Suivez ce blog via Facebook

dimanche 30 octobre 2016

Mesures radioactives sur les précipitations dans la région de Québec au cours de la journée de samedi

Voici le commentaire qui accompagnait le courriel que m'a envoyé Carlos Ramirez:

Ça devient de plus en plus urgent de savoir c'qui c'passe...

Prenez note que Carlos compile les résultats de ses mesures prises ponctuellement sur l'air, sur le sol et sur les précipitations, dans des graphiques à l'intérieur desquels on peut clairement observer une montée évidente de la radioactivité dans les précipitations et ce, d'année en année. 





20 commentaires:

  1. HS:
    Prévention et guérison des maladies dégénératives:

    http://ungraindesable.the-savoisien.com/index.php?post/Pr%C3%A9vention-et-gu%C3%A9rison-des-maladies-d%C3%A9g%C3%A9n%C3%A9ratives

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceci me fait fortement penser à ce qu'a écrit Pierre Pellizzari dans son livre "J'ai vérifié la Médecine Nouvelle du Dr Hamer" dans le paragraphe "Hamer et les Hébreux", pages 183 et 184

      Supprimer
    2. merci pour l'info, je prend note du bouquin que je n'ai pas lu par ailleurs et si il est quelque part en pdf ça m’intéresse.

      pour ceux que ça intéresse, voici quelques livres sur les travaux du docteur Hamer:

      http://www.aryanalibris.com/index.php?&q=hamer

      Supprimer
  2. Et le taux de radiation normal devrait être de combien?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne saurais répondre avec exactitude à cette question, mais voici un site où on peut trouver des informations sur les normes du taux d'exposition d'une personne en une année.

      Ce qui me manque comme information, c'est de convertir les CPM en mSv, information que j'ai en quelque part dans les dizaines de courriels de Carlos!

      https://www.cnsc-ccsn.gc.ca/fra/resources/radiation/introduction-to-radiation/radiation-doses.cfm

      Supprimer
    2. Commentaire de Carlos Ramirez, sur l'article suivant, qui donne quelques éléments de réponse:
      https://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2016/10/la-pluie-contient-165-cpm-de-matieres.html

      "Disons qu'une dose, qu'elle soit faible ou forte, devrait être évitée si possible. La pluie a nettement dépassé le niveau alerte et sinon oscillée autour de lui pendant toute la durée des précipitations. 14h18 à 17h16 et, une bref averse m'a permis un dernier relevé à 18h59 où j'ai encore obtenu 100,5.
      Pour ce qui est du danger, c'est que je sais ( après plusieurs expériences ) qu'une partie du rayonnement est bêta/gamma( en plus des alpha ). Sans réellement savoir quel(s) isotopes radioactifs est en jeux, vaut mieux éviter de s'exposer. Pour permettre de calculer la dose efficace en considérant des facteurs naturels ( plomb 214, radon etc ), je fais aussi des relevés en mR/h. Hier j'ai obtenu 0.058 mR/h sur une échantillon de pluie ! Une pluie normale comme celle du 8 octobre 2016 où j'ai à peine rejoint le 40 cpm, donne autour de 0.01 à 0.015 mR/h.
      0.058 mR/h = 5.08428 millisievert/année. Au Québec, nous sommes exposés à 1.6 millisievert d'origine naturelle par année ( http://nuclearsafety.gc.ca/fra/resources/radiation/introduction-to-radiation/radiation-doses.cfm )
      En plein soleil le 12 octobre, j'avais 0.026 mR/h dans l'air à un mètre du sol ) . Pour s'amuser à convertir en millisievert/annuel c'est ici : http://www.translatorscafe.com/cafe/EN/units-converter/radiation/27-24/milliroentgen%2Fhour-microsievert%2Fhour/. En considérant que la dose annuelle par inhalation selon le gouvernement est de 0.7 millisievert/annuel...
      Les rayonnements de faible intensité comme les alpha, contiennent beaucoup d'énergie même s'ils sont peu pénétrants. Ils sont très nocifs et 20 fois pire une fois dans notre corps. Ils rayonnes à peine de quelque centimètres par contre. Bêta rayonnent à 4-5 mètres mais avec moins d'énergie. Une faible dose peu parfois être plus nocive car au lieu de tuer la cellule touchée, elle l'a modifie en arrachant des électrons aux atomes qui font partie de celle-ci.
      Je suis convaincu qu'un scientifique du gouvernement me dirait qu'il y a rien là 165 cpm ( peut-être que le 0.058 mR/h aurait plus d'impact ) mais, avec ce que j'observe, je ne serait pas d'accord. Si on sait que la pluie a une teneur élevée en rayonnement, vaut mieux éviter...""

      Supprimer
    3. En CPM ( compte par minute ) avec un appareil comme les miens je considère normal entre 25-35 dans l'air, 30-40 pour les précipitations et 40-55 pour le sol.
      Extrait d'un de mes commentaires sur l'article précédent :
      Pendant mes tests, je procède toujours de la même façon,non seulement je valide avec plus d'un appareil, je mesure aussi en mR/h et usv/h car ON NE PEUT PAS CONVERTIR DES CPM OU CPS en sievert. Certains le font mais, s'ils s'aventurent dans ce sens sans connaître le(s) radionucléide(s) impliqué(s), leurs données perdent toute fiabilité à mes yeux."

      Par exemple, si c'était du césium 137, nous pourrions avoir une idée assez juste des mR/h en divisant les cpm par 3340.
      Mais dans mes observations, la demi-vie ne correspond pas à ce radionucléide.
      Lors de mon résultat de 153.6 cpm samedi dernier ( photo ci-haut ), j'ai obtenu 0.053 mR/h sur le même échantillon.

      Je peux envoyer la photo à Isabelle au besoin.


      Supprimer
    4. Ouf, chacun ses talents! Merci pour tes précisions ;0)

      Supprimer
    5. Merci pour vos réponses, je connais pas ce domaine et pour ce que j'en ai compris cette quantité semble problématique." The Radiation Network website, for example, uses a threshold warning level of 100 CPM, mainly because it is unusual to observe levels of 100 or higher without something more going on in the area than just background level."(http://modernsurvivalblog.com/nuclear/radiation-geiger-counter-the-radiation-network/).

      Donc merci pour votre travail et votre appareil coute vraiment 3000$...

      Supprimer
    6. Ça fait plaisir ;-)
      En fait j'ai acheté plus d'un appareil depuis 2011 car je n'aime pas travailler avec un seul. Non seulement je peux valider et blinder mes résultats, cela me permet aussi d'entreprendre plusieurs lectures à la fois. Car il est important de comprendre que mes graphiques ( que vous verrez très bientôt ) contiennent UNIQUEMENT des relevés en CPM pris sur 10 minutes aux mêmes endroits et/ou de la même façon. Vous devez donc toujours diviser par 10 les résultats pris en photos comme ci-haut ).
      Un de mes appareils, le plus dispendieux ( 1400 $ ), contient une mémoire interne avec laquelle on peut travailler sur un logiciel par la suite. Je pourrai faire une démonstration différente à l'aide de celui-ci pour démontrer la demi-vie sur un échantillon. Normalement je le fais de façon manuelle en espaçant les lectures et ça fait très bien le travail !
      Ce serait long de tout lister mais, j'ai investi au minimum 6000$. Ce qu'il me faut maintenant, c'est un oscillateur et/ou accès à un spectromètre. J'ai fait des soumissions sur le web et disons que, c'est très dispendieux.
      J'ai plus d'un tour dans mon sac, j'attendais de voir les résultats de l'année en cours avant d'embrayer la deuxième vitesse. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai cessé de publier mes résultats depuis juin.
      Et les premières personnes qui auront accès à ces données sont celles en qui j'ai totalement confiance. Je ne veux pas qu'un journaliste saute sur ces données pour son propre capital en rédigeant un article incomplet.
      Les données vont être fournies par les gens du peuple, pour le peuple et dans l'intérêt de celui-ci.


      Supprimer
    7. Oups ! J'ai écrit oscillateur au lieu de SCINTILLATEUR désolé lol

      Supprimer
  3. Je rajoute que j'aurais dû lire tout les post du "la-pluie-contient-165-cpm-de-matieres.html" tres instructif, encore merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé pour le délais, j'suis assez occupé ;-)
      Ça me fait plaisir de répondre à des commentaires constructifs Alain :-).
      Encore plus de 144 cpm dans la pluie hier le 1er novembre. Le record officiel de 135 cpm de l'année dernière est surpassé des dizaines de fois maintenant. La tendance se poursuit et continue de me surprendre...

      Supprimer
    2. Carlos s'est quoi déjà le nom de ton blog, je les laisser trop longtemp du a mes nouvelles responsabilité. Où surement isabelle tu pourrais me guider. Merci

      Supprimer
    3. http://www.lepouvoirdelaconnaissance.com/

      Supprimer
  4. ou peux t on se procurer cette appareil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://seintl.com/support/distributors.html

      Supprimer
    2. Carlos, quelqu'un qui veut un Geiger de qualité minimale pour pouvoir prendre des mesures sol/air/pluie, quel appareil suggères-tu sur le site ici-haut mentionné?

      Merci pour tes interventions bro ;0)

      Supprimer
    3. Ça fait plaisir mon amie ;-)

      Pour avoir le MEILLEUR rapport qualité/prix il y a aussi le modèle RAD 100 qu'on peut trouver ici à 350 $ US :http://www.geigercounters.com/Rad100/

      Il est important de se procurer le logiciel et le fil usb pour pouvoir le calibrer une fois par année. Je peux aussi calibrer les miens avec le logiciel pour Inspector mais j'utilise un autre procédé et équipement qui simule un rayonnement précis dans mes appareils.
      Le RAD 100 est bien correct pour tester l'air et le sol. Je crois qu'il y a pas d'option de plaque à échantillon pour les précipitations mais on peut tester les liquides sans problème en respectant certains protocoles. Par exemple, ne pas utiliser un récipient en céramique.
      Personnellement, j'ai acheté 3 Inspector et question qualité/prix pour ceux-ci, il y a le modèle USB à 565$ US :http://www.geigercounters.com/InspectorUSB/
      Les Inspector sont les compteurs Geiger de poche les plus sensibles sur le marché. On peut aussi utiliser une plaque à échantillon ( à rajouter sur la commande) : http://www.geigercounters.com/WipeTestUSB/
      Et un boitier pour le protéger : http://www.geigercounters.com/XtremeBoot/
      Environ 1000$ canadiens ça peut sembler dispendieux mais, je préfère m'assurer d'avoir des appareils fiables et sensibles.
      Avec la grande ouverture pour le tube à l'arrière, c'est l'appareil idéal pour tester l'environnement, la nourriture et tout ce que vous voulez.
      C'est important pour moi d'avoir des équipements qui détectent Alpha,Bêta,Gamma et X
      On peut trouver des appareils beaucoup moins dispendieux mais, je suggère fortement les modèles Inspector. Construit à 100% avec des composantes américaines.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés