Suivez ce blog via Facebook

mardi 23 février 2016

Le plus gros météore depuis celui de Tcheliabinsk est tombé dans l'Atlantique sud début février

La NASA et l'Administration nationale de sécurité nucléaire ont annoncé qu'ils travaillent actuellement ensemble sur la possibilité de détruire les astéroïdes dangereux en utilisant des armes nucléaires. La menace est si grave que l'ancien astronaute Ed Lu l'a décrit comme «la roulette cosmique» et a déclaré que seule une «chance aveugle» a jusqu'ici sauvé l'humanité d'un impact sérieux:
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2015/06/la-nasa-se-prepare-larmageddon-elle.html

La plus importante explosion d'un bolide spatial depuis celle du météore de Tcheliabinsk, le 15 février 2013, a eu lieu le 6 février 2016 au-dessus de l'Atlantique, et quasiment personne ne s'en est rendu compte. L'évènement est analysé en longueur par Phil Plait, le blogueur espace de Slate.com, qui explique que l'explosion, qui s'est produite environ 30 kilomètres au-dessus de l'Atlantique sud, à plusieurs milliers de kilomètres des côtes brésiliennes, a libéré une énergie équivalente à environ 13.000 tonnes de TNT:

«Première chose: ne paniquez pas! En matière d'impact, celui-ci restait plutôt modeste. [...] S'il s'était produit au-dessus d'une zone peuplée, il aurait fait vibrer quelques vitres et probablement terrifié beaucoup de gens, mais je ne pense pas qu'il aurait causé de dommages substantiels. En comparaison, l'explosion de Tcheliabinsk, qui a été suffisamment forte pour briser des vitres et blesser plus de 1.000 personnes (en raison des débris de verre), avait libéré une énergie équivalente à 500.000 tonnes de TNT.»

Lire la suite:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés