Suivez ce blog via Facebook

lundi 28 novembre 2016

Le sujet "orage d'asthme" (thunderstorm asthma) a été créé le 22 novembre 2016 sur Wikipedia, soit la veille du phénomène qui s'est produit en Australie

Mise à jour: un abonné de la page FB de ce blog a proposé une explication plausible concernant ces intoxications du système respiratoire: " À moins que la charge électrique ait tout simplement transformé l'oxygène - O2 - en ozone - O3."

J'ai tapé dans Google mutation de l'oxygène en ozone et je suis arrivée sur un lien qui explique que l'ozone peut être produit à partir de l'oxygène de l'air ambiant sous l'effet d'un rayonnement ultraviolet, d'un laser, d'une haute tension électrique, d'une décharge électrostatique ou d'une réaction chimique:

L’ozone est un oxydant qui, à forte concentration, irrite le nez, la gorge, la peau et les yeux. Sur de courtes périodes d’exposition, il peut provoquer la toux, des maux de tête ou des difficultés respiratoires causées notamment par une constriction des bronches et des bronchioles. L’ozone pourrait aussi causer un affaiblissement des mécanismes de défense et, par conséquent, une augmentation des infections:

Cliquez sur "View history" dans le menu en haut à droite, juste à gauche de l'onglet de recherche:
https://en.wikipedia.org/wiki/Thunderstorm_asthma


2 commentaires:

  1. l'ozonothérapie existe !!!
    http://www.hydrotherapie-colon.fr/index.php?page=ozone

    RépondreSupprimer
  2. L'électrochimie en haute atmosphère peut aussi créer des molécules d'eau, les déluges des temps anciens pourraient s'expliquer ainsi.
    Si l'irradiance solaire est en hausse lors de cycles faibles, les planètes reçoivent d'avantage de particules chargées. Sur terre, en fait sur différentes couches entre 80 et 300 km au-dessus de nos têtes, il pourrait se créer plus de phénomènes électrostatiques et électrocinétiques. Si les radiations UV et X solaires sont plus importantes, il est plus que probable que les couches ionosphériques seraient assujetties à des charges électromagnétiques plus élevées.
    Il faut voir l'atmosphère terrestre comme un condensateur et que celui-ci subirait des charges supplémentaires dues à certaines fuites par ci par là de champs électromagnétiques provenant de l'ionosphère et donc du Soleil. Bref il pourrait y avoir des changements ou bouleversements dans l'électrosphère. Une théorie qui pourrait aussi intéresser les partisans du système solaire binaire car, une naine brune ou rouge génère de forts champs électromagnétiques.
    L'inversement des pôles magnétiques et l'affaiblissement de la magnétosphère doivent être pris très au sérieux. Sans négliger les armes scalaires bien sûr mais, je dis de simplement garder toutes les portes ouvertes pour le moment.
    Pendant ce temps-là dans ma récolte de données sur les radiations dans les précipitations, j'ai battu pour la 18 ième fois le record de 135 cpm de 2015. Mon graphique couvrant la période décembre 2013 à aujourd'hui témoigne d'un effet collatéral. Je garde un oeil attentif à tous les phénomènes météorologiques et électriques à travers le monde. Par ailleurs, l'avion qui s'est écrasé en Colombie hier ou cette nuit avec entre autre une équipe de football à son bord. Les pilotes ont parlé de troubles électriques avant la perte de communication et le crash. Je ne dis pas que c'est lié ce que je mentionne plus haut mais, les événements de ce genre semblent arriver plus souvent. Je préfère les compiler au cas où...
    Quand c'est rendu qu'on nous dit que c'est le réchauffement climatique qui cause la dérive et l'accélération dans l'inversement des pôles, on peut se permettre d'élaborer bien des théories sans trop craindre le ridicule. J'ai commenter un article en revenant sur ce sujet sur le site de l'ASP ( Agence Science-Presse ) que voici : http://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2016/11/22/glaces-larctique-anormalement-basses-plutot-vrai



    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés