Suivez ce blog via Facebook

mercredi 17 février 2016

Apple conteste la demande d’accès du FBI à ses fichiers

* Hypocrisie d'Apple, une campagne de marketing-séduction bien plus qu'une quelconque défense de la vie privée de ses clients, puisqu'il a été révélé par un expert en sécurité que 600 millions d’iPhone étaient affectés par des backdoors!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2014/07/600-millions-diphone-affectes-par-des.html

Apple, et d'autres grandes sociétés dont Microsoft, Google, Samsung, développent des modules de paiement biométrique et des téléphones intelligents utilisant l'identification par les empreintes vocales, digitales et par l'iris et il faudrait croire que la haute direction d'Apple est consternée par la demande du FBI? Voyons donc, c'est une parade médiatique.
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2015/06/le-paiement-biometrique-monnaie.html


Apple a été mis en demeure par un tribunal américain de fournir une « assistance technique raisonnable » à la police fédérale (FBI) pour lui permettre d’accéder au contenu chiffré du téléphone portable d’un des auteurs de l’attaque de San Bernardino, qui a fait quatorze morts le 2 décembre, en Californie. Cette décision a été vivement contestée par le PDG d’Apple, Tim Cook, ce 17 février. Tour d’horizon des principales questions que pose cette décision.

Pourquoi le FBI a-t-il saisi la justice ?

Dans le cadre de l’enquête sur l’attentat de San Bernardino, les enquêteurs ont mis la main sur le téléphone d’un des deux terroristes. Mais ils sont incapables d’accéder à une partie de son contenu. Le téléphone est en effet protégé par le chiffrement intégré au dernier système d’exploitation d’Apple, iOS 9.

Mis en place par Apple après les révélations sur l’espionnage de masse pratiqué par la NSA, ce système de protection des données, baptisé « chiffrement de bout en bout », est conçu de telle manière que la « clef » n’est connue que du propriétaire du téléphone. Apple ne la possède pas, et ne peut donc, même si l’entreprise le souhaitait, la transmettre aux autorités.

Par ailleurs, un mécanisme de sécurité optionnel prévoit qu’après dix tentatives infructueuses pour déverrouiller le contenu du téléphone, ce dernier s’efface automatiquement.

Lire la suite:
http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/02/17/apple-conteste-la-demande-d-acces-du-fbi-a-ses-fichiers_4867009_4408996.html#2B1ZO1UZj1TtgAXw.99

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés