Suivez ce blog via Facebook

jeudi 24 septembre 2015

Immigration, climat… le pape rappelle les Etats-Unis à leurs obligations

* Le Pape, supposé représenter la foi chrétienne, n'a pas une seule fois prononcé le nom de Jésus durant son discours, il n'a même pas adressé une seule prière! Il a plaidé en faveur de l'accueil des migrants, mais il ne leur ouvre pourtant pas les portes blindées de son magnifique royaume. Il a dénoncé les excès du capitalisme, mais il cohabite avec des statues en or, il boit dans des coupes d'argent, il se coiffe de couronnes ornées de pierres précieuses et il se couvre des plus belles étoffes. Les "bottines" ne suivent pas les babines!

Le pape François siégerait-il sur les bancs démocrates ou avec les républicains s’il était membre du Sénat ou de la Chambre des représentants ? Son discours, prononcé pour la première fois par un pape devant les élus des Etats-Unis réunis en session spéciale, plaide plutôt pour la première hypothèse, même si le souverain pontife s’est montré consensuel, compte tenu du caractère éminemment protocolaire de l’exercice.

« Moi aussi, je suis fils de ce grand continent », a-t-il commencé, immédiatement coupé par une vibrante standing ovation. Et c’est justement en s’appuyant sur cette histoire commune que François a longuement plaidé en faveur des migrants, alors que ce dossier a suscité une surenchère de propositions radicales parmi les candidats à l’investiture républicaine pour l’élection présidentielle de 2016. « Nous, le peuple de ce continent, nous n’avons pas peur des étrangers, parce que la plupart d’entre nous étaient autrefois des étrangers. Je vous le dis en tant que fils d’immigrés, sachant que beaucoup d’entre vous sont aussi des descendants d’immigrés », a-t-il poursuivi.

Le pape a insisté sur « la crise des réfugiés d’une ampleur inconnue depuis la seconde guerre mondiale ». « Dans ce continent aussi [l’Amérique], des milliers de personnes sont portées à voyager vers le nord à la recherche d’une vie meilleure pour elles-mêmes et pour leurs proches, à la recherche de plus grandes opportunités. N’est-ce pas ce que nous voulons pour nos propres enfants ? Nous ne devons pas reculer devant leur nombre, mais plutôt les voir comme des personnes », a-t-il assuré, invitant le peuple américain, au travers de ses élus à« répondre d’une manière toujours humaine, juste et fraternelle ».

Lire la suite:http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/09/24/le-grand-oral-du-pape-francois-devant-le-congres-americain_4770421_3214.html


9 commentaires:

  1. Oui mais il se déplace en Fiat 500 quand même... mauvaise langue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les émanations de la pape-mobile...

      :0)

      Supprimer
    2. Qu'il se déplace en grande voiture ou en Fiat, ne change pas grand chose, sur un petit voyage,... mais le fait qu'il ne dise pas une seule prière, et ne cite jamais le nom du Christ Jésus en dit LOOOOOOONG

      Personne ne dit que ça coûterait moins cher d'aider ces gens dans leur propre pays plutôt que dans un contexte d'immigration qui débalance tout dans le pays d'accueil.

      Et que les élitistes pourris aux commandes dans les USA ont mis en place des abominations comme Nosra, Al Quaida, qui sèment la terreur, et causent tous ces déplacements... et qui paye au final, les citoyens qui ne sont pas au courant et ne prennent pas eux ce genre de décisions politiques.

      Nous sommes archi-manipulés dans notre monde.

      Revenons à Dieu et prions de tout notre coeur qu'Il nous vienne en aide, car LUI SEUL est PLUS GRAND que tous les puissants et gens du mal en ce monde.

      Supprimer
  2. La plus belle preuve que le pape est une marionnette manipulé par les élites mondialistes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas manipulé, lui, il est un des 2 (deux) grands manipulateurs tout dévoués à satan ... le 2ème c'est l'antichrist qui se dévoilera bientôt à la faveur d'un traité de soit-disant paix qu'il négociera, et sera présenté par les plus grands de ce monde, ce qui le fera accepter par tous... ou presque.

      Supprimer
  3. Je pense sincèrement qu'il aurait dû reprocher aux gouvernements successifs leurs agressions ,ils ont fait ce qui a déstabilisé tout les Pays ,du Brésil ,Venezuela ;tous les Pays Amérique Latine ,Cuba ext ext puis le Kosovo ,Afghanistan Irak ext ,ces migrants il faut le lui dire qu'il n'y a plus d'emploi pour les autochtones ,alors que l'Afrique à des richesses que les pourvoyeurs s'enrichissent sur le dos des pauvres,Ce n'est pas aux pauvres de nourrir les plus pauvres

    RépondreSupprimer
  4. Ne pas confondre anté et anti; ce n'est pas la même chose.

    = Dégore =

    RépondreSupprimer
  5. Prophétie de Saint Malachie,

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Proph%C3%A9tie_de_saint_Malachie

    RépondreSupprimer
  6. « Le Pape, supposé représenter la foi chrétienne, n’a pas une seule fois prononcé le nom de Jésus durant son discours, il n’a même pas adressé une seule prière! »

    Heu... comment dire...

    PRIÈRE DU SAINT-PÈRE

    Memorial de Ground Zero, New York
    Vendredi 25 septembre 2015

    http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/prayers/documents/papa-francesco_preghiere_20150925_memorial-ground-zero.html

    En ce qui concerne le discours du 24 à l’ONU il y a bien une prière en fin de discours

    » Je demande à Dieu Tout-Puissant qu’il en soit ainsi, et je vous assure de mon soutien, de ma prière ainsi que du soutien et des prières de tous les fidèles de l’Eglise catholique, pour que cette institution, tous ses Etats membres, et chacun de ses fonctionnaires, rendent toujours un service efficace à l’humanité, un service respectueux de la diversité et qu’ils sachent renforcer, pour le bien commun, le meilleur de chaque peuple et de tout citoyen. Que Dieu vous bénisse tous ! »

    http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/speeches/2015/september/documents/papa-francesco_20150925_onu-visita.html

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés