Suivez ce blog via Facebook

dimanche 22 février 2015

Le projet de loi C-51: l'étau se referme sur les droits et libertés des Canadiens

* Ce projet de loi C-51 ne fait qu'officialiser et légaliser des pratiques qui se font déjà par les agences du renseignement et par les corps policiers. Ce que ça implique, c'est que tout individu qui a un discours anti-gouvernemental, qui dénonce activement des mesures politiques, environnementales ou des actions de groupes privés (pharmaceutiques, industries pétrolières, etc.) qui ont une large influence au sein du gouvernement (lobby) pourra être espionné, traqué et emprisonné sous prétexte de la sécurité nationale, de la loi antiterroriste! 

Les "militants": une menace à surveiller selon le gouvernement canadien
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/02/les-ecologistes-une-menace-surveiller.html

Le "Combatting Terrorism Center" (branche de l'Armée américaine) déclare dans un rapport que toute "opposition au nouvel ordre mondial" est considérée comme du terrorisme potentiel!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2013/02/le-combatting-terrorism-center-branche.html

Liste officielle du gouvernement américain contenant les 72 types d'Américains considérés comme étant des "extrémistes" et des "terroristes potentiels"
http://thetruthwins.com/archives/72-types-of-americans-that-are-considered-potential-terrorists-in-official-government-documents

Selon le chef de l'opposition, le libellé du projet de loi C-51 est si vague qu'il permettrait au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) d'enquêter si quiconque remettait en question les politiques sociales, économiques et environnementales du gouvernement conservateur.

La loi, si elle est adoptée, donnera plus de pouvoirs au SCRS pour déjouer des complots terroristes, contrecarrer des transactions financières et perturber secrètement des sites Internet radicaux.

Elle permettrait également à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) d'obtenir plus facilement un engagement à ne pas troubler l'ordre public afin de restreindre les déplacements d'un suspect.

Il est aussi entendu, dans le projet de loi, qu'en « sont exclues les activités licites de défense d'une cause, de protestation, de manifestation d'un désaccord ou d'expression artistique ».

Malgré cela, des écologistes se demandent si le SCRS profitera du projet de loi pour surveiller leurs activités.

Source:
http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2015/02/17/007-c51-loi-antiterroriste-mulcair-espionnage.shtml

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés