Suivez ce blog via Facebook

lundi 29 juin 2015

La Grèce a moins de 48 heures pour rembourser 1,6 milliard d'euros au Fonds monétaire international. Un défaut déclencherait des événements en cascade avec peut-être à la clé une sortie du pays de la zone euro

* Les banques sont fermées (jusqu'au 5 juillet au moins), les gens sont limités à des retraits aux guichets ATM de 60 euros et la suite pourrait être tout aussi catastrophique. C'est un drame humanitaire puisque de très nombreux citoyens n'ont plus d'argent et plus de travail.  "Ventre plein n'a pas de rage", disait notre poète québécois, mais la grogne risque de se lever quand les frigos seront vides. Il nous faut apprécier l'abondance dans notre vie à chaque jour et remercier Dieu de nous donner à manger à chaque jour puisque c'est une bénédiction.

3 commentaires:

  1. Et pendant ce temps certains cherchent / appliquent des solutions.

    RépondreSupprimer
  2. " L'acte unique européen

    Le 17 février 1986, neuf Etats membres ont procédé à la signature de l'Acte unique européen (AUE), suivis par le Danemark (suite au résultat positif d’un référendum), l'Italie et la Grèce le 28 février 1986. Ratifié par les Etats membres au cours de l’année 1986, l'AUE est entré en vigueur le 1er juillet 1987. L'Acte unique s'interprète comme un prolongement du traité de Rome de 1957 instituant la Communauté économique européenne. Il permet la transformation, le 1er janvier 1993, du Marché commun issu du traité de Rome en un marché unique sans frontières intérieures. Il ouvre la voie à l'Union européenne qui prendra forme avec le traité de Maastricht. "

    En 1986 il y avait un vieux groupe tout kitch qui s'appelait Europe et il chantait The final countdown (le compte à rebours final) ....

    Mistykus

    RépondreSupprimer
  3. « Nous n'avons pas connaissance dans toute l'histoire des dettes souveraines d'un autre cas de « migration de crédit » du secteur privé vers le secteur public aussi énorme. »

    «En résumé, on peut conclure que la dette publique grecque est illégale car elle a été consentie en violation de procédures légales, des droits nationaux, du droit de l'Union européenne et du droit international»

    Les deux citations viennent de ce lien:

    http://fr.sott.net/article/25887-La-Grece-n-a-pas-a-payer-pour-une-dette-qui-n-est-pas-la-sienne

    gps

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés