Suivez ce blog via Facebook

dimanche 31 juillet 2016

Au lieu de pousser les partisans à se rendre à son califat auto-proclamé, Abu Muhammad al-Adrani, porte-parole de l'État islamique en Syrie, il les a encouragés à agir localement en utilisant tous les moyens disponibles

* Les propos du FBI à propos de la diaspora terroriste en Europe et les prétendus propos de ce chef islamiste se corroborent en tout point!

"Si les tyrans nous ferment dans la face la porte de la migration, ouvrez la porte du djihad dans la leur et tournez leurs actions contre eux", a déclaré un clip audio prétendument enregistré par le porte-parole de Abu Muhammad al-Adnani.

Source:

Le chef du renseignement américain le dit : l'Europe pourrait faire face à une diaspora terroriste en cas d'effondrement de l’Etat islamique en Syrie

* Donc, si je comprends bien, le directeur du FBI est en train de nous dire, sans ambiguïté, que les frappes contre Daech sont non seulement fondamentalement inefficaces pour "combattre le terrorisme" (ça on le savait déjà), mais qu'elles risquent de propulser l'invasion djihadiste et la menace terroriste dans nos pays. Et il ajoute que cette invasion sera d'une ampleur qu'on a jamais vue! Le prophète a parlé... tenez-vous prêts! 



Pour le directeur du FBI, nous devons nous préparer à une "diaspora terroriste" venue de Syrie une fois l'EI vaincu. Plus la pression est forte sur le territoire de l'EI, plus il va lancer d'attaques à l'extérieur, selon le directeur du renseignement interne américain.

Des centaines de terroristes vont se répandre en Europe de l'Ouest et aux États-Unis pour commettre des attentats encore plus gros une fois que l'État islamique sera vaincu en Syrie, a déclaré le directeur du FBI, James Comey. 

"A un moment, il y aura une diaspora terroriste depuis la Syrie, d'une ampleur qu'on n'a jamais vue", a déclaré Comey mercredi à New York. "On a vu l'avenir de cette menace à Bruxelles et à Paris", a-t-il ajouté, précisent que les attaques à venir seront "à une autre échelle." 

Ces commentaires rejoignent le consensus des cadres du renseignement américain : pour eux, l'État islamique va essayer de frapper de plus en plus fort à l'étranger au fur et à mesure qu'il perd militairement sur son terrain syrien. Le groupe fait actuellement face à une coalition internationale soutenue par les États-Unis, la Russie et la France, entre autres. 

En juin, John Brennan, directeur de la CIA, avait déjà déclaré lors d'une audition au Sénat américain : "Selon nous, au fur et à mesure que la pression s'accentue contre l'EI, il va intensifier sa campagne mondiale de terreur pour maintenir sa prépondérance dans le monde terroriste."

Comey a rappelé qu'après la fin de la guerre en Afghanistan, qui avait mobilisé de nombreux radicaux islamiques, les terroristes étaient partis aux quatre coins du monde. "[La situation actulle] a 10 fois cette ampleur, ou plus", a-t-il ajouté. 

Source:

Les données du NOAA montrent une augmentation "anormale" de la température de l'eau dans le Golfe du Mexique

 La zone concernée est celle-ci:


Remarquez que la température prise en date d'aujourd'hui (sur les côtes de la Floride), le 31 juillet 2016, est plus élevée de 3 à 4 degrés Fahrenheit (dans certaines zones) comparativement à la moyenne du mois d'août. La faune marine doit nécessairement réagir à de telles élévations, propices au développement de bactéries. Un système est-il en développement, un ouragan, une tempête tropicale, un volcan sous-marin???


https://www.nodc.noaa.gov/cwtg/egof.html

Les embarrassants donateurs de la fondation Clinton: la candidate démocrate est accusée d’avoir été influencée par les financeurs étrangers de sa fondation familiale lorsqu’elle était secrétaire d’Etat

* J'écoute en ce moment la très excellente série américaine "House of cards", un docu-fiction qui montre comment les industries et sociétés minières/pétrolières/nucléaires (et autres) "achètent" le vote et les faveurs du Congrès/Sénat en échange d'autorisations d'exploitation et de déréglementations. Des capitaux étrangers financent et influencent les décideurs, via l'imposante présence de lobbyistes à la Maison Blanche (même principe partout ailleurs) qui, par voie de chantage et de pots de vin, arrivent même à orienter des politiques nationales, des décisions fédérales et des manœuvres dans la politique étrangère. Le clan Clinton, via sa fondation-écran (structure légale parfaite pour cacher des fonds parce que sans droit de regard), semble nous en faire une belle démonstration! Les républicains se bavent dessus en période électorale avec un tel scandale, mais ils ne sont certainement pas étrangers à ce type de "donnant-donnant". Pourquoi le FBI n'ouvre pas d'enquête? Probablement parce que les "tire-ficelles" ont assez d'influence pour ne pas nuire à la potentielle future présidente des États-Unis...



Conflits d’intérêts

La fondation de Bill, Hillary et Chelsea Clinton est une des plus puissantes institutions caritatives du monde. Selon le Washington Post, elle aurait permis de récolter, à travers ses neuf branches, 2 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros) depuis sa création, en 2001, par l’ex-président Bill Clinton. Elle emploierait plus de 2 000 personnes et aurait un budget annuel global de 233 millions de dollars (210 millions d’euros). La fondation finance des dizaines de projets dans le monde, de la recherche sur les traitements contre le sida et la malaria à l’insertion des jeunes filles dans le monde du travail, en passant par le développement des énergies renouvelables en Haïti.

L’an dernier, la campagne à peine lancée, des enquêtes du New York Times, du Washington Post et le livre du conservateur Peter Schweizer Clinton Cash, sorti en mai 2015, évoquaient de possibles conflits d’intérêts entre Hillary Clinton, quand elle était secrétaire d’Etat pour la première administration Obama, et les investisseurs étrangers donateurs de la fondation. L’argument a été repris rapidement par l’opposition.

Le 13 juillet, une élue républicaine du Congrès, Marsha Blackburn, a demandé à plusieurs agences fédérales qu’une enquête soit ouverte pour «corruption publique» sur les activités de la fondation Clinton. Dans une lettre adressée au FBI, au fisc américain et à la Commission fédérale du commerce, elle dénonce «une entreprise sans foi ni loi qui a opéré pendant plusieurs années sous couvert de philanthropie».

Magnat canadien

Ces soupçons de collusion sur la fondation Clinton sont un argument récurrent utilisé par les détracteurs de la candidate. Bien que, pour l’instant, aucune des accusations n’ait été prouvée, plusieurs coïncidences laissent place au doute. En 2005, Bill Clinton et Frank Giustra, un magnat canadien de l’industrie minière, voyagent ensemble au Kazakhstan. Ils dînent avec le président autoritaire, Noursoultan Nazarbaïev. Quelques jours plus tard, Giustra obtient l’autorisation d’exploiter plusieurs mines d’uranium dans le pays. Et peu après, 31 millions de dollars (28 millions d’euros) sont versés par des proches de Giustra à la fondation Clinton. Un cadeau de remerciement ? Aucune preuve ne l’atteste.

Seulement, le magnat canadien ne s’arrête pas là. Il lorgne les réserves d’uranium aux Etats-Unis et attise l’intérêt des Russes. Ceux-ci espèrent acquérir l’entreprise Uranium One de Giustra et, avec elle, un cinquième de la capacité de production en uranium des Etats-Unis. La vente a été approuvée par la Commission sur les investissements étrangers, dont fait partie le département d’Etat, alors dirigé par Hillary Clinton. Le New York Times rapporte qu’entre 2009 et 2013, alors que les Russes prennent peu à peu possession d’Uranium One, «d’importants flux financiers ont été versés à la fondation Clinton. Le président d’Uranium One a utilisé la fondation de sa famille pour faire quatre donations de 2,35 millions de dollars au total [2 millions d’euros].» Ces donations n’ont pourtant pas été déclarées publiquement par les Clinton, alors qu’Hillary Clinton avait conclu un accord avec la Maison Blanche qui l’obligeait à publier les noms de tous les donateurs.

Le manque de transparence des Clinton sur le financement de leur fondation n’a rien d’illégal. Aux Etats-Unis, aucune législation n’oblige les organisations caritatives à dévoiler l’identité de leurs donateurs. Les Clinton le font de manière volontaire sur le site internet de leur fondation. Parmi leurs donateurs, on trouve des puissances étrangères comme l’Arabie Saoudite, le Koweït ou le Qatar, mais aussi des multinationales comme Coca Cola, Monsanto ou encore la banque Goldman Sachs.

Pour l’instant, le FBI n’a pas confirmé avoir ouvert une enquête. Seulement, même si aucune preuve n’est apportée sur des conflits d’intérêts passés, la position de la fondation familiale, et ses liens avec ses nombreux donateurs, va rester problématique si Hillary Clinton est élue présidente, le 8 novembre.

Source:

Environ 7.000 représentants des forces de sécurité turques ont encerclé la base aérienne d'Incirlik qui abrite des avions militaires des pays de l'Otan, rapporte le journal Hurriyet

* Une "inspection de sécurité ne devant pas susciter l'inquiétude" avec 7000 soldats qui bloquent tous les accès, ça me paraît plutôt inquiétant! La base d'Incirlik est un atout de l'OTAN en plus d'abriter entre 50 et 90 armes thermonucléaires. La base est le plus grand site de stockage d'armes nucléaires en Europe avec quelque 25 voûtes souterraines.

Toutes les entrées et les sorties de la base aérienne turque d'Incirlik sont bloquées. Bien que le ministre turc des Affaires européennes assure qu'il s'agit d'une "inspection de sécurité", des médias locaux relaient des rumeurs concernant une deuxième tentative de coup d'Etat.

Selon le journal, l'accès à la base a été interdit la veille à 23h00 heure locale.

De son côté, le ministre turc des Affaires européennes a écrit sur son compte Twitter qu'il s'agissait d'une "inspection de sécurité" ne devant susciter aucune inquiétude.

Située dans la ville d'Incirlik, à 12 km d'Adana, la base aérienne d'Incirlik accueille des éléments de l'US Air Force en Europe et sert de support aux opérations de l'Otan. La coalition internationale utilise la base d'Incirlik pour ses opérations antiterroristes.

Le 15 juillet, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d'Etat dans le pays. Après l'échec du putsch, les forces de l'ordre ont interpellé plus de 6.000 personnes, y compris des officiers généraux et des officiers supérieurs.

Le général Bekir Ercan Van, commandant de la base aérienne turque d'Incirlik, a été aussi arrêté pour implication dans la tentative de coup d'Etat. Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré que plusieurs militaires de la base d'Incirlik, impliqués dans le coup d'Etat avorté du 15 juillet, avaient été arrêtés.

Source:

Deux fusillades distinctes au même moment à Austin, au Texas

Deux fusillades sans lien l'une avec l'autre ont éclaté au même moment dans la nuit de samedi à dimanche à Austin, la capitale du Texas, dans le sud des Etats-Unis. Une femme âgée d'une trentaine d'années est morte.

Deux fusillades distinctes l'une de l'autre ont éclaté dans la nuit de samedi à dimanche dans le centre-ville d'Austin, la capitale du Texas, dans le sud des Etats-Unis.

Une première fusillade a éclaté au milieu de passants, tuant une femme âgée d'une trentaine d'années et blessant quatre autres personnes. Trois d'entre elles ont été transportées à l'hôpital.

La police à la recherche d'un tireur

"C'était une scène chaotique, a déclaré le chef de la police d'Austin lors d'une conférence de presse diffusée sur les réseaux sociaux. Beaucoup de personnes se sont mises à courir dans tous les sens", a rapporté le quotidien Austin American-Statesman. Les forces de l'ordre sont toujours à la recherche du tireur.

Une seconde fusillade a eu lieu quelques minutes plus tard non loin de là dans un parking souterrain, mais sans faire de blessé. Cette fois-ci, le tireur a été désarmé et retenu par des passants.

Des témoins ont rapidement posté des images sur les réseaux sociaux du dispositif de sécurité mis en place.

Source:

samedi 30 juillet 2016

Daesh : une deuxième génération de terroristes en gestation


Selon un rapport alarmant publié par l’agence Europol, Daesh entraîne dès leur plus jeune âge les enfants des combattants étrangers vivant sur le territoire de son califat, afin de les préparer à peut-être un jour frapper le continent européen.

«Dans sa propagande, Daesh a souvent montré qu’elle entraînait des mineurs afin qu’ils deviennent la prochaine génération de combattants terroristes étrangers, ce qui pourrait constituer une future menace pour la sécurité des Etats membres», avertit l’agence de police européenne dans son rapport annuel sur le terrorisme dans l’Union européenne.

Europol ajoute ensuite : «Certains, revenant sur leurs pas, perpétueront la menace terroriste dans l’Union européenne via des conseils, du financement, du recrutement et des activités de radicalisation. Ils pourraient également servir de modèles à d’éventuels futurs djihadistes violents.»

Alors que certains terroristes ayant frappé Paris le 13 novembre 2015 et Bruxelles le 22 mars 2016 ont bénéficié d’un entraînement militaire à l’étranger, en Syrie, le risque de voir émerger des combattants étrangers sur le Vieux Continent est bien réel.

D’autant que le rapport indique que le nombre d’enfants naissant de parents djihadistes sur le territoire contrôlé par Daesh, en Irak et en Syrie, est en hausse.

Le nombre de femmes enceintes dans le «califat» n’est pas non plus négligeable. Elles seraient ainsi 31 000, selon les estimations de la Quilliam Foundation, une organisation britannique spécialisée dans l’extrémisme islamiste.

Si cette «prochaine génération» de terroristes effraie les autorités européennes, l’organisation terroriste, elle, s’en vante dans plusieurs vidéos de propagande.

Dans l’une d’elle, tournée fin 2015 à Raqqa, en Syrie, on y voyait l’entraînement théologico-militaire de jeunes recrues, qui partaient ensuite tuer des otages de Daesh, le tout filmé en haute définition.

Dans un autre spot de propagande datant de février, on pouvait voir le fils de djihadistes britanniques, Isa Dare, âgé d’environ quatre ans, faire sauter une voiture contenant trois otages.

«Nous allons tuer les kouffars [infidèles] là-bas», annonçait-il, vêtu d’un treillis militaire et d’un bandeau aux couleurs de Daesh. 

Source:

Un centre commercial et une gare ont été évacués samedi à Munich suite à une alerte à la bombe

En développement:
https://fr.sputniknews.com/international/201607301027082303-munich-alerte-bombe-evacuation/

Coup d'Etat raté en Turquie: le ministère public turc accuse la CIA et le FBI

* On dirait qu'Erdogan se cherche une raison pour se détacher des alliances et politiques étrangères convenues avec les États-Unis et probablement avec l'OTAN. Mais tout cela pourrait n'être qu'un récit pour nous éloigner des véritables intentions derrière ce coup d'État.

ISTANBUL, 28 juillet (Xinhua) -- Les deux plus grandes instances des renseignements américaines sont accusées d'entraîner des partisans du cerveau présumé du coup d'Etat raté en Turquie, a rapporté jeudi l'agence de presse nationale turque Anadolu.

"La CIA (Central Intelligence Agency) et le FBI (Federal Bureau of Investigation) ont entraîné dans plusieurs catégories les partisans du mouvement de M. Gulen", a énoncé l'inculpation.

Cette inculpation faisait référence à Fethullah Gulen, imam turc musulman exilé aux Etats-Unis. Le gouvernement turc accuse M. Gulen et ses partisans de l'armée d'avoir orchestré la tentative de coup d'Etat.

Ankara a demandé aux Etats-Unis l'extradition de M. Gulen, mais Washington insiste sur "les preuves concrètes" reliant M. Gulen à la tentative de coup d'Etat du 15 juillet comme condition de son extradition.

Les autorités turques ont déclaré qu'au moins 290 personnes avaient été tuées dans cette tentative de coup d'Etat, dont plus de 100 "comploteurs".

L'inculpation a souligné que les opérations menées par les procureurs et les responsables de la sécurité lors du processus du 17 décembre peuvent être prises comme un bon exemple.

Le "processus du 17 décembre" fait référence à l'enquête pour corruption ouverte le 17 décembre 2013 qui visait des hauts responsables du gouvernement et a mené à la rivalité entre le président turc Recep Tayyip Erdogan et M. Gulen.

Certains en Turquie, dont des ministres du gouvernement, ont fait de temps à autre référence à l'implication des Etats-Unis dans le coup d'Etat raté, malgré le déni catégorique de Washington.

"Cette tentative visait à affaiblir l'Etat avec toutes ses institutions en se débarrassant complètement du gouvernement", a indiqué l'inculpation. "Les membres du mouvement de M. Gulen, qui travaillent dans les institutions judiciaires et sécuritaires et qui ont recu l'entraînement mentionné préalablement, ont agi".

Sources:
http://french.xinhuanet.com/2016-07/28/c_135547705.htm
https://www.rt.com/news/353963-cia-fbi-turkey-coup/?utm_source=browser&utm_medium=aplication_chrome&utm_campaign=chrome

jeudi 28 juillet 2016

France : Un attentat après l’autre, la guerre civile approche...

* Un article encore une fois intelligent; bien développé et nuancé. Je suis du même avis que des affrontements civils risquent de se produire à court ou moyen terme, résultat de l'échec des gouvernements à assurer la sécurité des citoyens contre la menace terroriste qui est, faut bien se l'avouer, incontrôlable et inarrêtable.


Etat islamique, la stratégie de la guerre civile
L’égorgement d’un prêtre dans une petite commune normande, mardi, témoigne une nouvelle fois de la volonté de l’Etat islamique de frapper partout, tout le temps. Une guerre d’usure mûrie depuis le début des années 2000 par les théoriciens jihadistes, qui rêvent d’un conflit total et ultime avec les «infidèles»

Comment Pokémon Go est-il lié à la CIA?


Alors que Pokémon Go donne le tournis à la planète entière, les joueurs ont-ils jamais pensé que le jeu pouvait s'avérer dangereux? Sputnik a fait une petite recherche sur l'affaire.

Voici quelques faits curieux sur le jeu Pokémon Go — et ce ne sont pas des ruses afin d'augmenter son niveau de jeu mais des détails sur le fonctionnement du projet. Détails qui peut-être réduiront à néant votre envie de vous lancer à la poursuite des Pokémon, ou de jouer en général.

Le projet Pokémon Go a été créé conjointement par The Pokémon Company, Nintendo et Niantic, ancienne filiale de Google. Niantic a été fondé par John Hanke, également fondateur de la compagnie Keyhole, Inc. spécialisée dans la création de cartes géospatiales. La compagnie a été financée par In-Q-Tel, un fonds américain de capital-investissement mis en place par la CIA en 1999.

A l'époque, plusieurs tâches ont été accomplies: 

— la cartographie de la planète régulièrement mise à jour, y compris les autoroutes et tous les grands objets de l'infrastructure urbaine en général, 
— des robots-véhicules ont mis leurs nez dans tous les coins du monde et ont cartographié des villes entières, des rues…

Un seul problème demeurait: comment pénétrer les maisons des citoyens, les sous-sols, les casernes et ainsi de suite? Et voilà que Niantic lance un jeu génial et viral basé sur le principe de la réalité augmentée. Une fois qu'il l'a installé et qu'il a lui autorisé l'accès à sa caméra, son microphone, son gyroscope, son GPS et tous ses appareils connectés, le smartphone de l'utilisateur se met à vibrer et signale que plusieurs Pokémon se trouvent à proximité.

Que se passe-t-il ensuite? L'application vous félicite pour votre premier succès parce qu'elle sait comment il est important pour le joueur d'être encouragé. Puis, elle requiert que vous filmiez vos premiers Pokémon captés de tous les angles — et obtient donc les photos de votre appartement en détail, y compris les coordonnées et l'angle d'inclinaison du smartphone.

Félicitations! Il semble que vous venez de filmer votre appartement, les services secrets vous seront certainement reconnaissants…

A propos, les règles d'utilisation qu'il faut accepter pour installer le jeu recèlent d'informations intéressantes. Ainsi, Niantic vous informe en ces termes officiels:

"Nous coopérons avec le gouvernement, les autorités compétentes ou des parties privées pour appliquer et respecter la loi. Nous pouvons divulguer toute information vous concernant (ou votre enfant autorisé) en notre possession ou sous notre contrôle au gouvernement, aux autorités compétentes ou aux parties privées dans le cas où, à notre seule discrétion, nous le penserions nécessaire ou approprié".

Les développeurs précisent à quelles fins ils peuvent le faire: "(a) pour répondre aux réclamations et à toute procédure juridique (y compris des citations à comparaître); (b) pour protéger notre propriété, nos droits et notre sécurité et la propriété, les droits, et la sécurité d'un tiers ou du public en général; et (c) pour identifier et arrêter toute activité que nous considérerions illégale, contraire à l'éthique, ou passible d'actions en justice".

Mais qui lit les règles de l'utilisation? On appuie sur "J'accepte" et on se dépêche de lancer le jeu.

Pourtant, les règles s'avèrent être une lecture bien excitante. Elles signalent par exemple que les servers de Pokémon Go enregistrent automatiquement certaines informations sur la façon dont une personne utilise ses services et s'en sert pour administrer ces services et analyser (petit détail: ils peuvent recourir à des tiers pour effectuer cette analyse).

Et cerise sur le gâteau:

"Les informations que nous collectons auprès de nos utilisateurs, y compris les données à caractère personnel, sont considérées comme un actif de l'entreprise".

Voilà ce que vous acceptez en effet en installant l'appli.

"Si nous étions rachetés par un tiers à la suite d'une transaction telle qu'une fusion, une acquisition ou une vente d'entreprise, ou si nos actifs étaient rachetés par un tiers pour cause de faillite ou de cessation de commerce, une partie ou la totalité de nos actifs, y compris vos données à caractère personnel (ou celles de votre enfant autorisé), pourraient être divulguées ou transférées à un tiers acquéreur dans le cadre de la transaction", poursuivent les règles.

Imaginez-vous cela: le renseignement veut savoir ce qui se passe actuellement, par exemple… au Palais de l'Elysée. Et une minute plus tard les députés, les journalistes, les employés qui s'y trouvent sont tous rivés sur leurs portables qui leur signalent qu'un certain nombre de Pokémon sont dans la place…

Vous connaissez la suite.

Source:

mercredi 27 juillet 2016

Le glyphosate perturbe la fonction de l'ADN, ce qui provoque le «chaos médical» sous la forme de plusieurs maladies, dont la maladie d'Alzheimer, le Parkinson, l'autisme, le cancer, disent les chercheurs

* Le glyphosate est un herbicide utilisé et autorisé au Canada et en Europe dans les plantations forestières, pour la préparation du sol en vue de l'ensemencement de nombreuses cultures et comme défoliant pour certaines autres (blé, orge, légumes, moutarde sauvage, lin et cultures fourragères). On peut aussi retrouver ce poison dans l'eau potable. Le glyphosate est l'ingrédient actif du Roundup de Monsanto.



Source (anglais):

Les "motards pour Hillary" sont en route vers la Convention Nationale démocrate... impressionnant

https://www.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=HDsrSBFfBfE&app=desktop

L'image du jour...

Face au risque terroriste, les Suisses s'arment de plus en plus

* C'est comme ça après chacun des attentats et fusillades aux États-Unis, les ventes d'armes explosent alors que les politiciens nous servent l'éternelle rhétorique à propos du contrôle des armes à feu. Pourtant l'équation est simple: plus les gens se sentent menacés, plus ils cherchent à se sécuriser et plus ils achètent des armes. Plus le nombre d'attentats augmentera, plus la population sera terrorisée et plus elle obéira à son instinct de survie. Assez simple comme raisonnement!  


Alors que la Suisse voit ses voisins français et allemands être touchés par des actes terroristes, de plus en plus de citoyens font le choix de se tourner vers un armement personnel afin de se protéger.

Si au niveau national, les demandes d'acquisition d'armes ont augmenté de 17,5% par rapport à 2015 pour un total de 30 000, certains cantons sont plus concernés que d'autres par cette ruée vers les armes. Ainsi, le canton d'Obwald a vu une hausse de 49%, alors que les Genevois ont été 11% plus nombreux que l'an passé à faire une demande d'obtention d'arme.

Lire la suite:

Craigslist: Acteurs demandés pour la Convention Nationale démocrate à Philadelphie: Hillary doit se payer des "clowns de service" pour ne pas perdre la face lorsqu'elle acceptera formellement sa nomination!



Nous recherchons 700 personnes qui seront utilisées comme "acteurs" durant la Convention Nationale.

Nous avons un certains nombres de sièges vacants qui ont besoin d'être comblés parce que nous retirons un nombre de personnes et avons besoin de remplir ces sièges pour la tenue de la conférence.

Vous serez payés 50.00$ chaque nuit pour le reste de la convention. Vous devrez applaudir sans relâche et il vous sera demandé de porter des habits propres et possiblement du matériel promotionnel.

Le lien a été retiré de Craigslist, évidemment!:

Voici la capture d'écran avant que l'annonce ne soit retirée:

Nouvelle page Facebook de Conscience du peuple

* Ceux qui ont adhéré, au cours des dernières minutes, à la première page que j'ai publiée je ne vous accepterai pas comme "amis" puisque je viens de créer un "groupe". Donc, cliquez sur "J'aime"!


J'adapte la diffusion des nouvelles à la mouvance des réseaux sociaux puisqu'ils permettent l'instantanéité de l'information. Donc, tous les articles qui seront publiés ici le seront aussi sur le FB à partir de maintenant.

https://www.facebook.com/Conscience-du-peuple-150603558702689/

Une enquête a été ouverte mardi 26 juillet à Paris après les plaintes en diffamation du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve contre la policière municipale

* Si vous consultez certains médias français, on tente de discréditer l'explication des faits donnée par Sandra Bertin et on l'accuse de diffamation sous le prétexte qu'elle "ne détient pas de preuve matérielle"... Je lui souhaite d'être bien entourée et extrêmement courageuse parce qu'elle s'attaque à du lourd!


Une enquête a été ouverte mardi 26 juillet à Paris après les plaintes en diffamation du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve contre la policière municipale, a annoncé le parquet.

La policière Sandra Bertin l'accuse d'avoir fait pression pour modifier un rapport sur l'attentat du 14 juillet. L'enquête a été ouverte pour "diffamation publique envers un membre du gouvernement et envers la police nationale", a précisé le parquet.

Il appartiendra au tribunal correctionnel de se prononcer sur le fond et de dire si les faits de diffamation sont caractérisés. Une enquête préliminaire a également été ouverte mardi 26 juillet pour vérifier les allégations "d'abus d'autorité" émises par la policière municipale niçoise Sandra Bertin.

Source:

Selon la Syrie, la France aurait tué 164 civils dans un raid en représailles à l'attaque de Nice


Le représentant permanent de la Syrie auprès des Nations Unies, Bachar Al-Jaafari, a revu à la hausse le bilan des victimes des frappes françaises après l'attentat du 14 Juillet, et alerté sur les conséquences humanitaires des raids de la coalition.

Profitant de son intervention au Conseil de sécurité des Nations unies lundi 25 juillet, le diplomate syrien Bachar Al-Jaafari a annoncé que le raid aérien français mené en Syrie, en représailles à l'attentat de Nice du 14 Juillet avait causé la mort de 164 villageois – soit près de deux fois le nombre de victimes de la Promenade des Anglais. Le diplomate a regretté le manque de communication entre les autorités syriennes et  les forces de la coalition, menée par les Etats-Unis et à laquelle participe la France, qui aurait pu permettre d'éviter ce genre de drame.

Selon le responsable syrien, les autorités françaises ont souhaité frapper les positions de l'Etat islamique, dans le village de Toukhan al-Koubra au nord du pays, dans le cadre des opérations de la coalition internationale. Or, a-t-il indiqué, «Daesh a pris en otage les [habitants de ce village] et s'en est servi comme boucliers humains».

«Lorsqu'ils ont appris que le président français avait déclaré que la France allait venger [les attentats de] Nice, les commandants de Daesh ont donné l'ordre [à leurs forces] d'évacuer ce village» a précisé le diplomate. Par conséquent, lorsque les avions militaires français ont bombardé cette position, les combattants djihadistes avaient fuit celle-ci... mais les civils s'y trouvaient encore.

Des raids dénoncés par Damas auprès de l'ONU

Le 20 juillet, les autorités syriennes avaient annoncé la mort de 120 civils durant ces frappes aériennes françaises, réalisées mardi 19 juillet près de la frontière turque. A cette occasion, le gouvernement de Syrie avait écrit à l'ONU, l'enjoignant à condamner les frappes aériennes réalisées par la coalition menée par les Etats-Unis, sans l'autorisation de Damas ou sans mandat du Conseil de sécurité des Nations unies.

Ces raids, ont affirmé les autorités syriennes, ont plus contribué à endommager l'infrastructure du pays qu'à affaiblir les forces de l'Etat islamique.

Russes et Américains veulent mener une enquête sur ce raid

Devant le Conseil de sécurité, le représentant de la Russie auprès de l'ONU Vitaly Tchourkine a exprimé ses «inquiétudes profondes» à propos de l'annonce de la mort de civils dans des raids français et américains, et a annoncé que la Russie «espérait une enquête menée par des forces militaires adéquates». 

La représentante des Etats-Unis, de son côté, a déclaré qu'une enquête serait menée par des ONG au sujet de ce raid meurtrier – une option qui n'a guère convaincu Vitaly Tchourkine, selon qui les faits pourraient, de cette manière, «être balayés sous le tapis».

«De nombreux civils ont pu être tués dans le nord [de la Syrie, durant le raid]», a toutefois admis la représentante américaine.

Moscou et Washington soutiennent deux camps opposés dans le conflit syrien, le premier portant assistance aux forces gouvernementales, le second appuyant des groupes rebelles dans le cadre de la coalition internationale.

Source:

mardi 26 juillet 2016

Nour al-Din al-Zenki est un groupe rebelle luttant contre le gouvernement d'Assad et jouissant du soutien de Washington, par opposition aux groupes terroristes Front al-Nosra et Daech. Ses combattants exécutent, décapitent des gens, des enfants, et n'ont pas peur de poster les vidéos de ces exécutions en ligne. Pour autant, ils sont toujours considérés comme modérés et sont toujours soutenus par les Etats-Unis

https://fr.sputniknews.com/international/201607261027018745-opposition-moderee-mythe/

Une fusillade serait en cours dans un centre commercial, dans la banlieue de la ville de Malmö en Suède. Les forces de l'ordre ont bouclé la zone, mais l'assaillant n'aurait pas encore été arrêté, ni même identifié

D'après les médias suédois, un homme aurait été blessé à la jambe lors de cette fusillade, qui a éclaté mardi 26 juillet dans un centre commercial proche de Malmö, en Suède. La victime a été transportée à l'hôpital.

La police a fait évacuer le centre commercial. Le tireur, qui n'a pas encore identifié par les autorités, serait en fuite.

En développement:
https://francais.rt.com/international/24432-suede--fusillade-dans-centre

Allemagne: Un patient tue un médecin dans un hôpital à Berlin et se suicide (la piste terroriste n'est pas confirmée)

http://www.20minutes.fr/monde/1899355-20160726-video-allemagne-patient-tue-medecin-hopital-berlin-suicide

Nice: enquête préliminaire pour «abus d'autorité» après le signalement de Sandra Bertin

* L'identité de la personne qui a fait pression sur Sandra Bertin devait être révélée lundi soir selon ses propres propos, mais il semble que le nom de cette personne qui risque d'être accusée "d'abus d'autorité" est encore tenu secret. Toutefois, on apprend ce matin qu'il s'agirait d'une commissaire de la direction centrale de la sécurité publique et non d'un membre du cabinet du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.  Est-ce qu'on a désigné un bouc émissaire pour éviter de faire éclater un scandale au sein du cabinet du ministre de l'Intérieur, déjà très impopulaire?

Un prêtre a été égorgé lors d’une prise d’otages perpétrée par deux hommes armés de couteaux dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen (Seine-Maritime), mardi 26 juillet au matin

Parmi les otages, au nombre de cinq, une femme est gravement touchée, deux sont également blessés, le cinquième est indemne. Les deux agresseurs ont été abattus.

• François Hollande, qui s'est rendu sur place, a indiqué que les "deux terroristes se réclamaient de Daech". Le groupe État islamique a également revendiqué l'attaque.

• La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête. Le président Hollande réunira mercredi matin la Conférence des représentants des cultes.

Suivre en direct:

lundi 25 juillet 2016

Au moins 19 personnes ont été tuées et 45 ont été blessées par un homme armé d'un couteau à Tokyo. L'attaque a eu lieu dans un bâtiment de la ville de Sagamihara, à l'ouest de Tokyo

https://fr.sputniknews.com/international/201607251026999141-massacre-morts-tokyo/

Un 6.4 en Nouvelle-Guinée

http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/

Le documentaire "La Stratégie du Choc", de Naomie Klein

Un des meilleurs documentaires que j'ai eu à regarder.

https://www.youtube.com/watch?v=Mm8PZFz9T-E

The former commander of NATO forces in Afghanistan, retired US Army General John F. Campbell, was the mastermind behind the failed military coup in Turkey, the Yeni Safak daily has reported, citing sources close to investigation:

According to Yeni Safak, Campbell "also managed more than $2 billion in transactions via UBA Bank in Nigeria by using CIA links to distribute among the pro-coup military personnel in Turkey."

Source:

Le plus vaste exercice d'urgence à se tenir dans le Vermont aura lieu du 25 juillet au 2 août et des acteurs prendront part aux différents scénarios

* Acteurs recherchés (sur Craigslist) pour assister des exercices militaires dans le Vermont entre le 26 et le 31 juillet prochain: gardez cette page et inscrivez-là dans votre agenda ;0) 

Après une planification qui aura pris 3 ans, 5000 intervenants des services locaux, d'État et fédéraux prendront part dès aujourd'hui à ce gigantesque scénario-catastrophe qui doit durer neuf jours et qui est mené dans le cadre de l'opération "Vigilant Gard".

La simulation doit avoir lieu dans 50 endroits du Vermont, entre autres dans des organismes d'État, dans les collectivités locales, dans 16 hôpitaux, à l'aéroport de Burlington et à la Garde nationale. L'objectif est d'évaluer les performances des intervenants en situation d'urgence et d'identifier les lacunes qui peuvent exister dans la réponse à un événement catastrophique.

"Les équipes de recherche et de sauvetage en milieu urbain travailleront avec la Garde nationale pour dégager des tonnes de débris, le ministère de la santé va recevoir et distribuer des médicaments et des fournitures stratégiques et les acteurs qui ont besoin d'aide inonderont les hôpitaux et les refuges. Ce degré de réalisme va nous aider à perfectionner notre réponse en identifiant non seulement ce qui a bien, mais ce qui a mal tourné et de rectifier ces erreurs à l'avenir ".

Source:

Un gigantesque incendie près d'une base de l'Otan en Turquie, un acte de sabotage?

* Lire cet article en complément:

Un incendie monstrueux s'est déclaré dimanche soir près d'une base de l'Otan, située à proximité de la ville turque d'Iznir (ouest du pays). Les autorités locales n'excluent pas la piste de sabotage.

L'incident s'est produit près d'une base militaire de l'Otan et, comme le rapportent les médias locaux, en raison du vent le feu s'est rapidement propagé et aurait atteint la base militaire.

Selon les médias locaux, le feu, qui s'est propagé sur 40 hectares, n'a toujours pas été complètement maîtrisé malgré le déploiement d'hélicoptères et d'avions-citernes.

Cet incendie s'est déclaré quelque jours après la tentative de renversement du pouvoir de Recep Tayyip Erdogan. Le régime turc a accusé Fethullah Gulen (ancien allié et actuel adversaire du président turc exilé aux Etats-Unis) d'avoir organisé le coup d'Etat et a demandé à Washington son extradition. Dans les jours qui ont suivi le putsch manqué, le ministre du Travail du pays est même allé jusqu'à accuser les Etats-Unis d'être "derrière le coup d'Etat", ajoutant que Washington était dans l'obligation de livrer Gulen. "La Turquie considérera qu'elle est en guerre avec tous les Etats qui soutiennent Gülen", a pour sa part averti le premier ministre Binali Yildirim.

Les représentants des autorités américaines, y compris le président Barack Obama, ont répondu que la Turquie devait présenter les informations confirmant la nécessité de l'extradition de Fethullah Gülen qui à son tour dément son implication dans les évènements survenus en Turquie.

Source:

L'homme qui s'est fait exploser à Ansbach, dans le sud de l'Allemagne, avait prêté allégeance à Daesh. Une vidéo a été retrouvée dans son téléphone portable

http://www.bfmtv.com/international/attentat-suicide-en-allemagne-l-auteur-avait-fait-allegeance-a-daesh-1019199.html

Base aérienne d'Incirlik en Turquie (c'est à partir de la base Incirlik que les avions américains décollent et frappent Daech en Irak et en Syrie): des militaires américains pris en otages?

* Des proches de militaires stationnés à la base d'Incirlik ont dévoilé au site Trunews que la nourriture et l'eau sont rationnées, que les installations sont sans électricité et que les réserves d'essence pour les génératrices sont presque épuisées. 

Le site "American Thinker" revient dans un article récent sur la présence des armes nucléaires sur la base aérienne Incirlik et va jusqu'à affirmer que les militaires américains qui s'y trouvent sont détenus. 

Les commentaires vont bon train sur les impacts du coup d'Etat manqué de samedi sur la présence américaine en Turquie. Une présence qui inclut celle des forces spéciales et des armements nucléaires US. 

C'est à partir de la base Incirlik que les avions américains décollent et frappent Daech en Irak et en Syrie. Ce n'est pas une base uniquement américaine puisque les autres membres de l'OTAN s'en servent également. Incirlik est une base turque et pour chaque mission, les Etats-Unis ont besoin de la permission d'Ankara. 

Depuis le 15 juillet et le coup d'Etat manqué, les militaires américains qui s'y trouvent, sont otages du gouvernement turc. Le commandant en chef de la base, un général turc, a été arrêté et depuis, en plus des coupures d’électricité, une restriction de circulation est également imposée au personnel américain.  

Après avoir suggéré au lecteur un scénario de prise d'otage de militaires US par Ankara, le site tente de créer un soi-disant risque nucléaire que présenterait désormais un gouvernement turc "récalcitrant" : " le point le plus inquiétant serait les quelques 50 bombes H que les Etats-Unis ont stockés à Incirlik au nom de l'OTAN. Ce sont les forces turques qui sont chargées de les protéger et même tout usage éventuel, devrait se faire en leur présence. 

"Depuis 2015, ces stocks d'armes sont sur le point d'être renouvelés".

L'article revient ensuite sur la perspective d'un rapprochement Russie/Turquie et laisse entendre que la Turquie, " qui se radicalise", pourrait désormais représenter un "danger nucléaire".

"On se demande pourquoi ces stocks d'armes nucléaires n'ont pas été transférés plutôt. ... car il y a un problème en Turquie : c'est un Etat qui se radicalise de plus en plus et s'il veut s'engager sur la voie de l'expulsion des forces américaines ou de celles de l'OTAN, c'est entre ses mains que tomberont alors les armes prohibées. La Turquie radicalisée aura en sa possession des F16 et des Fantôme, capables de transporter des bombes atomiques".

Une fois la perspective de l'émergence d'une Turquie "nucléarisée" brandie, le site commence à suggérer des risques qui existeraient à voir Ankara se rapprocher de la Russie et de l'Iran! 

"Une Turquie avec ses bombes atomiques, présenterait un péril pour la Grèce, Chypre, Israël, la Russie et l'Iran. Cela pousserait par exemple les iraniens à doter leurs missiles d'ogives nucléaires. Une Turquie atomique pousserait même l'OTAN à s'engager dans une guerre aux conséquences imprévisibles".

"Mais il y a aussi un autre danger : l'accès des terroristes aux stocks d'armes nucléaires. Dans le contexte actuel où l'armée turque a subi de graves pertes, tout peut arriver, même une offensive militaire étrangère. une chose est sûre : les événements historiques nous servent toujours de leçon : après l’attaque de la Turquie contre Chypre ( les années 70), les Etats-Unis ont détruit "physiquement" leurs armes nucléaires à Chypre. Il en sera de même en Turquie : une équipe américaine devrait être chargée d'intervenir, au besoin, de force en Turquie pour démanteler les stocks prohibés. le statut qui ne peut perdurer puisque l'Etat turc " prend en otage ses alliés "!!! 

Source:

Allemagne: un mort et deux blessés dans une agression à la machette

Un demandeur d’asile syrien de 21 ans a tué dimanche une femme et blessé deux autres personnes à coups de machette dans le centre de la ville de Reutlingen en Allemagne (sud-ouest) avant d’être interpellé, a indiqué la police locale.

Cet homme «a eu une dispute» avec cette femme et l’a tuée «avec une machette», avant de s’en prendre à une deuxième femme et à une homme qu’il a blessés, a souligné la police dans un communiqué, sans pouvoir donner immédiatement d’explication sur les motifs de l’agression.

Celle-ci s’est produite peu avant 16h30 locale (14H30 GMT) près de la gare des bus de cette localité de 100 000 habitants, située à proximité de Stuttgart.

Le jeune homme, qui est «connu des services de police», a été interpellé «quelques minutes après» les faits à proximité du lieu de l’agression, selon le communiqué.

«Au vu des éléments disponibles l’auteur a agi seul, il n’y a très probablement pas de danger pour la population à Reutlingen et aux alentours», a ajouté la police.

Selon la chaîne d’information en continu NTV, il y a eu un mouvement de panique dans le centre-ville à la suite des ces agressions.

Source:

Nice: la policière qui accuse l'Intérieur va révéler l'identité de la personne qui l'aurait harcelée

La policière municipale en charge de la vidéosurveillance à Nice et qui accuse l'Intérieur de "pressions" va révéler l'identité de la personne qui l'aurait harcelée pour qu'elle modifie un rapport. Elle donnera aussi ce lundi les noms des témoins présents pendant les faits, qui se seraient déroulés le 15 juillet.

Elle ne se démonte pas. Alors que Bernard Cazeneuve a porté plainte et dénonce ce dimanche soir une "campagne de calomnie" à son encontre, la policière municipale qui accuse l'Intérieur de pressions maintient sa version des faits. En charge de la vidéosurveillance à Nice, Sandra Bertin s'est d'abord exprimée sur France 2 quelques minutes avant le ministre, reçu au JT, pour maintenir ses accusations. Elle accuse une personne du cabinet du ministre de l'Intérieur de l'avoir "harcelée" par téléphone le 15 juillet afin qu'elle modifie un rapport qui reprenait la chronologie de la vidéosurveillance captée le soir du 14 à Nice, au moment de l'attentat. 

En début de soirée, la policière s'est exprimée à nouveau ce dimanche, lors d'une conférence de presse en compagnie de son avocat. Elle a affirmé qu'elle allait révéler "très prochainement" l'identité de la personne de l'Intérieur qui aurait exercé ces pressions sur elle. La policière répond ainsi à Bernard Cazeneuve, qui indiquait un peu plus tôt que dévoiler cette identité permettrait de lever "l'ambiguïté". 

Une version modifiable du rapport

Devant la presse, Sandra Bertin a calmement exposé le déroulé des faits dénoncés à l'origine dans un entretien au JDD paru ce même-jour. D'après elle, un commissaire de police lui a rendu visite dans son bureau, avant de la mettre en relation par téléphone avec une autre personne, qui lui a demandé de noter précisément dans son rapport les positionnements de la police municipale et de la police nationale autour de la Promenade des Anglais et l'aurait "harcelée" pendant près d'une heure, au cours de coups de téléphone successifs et nombreux.

Cette personne, qui lui aurait suggéré d'évoquer des positionnements qu'elle ne voyait pas sur les vidéos, lui aurait aussi réclamé le rapport dans une version modifiable.

Plusieurs témoins dont l'identité sera révélée lundi

"Le commissaire était en communication téléphonique avec cette personne, qui a décliné son identité, qui ne sera pas révélée ce soir mais qui le sera très prochainement, puisque toutes les pièces seront remises à la justice", a annoncé Sandra Bertin. "Cette personne m’a bien confirmé être du cabinet du ministère de l’Intérieur", a-t-elle précisé. 

Bernard Cazeneuve et le directeur général de la police nationale ont pourtant affirmé dans la journée qu'aucun membre du cabinet du ministre n'était concerné par cette affaire.

La policière a en outre expliqué que plusieurs personnes avaient été témoins de la scène, et que leur identité serait dévoilée ce lundi. Son avocat a par ailleurs annoncé qu'elle allait faire dès lundi également un signalement au procureur de la République pour "faux en écriture publique".

Source:

Le directeur de campagne d’Hillary Clinton, Robby Mook, en est sûr: c’est la Russie qui est derrière la publication de 19.252 courriels hackés du Comité national du Parti démocratique des Etats-Unis. Et sans aucun doute, les hackers russes l’ont fait dans un seul but, aider le républicain Donald Trump

https://fr.sputniknews.com/international/201607241026963210-russie-trump-clinton-democrates-usa/

dimanche 24 juillet 2016

Allemagne : un réfugié syrien se fait exploser à l'entrée d'un festival

Un réfugié syrien de 27 ans a déclenché un engin explosif devant un restaurant, à l'entrée d'un festival de musique à Ansbach (Bavière), près de Nuremberg, faisant 12 blessés dont trois graves. L'assaillant a été tué dans l'explosion.

L'Allemagne a de nouveau été frappée par une attaque, dimanche soir, en Bavière. Un réfugié syrien de 27 ans s'est fait exploser près du lieu où se tenait un festival de musique rassemblant quelque 2500 personnes, dans la ville d'Ansbach, près de Nuremberg, a indiqué lors d'une conférence de presse le ministre de l'Intérieur bavarois, Joachim Herrmann, dans la nuit de dimanche à lundi. Cette explosion, qualifiée d'attentat par les autorités, a provoqué une douzaine de blessés, dont trois graves. «Il s'agit malheureusement d'un nouvel attentat», a déclaré le ministre de l'intérieur du Land de Bavière, Joachim Herrmann, qui n'a «pas exclu» une piste islamiste.

Le fait qu'il ait voulu attenter à la vie d'autrui plaide en faveur de cette hypothèse, a-t-il ajouté. Le directeur adjoint de la police d'Ansbach, Roman Fertinger, a parlé d'«indices» selon lesquels des pièces de métal ont été ajoutées à l'explosif. Les éléments retrouvés dans son sac à dos était suffisants pour faire un grand nombre de victimes, a précisé le ministre bavarois de l'Intérieur.

Le ministre a précisé que l'homme avait tenté de pénétrer dans le périmètre où se tenait ce festival, mais avait été refoulé à l'entrée. S'il n'a pas dévoilé son identité, il a toutefois précisé que sa demande d'asile en Allemagne avait été refusée il y a un an mais il avait pu rester sur le territoire allemand en raison de la situation en Syrie. «Il avait l'intention d'empêcher» la tenue d'un festival de musique pop auquel participaient 2500 personnes, a déclaré le ministre Joachim Herrmann.

Assez d'explosifs pour faire un grand nombre de victimes

«Il n'est pas clair si l'homme a voulu se suicider, ou s'il voulait tuer des gens», a ajouté Joachim Hermann, après avoir indiqué que l'homme avait déjà tenté de se suicider à deux reprises par le passé, et avait fait un séjour en clinique psychiatrique. Pour l'heure, il n'était, selon le ministre, pas possible de dire si l'auteur était radicalisé, même si aucune piste n'était à exclure.

Plus tôt dans la nuit, un porte-parole de la police avait affirmé que l'homme tué dans l'explosion était probablement seul. Il n'y a «aucun signe d'autres agresseurs», avait-il déclaré.

http://www.lefigaro.fr/international/2016/07/25/01003-20160725ARTFIG00005-allemagne-un-homme-se-fait-exploser-devant-un-restaurant.php

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés