Suivez ce blog via Facebook

mercredi 22 octobre 2014

En cours: Attentat au Parlement d'Ottawa: des dizaines de coups de feu, un suspect mort

(Montréal et Ottawa) Situation de crise à Ottawa: au moins un tireur a ouvert le feu à plusieurs reprises sur la colline parlementaire, faisant au moins deux blessés, dont un militaire.
Une personne aurait été atteinte près du Monument aux morts, qui se trouve presque en face de l'hôtel du parlement. Sur les images de télévision, on voit les premiers répondants tenter un massage cardiaque sur cette victime.

Une autre personne aurait été blessée à l'intérieur du Parlement.
 
«L'homme armé du Parlement a été abattu et tué», a rapporté le député conservateur Bernard Trottier vers 10h35 sur Twitter. Il «a été abattu par le sergent d'armes [Michael] Vickers.»
 
Mais vers 11h, un porte-parole de la police d'Ottawa a indiqué que l'événement «c'est toujours en déroulement». «On est toujours à la recherche de suspects», a-t-il déclaré à La Presse. Il n'a pas été en mesure de confirmer si des suspects avaient été appréhendés ou abattus.
 
Des médias rapportent qu'un soldat en uniforme aurait été touché. En temps normal, deux militaires veillent pendant toute la journée au pied du Monument aux morts.
 
Le premier ministre Stephen Harper a été évacué de la colline parlementaire, selon son porte-parole. Le chef du NPD, Thomas Mulcair, et le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, sont également en sécurité.
 
Le député du NPD, Nathan Cullen, a affirmé dans un gazouillis vers 10h30 qu'un suspect venait d'être appréhendé.
 
Un autre député, James Lunney, a écrit que l'individu armé a tiré sur un garde de sécurité à l'intérieur du Parlement avant de poursuivre sa route. Le tireur aurait été abattu après avoir tiré plusieurs coups de feu.
 
Le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, affirme avoir entendu au moins 30 coups de feu ce matin. François Pilote, député du NPD dans la région de Laval, a rapporté avoir entendu une quinzaine de coups de feu à l'intérieur du Parlement.
 
Du personnel politique et des journalistes ont dû se mettre à l'abri, à la demande des forces de l'ordre.
Des policiers de l'équipe tactique ont été déployés partout sur la colline parlementaire.
 
Des témoins ont décrit l'homme comme ayant de longs cheveux noirs, dans la trentaine. Il porterait des pantalons noirs et aurait tiré environ quatre coups de feu autour du monument aux morts. Il avait une carabine qui ressemblait à un calibre 12, selon un témoin qui travaille à Santé Canada.
 
Selon un témoin, Alain Merisier, un serveur au restaurant parlementaire, un tireur armé d'une carabine a fait irruption  alors que les députés assistaient à la réunion hebdomadaire de leur caucus respectif.
 
«J'ai vu une voiture noire qui s'est mise juste devant l'entrée. Ensuite, j'ai vu un jeune avec des cheveux longs et une petite barbe. Il avait un fusil de chasse. Il a armé son fusil de chasse et ensuite il est entré précipitamment dans le Parlement. Et puis j'ai entendu un coup de feu. Il avait les cheveux longs et il était dans la trentaine»,  affirmé M. Merisier, qui se rendait au travail.
 
«Nous sommes évacués du Parlement. Ça sent la poudre à fusil dans les corridors», a indiqué le député vancouvérois Don Davis sur Twitter. «Il y a eu tellement de coups de feu. Je suis en sécurité, mais je ne suis pas certain de ce qui se passe», a affirmé la députée néo-démocrate Peggy Nash sur le même réseau.
 
Vers 10h45, une policière a fait bouger la foule près du Monument aux morts en disant: «There's an active shooter. If you want to die, stay there. If you want to live, move» [Il y a un tireur actif. Si vous voulez mourir, restez ici. Si vous voulez vivre, bougez].
 
Selon La Presse Canadienne, le Centre Rideau - situé tout près - aurait été évacué.
 
L'Université d'Ottawa, a cinq minutes de marche, est en «lockdown», a annoncé l'institution.
Le député néo-démocrate Alexandre Boulerice se trouve toujours à l'intérieur du Parlement. «Encore à l'intérieur du parlement. Sain et sauf avec mes collègues, mais un peu ébranlé comme tout le monde.», a-t-il écrit dans un gazouillis.
 
À Québec, la sécurité a été renforcée autour de l'Assemblée nationale.
 
À Montréal, sept voitures de police sont rapidement arrivées à l'hôtel de ville.

À Queen's Park, la première ministre ontarienne a dit «refuser de se taire» devant cette attaque contre la démocratie. Les travaux se poursuivent.
 
Source:

3 commentaires:

  1. Hé bien, je crois qu'il y en a qui s'amuse au p'tit jeux qu'Harper a voulu ... Le Canada n'est plus un pays de paix depuis un bon moment maintenant ... Et comme dans bien d'autres pays, nous n'y sommes plus en sécurité ! C'est effrayant ... vraiment effrayant !
    Susanna

    RépondreSupprimer
  2. Quel gâchis et désolement quand on voit ces images dans notre beau pays .Les gens qui agissent ainsi doivent être très souffrant mais cela ne justifie en aucun cas de faire souffrir les autres au nom d'un idéal religieux ou autre. Quel héritage voulons nous laisser à nos enfants? On voyait cela ailleurs et on trouvait cela épouvantable et maintenant c'est chez nous.
    Comme société on se doit de faire une réflexion sérieuse sur notre avenir et l'évolution de notre société

    RépondreSupprimer
  3. "attaque contre la démocratie"

    Démocratie représentative dans un contexte capitaliste ne donne pas la démocratie...

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Ic-4f03-v3U

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés