Suivez ce blog via Facebook

mercredi 28 octobre 2015

Regain de tension en mer de Chine entre l'armée américaine et chinoise

Un navire de guerre américain s'est approché, ce mardi, d'îlots artificiels construits par Pékin en mer de Chine. Une action qui a suscité la colère des autorités chinoises.

Alors que la confiance entre Washington et Pékin semblait revenir suite à la visite, la semaine dernière, de l'unique porte-avions de Pékin par une délégation américaine, une manœuvre d'un navire lance-missiles américain, le USS Lassen, ce mardi matin en mer de Chine, a lancé un nouvel épisode de tension entre les deux super-puissances. Le navire de guerre s'est approché à moins de 12 miles (22 kilomètres), d'un îlot artificiel construit par Pékin dans l'archipel des Spratleys, selon un responsable du ministère de la Défense américain.

Une manœuvre confirmée peu après par Pékin, qui a exprimé sa «ferme opposition». Ce navire «est entré illégalement et sans permission de la Chine» dans les eaux entourant ces îlots et ses manœuvres «ont menacé la souveraineté de la Chine et ses intérêts sécuritaires», a dénoncé Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Il a précisé que le gouvernement chinois «répondrait de façon résolue à toute action provocatrice».

Opérations de remblaiement

En effet, la Chine considère comme des eaux territoriales la zone des 12 miles entourant ces îles artificielles. Et elle fait tout pour élargir au maximum ces zones. Depuis plusieurs mois, la Chine construit, sur l'archipel des Spratleys, d'importantes infrastructures telles que des ports ou encore des plateformes d'hélicoptères, grâce à des opérations de remblaiement.

De leur côté, les États-Unis ont affirmé «opérer de manière habituelle en mer de Chine méridionale». «Nous naviguerons dans les eaux internationales quand nous le souhaitons», ont ajouté les autorités. Une situation qui rappelle fortement celle de mai dernier. Un avion espion américain avait survolé le même archipel ce qui avait déclanché la colère de Pékin.

Lire la suite:

1 commentaire:

  1. On ne veut pas de leur guerre.
    Peuple Humains et enfants de la terre, REVEILLEZ VOUS, c'est à nous qu'ils ont déclaré la guerre.
    Nous sommes la dernière génération à pouvoir tout changer, nous sommes dispersés à travers la planète mais sommes nombreux, ils ont le chiffre, nous avons le nombre. Sans nous le système n'est rien.
    Nous devons construire sans eux...
    N'oubliez pas Notre Histoire et nos missions...
    Le temps est arrivé...

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Articles les plus consultés