Suivez ce blog via Facebook

mardi 30 juin 2015

La Grèce rate son échéance et échoue à rembourser le FMI

Le FMI a fait 2,5 milliards € de bénéfice sur ses prêts à la Grèce
Le Fonds monétaire international (FMI) a confirmé mardi soir que la Grèce n'avait pas remboursé son échéance de 1,6 milliard d'euros et qu'elle avait demandé un report de l'échéance.
Cet accident de paiement, d'un montant sans précédent dans l'histoire du FMI, fait de la Grèce le premier pays développé en situation d'arriéré de paiement vis-à-vis du Fonds.
Le porte-parole du FMI, Gerry Rice, a précisé que la Grèce ne pourrait désormais plus recevoir de financements du Fonds tant qu'elle n'aurait pas réglé cet arriéré.
Il a confirmé qu'Athènes avait demandé à bénéficier d'un délai de remboursement. Cette requête sera examinée « en temps voulu » par le conseil d'administration du FMI, a-t-il précisé.
À Washington, le département du Trésor a réagi en appelant tous les protagonistes de la crise de la dette grecque à faire en sorte qu'Athènes reste dans la zone euro.
« Le non-paiement du FMI par la Grèce ce soir lance une procédure prolongée et bien établie au FMI dans le cas d'arriérés », souligne le Trésor dans un communiqué.
« Les États-Unis continueront d'encourager toutes les parties impliquées à poursuivre des négociations à même de placer sur la Grèce sur la voie d'une croissance économique au sein de la zone euro sur la base de réformes économiques nécessaires et d'un financement requis qui parvienne à une soutenabilité de la dette », ajoute le Trésor.
Et incertitude totale sur l'aide européenne
Plus tôt en journée, les ministres des Finances de l'Eurogroupe ont convenu d'organiser mercredi matin, à 9 h 30 GMT, une seconde téléconférence pour discuter de nouvelles propositions faites par la Grèce alors que son programme de renflouement vient d'expirer et que des signes d'inquiétude étaient perceptibles dans la population grecque à l'idée d'une sortie de la zone euro.
La téléconférence qui s'est tenue mardi entre les ministres de l'Eurogroupe n'a pas permis de dégager un accord avant l'échéance du plan d'aide, ni celle du remboursement de 1,6 milliard d'euros dus au FMI.
S'exprimant à l'issue de la réunion d'urgence organisée mardi, le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a annoncé qu'une requête de dernière minute contenue dans une lettre du premier ministre grec Alexis Tsipras avait été adressée aux ministres afin d'obtenir une prolongation du plan d'assistance financière à son pays.
« Nous avons passé le délai, cela arrive trop tard », a déclaré Dijsselbloem à Reuters. « Il y a toute une procédure à suivre. Entre temps, la situation en Grèce s'est détériorée encore plus malheureusement, aussi c'est une voie difficile qu'il faut envisager ».
Le président de l'Eurogroupe a envisagé la possibilité d'un nouveau plan d'aide mais a précisé que celui-ci pourrait être accordé à des conditions plus strictes qu'auparavant.
Il a ajouté que ce nouveau programme ne pourrait faire l'objet d'un accord qu'après le référendum convoqué par le gouvernement grec pour dimanche et qu'il exigerait un changement d'attitude de la part des dirigeants à Athènes.
« Ce qui peut changer est la position politique du gouvernement grec qui a conduit à cette situation malheureuse », a-t-il affirmé.

LA NASA ET L'ESA VONT DÉTOURNER UN ASTÉROÏDE

* Il ne faut pas compter sur la NASA et les gouvernements pour nous avertir quelques jours à l'avance face à un tel impact. L'état de panique de la population sera non seulement ingérable et à peu près inutile. Si une roche de plusieurs kilomètres tombe dans l'océan ou sur une portion de terre, elle va créer un ravage presque aussi dramatique que la migration des populations concernées par le lieu de l'impact si une alerte devait être lancée. 

Il faut, je crois, lire entre les lignes. Certains diront que ça fait des lunes qu'on nous dit que le "Big One" est imminent, que la faille de New Madrid est prête à scinder les États-Unis en deux, que le Yellowstone peut exploser à tout moment et que les astéroïdes sont une menace sans cesse grandissante. C'est vrai. Toutefois, après 15 ans de publication de ce type de mises en garde à propos de catastrophes majeures, je peux affirmer que les alertes sont de plus en plus précises et documentées.  Est-ce que tous ces avertissements de danger imminent en provenance de la communauté scientifique, toujours nuancés ou carrément démentis par la NASA, visent à nous préparer "en douce" ?

Avec la mobilisation militaire et la concentration des exercices d'urgence auxquels on assiste dans de nombreux États américains depuis les 3 derniers mois, je constate que ces mouvements de troupes sont non seulement inhabituels, mais le signe évident que les autorités se préparent à quelque chose qui pourrait être une méga catastrophe. 

Que pouvons-nous faire?  

Premièrement, reconnaître notre état de vulnérabilité face à la grandeur de ce qui nous entoure et remettre notre vie à Dieu en lui demandant pardon pour nos errances et notre arrogance.

Deuxièmement, profiter de chaque jour en actualisant nos projets de vie et en étant reconnaissants de ce que nous avons.

Troisièmement, prendre pour acquis qu'une subite interruption peut subvenir dans notre vie quotidienne faisant en sorte que nous ne pourrons plus répondre à nos besoins en allant à l'épicerie du coin pour acheter de quoi manger. Il nous faut donc prévoir une autonomie fonctionnelle à tous les niveaux de notre existence. 

Comment protéger la Terre d'un astéroïde menaçant ? Téléphoner à Bruce Willis ? Oui, mais s'il est occupé ? Détourner sa course avec un choc. La défense planétaire en action, pour éviter un cataclysme cosmique. Mais l'affaire est délicate et mieux vaut alors se préparer sérieusement. C'est ce que l'Agence spatiale européenne et la Nasa pourraient faire avec une mission en coopération actuellement en projet.
Les Européens vont envoyer, départ en 2020 avec une fusée Soyouz, un engin vers l'astéroïde Didymos, accompagné d'un mini-astéroïde de 170 mètres de large, dans le cadre d'Asteroïd impact mission (AIM). Après une phase d'étude complexe, aidée d'un atterrisseur et de plusieurs micro satellites, elle pourra observer l'arrivée ,puis le choc à 6 km par seconde sur le petit astéroïde, baptisé Didymoon, d'un bolide impacteur envoyé par la Nasa. L'enjeu est de mesurer les conséquences de cet impact et ses capacité à détourner la trajectoire de l'astéroïde. La video ci-dessous explique cette mission.
La décision de lancer ce programme audacieux pourrait être prise, pour la partie européenne, au conseil ministériel de l'ESA en novembre 2016. Elle pourrait permettre de qualifier dans l'espace, à 11 millions de km de la Terre, des technologies innovantes comme le réseau de télécoms entre les différents satellites de la mission ou une liaison télecom par laser avec la Terre.
Sources:

Un banquier suisse explique pourquoi le système monétaire mondial va exploser

http://www.medias-presse.info/un-banquier-suisse-explique-pourquoi-le-systeme-monetaire-mondial-va-exploser/32097

lundi 29 juin 2015

Le prochain domino qui va tomber: Porto Rico risque aussi de ne pas payer sa dette

État libre associé aux États-Unis, la petite île de Porto Rico est aujourd'hui au bord du précipice avec une dette estimée à 72 milliards de dollars pour une population de 3,6 millions d'habitants. Son gouverneur parle d'une «spirale de la mort».

C'est une situation qui offre un écho inquiétant à la situation grecque. Cité par le New York Times, le gouverneur de l'île de Porto Rico, située dans les Caraïbes avec un statut d'état «libre associé aux États-Unis», a estimé dimanche que la dette de son territoire n'était «pas payable». «Il n'y a pas d'autres possibilités. J'adorerais avoir une option plus simple, avoue Alejandro García Padilla. Ce n'est plus de la politique, c'est des mathématiques». Aujourd'hui, la dette de Porto Rico s'élève à 72 milliards de dollars et l'île se rapproche dangereusement d'un défaut de paiement. Le gouvernement devrait engager un nouveau bras de fer avec ses créanciers dès cette semaine et les appelle à se «partager les sacrifices».

Lire la suite:

De l'hélium et du dioxyde de carbone (CO2) s'échappent du manteau de la terre sous la zone de faille de Newport-Inglewood (près de Los Angeles), ce qui laisse croire aux scientifiques que le "Big One" risque d'être encore plus dévastateur

Les chercheurs ont constaté que la faille est beaucoup plus profonde et que la présence d'hélium et de CO2 montrent qu'il y a des anomalies du manteau terrestre à cet endroit. Cette étude démontre que le manteau fuit plus à la zone de faille de Newport-Inglewood qu'à la faille de San Andreas, ce qui est une nouvelle découverte.

Depuis le résultat de cette étude, la Commission géologique a averti que le risque de l'arrivée imminente du "Big One" s'est accru de façon spectaculaire. Les chercheurs ont analysé les données les plus récentes du système complexe de l'état de failles géologiques actives et ils ont trouvé de nouvelles méthodes pour traduire ces données en probabilités de tremblement de terre. L'estimation de la probabilité que la Californie va connaître un séisme de magnitude 8 et plus dans les 30 prochaines années a augmenté d'environ 4,7% à environ 7.0%, disent les scientifiques.

Source:
http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3143818/Helium-LEAKING-massive-earthquake-fault-LA-raising-fears-big-one-devastating-thought.html#ixzz3eVlZLws1 

La Grèce a moins de 48 heures pour rembourser 1,6 milliard d'euros au Fonds monétaire international. Un défaut déclencherait des événements en cascade avec peut-être à la clé une sortie du pays de la zone euro

* Les banques sont fermées (jusqu'au 5 juillet au moins), les gens sont limités à des retraits aux guichets ATM de 60 euros et la suite pourrait être tout aussi catastrophique. C'est un drame humanitaire puisque de très nombreux citoyens n'ont plus d'argent et plus de travail.  "Ventre plein n'a pas de rage", disait notre poète québécois, mais la grogne risque de se lever quand les frigos seront vides. Il nous faut apprécier l'abondance dans notre vie à chaque jour et remercier Dieu de nous donner à manger à chaque jour puisque c'est une bénédiction.

La Garde nationale de Washington et les autorités locales de l'État étaient en exercice pour faire face à un scénario de tremblement de terre de magnitude 9 le long de la faille de Cascadia

* Documentaire de la BBC sur le "Big One" de la Côte Ouest américaine (faille de Cascadia, faille de San Andreas, plaque Juan de Fuca)
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/11/documentaire-de-la-bbc-sur-le-big-one.html

Cette simulation de la Garde nationale s'ajoute à celle prévue au mois d'octobre, le "Shake Out", qui est un exercice mondial de préparation aux méga séismes et tsunamis.

La Garde nationale de l'État de Washington, rejoint par des agents de l'Oregon et de l'Idaho, se préparent à une vaste opération militaire de secours. Plus de 1000 membres de la Garde nationale et des autorités locales ont répété cette semaine pour secourir la population si un méga séisme devait frapper la côte du Pacifique dans le secteur de la faille de Cascadia. Ils se sont préparés à des opérations de secours par hélicoptère, envisageant que ce serait le seul moyen d'accéder à certaines zones devenues inaccessibles à cause des glissements de terrain. Ils on aussi mis en place des moyens pour faire face à une panne majeure du réseau électrique.

Le plan d'intervention de l'armée dans l'éventualité d'un séisme majeur exige une mobilisation nationale. Un responsable des opérations dit qu'entre 50 000 et 80 000 membres devront être présents pour répondre à une telle catastrophe.

La zone de faille s'étend de Vancouver à la Californie. Si un séisme devait toucher la faille de Cascadia, nous pourrions assister au "Big One" puisqu'elle est reliée à la faille de San Andreas.

Les géologues et scientifiques estiment que le dernier tremblement de terre important à avoir touché cette région des côtes du Pacifique se situe autour de l'année 1700. Ils s'entendent pour dire que le prochain séisme est imminent, dans une fenêtre de plus ou moins 15 ans.

dimanche 28 juin 2015

La DARPA fait de la recherche et du développement pour créer des soldats qui ne ressentent ni la peur, ni l'anxiété, par le moyen d'interférences bioélectriques sur le système nerveux (anglais)

* Bien évidemment, ces révélations scientifiques viennent toujours avec l'annonce que ces biotechnologies seront appliquées à l'amélioration de la santé de tous les malades. Permettez-moi d'en douter. Ce qui semble se préciser, c'est la capacité d'annihiler certaines émotions humaines, prochaine étape après la génération des antidépresseurs, des anxiolytiques et antipsychotiques.

Le FBI et le Département de la Sécurité Intérieure avertissent du danger d'une attaque terroriste le 4 juillet

La menace n'est pas précise, mais dans le contexte des récentes attaques les autorités invitent à la vigilance.

Brevet (dépôt en 2001) de manipulation du système nerveux par les ondes électromagnétiques émises par les moniteurs d'ordinateurs et les téléviseurs (anglais)

* Une large portion de la population peut bien avoir des troubles du sommeil, un état permanent d'anxiété et toutes sortes de troubles de la personnalité. Sans compter la multiplication hallucinante des diagnostics de troubles du comportement et de troubles cognitifs chez les enfants.


Un écran de télévision ou d'ordinateur peuvent être utilisés pour manipuler le système nerveux des personnes à proximité.

Le programme qui amène le moniteur à afficher une image pulsée peut être exécuté sur un ordinateur distant qui est connecté à l'ordinateur de l'utilisateur par une liaison; celle-ci peut appartenir à un réseau, dont internet.

Certains moniteurs peuvent émettre des impulsions de champs électromagnétiques qui excitent une résonance sensorielle chez un objet à proximité grâce à des impulsions d'images qui sont si faibles pour être subliminales. Cela est regrettable car elle ouvre la voie à une application malicieuse de l'invention, de sorte que les gens sont exposés sans le savoir à la manipulation de leurs systèmes nerveux pour les fins de quelqu'un d'autreCette application serait contraire à l'éthique et n'est évidemment pas préconisée. Ce fait est mentionné ici dans le but de sensibiliser le public à la possibilité d'abus secrets qui peuvent se produire en ligne, en regardant la télévision, une vidéo ou un DVD.

http://www.google.com/patents/US6506148

vendredi 26 juin 2015

Le mariage homosexuel légalisé dans tous les États américains

Image que l'on peut voir sur le Facebook de la Maison Blanche.

La Cour suprême américaine a légalisé vendredi, dans une décision historique, le mariage homosexuel partout aux États-Unis.

«Aujourd’hui marque une grande étape dans notre marche vers l’égalité», s’est immédiatement réjoui le président Barack Obama. «Les couples gay et lesbiennes ont maintenant le droit de se marier, comme tous les autres», a tweeté M. Obama, tandis que les comptes Twitter et Facebook de la Maison Blanche arboraient pour l’occasion les couleurs arc-en-ciel.

Le président américain devait s’exprimer vers 11H (15H GMT) sur la question, depuis la Maison Blanche.

Devant le temple de la justice américaine, les drapeaux gays avaient été déployés par des couples homosexuels venus en nombre dans l’attente de la décision historique.

Dans son arrêt prononcé à cinq voix contre quatre, la plus haute juridiction du pays a jugé que la Constitution requiert d’un Etat qu’il célèbre et reconnaisse le mariage entre deux personnes de même sexe.

Source:
http://www.journaldemontreal.com/2015/06/26/le-mariage-gay-est-legal-dans-tous-les-etats

Tunisie : 37 morts dans une attaque sur une plage de Sousse

Trois mois après l'attaque contre le musée du Bardo, la Tunisie bascule de nouveau dans l'horreur. Au moins 37 personnes ont été tuées et 36 autres, blessées, vendredi, lorsqu'un homme a ouvert le feu sur une plage située près de deux hôtels de la station balnéaire de Sousse. L'attaque a pris fin quand le tireur a été abattu par les policiers.
Sousse, située à 140 kilomètres au sud de Tunis, est l'une des destinations préférées des touristes européens en Tunisie. Selon le ministère tunisien de la Santé, des Belges, des Allemands, des Britanniques et des Tunisiens sont au nombre des victimes. Elles se trouvaient sur une plage proche des hôtels Soviva et Imperial Marhaba.
Le secrétaire d'État tunisien aux Affaires sécuritaires, Rafik Chelly, a déclaré que l'assaillant abattu était un Tunisien originaire de la région de Kairouan, une ville sainte de l'islam située dans le centre de la Tunisie. « C'est un étudiant », a-t-il déclaré à Mosaïque FM. « Cette personne n'était pas connue » de nos services.
Selon M. Chelly, cet étudiant était finalement le seul responsable de cette attaque. Le ministre tunisien de l'Intérieur avait précédemment laissé entendre qu'il pouvait y en avoir un deuxième.

Un énorme affaissement (sinkhole) est apparu sur un terrain de golf dans le Kansas


http://www.cbssports.com/golf/eye-on-golf/25223833/look-sinkhole-at-golf-course-in-kansas-looks-terrifying

Attentat près de Lyon, en France : des blessés, un corps décapité

Au moins un homme a fait exploser vendredi des bonbonnes de gaz dans une usine en Isère, près de Lyon, faisant au moins deux blessés, et un corps décapité a été retrouvé.

Le corps décapité a été découvert près de l'entrée de la société Air Products de Saint-Quentin Fallavier et sa tête, couverte d'inscriptions en arabe, à proximité de l'usine. La victime a été identifiée comme le gérant d'une société de transport provenant de Chassieu dans le Rhône qui était sur le site pour une livraison.

L'auteur présumé de l'agression a été interpellé et neutralisé par un pompier qui est arrivé sur place rapidement. Il est connu des services français de renseignement.

Son identité vient d'être confirmée par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuse qui est sur place. Il s'agit du salafiste Yassine Sahli, 35 ans, qui a été fiché pour radicalisation en 2006, mais qui n'avait pas de casier judiciaire. Il n'était pas impliqué dans des activités terroristes et sa fiche n'a pas été renouvelée en 2008.

Une seconde personne a aussi été arrêtée à son domicile de Saint-Quentin Fallavier. L'individu aurait été aperçu, avant l'attentat, en train d'effectuer des allers-retours suspects devant l'usine à bord d'une voiture.

Le suspect a fait irruption dans l'usine en voiture en brandissant des drapeaux blancs avec des inscriptions en arabe.

Les sources policières ajoutent que l'individu a volontairement percuté en voiture des bouteilles de gaz et provoqué une explosion.

Le parquet antiterroriste s'est saisi du dossier et a ouvert une enquête pour « assassinat et tentatives d'assassinats en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste », notamment.

Des pompiers et des gendarmes ont été déployés autour de l'entreprise du groupe américain Air Products qui fournit des gaz industriels et des produits chimiques.

Des mesures de sécurité ont été prises pour protéger tous les établissements classés SEVESO, qui possèdent des matières dangereuses sur leur site. L'usine Air Products où se trouve plusieurs produits comme de l'oxygène, de l'argon et de l'azote était classée SEVESO bas, donc peu dangereuse.

Le président français réagit

Le président français François Hollande, qui est au sommet de l'Union européenne à Bruxelles, s'est adressé à la population. Il a confirmé le bilan déjà connu de l'attaque. Il doit revenir à Paris où il va réunir un conseil restreint de défense à l'Élysée.

« L'attaque est de nature terroriste » — François Hollande

Le président a appelé les Français à « ne pas céder à la peur » et promis d' « éradiquer les groupes et les individus qui sont responsables de tels actes ».

« J'ai une pensée émue pour les victimes de ces actes et plus particulièrement pour cette personne innocente qui a été assassinée et abjectement décapitée et pour les victimes des attentats du mois de janvier », a quant à lui déclaré le ministre Bernard Cazeneuve.

Cet attentat est le deuxième à survenir depuis le début de l'année. Le journal satyrique Charlie Hebdo a été la cible d'une attaque en janvier qui a fait 12 morts.

Ce que l'on sait :

Une explosion a eu lieu vendredi matin dans l'usine spécialisée en gaz industriels et produits chimiques Air Products de Saint-Quentin Fallavier, près de Lyon, en France.

Un homme a été décapité et sa tête a été retrouvée à l'entrée de la société.

Au moins deux personnes sont blessées.

Un drapeau blanc avec des inscriptions en arabe a été retrouvé sur le site.

Deux hommes ont été arrêtés.

L'un des suspects a été identifié comme le salafiste Yassine Sahli. Il a été fiché pour radicalisation en 2006.

Des pompiers et policiers sont déployés autour de l'entreprise.

jeudi 25 juin 2015

La reconnaissance faciale dans les églises! (anglais)

* Ces systèmes d'identification seront un jour installés dans tous les endroits publics ainsi que dans toutes les églises (puisque le danger sera partout). Quelques traumatisantes attaques terroristes ou encore quelques tueries et les gens réclameront à genoux des mesures de sécurité garantissant l'identification et l'élimination des "ennemis à la paix sociale". Suivra la pilule ou l'injection pour supprimer les émotions humaines, la source de tous les problèmes humains.

Source:

Le projet de loi californien qui veut obliger tous les enfants à être vaccinés avant d'entrer à la maternelle a été approuvé aujourd'hui

Ce projet de loi prévoit que tous les enfants seront obligatoirement vaccinés avant d'entrer à la maternelle sans aucune considération à l'égard des objections personnelles ou religieuses des parents. Le seul motif qui pourra exempter un enfant d'être vacciné est une raison médicale confirmée par un médecin.

Bientôt dans tous les États et pays occidentaux...

Source:

Drapeau confédéré : Apple retire des jeux vidéo sur la guerre civile américaine de son magasin

* C'est étonnant de voir comment un jeune de 21 ans, le tireur de Charleston, est en train d'ébranler les fondements de l'histoire américaine. Même Amazon et Walmart ont reçu l'ordre du gouvernement fédéral de ne plus vendre de drapeau des États confédérés et ce, sous prétexte qu'il encourage le racisme et qu'il pourrait déclencher à nouveau la guerre civile. Ben voyons donc! C'est bien le genre de résultat recherché par les "false flag"....

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/06/25/drapeau-confedere-apple-retire-des-jeux-video-sur-la-guerre-civile-americaine-de-son-magasin_4662147_4408996.html

Des Marines et des marins de Californie se sont exercés à intervenir pour secourir de multiples blessés graves

* Je ne sais pas encore à quoi ILS se préparent, mais ça risque d'être un sacré bordel!


Déplacement de blindés au Texas




The 2d Brigade Combat Brigade, 1st Cavalry Division (the "Black Jack Brigade") is a cavalry unit of the United States Army based in Fort Hood, Texas.


Véhicules des Forces de sécurité sur une autoroute du Montana

Remarquez sur le côté l'inscription "inflammable": des munitions ou des explosifs?





Des "adorateurs du diable" charcutent des animaux pour procéder à des rituels sacrificiels en Angleterre (anglais)

http://www.telegraph.co.uk/news/earth/agriculture/farming/11698022/Dartmoor-ewe-slaughtered-in-Satanic-ritual.html

Un F-16 s’écrase en Arizona sur une canalisation de gaz, provoque un incendie

WASHINGTON - Un avion de combat américain F-16 s’est écrasé mercredi soir en Arizona, dans le sud-ouest des États-Unis, a-t-on annoncé de source officielle, endommageant apparemment une canalisation de gaz et provoquant un important incendie.
Des secours ont été envoyés sur place, à 13 km au nord de Douglas, ville d’Arizona proche de la frontière avec le Mexique.
La base militaire Davis-Monthan, en Arizona, a annoncé sur Twitter que le F-16 s’était écrasé vers 03h00 GMT près de l’aéroport de Douglas, à quelque 160 km de la base, et qu’on ignorait "pour l’instant" le sort du pilote.
L’avion en s’écrasant semble avoir rompu une canalisation de gaz, provoquant un important incendie, selon le journal Arizona Republic. Des images diffusées sur Twitter montraient de nombreux feux illuminant la brousse.

Le Congrès donne des pouvoirs accrus à Obama sur le libre-échange

Le Congrès a accordé une victoire à Barack Obama mercredi en lui votant des pouvoirs accrus pour conclure des accords commerciaux avec la région Asie-Pacifique et l'Union européenne, malgré l'opposition de la gauche américaine.

Une fois n'est pas coutume, le président démocrate compte sur la majorité républicaine pour concrétiser la priorité économique de la fin de son mandat: créer une zone de libre-échange entre 12 pays d'un bout à l'autre du Pacifique, des États unis au Japon en passant par le Chili et l'Australie, afin d'ouvrir de nouveaux marchés aux exportateurs américains. L'accord s'appelle le partenariat transpacifique (TPP).

«Nous devons montrer notre soutien aux travailleurs américains en abattant les barrières commerciales étrangères inéquitables qui discriminent les produits ''Made in America''», a fait valoir l'homme fort du Sénat, le républicain Mitch McConnell.

Le parti démocrate s'est rebellé, inquiet d'une réédition de l'accord commercial Nafta, signé par Bill Clinton avec le Mexique et le Canada, et qui a coûté selon eux des centaines de milliers d'emplois américains, concurrencés par la main d'oeuvre mexicaine à bas coût.

Lire la suite:

Mouvements militaires dans divers États au cours des 4 derniers jours

Arizona

Oklahoma

Virginie

Wisconsin


mardi 23 juin 2015

Entre 600 et 700 soldats s'exercent, à partir de ce soir, à une attaque terroriste ou à une catastrophe naturelle en Floride

Les résidents du comté de Marion ont reçu pour instruction de ne pas se soucier des 600 à 700 soldats qui occuperont le stationnement d'une école secondaire. Mardi soir débutera l'exercice "Operation Gardian" qui a pour objectif d'améliorer les compétences des soldats dans le cas d'une attaque terroriste ou d'une catastrophe naturelle. Sept unités militaires différentes feront une formation de recherche et de sauvetage et seront en intervention dans un contexte de présence d'armes explosives, chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires.

Source:
http://www.ocalapost.com/military-occupy-ocala-by-the-hundreds/

Une citoyenne du Colorado a filmé (le 12 juin) plusieurs véhicules miliaires stationnés dans un Walmart fermé d'une petite ville du Colorado et plusieurs autres dans le stationnement du Walmart ouvert de la même ville

Le Walmart que l'on voit dans la première vidéo est fermé, un autre magasin est ouvert à un autre endroit de la ville de La Junta. Christina, alertée par la présence inhabituelle d'un nombre considérable de véhicules militaires dans la stationnement du Walmart, a décidé de scruter les environs d'un peu plus près. On peut voir plusieurs véhicules non marqués soigneusement alignés les uns derrière les autres avec quelques soldats qui semblent faire la pause. Ce convoi serait en exercice pendant 2 semaines.

Christina se déplace derrière le bâtiment et aperçoit des hommes à l'intérieur. Un de ceux-là s'empresse de se diriger vers elle et lui explique, gentiment, que les militaires lui ont demandé de prendre une pause. Il explique qu'il est le propriétaire de la bâtisse et qu'elle a été récupérée pour faire de la production légale de marijuana. 

Jusque là, ce n'est rien d'alarmant en soi que de voir des militaires faire la pause pendant un exercice dans le stationnement d'un Walmart.


Dans la prochaine vidéo de Christina, tournée le même jour, elle se rend au Walmart ouvert de La Junta. Elle y trouve, encore une fois, des véhicules militaires dans le stationnement. Elle entre dans le magasin et filme les soldats qui font du magasinage. Encore là, rien d'irrégulier considérant que le Colorado et plusieurs autres États sont actuellement en déploiement pour, disent-ils, mener des exercices de routine. 



Je suis abonnée à plusieurs réseaux et je ne publie que le 1/8 des photos et vidéos qui montrent des convois militaires un peu partout sur le territoire américain.

Pour le pape François, les vendeurs d'armes ne peuvent se définir comme chrétiens

* Le pape prend position sur les enjeux socio-politiques et environnementaux et je crois que sa présence devant les Nations Unies en septembre prochain pourrait affermir encore plus son "autorité" sur la "scène mondiale". Le pape, pour préserver la pertinence de son discours, devra livrer ce même message au président des États-Unis, dirigeant d'une nation chrétienne, puisque les droits constitutionnels du pays prévoient la possession d'armes par tous les citoyens et  parce que l'administration américaine arme des djihadistes!

Le pape François était à Turin ce dimanche 21 juin à l'occasion de "l'ostention" du Saint-Suaire dans la cathédrale Saint-Jean Baptiste. Exposition de l'objet de piété qui prendra fin le 24 juin.

Au cours de son discours devant les fidèles réunis sur la grande place Vittorio, le souverain pontife a condamné ceux qui ont "l'hypocrisie de parler de paix et de vendre des armes", comme le rapporte le Guardian.

S'emportant contre ce monde contemporain marqué par "une guerre mondiale par morceaux", l'évêque de Rome a pointé "ces gens, gestionnaires et hommes d'affaires, qui se disent chrétiens alors qu'ils fabriquent des armes".

Poursuivant sa critique de ceux qui investissent dans l'industrie de la guerre, le Pape François a déploré que la "duplicité soit devenue la monnaie d'aujourd'hui". "Ils disent quelque chose, et en font une autre", a-t-il dit à l'égard des vendeurs d'armes qui tiennent en façade des discours pacifistes.

Selon "Le Parisien", une agnelle génétiquement modifiée avec une protéine de méduse s'est retrouvée dans la chaîne alimentaire. Comment ? Qui l'a mangée ?

* Et combien d'autres aliments que nous ingérons contiennent de l'ADN étranger? Ces composantes biogénétiques (OGM) ajoutées à la nourriture auront quel type d'effet sur notre ADN, sur notre santé globale? Inquiétant, vraiment inquiétant. Après "mouton vert", ce sera "soleil vert" (film apocalyptique où les corps morts sont récupérés en biscuits pour nourrir la population affamée).

"La folle affaire du mouton OGM", titre mardi 23 juin "Le Parisien". L'existence de Rubis, agnelle génétiquement modifiée avec une protéine de méduse par l'Institut national de recherche agronomique (Inra), suffisait en soi à faire frémir. Mais ce n'est pas tout : à l'automne dernier révèle le quotidien, l'animal s'est retrouvé dans la chaîne alimentaire et a été commercialisé. Comment la dérive a-t-elle été possible ? A qui l'animal a-t-il été vendu ? Qui l'a mangé ? Quels sont les risques sanitaires ? Explications.

Le programme date de 2009 et s'appelle "Mouton vert". Il a été mis en place au sein d'un centre de recherches de l'Inra : l'Unité commune d'expérimentation animale (UCEA), qui vise à mettre en oeuvre des protocoles expérimentaux sur des mammifères en vue de recherches thérapeutiques pour l'homme.

Dans ce cadre est née en 2010 Emeraude, une agnelle génétiquement modifiée avec une protéine provenant d'une méduse. Cette protéine, la GFP (green fluorescent protein), fait ressortir une coloration fluorescente sur l'organisme porteur, et modifie la peau afin de la rendre transparente. Elle est utilisée, explique le quotidien, pour étudier les greffes dans le cadre d'insuffisances cardiaques.

Emeraude a mis bas plusieurs agneaux et agnelles, tous porteurs du GFP. Dont Rubis.

Sans doute. Née au printemps 2014, Rubis aurait été envoyée à l'abattoir quelques mois plus tard, en novembre, avec des animaux non génétiquement modifiés. Sa viande aurait ensuite été mise en vente puis achetée par un particulier en Ile-de-France. Qui l'a mangée ? On l'ignore, assure le quotidien.

A ce stade, les investigations réalisées dans le cadre de l'enquête interne diligentée par l'Inra, pointent des "actes de malveillance" de deux employés. Le quotidien assure en effet qu'en août 2014, un animalier employé au suivi du cheptel aurait contacté l'abattoir chargé de récupérer les animaux non génétiquement modifiés, auxquels il aurait ajouté Rubis.

Le chef d'équipe de cet employé aurait signé le bon de livraison sans se douter de rien. Avant de s'apercevoir de l'absence de Rubis, et d'en parler à son employé, qui aurait révélé son geste. Selon la même enquête administrative, tous deux auraient alors convenu de garder le silence. Jusqu'au 5 novembre 2014, quand l'employé s'est décidé à parler.

L'alerte est lancée une semaine après qu'un particulier a acquis la bête à l'abattoir.

Lire la suite:

lundi 22 juin 2015

Ron Paul, membre du Congrès américain, avertit: l'économie américaine va subir d'énormes changements très bientôt (anglais)

Ron Paul est membre du Parti républicain, il est gynécologue obstétricien de profession et il habite la région de Houston au Texas. Son fils, Rand Paul, se présente comme candidat à la présidence des États-Unis aux prochaines élections. Pour lui, le gouvernement fédéral devrait s'en tenir aux devoirs spécifiés dans la Constitution. Il vote contre toutes les lois qui selon lui violent la constitution américaine. Il n’a jamais voté pour augmenter les impôts, ou les revenus des membres de la Chambre des Représentants. Il refuse de bénéficier du système de pension du Congrès. Il a toujours voté contre le « USA Patriot Act », le « Military Commissions Act of 2006, et la Guerre en Irak.



La NASA se prépare à l'Armageddon: elle pourrait lancer des bombes nucléaires dans l'espace pour défendre la Terre contre les astéroïdes

La NASA et l'Administration nationale de sécurité nucléaire ont annoncé qu'ils travaillent actuellement ensemble sur la possibilité de détruire les astéroïdes dangereux en utilisant des armes nucléaires.

Les scientifiques estiment qu'il y a environ un million d'astéroïdes géocroiseurs qui pourraient constituer une menace pour notre planète - mais seule une infime fraction ont jusqu'ici été détectés.

La preuve dramatique que l'un de ceux-ci peuvent frapper la Terre est venu le 15 Février de l'année dernière, quand un objet inconnu a explosé au-dessus de Chelyabinsk, en Russie, avec 20 - 30 fois l'énergie de la bombe atomique d'Hiroshima.

Alors que les dernières revendications d'un astéroïde tueur ne sont pas fondées, les scientifiques ont longtemps dit que ces roches de l'espace constituent une menace majeure pour la Terre.

En septembre, Brian Cox a dit que nous sommes à risque d'être anéantis par des astéroïdes et que nous ne prenons pas la menace au sérieux.

La NASA surveille actuellement 1400 "astéroïdes potentiellement dangereux" et tente de prévoir leurs futures approches et les probabilités d'impact.

La menace est si grave que l'ancien astronaute Ed Lu l'a décrit comme «la roulette cosmique» et a déclaré que seule une «chance aveugle» a jusqu'ici sauvé l'humanité d'un impact sérieux. 

Source:
http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3135279/Nasa-use-NUKES-defend-Earth-asteroids-Agency-teams-nuclear-experts-develop-space-bombs.html#ixzz3dqsHK0G2 

Une invasion d’algues toxiques sans précédent affecte la côte ouest américaine


Une invasion d’algues toxiques sans précédent affecte la côte ouest américaine, contaminant les coquillages et les crustacés et étant potentiellement dangereuse pour les hommes qui consomment ces fruits de mer.

Une invasion d’algues toxiques dans l’Océan Pacifique, s’étendant depuis le nord de la Californie jusqu’à l’Etat de Washington, pourrait être la plus importante jamais détectée au large de la côte ouest américaine, d’après ce que des scientifiques ont déclaré mardi.

L’invasion, qui est apparue la première fois en mai, implique des algues microscopiques qui produisent une neurotoxine potentiellement mortelle pour les hommes appelée acide domoïque, d’après les chercheurs de l’Université de Santa Cruz en Californie.

Les taux d’acide domoïque dans la Baie de Monterey en Californie sont parmi les plus élevés que les scientifiques n’ont jamais observé, d’après Raphael Kudela, professeur de sciences océaniques sur le campus de Santa Cruz.

Source:

L'EI a truffé d'explosifs le site antique de Palmyre

Les djihadistes du groupe État islamique ont miné la ville antique de Palmyre, dans le désert du centre de la Syrie, faisant craindre un désastre pour ce site inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité.

Des éruptions et émanations de gaz s'échappent d'un petit lac situé sur un terrain de golfe en Ontario


Voici les preuves des liens existant entre Washington et l’Etat islamique

Fox News has obtained documents which reveal what U.S. intelligence agencies knew about the Benghazi attack and weapons traveling from Libya to Syria back in 2012
http://insider.foxnews.com/2015/05/18/2012-dia-docs-weapons-moved-libya-syria-benghazi-attack-planned-memorial-911

Les informations selon lesquelles des avions étatsuniens et britanniques transportant des armes au groupe Etat islamique – mieux connu sous le nom d’EI – ont été abattus par les forces irakiennes ont provoqué un choc et ont renforcé le déni des pays occidentaux. Peu de personnes au Moyen-Orient se doute que Washington joue un «double jeu» avec ses armées de procuration en Syrie, mais certains mythes fondamentaux restent encore prévalents parmi les spectateurs occidentaux encore plus ignorants.
Un des mythes central est celui selon lequel Washington armerait à présent des « rebelles syriens modérés », à la fois pour renverser le gouvernement syrien et soi-disant pour «vaincre les rebelles extrémistes». Cette affirmation s’est accentuée en 2014, lorsque la raison d’être de l’agression étatsunienne contre la Syrie est passée d’une «intervention humanitaire» à un renouvellement de la «guerre de Bush contre le terrorisme».
Une controverse distincte est de savoir si les groupes affiliés à Al-Qaïda (surtout Jabhat al-Nosra et EI) ont été générés en réaction aux interventions répétées des États-Unis dans la région, ou si ils sont effectivement des agents payés par Washington.
Certes, les dirigeants importants de l’EI ont été détenus dans les prisons étatsuniennes. Le chef de l’Etat islamique (auquel Boko Harama a fait allégeance, ndt), Ibrahim al-Badri (alias Abou Bakr al-Baghdadi), déclare avoir été détenu entre un et deux ans à Camp Bucca en Irak. En 2006, lorsque al-Baghdadi et d’autres ont été libérés, l’administration Bush a annoncé son plan pour un «Nouveau Moyen-Orient», un plan qui avait pour objectif d’instrumentaliser la violence sectaire dans le cadre d’un processus de «destruction créatrice» dans la région.

Lire la suite:
http://reseauinternational.net/voici-les-preuves-des-liens-existant-entre-washington-et-letat-islamique/

Le chercheur et biologiste Paul Ehrlich, de l'Université Stanford, annonce que la sixième extinction animale de masse est en cours


Les espèces animales disparaissent environ cent fois plus rapidement que par le passé. Les estimations les plus optimistes montrent que la faune de la Terre est en train de subir sa sixième extinction de masse, selon une étude publiée vendredi 19 juin par des experts des universités américaines de Stanford, de Princeton et de Berkeley, notamment.

Jamais, selon eux, la planète n'a perdu ses espèces animales à un rythme aussi effréné que depuis la dernière extinction de masse, il y a 66 millions d'années, celle des dinosaures. Leur étude, publiée dans le journal Science Advances, « montre sans aucun doute possible que nous entrons dans la sixième grande extinction de masse », a affirmé Paul Ehrlich, professeur de biologie à Stanford.

Les humains en feront partie

Et les humains feront probablement partie des espèces qui disparaîtront, préviennent-ils. « Si on permet que cela continue, la vie pourrait mettre plusieurs millions d'années à s'en remettre, et notre espèce même disparaîtrait probablement assez tôt », a précisé Gerardo Ceballos, de l'université autonome de Mexico.
Cette analyse s'appuie sur des observations documentées d'extinctions de vertébrés — des animaux avec squelettes internes comme des grenouilles, des reptiles et des tigres — à partir de fossiles et de bases de données. Le rythme actuel de disparition des espèces a été comparé aux « rythmes naturels de disparition des espèces avant que l'activité humaine ne domine ».

Fourchette basse

Ces derniers sont difficiles à estimer, car les experts ne savent pas exactement ce qu'il s'est produit tout au long des 4,5 milliards d'années d'existence de la Terre. Si le taux du passé fait ressortir une disparition de deux espèces de mammifères pour dix mille espèces en cent ans, alors « le taux moyen de perte d'espèces de vertébrés au siècle dernier est cent quatorze fois supérieur à ce qu'il aurait été sans activité humaine, même en tenant compte des estimations les plus optimistes en matière d'extinction », selon l'étude.

« Nous insistons sur le fait que nos calculs sous-estiment très probablement la sévérité de cette crise d'extinction, parce que notre objectif était de fixer un bas de la fourchette réaliste en ce qui concerne l'impact de l'humanité sur la biodiversité », précisent les chercheurs. Les causes de la disparition des espèces comprennent notamment le changement climatique, la pollution et la déforestation. D'après l'Union internationale pour la conservation de la nature, environ 41 % des espèces d'amphibiens et 26 % des espèces de mammifères sont menacées d'extinction.

Source:
http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/06/20/la-sixieme-extinction-animale-de-masse-est-en-cours_4658330_3244.html

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Articles les plus consultés