Suivez ce blog via Facebook

jeudi 7 mai 2015

La plateforme ResearchKit d'Apple s’intéresse à notre ADN

Avec sa plateforme logicielle ResearchKit, Apple veut aider les chercheurs et médecins à mener des études à grande échelle en leur donnant accès à sa colossale base d’utilisateurs iPhone. Objectif : faire progresser la recherche sur certaines maladies telles que le cancer, l’asthme ou les affections cardiovasculaires. Ce ne serait là qu’un début car Apple voudrait ensuite étendre ce concept aux tests génétiques…

Les centaines de millions d’utilisateurs d’iPhone à travers le monde représentent une véritable mine d’or en matière d’analyse de données, principalement dans un but commercial et publicitaire. À l’instar d’autres géants de la high-tech en quête de nouveaux débouchés, Apple s’intéresse de près au domaine de la santé et veut utiliser cette base installée comme un puissant levier. C’est ainsi que la marque à la pomme a lancé cette année sa plateforme ResearchKit. Il s’agit d’un cadre logiciel (en anglais framework) open source destiné à développer des applications mobiles vouées à la recherche dans les domaines de la médecine et de la santé.

Grâce à la popularité de l’iPhone, les scientifiques et les médecins peuvent plus facilement enrôler des testeurs volontaires pour leurs études et ainsi récolter des données sur de larges échantillons de population. Les premières applications basées sur ResearchKit ont trait à l’asthme, le cancer du sein, les affections cardiovasculaires, le diabète et la maladie de Parkinson. Une fois installées, et après que l’utilisateur ait donné son accord, elles interrogent les capteurs du smartphone (accéléromètre, GPS, gyroscope, microphone…) afin d’évaluer le niveau d’activité physique ou de déceler d’éventuels troubles moteurs ou cérébraux. Elles peuvent également accéder aux informations de l’application Santé qui couvre 70 critères tels que le poids, la pression artérielle ou encore la glycémie.

Outre la collecte de données par ces biais techniques, les applications ResearchKit permettent aussi de réaliser des sondages. Pour le moment, ces logiciels ne sont disponibles qu’aux États-Unis. Selon Apple, plus de 60.000 personnes ont déjà téléchargé des applications ResearchKit depuis quelles sont proposées sur son magasin en ligne. Le géant nord-américain compte toutefois aller beaucoup plus loin…

Lire la suite:
http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/actu/d/smartphone-plateforme-researchkit-apple-interesse-notre-adn-58158/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés