Suivez ce blog via Facebook

mardi 24 novembre 2015

Tout objectif constituant une menace potentielle pour la Russie sera détruit, a mis en garde le général-lieutenant Sergueï Roudski de l’état-major de l’armée russe, lors d’une intervention qui a eu lieu après que la Turquie a abattu le SU-24 russe

* Les attentats de Paris sont horribles, mais ils ne seront qu'un triste et vague souvenir si un minuscule faux pas est commis à nouveau dans le contexte géopolitique actuel.

Trois mesures annoncées par l’état-major russe :

1. Chaque frappe de l’opération sera effectuée sous la protection des chasseurs.
2. La défense antiaérienne sera renforcée par le déploiement du croiseur lance-missile russe «Moskva» près de la côte de Lattaquié dans le but de détruire tout objectif qui pourrait constituer une menace potentielle.
3. Les contacts militaires avec la Turquie seront suspendus

Suite à l’attaque contre le bombardier russe SU-24, le général-lieutenant Sergueï Roudski de l’état-major de l’armée russe est intervenu devant les médias. Il a condamné l’attaque du chasseur turc contre le bombardier russe, la qualifiant de «violation sévère du droit international». Il a souligné que le SU-24 avait été abattu sur le territoire syrien. Le site du crash se trouvant à quatre kilomètres de la frontière turque.

D’après lui, l’appareil russe n’a pas violé l’espace aérien. De plus, d’après les informations fournies par le radar de l’aérodrome de Khmeimim, c’est le chasseur des forces aériennes turques qui a violé l’espace aérien syrien en attaquant le bombardier russe, a fait savoir le haut-gradé russe. Ce chasseur n’a fait aucun effort pour contacter les pilotes russes avant d’attaquer l’avion.

Source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés