Suivez ce blog via Facebook

mardi 19 mai 2015

Un petit garçon de 5 ans supplie sa mère de payer un repas à un itinérant et le petit a fait la bénédiction en chantant, accompagné par les clients présents, avant que l'homme ne commence son repas

* Un enfant qui agit par pure bonté et qui est animé par la puissance de Dieu est une démonstration simple et vraie de la bienveillance qui agit. Cette histoire est hautement médiatisée, puisque touchante, mais il y a de nombreux  autres "petits miracles" comme celui-ci qui passent inaperçus et qui pourtant transforment des vies!
 
 
La touchante compassion d'un garçon de 5 ans a fait réagir la planète entière après que celui-ci ait insisté pour offrir un repas à un sans-abri qui était à l'extérieur d'un restaurant de Prattville en Alabama.
 
Ava Faulk et son garçon Josiah Duncan mangeaient au restaurant Waffle House quand ils ont vu un itinérant à l'extérieur.
 
Voyant que l'homme n'était pas propre, le petit Josiah a commencé à poser des questions à sa mère qui lui a répondu qu'il était sans-abri. Évidemment, le petit ne comprenait pas tout à fait ce que ça voulait dire.
 
Mais le fait qu'il n'avait pas de maison ne semblait pas perturber le garçon autant que le fait qu'il semblait avoir faim. Il a insisté pour que sa mère lui paie un repas.
 
«Il est venu et s'est assis, personne ne lui a vraiment porté attention. Josiah a sauté et lui a demandé s'il avait besoin d'un menu parce que sans ça, il ne saurait pas quoi commander», raconte Ava.
 
L'homme a d'abord choisi un hamburger qui ne coûtait pas très cher. Ava et Josiah lui ont dit qu'il pouvait prendre ce qu'il voulait. «Est-ce que je peux avoir du bacon?» a-t-il demandé. Et Ava lui a simplement répondu qu'il pouvait en avoir autant qu'il voulait.
 
Mais c'est lorsque Josiah a demandé de dire les grâces avec lui que tous les gens dans le restaurant ont fondu en larmes.
 
Mais le fait qu'il n'avait pas de maison ne semblait pas perturber le garçon autant que le fait qu'il semblait avoir faim. Il a insisté pour que sa mère lui paie un repas.
 
«Il est venu et s'est assis, personne ne lui a vraiment porté attention. Josiah a sauté et lui a demandé s'il avait besoin d'un menu parce que sans ça, il ne saurait pas quoi commander», raconte Ava.
 
L'homme a d'abord choisi un hamburger qui ne coûtait pas très cher. Ava et Josiah lui ont dit qu'il pouvait prendre ce qu'il voulait. «Est-ce que je peux avoir du bacon?» a-t-il demandé. Et Ava lui a simplement répondu qu'il pouvait en avoir autant qu'il voulait.
 
Mais c'est lorsque Josiah a demandé de dire les grâces avec lui que tous les gens dans le restaurant ont fondu en larmes.
 
Avec onze autres clients dans le restaurant, Josiah a commencé à chanter: «Dieu notre père, Dieu notre père, nous te remercions, nous te remercions, pour nos nombreuses bénédictions, pour nos nombreuses bénédictions, amen, amen», explique sa mère.
 
«L'homme a pleuré, j'ai pleuré, tout le monde pleurait», ajoute-t-elle.
 
Le sans-abri a quitté peu de temps après son repas, mais Ava garde un précieux souvenir de cette journée.
 
«On ne sait jamais qui sont les anges sur Terre et quand la possibilité se présente, il ne faut jamais la laisser passer. J'ai vu mon fils toucher les onze personnes qui étaient dans le restaurant et c'est un des plus beaux accomplissements qu'un parent peu rêver de voir», conclut la mère comblée.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés