Suivez ce blog via Facebook

mercredi 13 janvier 2016

Le dollar canadien et les Bourses accélèrent leur chute

* Je constate comme tout le monde une augmentation progressive et incessante du prix des aliments et ce, sans compter la diminution généralisée des formats qui nous sont présentés. Aujourd'hui, j'ai vu pour la première fois de ma vie un Mozzarella de faible qualité (rayon des produits laitiers) affiché à 7.99$ pour 500 grammes et 375 grammes de quinoa pour 7.99$! 

Le dollar canadien s'effondre et le Canada importe 80% de ses fruits et légumes. Les oranges pourraient redevenir un cadeau pour le prochain Noël...

Je vous invite, encore une fois, à vous constituer des réserves de nourriture quand votre budget vous le permet et lorsqu'il y a de bonnes aubaines parce que se nourrir sera très bientôt notre seule et unique préoccupation. Ce l'est déjà pour de très nombreuses familles. 


Après avoir glissé mardi sous les 70 cents US, le dollar canadien a encore reculé mercredi, clôturant à 69,70 cents US.

La Bourse de Toronto n’a pas fait mieux : l’indice TSX a perdu 1,64 % ou 203,5 points, à 12 170,41 points.

À la Bourse de New York, les investisseurs sont retombés dans la déprime devant les déséquilibres persistants du marché du pétrole : le Dow Jones a perdu 1,95 % et le Nasdaq 3 %.

L'indice vedette Dow Jones Industrial Average lâchait 321,45 points à 16 194,77 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 140,40 points à 4 545,51 points.

Source:

5 commentaires:

  1. Faut quand même relativiser. À l'époque de Jean Chétien, le dollars était 0,67$ US et ça allait plutôt bien. C'est l'exploitation pétrolière et le dollars fort qui ont détruit la base industrielle du Canada. Ça ne se reconstruit pas en quelques semaines cependant.

    Je m’inquiéterais plus pour la chute imminente des bourses. Avec l'ampleur inimaginable des produits dérivés en circulation, combiné aux bail-in partout en occident, ça promet d'être cruel....

    RépondreSupprimer
  2. C'est réjouissant ! Que cela continue surtout pour les bourses AMERicaines !

    RépondreSupprimer
  3. Isabelle,
    Qui plus est l'index du Baltic Dry chute également. C'est le marché des commodités, des denrées (Wikipedia : Le Baltic Dry Index (BDI) est un indice des prix pour le transport maritime de vrac sec (principalement minerais, charbon et céréales), publié par la société britannique Baltic Exchange basée à Londres.) Cela représente une bonne partie de l'économie mondiale... et les prix d'affrètement ont été divisés par 4, tellement il y a de tankers vides et disponibles. L'indice est à son plus bas depuis 30 ans. Je t'envoie des graphiques et des liens par courriel. Tu pourras y jeter un coup d'oeil et publier le cas échéant.

    Vivement ce printemps et cet été, un voisin sympa me'offre un bout de son jardin pour que j'y fasse un potager.
    à + Corpus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma compréhension est vraiment limitée dans ce domaine, je préfère que tu sois mon informateur et mon vulgarisateur!

      Supprimer
    2. D'accord..:-)
      Corpus

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés