Suivez ce blog via Facebook

mardi 9 juin 2015

Une directive du Département de la Défense, signée en décembre 2010, autorise le président des États-Unis à utiliser la force militaire (loi martiale) contre le peuple américain

* Washington Times: "Inside the Ring: Memo outlines Obama’s plan to use the military against citizens"
http://www.washingtontimes.com/news/2014/may/28/inside-the-ring-directive-outlines-obamas-policy-t/?page=all

La directive 3025,16, "Défense et support aux autorités civiles", comprend des dispositions normales concernant le soutien aux services d'urgence civils, mais révèle par la suite que le président a le pouvoir de déployer l'armée comme il l'entends.

On peut lire que les commandants militaires fédéraux ont le pouvoir, en cas d'urgence extraordinaire où une autorisation préalable par le Président est impossible à appliquer et que les autorités locales dûment constituées sont incapables de contrôler la situation, de s'engager temporairement dans des activités qui sont nécessaires pour réprimer à grande échelle des troubles civils inattendus parce que:

1) Ces activités sont nécessaires pour empêcher une perte significative de vie ou la destruction délibérée de biens et qui sont nécessaires pour restaurer la fonction gouvernementale et l'ordre public; ou,

(2) Lorsque dûment constituées les collectivités locales sont incapables ou refusent de fournir une protection adéquate de la propriété fédérale ou des fonctions gouvernementales fédérales.

Avec la tenue de Jade Helm dans des secteurs où les citoyens sont extrêmement méfiants et mécontents de voir l'armée se déployer sous couvert "d'exercices de routine", il est probable que les intervenants militaires rencontrent de la résistance, particulièrement au Texas. Le gouverneur a déjà clairement annoncé sa crainte à l'effet que le gouvernement fédéral pourrait se préparer à envahir l'État et il a même réservé la milice de l'État pour défendre les intérêts de ses citoyens devant une telle éventualité. 

Les exercices Jade Helm concernent, lit-on dans un document officiel du Commandement des opérations spéciales de l'Armée, des exercices de "guerre non-conventionnelle" dans les États du Texas, du Nouveau-Mexique, Arizona, Californie, Nevada, Utah et du Colorado. Les États du Texas, de l'Utah et une portion de la Californie sont identifiés, dans ce même document, comme des territoires hostiles où sont logés des "poches de résistance". 


Sur le site des Forces armées canadiennes, on peut lire qu'une "guerre non-conventionnelle" est "un nouveau paradigme de sécurité dans lequel les soulèvements ne sont pas « des conflits discrets entre des insurgés et un régime établi, mais des confrontations complexes et multidimensionnelles à caractère politique, social, culturel et économique" . 

Des citoyens et des groupes se préparent actuellement à ne laisser aucun agent fédéral pénétrer leur propriété et il en faudra peu pour déclencher les hostilités et rendre réel le scénario de simulation de Jade Helm.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés