Suivez ce blog via Facebook

jeudi 14 janvier 2016

Un hôpital de Californie devient le premier aux États-Unis à prescrire les capteurs ingérables Proteus

Basée en Californie, l’équipe de Proteus a conçu un capteur de la taille d’un grain de sable, qui peut être intégré dans une pilule inerte ou médicale.  Une fois dans l’estomac d’un patient, Proteus est alimenté par le fluide de l’estomac et communique un signal qui identifie le moment de l’ingestion. Ce signal est transmis à travers le corps du patient vers un patch à piles placé sur la peau. Ce patch détecte alors le signal et les informations physiologiques et comportementales telle que la fréquence cardiaque. Ces données sont alors relayées par le patch vers une application mobile, qui peut être utilisée par des médecins.

Source:
http://www.mobihealthnews.com/content/california-hospital-becomes-first-us-prescribe-ingestible-sensors-proteus

1 commentaire:

  1. Je trouve que le choix d'un nom est souvent révélateur et loin d'être anodin. Protée... protéiforme... qui a la faculté de changer de forme, qui est polymorphe.
    Protée dans la mythologie grecque, selon Wikipedia :

    'Dans la mythologie grecque, Protée (en grec ancien Πρωτεύς / Prôteús, de l’égyptien Prouti) est une divinité marine, mentionnée en particulier par Homère dans l’Odyssée comme « Vieillard de la Mer » et gardien des troupeaux de phoques de Poséidon. Il est doté du don de prophétie et du pouvoir de se métamorphoser. « Il représente à la fois le feu magique dompté et le magicien lui-même. »

    Alchimie
    C'est le mercure vulgaire ou universel des alchimistes.
    Corpus

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés