous sommes en guerre contre le terrorisme" alors que des membres de groupes extrémistes et religieux s'inflitrent en Occident pour mener le djihad (guerre sainte). Je ne suis pas une fan de Trump, mais je dois dire que je suis tout à fait d'accord avec sa position sur le renforcement des mesures de contrôle de l'immigration. Le "mur" qu'il veut construire, projet ambitieux faut bien l'avouer, vise à limiter l'entrée de Mexicains et de sans-papiers provenant de pays d'Amérique du Sud. Est-ce si scandaleux que d'empêcher ces gens, en grande partie des mules pour les narcotrafiquants, d'entrer aux États-Unis?  Notre pays est notre maison et nous ne laissons pas n'importe qui y entrer et encore moins s'y installer. 

Je ne connais pas l'ensemble de la ligne éditoriale de Bannon, mais je serais curieuse de retracer les écrits où il vente la suprématie blanche. Félicité par un ancien responsable du Ku Klux Klan de son ascension à la Maison Blanche, des journalistes stupides relient des points invisibles afin de condamner quiconque se joindra au gouvernement Trump.

La couverture journalistique des élections présidentielles, et de la suite, est à mon sens bien plus scandaleuse que l'arrivée au pouvoir de Donald Trump!

Donald Trump a nommé comme haut conseiller à la Maison-Blanche Steve Bannon, patron du site controversé Breitbart, plaque tournante de la «droite alternative», mouvement associé aux idées nationalistes et partisan de la supériorité de la race blanche, contempteur virulent de l’establishment politique.

Steve Bannon, 62 ans, dirigeait le site Breitbart jusqu’à son recrutement en août par Donald Trump en tant que directeur général de sa campagne. Dimanche, le président élu a annoncé qu’il le garderait à ses côtés à la Maison-Blanche, en tant que chef de la stratégie et haut conseiller, aux côtés de Reince Priebus, figure de l’establishment nommé secrétaire général, avec qui il devra travailler en tandem.

Steve Bannon a orienté les deux derniers mois et demi de campagne du candidat républicain, et on a retrouvé sa patte dans la dénonciation populiste formulée par Donald Trump d’un ordre mondial contrôlé par des élites politiques et financières contre le peuple. «Une structure mondiale du pouvoir», selon sa dernière publicité télévisée, une formule critiquée à gauche pour ses relents conspirationnistes.

Sa nomination au sommet de l’État fédéral a suscité la dénonciation des associations antiracistes et des démocrates, qui ont rappelé les innombrables articles incendiaires publiés sur Breitbart et frôlant l’antisémitisme, alimentant la nostalgie pour le drapeau confédéré ou dénonçant l’immigration et le multiculturalisme.

«Les partisans de la suprématie de la race blanche seront représentés au plus haut niveau de la Maison-Blanche de Trump», a dénoncé Adam Jentleson, porte-parole du chef des démocrates du Sénat Harry Reid.

«L’extrême droite raciste et fasciste est représentée au seuil du Bureau ovale. L’Amérique devra être très vigilante», a écrit sur Twitter John Weaver, proche du républicain modéré John Kasich.

Le candidat conservateur indépendant à la présidence Evan McMullin a également dénoncé la promotion de «l’antisémite Steve Bannon».

Et les démocrates de citer les accusations de l’ex-femme de Steve Bannon, Mary Louise Piccard, qui dans des procédures de divorce il y a près d’une décennie a affirmé, selon le New York Daily News, que son ex-mari avait refusé d’envoyer leurs enfants dans une certaine école en raison de la présence de juifs. Des accusations qu’il réfute.

Ennemi du Parti républicain 

Banquier d’affaires chez Goldman Sachs dans les années 1980, Steve Bannon a fondé ensuite une petite banque d’investissements, Bannon & Co, rachetée en 1998 par la Société Générale, avant de devenir producteur de films à Hollywood.

Dans les années 2000, il commence à produire des films politiques, sur Ronald Reagan, le Tea Party et Sarah Palin.

Il rencontre Andrew Breitbart, fondateur du site éponyme, et se joint à la guerre du Tea Party contre l’establishment politique américain, tant démocrate que... républicain. En 2012, à la mort d’Andrew Breitbart, il prend les rênes du site, basé à Washington.

L’ancien président de la Chambre des représentants, John Boehner, est l’une de ses victimes en 2015, et son remplaçant a fait l’objet d’attaques répétées sur le site Breitbart, dénonçant Paul Ryan comme incapable de résister à Barack Obama.

«Je viens d’une famille démocrate de cols bleus, catholiques irlandais, pro-Kennedy, pro-syndicats», expliqua Steve Bannon en 2015 à Bloomberg. «Je n’étais pas politique avant de rentrer dans l’armée et de découvrir à quel point Jimmy Carter a foutu le bordel. Je suis devenu un grand admirateur de Reagan, et je le suis toujours. Mais le déclencheur, contre l’establishment, a été de diriger des entreprises en Asie en 2008 et de voir que Bush a mis autant de bordel que Carter. Tout le pays était une catastrophe.»

Désormais installé au coeur du pouvoir, il a été félicité principalement par l’extrême droite américaine, notamment de David Duke, ancien responsable du Ku Klux Klan qui a tenté un retour en politique cette année en surfant sur la vague Trump. «C’est excellent», a-t-il dit à CNN.

Au sein de la droite traditionnelle, on s’abstenait de tout commentaire et préférait féliciter Reince Priebus, qui aura la charge opérationnelle de la Maison-Blanche.

«Ne préjugez pas» de Donald Trump, a déclaré sobrement Kevin McCarthy, chef de la majorité de la Chambre.

MM. Priebus et Bannon «sont complémentaires», a de son côté vanté lundi Kellyanne Conway, la directrice de campagne de Donald Trump. «Ils ont en commun la chose la plus importante: le patron les écoute.»

Source:

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés