Suivez ce blog via Facebook

mardi 30 août 2016

Le Département de la Sécurité Intérieure des États-Unis va prendre en charge le système des élections à cause de prétendues cyber-attaques du gouvernement russe!

* On nage en plein délire! Le Département de Sécurité Intérieure qui envisage de déclarer les élections présidentielles comme "infrastructure critique", ce qui lui confère le contrôle absolu.


Le FBI a lancé une alerte pour prévenir les autorités d’une possible infiltration des bases de données des élections de deux états américains. Les enquêteurs du bureau des investigations pensent que les cybercriminels à l’origine de ce piratage seraient des hackers affiliés au gouvernement russe. Cet incident survient à l’approche des élections qui vont se tenir en novembre prochain.

Le FBI a publié un bulletin destiné à mettre en alerte les états américains contre les cyberintrusions destinées à mettre à mal les élections. Ces menaces ont poussé le Département de la Sécurité intérieure (DHS) à organiser une conférence et convoquer les responsables des élections de différents états. Le département a offert son assistance afin de sécuriser les systèmes de vote, en assignant des experts de sécurité fédéraux pour scanner les systèmes et déceler les vulnérabilités. 

Le bulletin émis par le FBI n’a pas spécifié les états concernés par cette intrusion, mais des sources familières avec le document affirment qu’il s’agit de l’état de l’Arizona et l’Illinois. Dans l’Illinois en particulier, les responsables ont été forcés d’arrêter le système de registration des électeurs pendant 10 jours vers la fin de juillet, après que les hackers ont réussi à télécharger les données personnelles de 200 000 personnes, avec leurs noms, adresses, sexes, dates de naissance, et parfois des informations complémentaires comme les derniers chiffres de leur numéro de sécurité sociale ou de permis de conduire. L’attaque sur l’Arizona a été plus limitée et n’a pas réussi à dérober des données.

L’enquête du FBI a listé huit adresses IP séparées à l’origine des deux attaques. Les enquêteurs suggèrent que ces attaques sont liées, en indiquant qu’une des adresses IP a été utilisée dans les deux intrusions. Le FBI cherche à savoir si d’autres états ont connu des attaques similaires, pour cela, il a demandé aux responsables des conseils des élections des différents états de vérifier les logs, afin de déterminer s’il y a eu des activités similaires.

Une des adresses IP impliquées dans cette intrusion avait déjà fait surface dans un forum criminel de hackers russe. La méthode avec laquelle les attaques ont été menées - ainsi que les différents outils utilisés par les hackers pour trouver les vulnérabilités et les exploiter - ressemble à ceux utilisés dans d’autres cyberattaques vraisemblablement affiliées à l’État russe, une de ces attaques a été menée juste ce mois contre l’Agence mondiale antidopage.

Sources:

1 commentaire:

  1. Des hackers (qui plus est provenant d'un état) n’utiliseraient jamais deux fois la même IP pour des attaques. ça en dit long sur cette soit disant affiliation au gouvernement russe. Cela ressemble fort à de la propagande atlantiste.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés