Suivez ce blog via Facebook

samedi 22 août 2015

Les cartels de drogue mexicains sont logés à 30 minutes de la ville de Phoénix, en Arizona, ils font transiter des quantités astronomiques de drogue à partir du territoire américain, ils terrorisent la population et l'administration Obama connaît très bien l'ampleur du problème et ne fait absolument rien


Voici une entrevue médiatique qui dénonce la présence des cartels mexicains dans la région métropolitaine de Phoenix, narco-trafiquants qui contrôlent de vastes étendues de terres sur le sol américain. L'administration Obama refuse d'agir contre cette invasion et ce sont des candidats à la présidence américaine qui exposent cette gigantesque menace.

Ben Carsons, candidat à l'élection présidentielle, s'est rendu sur place pour voir à quel point la situation est compromettante. Dans le reportage, on peut voir la tournée de Carson et entendre le shérif Paul Babeu du comté de Pinal, en Arizona. Donald Trump, lui aussi candidat, promet de monter "le plus haut mur jamais vu" pour empêcher les cartels de traverser la frontière.

Pourquoi l'administration Obama, par son inaction et son silence, est complice de ces activités hautement illégales? 

Hillary Clinton est impliquée dans le soutien au terrorisme et a servi en tant que complice dans la mort de l'ambassadeur Chris Stevens à Benghazi, il est donc permis de croire que les dirigeants se "graissent la patte" en permettant aux narco-trafiquants de brasser leurs affaires en échange d'informations et de bons principes!

Tom Clancy, dans ses livres "Sur tous les fronts", décrit avec une précision déconcertante les relations entre les narco-trafiquants et les agents de la DEA/fonctionnaires de l'administration américaine, qui laissent entrer non seulement d'énormes quantités de drogues, mais aussi des membres de l'État islamique qui ont tissé des liens d'affaires (opium et armes) avec les cartels pour pouvoir entrer sur le territoire américain en vue du djihad en Amérique.

ISIS Camp a Few Miles from Texas, Mexican Authorities Confirm

ISIS And Our Southern Border

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés