Suivez ce blog via Facebook

jeudi 23 octobre 2014

Des exercices de simulation de gestion de cas d'infectés dans le métro de New York depuis quelques jours

* Est-ce que l'absence de suivi des cas d'Ebola depuis plusieurs jours révèle une absence de nouveaux infectés ou bien, les autorités ont-elles donné l'ordre de taire les nouveaux cas, entre autres en interdisant l'utilisation du mot Ebola (ordre déjà donné au 911), pour ne pas créer la panique et pour gagner du temps pour préparer la gestion de la crise? 

Au cours des derniers jours, les services d'urgence s'exécutent dans le métro de New York pour mettre en situation l'évacuation de patients infectés. Une simulation d'une attaque nucléaire a Time Square s'est tenue cette semaine pour exercer les services d'urgence à la gestion de 100 000 morts dans un contexte de fortes radiations. Des exercices mettant en scène une attaque nucléaire peuvent très bien être transposés à une gestion de crise d'Ebola puisque les intervenants, dans les deux scénarios, sont appelés à revêtir des combinaisons de protection et la logistique des opérations de sauvetage est relativement la même.

Le médecin Craig Spencer, officiellement le premier infecté dans la ville de New York, a pris le métro avant de montrer ses premiers symptômes...

Source:
http://www.huffingtonpost.com/2014/10/16/andrew-cuomo-ebola-subway-drills_n_5999108.html 

2 commentaires:

  1. Il a prit le métro avant les premiers symptômes ... et alors ??? No problem !!!! Monsieur Barette a dit (et c'était écrit en noir sur blanc sur la couverture du journal "le métro" cette semaine) :" Les 1ers symptômes, qui s'apparentent à ceux d'une grippe (comme la fièvre), ne rendent pas les patients contagieux, a soutenu M. Barette, ce qui limite le risque d'infection pour les infirmières et les ambulanciers qui ont exprimé des craintes ... "
    Donc si les 1ers symptômes ne sont pas dangereux, le p'tit doc de new york ne l'était pas dans le métro avant ses 1ers symptômes. ...
    Mais alors, pourquoi aux usa ils n'ont pas arrêter de mettre en quarentaine, le monde en contacte avec des malades qui avaient leurs premiers symptômes ... ;)
    Chaque politicien, chaque pays à sa petite version finalement d'à partir du quand c'est contagieux ... de comment la maladie peut se propager et ainsi de suite ... de quoi ne plus savoir sur quel pied danser !!!
    Toujours en première page du journal metro du 21 octobre, il était écrit en grosses lettres noires "IL N'Y AURA PAS D'ÉPIDÉMIE AU QUÉBEC" ...En tout cas, ça regarde mal s'il y a un cas à New York parceque ce n'est qu'à quelques heures de Montréal et chaque jour des montréalais vont à New York !!
    Susanna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement n'importe quoi! Rien de rassurant quand on sait que ce monsieur Barrette, Ministre de la santé, risque d'être le chef d'orchestre dans la gestion de crise Ebola si le virus venait qu'à passer la frontière...

      Il est évident que les autorités cachent la réelle situation parce qu'elle risque de créer l'hystérie et ça, c'est le cauchemar de tout dirigeant. Ils tentent de calmer la population, mais ces autorités entretiennent un mensonge devenu industrialisé! Le virus est aéroporté, c'est prouvé dans diverses études d'instances officielles et reconnues, et on continue de dire aux gens qu'une personne infectée dans le métro ne constitue pas un risque. C'est totalement faux si on en croit les experts.

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés