Suivez ce blog via Facebook

jeudi 11 février 2016

La Russie met en garde contre une «guerre mondiale» en Syrie

Selon le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev un conflit « au sol » risquerait de conduire à « une guerre permanente ».

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a estimé qu’une offensive terrestre étrangère en Syrie présenterait le risque de déclencher «une nouvelle guerre mondiale», dans un entretien au quotidien économique allemand Handelsblatt à paraître vendredi.

«Les offensives terrestres conduisent généralement à ce qu’une guerre devienne permanente», a averti le Premier ministre, ajoutant à ce propos: «toutes les parties doivent être contraintes de s’asseoir à la table de négociations plutôt que de déclencher une nouvelle guerre mondiale».

«Les Américains et nos partenaires arabes doivent très bien réfléchir: veulent-ils une guerre permanente, pensent-ils qu’ils pourraient gagner rapidement une telle guerre ? Quelque chose de cet ordre est impossible, particulièrement dans le monde arabe», a insisté M. Medvedev.

Lire la suite:
http://www.lesoir.be/1119421/article/actualite/monde/2016-02-11/russie-met-en-garde-contre-une-guerre-mondiale-en-syrie

3 commentaires:

  1. Les russes savent que les sionistes à Washington, Londres et Tel aviv pour ne citer que ceux là veulent la 3ème guerre mondiale d'une façon ou d'une autre, les sages ne font que repousser l'échéance de l'apocalypse mais elle est inévitable, les autre s'en tiennent à un calendrier satanique précis ainsi le déclenchement n'est qu'un détail technique, tout est programmé pour un dernier feu d'artifices que connaîtra l'humanité dans un avenir plus proche qu'on ne peut l'imaginer. Ils veulent un ordre satanique mondial dont la capital est la sainte Jérusalem, et devinez qui y siègera en maître absolu ?

    RépondreSupprimer
  2. qui encore ??? si c'est lionel messi, moi je vote franck ribery !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous rigolerez moins quand les frigos seront vides et que le papier monnaie de singes retrouve sa valeur intrinsèque c-à d zéro. Le peuple se plait dans sa longue léthargie.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés