Suivez ce blog via Facebook

mardi 14 octobre 2014

Les Nations Unies avertissent qu'il ne reste que 60 jours pour enrayer la propagation de l'Ebola, sans quoi la situation sera devenue hors de contrôle à Noël

* Que ce soit du "fearmongering" (créer la peur inutilement), ça n'a plus aucune espèce d'importance puisque c'est la sévérité du propos qui oriente les décisions et les actions des autorités mondiales, nationales et locales. On peut s'époumoner à dire que ce genre de titre pompeux ne vise qu'à créer la peur, mais ça ne change en rien le fait que dans 60 jours, des soldats armés pourront être postés à l'entrée des marchés l'alimentation pour dépister de potentiels porteurs du virus. Délire? J'espère. Mais je continue de croire que l'imposture de la pandémie de 2009 aura été un terrain fertile pour apprendre de leurs erreurs puisqu'une très large portion de la population a perdu confiance aux autorités, aux vaccins, et que cette confiance ne peut se rebâtir que dans un contexte de grande angoisse... 

http://news.sky.com/story/1352857/sixty-days-to-beat-ebola-united-nations-warns

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés