Suivez ce blog via Facebook

lundi 15 février 2016

Article d'analyse signé "Corpus": Le rigodon du transport ferroviaire

RALENTISSEMENT…MALAISE DE L’INDUSTRIE… S’AGIT-IL D’UNE DÉCHÉANCE PROCHAINE QUI NE VEUT PAS DIRE SON NOM ?

Si transporter de la marchandise par voie terrestre, aérienne ou maritime rapporte de moins en moins, pourquoi se donner tant de mal ? L’important n’est pas de nous approvisionner en matières premières essentielles. Un bilan positif pouvant satisfaire des investisseurs repus demeure la priorité corporative. Le chômage sert à faire mousser leurs profits. Cela peut-il se faire au détriment de la sécurité ? On est en droit de se poser la question.

Un exemple est l’annonce de coupures d’emplois au Canadien Pacifique. Par ailleurs, au moment de traduire l’article du 21 janvier 2016, j’ai lu que l’offre du CP d’acheter l’américaine Norfolk Southern a été refusée. Le bilan du CP n’est pas assez performant ? Jusqu’où iront les coupures ?

Si d’une part on annonce des ralentissements, des faillites (il y en a plusieurs notamment du côté des armateurs de bateaux, compagnies d’affrètement, chantiers navals, dont un en Chine propriété de l’État en plus!), on nous annonce d’autre part de nouveaux projets de nouvelles routes ferroviaires, notamment celui de remettre sur pied la route de la soie:

Est-ce de la poudre aux yeux, ou du déni de la réalité ? Un mouvement de mainmise de quelques grands sur le transport de marchandises mondial se dessine.
___________________________________________________
UPS starts LCL rail freight service from Zhengzhou to Hamburg Jul.27--UPS has added a less-than-container-load (LCL) service between Zhengzhou, China and Hamburg, Germany for rail freight shipments as part of its multimodal freight portfolio, after starting a full container load (FCL). The company said these services combine air, rail, ocean and/or ground transport, emphasizing that the expansion of its rail product portfolio in China reflects the company's commitment to infrastructure developments along the upcoming Silk Road Economic Belt. This expansion coincides with the transformation of China's manufacturing industry from a low-cost and high-volume model to a more innovative, quality-focused and customer-centric approach, reported Lloyd's Loading List. President of freight forwarding for Europe, Jens Poggensee, said its customers are looking for solutions "to expand their reach to new markets while balancing the costs of doing business". Its FCL solutions are offered from Chengdu to Lodz, Poland, and from Zhengzhou to Hamburg, Germany. But combining the rail movement with origin and destination trucking networks enabled it to provide the service throughout China and Europe (Source:shippingazette) – nouvelle qui date de 2015. 

Commentaire : c’est moi qui souligne dans le texte. On évoque le transport de plus petits volumes de marchandise. La demande continue de chuter.
___________________________________________________

Voici donc l’article en question :
Coupe de 1 000 emplois au Canadien Pacifique due à la forte baisse du volume de marchandise passant par le rail

21 janvier 2016, 23:50 PAR S.W. - Le Chemin de fer Canadien Pacifique (CP) compte supprimer 1 000 postes en 2016 afin de compenser la baisse de ses profits et du volume de marchandise par transport ferroviaire. Basée à Calgary, la société affirme que la plupart des réductions de postes syndiqués et de gestion s’effectuera par attrition (c.a.d. des départs naturels), à partir de la mi-année.

Depuis 2012, le chemin de fer a coupé 6 000 à 7 000 postes, dont 1 200 l’an dernier seulement. CP a fait l’annonce lors d'une téléconférence jeudi (21 janvier 2016) après la publication des résultats du quatrième trimestre et de fin d'année. « Il y aura probablement 1 000 départs supplémentaires potentiels en 2016, » de renchérir le pdg Hunter Harrison, à la question d’un analyste qui s’informait du dénombrement des effectifs de l’entreprise, ajoutant qu’il y a encore matière à réduction ("So there's still room there").

Comment le plan d’achat de CP pourrait dérailler facilement

Les chiffres montrent que les bénéfices de l’entreprise ont reculé de 29 pour cent à 319 millions $, ou 2,08 $ par action, au cours des trois mois précédant le 31 décembre 2015, comparativement à 451 millions $, ou 2,63 $ par action, à la même date l’année précédente (2014). Dans son ensemble, le CP a vu son chiffre d'affaires de 6,71 milliards $ et un profit de 1,35 milliard $ atteindre à la fois des niveaux records, mais moins cependant que ce à quoi s’attendaient les analystes.

Dans sa présentation aux investisseurs jeudi, la société fait état d’une réduction de la demande pour ses services, alors que l'économie nord-américaine montre des signes de ralentissement. Une fois les répercussions des devises supprimées (écarts entre devises pris en compte), les revenus provenant des expéditions de pétrole brut ont diminué de 19 pour cent cette année, l’expédition des métaux en baisse de 10 pour cent et celle des pièces d'automobiles de deux pour cent.
______________________________________________________

Commentaire : la chute du huard n’est certainement pas terminée.
______________________________________________________

« La fatigue excessive » au CP est une « menace immédiate » pour la sécurité ferroviaire, selon Transports Canada

Cela pourrait être en passe de se détériorer. « Les chiffres étaient OK, mais c’est l’évolution qui a fait flipper tout le monde, » a déclaré Barry Schwartz, le directeur des investissements de Baskin Wealth Management, à Toronto. Le secteur du chemin de fer est un secteur d’expansion-récession,», a-t-il précisé, ajoutant que le rival du CP, CSX, déclarait plus tôt cette semaine que l’économie est dans une « récession de fret ».

Les suppressions d'emplois ne devraient pas surprendre, compte tenu de la baisse de la demande de transport de commodités

« A quoi ça va ressembler si le Canada entre en récession », a déclaré Schwartz. «Allons-nous continuer à expédier beaucoup [N.d.T. : c’est moi qui souligne… il veut rassurer ses investisseurs et le bon peuple] de pétrole, de ressources et de céréales?» CP tente de fusionner avec la compagnie américaine ferroviaire Norfolk Southern; cet accord créerait la plus grande compagnie ferroviaire en Amérique du Nord, une offre qui a été écartée par le conseil d'administration de la société cible jusqu’à présent.

Autre article sur le CP :

(Image capturée par mes bons soins: Le CP en bourse le 5 février 2016.)

Il n’y a pas qu’au Canada que l’industrie du transport ferroviaire se porte mal. En Chine aussi. Ce qui n’est pas de bon augure, car la première puissance économique (et du transport maritime) vit elle aussi une baisse de 10 pour cent de la demande de transport de marchandises en 2015 selon l’article suivant :
________________________________________________
China rail freight volumes drop 10.5% in 2015 - biggest fall recorded 
Jan.11--CHINA's national railway posted its largest ever annual cargo volume decline in 2015, according to reports from the Caixin news service. In 2015, total freight carried by China's national railway fell 10.5 per cent to 3.4 billion tons year on year, according to National Railway Administration figures. The decline is the largest ever and does not bode well for its growth, which has diminished considerably over the past year, said Caixin. By comparison, rail freight volumes dipped 4.7 per cent year on year in 2014. Caixin said China is aiming to expand its rail freight volumes to 4.2 billion tons by 2020, which would require an average annual growth rate of around 4.3 per cent. (Source: http://www1.chineseshipping.com.cn/en/)
_______________________________________________________

Si la Chine attrape la grippe, est-ce le monde entier qui tousse ? Selon les informations glanées ici et là, on nous invite à diriger notre regard vers la Chine. C’est peut-être pour détourner nos yeux d’autres problèmes. Mais comme tout est étroitement lié et s’abreuve à la même source, peu importe les élites au pouvoir dans chaque pays, l’effet domino règne au sein de l’économie mondiale. (Site intéressant pour tout ce qui porte sur le transport international : http://www1.chineseshipping.com.cn/en/)

Je lis par hasard sur ladite Chinese Shipping Gazette que les profits du Canadien National étaient à la hausse en novembre 2015, malgré une baisse de 6 pour cent du volume de marchandises transportées :
_______________________________________________
CN Rail Q3 profit up 18pc despite fall in volume 
Nov.2--MONTREAL-BASED Canadian National Railway (CN) has posted an 18 per cent rise in net profit to CAD1.1 billion (US$836 million) in the third quarter of the year compared to the same period last year. 

Revenue grew 3 per cent to a record CAD3.2 billion despite a 6 per cent decrease in volume measured by carloadings and revenue tonne-miles. It benefitted from a lower Canadian dollar. "Clearly we are growing much faster than the economy, which is our game plan," CEO Claude Mongeau said in a conference call. CN's operating ratio during the Q3 improved by 5 percentage points to an all-time low of 53.8 per cent. CN executive vice-president and CFO, Luc Jobin, said: " CN delivered record third-quarter results thanks to strong team execution in safely and efficiently meeting our customers' needs while recalibrating resources to the weaker volume environment." The railway also said its board of directors authorised the repurchase over the next year of up to 28 million common shares, representing 3.4 per cent of its outstanding shares. CN repurchased 22.3 million common shares last year, returning $1.4 billion to shareholders. (Source:shippingazette)
______________________________________________________

J’ai besoin qu’on m’explique ;-) J’ai aussi du mal à déchiffrer cette langue de bois :
«recalibrating resources to the weaker volume environment.» Doit-on comprendre par « recalibrating » sabrer dans les emplois ? Un économiste, un expert en finance peut-il m’expliquer ce que ça signifie…réellement ? CN a-t-il fait ces coupures les dernières années? Je n’ai pas trouvé d’info en ce sens, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en a pas, ni qu’il y en a entendons-nous bien.

Corpus

3 commentaires:

  1. Bonjour à toutes et à tous,

    J'ai évoqué non sans une pointe de cynisme le fait que l'on se préoccupe plus de faire du profit que de donner un service essentiel, comme le transport de marchandises.

    Est-ce que cela signalerait des interruptions d’approvisionnement de stock, advenant qu'une compagnie abandonne des routes de transport ou qu'elle fasse faillite ? Si cela était généralisée je suppose que oui, comme dans le cas de catastrophes.

    Pour ma part, si je ne vois pas le transport cesser complètement, je pense que l'approvisionnement pourrait diminuer en fréquence et s’avérer compliqué et plus cher peut-être, à moyen terme, dans 10-15 ans pour ceux qui ont moins... le bon peuple ;-)

    Ma perception est que la tendance à centraliser l'activité commerciale et son transport entre quelques mains est là pour durer. Tendance inquiétante vers un monopole d'après de ce que j'ai lu. D’autres aspects entrent en jeu bien entendu… le climat, les mauvaises récoltes, les embargos, les guerres, etc. qui affectent la production de matières, de denrées et leur distribution. On peut aussi évoquer que si le volume de marchandise à la baisse, due à la faible demande, est que les gens achètent moins car ils en ont moins la capacité.

    Pour ma part, je tente de me tourner de plus en plus vers l'achat local pour être moins vulnérable aux aléas du marché. Jardiner aussi (même sur un balcon) est une solution. Il faut redevenir plus autosuffisant.

    Corpus


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Corpus de ce complément d'information qui éclaire nos lampes!

      Effectivement inquiétant qu'un monopole du transport, import-export des marchandises de premières nécessités, puisse prendre le contrôle de ce qui entre et de ce qui sort de nos pays. Justement cet après-midi, dans un IGA, j'ai remarqué pour la première fois de ma vie qu'il n'y avait plus aucune boîte de clémentines à vendre. On pouvait lire "rupture de marchandise".

      Ça n'a peut-être aucun lien avec le sujet du transport, mais une baisse des importations-exportations suffisent pour vider des rangées de tablettes dans nos supermarchés. Sans compter qu'un monopole du transport peut littéralement affamer tout un continent!

      Merci encore Corpus :0)

      Supprimer
    2. Merci Isabelle. Je suis ravie et honorée de participer à la réflexion sur Conscience du peuple :-) Ouep des tablettes ça se vident à une vitesse exponentielle. Si les gens se battent pour un grille-pain.. qu'est-ce que ce serait pour la dernière boîte de clémentines! Je n'ose imaginer le tumulte sur une longue période. Mais soyons sereins. Quant à moi, je renoue peu à peu avec la prière. ;-)
      à +
      Corpus

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés