Suivez ce blog via Facebook

vendredi 26 juin 2015

Attentat près de Lyon, en France : des blessés, un corps décapité

Au moins un homme a fait exploser vendredi des bonbonnes de gaz dans une usine en Isère, près de Lyon, faisant au moins deux blessés, et un corps décapité a été retrouvé.

Le corps décapité a été découvert près de l'entrée de la société Air Products de Saint-Quentin Fallavier et sa tête, couverte d'inscriptions en arabe, à proximité de l'usine. La victime a été identifiée comme le gérant d'une société de transport provenant de Chassieu dans le Rhône qui était sur le site pour une livraison.

L'auteur présumé de l'agression a été interpellé et neutralisé par un pompier qui est arrivé sur place rapidement. Il est connu des services français de renseignement.

Son identité vient d'être confirmée par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuse qui est sur place. Il s'agit du salafiste Yassine Sahli, 35 ans, qui a été fiché pour radicalisation en 2006, mais qui n'avait pas de casier judiciaire. Il n'était pas impliqué dans des activités terroristes et sa fiche n'a pas été renouvelée en 2008.

Une seconde personne a aussi été arrêtée à son domicile de Saint-Quentin Fallavier. L'individu aurait été aperçu, avant l'attentat, en train d'effectuer des allers-retours suspects devant l'usine à bord d'une voiture.

Le suspect a fait irruption dans l'usine en voiture en brandissant des drapeaux blancs avec des inscriptions en arabe.

Les sources policières ajoutent que l'individu a volontairement percuté en voiture des bouteilles de gaz et provoqué une explosion.

Le parquet antiterroriste s'est saisi du dossier et a ouvert une enquête pour « assassinat et tentatives d'assassinats en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste », notamment.

Des pompiers et des gendarmes ont été déployés autour de l'entreprise du groupe américain Air Products qui fournit des gaz industriels et des produits chimiques.

Des mesures de sécurité ont été prises pour protéger tous les établissements classés SEVESO, qui possèdent des matières dangereuses sur leur site. L'usine Air Products où se trouve plusieurs produits comme de l'oxygène, de l'argon et de l'azote était classée SEVESO bas, donc peu dangereuse.

Le président français réagit

Le président français François Hollande, qui est au sommet de l'Union européenne à Bruxelles, s'est adressé à la population. Il a confirmé le bilan déjà connu de l'attaque. Il doit revenir à Paris où il va réunir un conseil restreint de défense à l'Élysée.

« L'attaque est de nature terroriste » — François Hollande

Le président a appelé les Français à « ne pas céder à la peur » et promis d' « éradiquer les groupes et les individus qui sont responsables de tels actes ».

« J'ai une pensée émue pour les victimes de ces actes et plus particulièrement pour cette personne innocente qui a été assassinée et abjectement décapitée et pour les victimes des attentats du mois de janvier », a quant à lui déclaré le ministre Bernard Cazeneuve.

Cet attentat est le deuxième à survenir depuis le début de l'année. Le journal satyrique Charlie Hebdo a été la cible d'une attaque en janvier qui a fait 12 morts.

Ce que l'on sait :

Une explosion a eu lieu vendredi matin dans l'usine spécialisée en gaz industriels et produits chimiques Air Products de Saint-Quentin Fallavier, près de Lyon, en France.

Un homme a été décapité et sa tête a été retrouvée à l'entrée de la société.

Au moins deux personnes sont blessées.

Un drapeau blanc avec des inscriptions en arabe a été retrouvé sur le site.

Deux hommes ont été arrêtés.

L'un des suspects a été identifié comme le salafiste Yassine Sahli. Il a été fiché pour radicalisation en 2006.

Des pompiers et policiers sont déployés autour de l'entreprise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés