Suivez ce blog via Facebook

mercredi 28 décembre 2016

27 décembre 2016: 171 cpm et 243.1 cpm sur une averse de neige passagère dans la région de Québec

 

6 commentaires:

  1. Joyeux Noël en retard Isabelle !

    Joyeux Noël à vous Carlos et merci de vos voeux... radioactifs.

    (Imaginons).... Combinaison hazmat haute-couture
    Pratique, elle est munie à la taille d'un étui porte-compteur Geiger d'un côté et de l'autre, d'un dérouleur pour papier d'aluminium de qualité industrielle. Le casque de type scaphandre est pourvu de lentilles vision nocturne, moyennant un léger supplément. (Lentilles disponibles en rouge bordel ou vert fluo zombie, au choix). Facile d'entretien et lavable à la machine au cycle intense.

    Je blague, mais je suis sans voix devant l'écart entre ces résultats (air et sol ?)

    Corpus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Corpus ! Un joyeux temps des fêtes ! Bonne blague loll
      Les rayonnements dans l'air augmentent de façon significative seulement s'il y a le temps d'y avoir une accumulation durant une précipitation ( faut toujours se souvenir de la courte demi-vie observée ). Ça dépend aussi à quel point la neige ( ou pluie ) est radioactive. Le 27 décembre j'ai eu 243.1 cpm sur la neige mais 46.6 cpm dans l'air à un mètre du sol. L'averse fut brève ! D'ailleurs, la chance a été avec nous à plusieurs reprises en automne car les gros pics ont eu lieu lors de faibles averses. Je doute même que le réseau canadien de surveillance radiologique ait pu le voir sur leurs postes fixes. Mais on ne le saura pas avant leur prochaine mise à jour.
      Comme je le dis souvent, les pics sont de moins en moins espacés dans le temps et de plus en plus hauts. La TENDANCE est pour le moins inquiétante si elle se poursuit. Au moment d'écrire ces lignes je teste la tempête de neige qui débute ( 25-60 cm ) et les premiers résultats oscillent entre 53 et 60 cpm. Les courants atmosphériques arrivent du Maine. L'air est entre 37 et 41 cpm. Je ne peux pas tester le sol en hiver, ça revient à tester la neige.
      Bon pelletage ! :-)

      Supprimer
    2. J'ai consulté votre site (et laissé des traces non toxiques:-)) pour en savoir plus. J'espère que la mise à jour du gouvernement vous fournira des munitions! Que les pics soient de plus en plus fréquents et plus toujours élevés n'est pas rassurant et c'est à ça que je pensais en marchant dehors pendant que la neige tombait. Cette hausse n'est pas uniquement due à nos activités humaines... je crois comme vous que la cause de ces pics est ailleurs et qu'il faut y voir les changements planétaires et cosmiques.
      Bonne et Heureuse Année et bonne recherche
      Corpus

      Supprimer
  2. Ça n'a pas de bon sang, La norme pour rester en vie ou sans maladie est de combien??????? Merci..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sylvain,

      Il y a plusieurs facteurs à considérer pour le calcul de la dose efficace ( énergie reçue par unité de masse ) dont la sensibilité de l'organe ou tissu irradié, le type de rayonnement ( force de désintégration et énergie ).

      Une faible dose n'est pas NÉCESSAIREMENT moins nocive qu'une forte dose ( ciblée du moins ) car au lieu de tuer les cellules, elle brise leur ADN et crée des mutations génétiques ou cancers. Mais, je ne peux pas sonner l'alerte avec mes résultats car ceux dans l'air à un mètre du sol ne représentent pas un danger réel selon moi. Il y a des endroits dans le monde ( en Inde et en Chine notamment ) où les radiations d'origines telluriques sont nettement plus élevées qu'ici au Québec. Par contre, si la tendance dans les précipitations que je semble être le seul à pouvoir observer après 5 années de tests intensifs se maintient, il faudra peut-être prendre quelques précautions dans nos habitudes. Nous sommes encore loin des pilules d'iode !! N'allez surtout pas vous saturer la glande thyroïde.

      Lorsque la neige cesse de tomber, les bancs de neige reviennent très vite à la normal de +ou- 35 cpm.

      Supprimer
  3. J'aime bien ça quand vous laissez des belles traces propres comme ça lol ;-)
    Et c'est rassurant de voir qu'au moins une autre personne considère mes théories car je suis en pleine zone grise. Je ne fais pas l'affaire de tout le monde ( ce qui est tout à fait normal dans un sens ). Beaucoup aimeraient pouvoir accuser Fukushima ou la géoingénierie avec mes résultats.Avoir plus de raisons de rager envers l'Élite bref. Mais après autant d'années d'expériences, d'analyses de faits et de grandes réflexions. La première place revient à une suite de causes naturelles. Le cycle solaire 24 est faible, l'irradiance solaire augmente, l'héliosphère se contracte, notre magnétosphère s'affaiblit très rapidement, les rayonnements cosmiques affecteraient de plus en plus notre noyau et destabiliseraient l'isostasie. Les rayonnements telluriques et cosmiques/cosmogéniques seraient une signature collatérale. Que ça plaise ou non, c'est ce qui est le plus logique en ce moment pour expliquer mes résultats.
    Bonne année Corpus!
    Si vous passer par mon coin un de ces jours vous serez le bienvenu ;-)

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés