Suivez ce blog via Facebook

samedi 9 janvier 2016

Cologne: Merkel durcit le ton, manifestation d'extrême droite

Une manifestation du mouvement islamophobe Pegida doit se tenir samedi à Cologne, en Allemagne, ville qui a été le théâtre d’une vague d’agressions le soir du Nouvel An. Parmi les agresseurs, la police a identifié des demandeurs d’asile:
http://www.france24.com/fr/20160109-cologne-extreme-droite-pegida-defile-allemagne-violences-nouvel-an-agressions-sexuelles



COLOGNE - La chancelière allemande Angela Merkel et son parti ont plaidé samedi pour un très net durcissement des règles d'expulsion des réfugiés condamnés par la justice à la suite des violences à Cologne, où extrême droite et contre-manifestants sont descendus dans la rue.

«Si les réfugiés ont commis un délit», cela doit «avoir des conséquences, (...) cela veut dire que le droit (de séjour) doit s'arrêter s'il y a une peine de réclusion ou même avec sursis», a déclaré Mme Merkel à Mayence, tirant les leçons des agressions sexuelles intervenues le soir de la Saint-Sylvestre à Cologne, qui impliqueraient des demandeurs d'asile et ont suscité l'indignation.

Au cours d'une réunion, les dirigeants du parti conservateur de la chancelière (CDU) se sont mis d'accord pour demander que la perte du droit d'asile en Allemagne soit plus systématique en cas de délit.

Cette prise de position doit désormais être discutée avec l'autre grand parti présent dans la coalition gouvernementale à Berlin, les sociaux-démocrates (SPD).

«Il est important que là où la loi n'est pas suffisante, elle soit modifiée», a affirmé, pendant une conférence de presse, Angela Merkel, y voyant là aussi «l'intérêt de la grande majorité des réfugiés». Mme Merkel s'était déjà dite la veille favorable à un durcissement de la loi sur les expulsions mais sans se montrer aussi précise.

Pour l'heure, en vertu de la loi allemande, l'expulsion d'un demandeur d'asile n'a lieu qu'après une condamnation à au moins trois ans de prison, mais à la condition que sa vie ou sa santé ne soient pas menacées dans son pays d'origine.

«COLOGNE A TOUT CHANGÉ»

Les événements de Cologne mettent Mme Merkel sous une pression redoublée en vue de lui faire revoir sa politique généreuse à l'égard des demandeurs d'asile depuis septembre. Au sein de ses propres troupes, la révolte gronde à nouveau après s'être un peu apaisée en fin d'année dernière.

«Cologne a tout changé, les gens doutent», a lancé Volker Bouffier, vice-président de la CDU.

Lire la suite:
http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2016/01/20160109-092647.html

3 commentaires:

  1. Les migrants et les musulmans ne peuvent rien pour attendre, l'heure est venu de s'en débarrassé, on va leur faire la peau à ces pourrit antiChrist et on gagnera cette guerre qu'ils sont en train de nous faire lâchement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire n'a rien d'édifiant.

      Supprimer
    2. Ce ne sont pas aux musulmans Maos à Merckel Hollande Sarkozy qui nous ont fait envahir en connaissant les problèmes très grave ,accepter autant sans but Si amener la guerre civile ;car tous les Pays sont ruinés endettés ,ne peuvent plus rien proposer pour réduire le chômage ,la grande Misère Pourquoi n'ont ils pas accepté les couples mariés réfléchissez

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés