Suivez ce blog via Facebook

dimanche 12 juillet 2015

Pourquoi les gouvernements (qui obéissent aux lobbys militaro-pharmaceutiques) sont si obsédés à nous injecter des vaccins?

Dans un article du New York Times, publié en mars dernier, on pouvait lire le titre suivant "Protéger sans vacciner". Cet écrit montre que les laboratoires de recherche en biogénétique utilisent des gènes synthétiques en vue de "nous protéger contre la maladie" et ce, en changeant la composition génétique des êtres humains. 

Les scientifiques expérimentent l'insertion de gènes synthétiques dans les muscles de singes pour qu'ils puissent résister aux maladies. Cette "thérapie génétique" est appelée "immunoprophylaxie" et elle s'effectue par transfert de gènes. Les scientifiques sont capables d'isoler les gènes qui produisent de puissants anticorps contre certaines maladies puis les synthétisent en versions artificielles. Les gènes sont placés dans des virus et  sont ensuite injectés dans les tissus, habituellement les muscles. Les virus envahissent les cellules humaines avec leurs charges d'ADN, et le gène synthétique est incorporé dans l'ADN du destinataire. Si tout va bien, les nouveaux gènes instruisent les cellules de commencer à fabriquer des anticorps.

Sous le couvert de la prévention des maladies, les vaccins sont des porteurs de gènes étrangers qui peuvent changer la structure humaine, notre ADN. Des gènes synthétiques injectés dans des milliards d'êtres humains pourraient former une expérience in vivo pour créer une nouvelle espèce, une "nouvelle créature" génétiquement modifiée.

Voilà pourquoi le généticien David Suzuki a récemment exprimé son inquiétude en disant que "les êtres humains font partie d'une "expérience génétique massive" depuis de nombreuses années et que les intentions de la biotechnologie vont au-delà de l'argent:

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2014/06/le-geneticien-david-suzuki-recemment.html

L'injection d'un matériel génétique X ou Y, contenant un rétrovirus par exemple, pourrait déclencher une réaction mutagène capable d'interférer sur le code génétique humain pour en changer sa constitution. Et c'est exactement la visée occulte des foutus illuminés qui sont en train d'instaurer la nouvelle gouvernance mondiale. Le gouvernement mondial représente bien plus qu'un système global dirigé par quelques psychopathes assoiffés d'argent et de pouvoir. Ils veulent introduire la "marque de la bête" dans l'ADN humain parce que c'est la seule façon d'interférer sur le libre-arbitre, d'annihiler la connexion de l'esprit avec Dieu. Ils veulent créer "leur propre race" et ce sera là la dernière tentative du diable pour se faire lui-même Dieu.

Le premier objectif de cette marque, nous diront-ils, sera de protéger l'organisme (suite à une pandémie mortelle) et le deuxième sera d'identifier les individus qui auront reçu la marque afin que tous les autres deviennent des "ennemis à la paix et à la sécurité". Mais la véritable ambition de l'insertion de cette bio-technologie sera de modifier notre structure génétique, d'agir sur notre cognition, notre psychisme et nos comportements.  La science de l'épigénétique vise justement l'altération du comportement humain. Ce marqueur génétique, ayant la capacité de produire des mutations, sera aussi relié à des fréquences d'induction de pensées, d'émotions et de comportements. Ce dispositif biogénétique sera capable de changer la structure de l'ADN et d'interférer sur le cerveau humain.  


Source:
http://www.nytimes.com/2015/03/10/health/protection-without-a-vaccine.html?_r=0

Des scientifiques sonnent l'alarme sur le danger des nouvelles souches virales créées par le mélange du virus de la grippe aviaire et de la grippe humaine: si la souche du virus devait s'échapper du laboratoire elle pourrait provoquer une pandémie mondiale et causer des millions de morts, avertissent les experts

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/05/des-scientifiques-sonnent-lalarme-sur.html

La DARPA a développé une technologie immunologique qui pourrait remplacer les vaccins, soit par l'injection de matériel génétique qui doit susciter la production d'anticorps
http://fusion.net/story/57515/darpa-thinks-it-has-a-solution-to-ebola-and-all-other-infectious-diseases/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés