Suivez ce blog via Facebook

mardi 24 novembre 2015

La Turquie abat un avion militaire russe près de sa frontière avec la Syrie

* OUPS! Ça ne prend qu'un tel incident pour déclencher les hostilités...

Les mises en garde d'Ankara n'auront pas suffi. Ce mardi matin, l'aviation turque a abattu un Su-24 de l'armée russe qui avait violé son espace aérien près de sa frontière avec la Syrie. L'information, rapidement donnée par les autorités turques, a également été confirmée par Moscou. Mais la Russie, déjà très en froid avec la Turquie sur le dossier syrien, assure être en mesure de prouver que son appareil «se trouvait exclusivement dans l'espace aérien syrien», d'après le ministère de la Défense.

Tandis que la tension monte entre les deux pays, plusieurs chaînes d'information turques diffusent des images de la chute de l'appareil russe en feu qui s'est écrasé à la frontière dans les montagnes syriennes, en face de la province de Hatay. Sur une photo diffusée sur les réseaux sociaux, on voit un des deux pilotes, qui se sont échappés de l'avion à temps, accroché à un parachute. Le sort des deux hommes n'est pas encore clair. Une source militaire turque interrogée par l'agence Reuters affirme que l'avion russe avait été prévenu avant d'être ciblé, en précisant qu'il a été abattu par deux F-16 turcs. La Turquie a également annoncé qu'elle saisissait l'OTAN, dont elle est membre, et l'ONU sur instruction du premier ministre, Ahmet Davutoglu.

«Sérieuses conséquences»

Depuis le début de l'intervention militaire russe aux côtés du président Bachar el-Assad fin septembre, les incidents à la frontière se multiplient entre Ankara et Moscou. Le 3 octobre, une escalade avait été évitée de justesse: des chasseurs turcs avaient intercepté un avion militaire russe engagé en Syrie qui avait violé leur espace aérien, en le forçant à faire demi-tour. Moscou s'était alors justifié en évoquant de «mauvaises conditions météo». Le 16 octobre, l'armée turque a également abattu un drone de fabrication russe qui avait pénétré dans le ciel turc.

Lire la suite:

1 commentaire:

  1. C'est un moment grave et extrêmement dangereux. Les puissants de ce monde jouent avec la vie de la plupart des humains dans une guerre eschatologique. Je pense que les musulmans sont juste trop bêtes et sont manipulés. La chrétienté a quant à elle s'imagine vivre dans un monde de bisounours et où elle sera toujours victorieuse militaireent. Elle a largement oublié son Dieu qui la laissera se débrouiller seule de plus en plus. Quant à la synagogue, avec son Dieu, Satan, je l'ai déjà dit, elle attend joyeusement un truc concernant la Russie et les Dardanelles pour l'arrivée du Maschiah (Antichrist). C'est peut-être le début des douleurs de l'enfantement pour Jacob (La chrétienté et les descendants biologiques qui se convertiront au Christ, cela exclue évidemment Esau...). Ça me fait penser, pour ceux qui croient que Jésus-Christ et Yeshua ha Maschiah c'est la même chose, ou encore que les Juifs messianiques sont des chrétiens, détrompez-vous en regardant cette vidéo. Aucune mention du caractère divin, la croix est remplacée par l'étoile de Moloch, et une folle qui blasphème le nom de Dieu: https://www.youtube.com/watch?v=qnw1qDi-Kx8

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés