Suivez ce blog via Facebook

vendredi 19 septembre 2014

Ebola: en Sierra Leone, la population confinée pendant trois jours (6 millions de personnes ne peuvent quitter leur domicile)

Le virus Ebola déjà tué 2 622 personnes en Afrique de l'Ouest sur 5 335 cas recencés, selon le nouveau bilan publié par l'Organisation mondiale de la santé hier, jeudi. Le Conseil de sécurité des Nations unies, saisi par les États-Unis, a adopté une résolution pour mobiliser contre la progression de l’épidémie. Et la Sierra Leone a décidé d'un confinement national durant trois jours. Depuis minuit, six millions de personnes ont interdiction de quitter leur domicile.

De vendredi à dimanche, les habitants de Sierra Leone ont pour ordre de rester chez eux. Le but de cette mesure exceptionnelle est de faciliter la détection de malades qui pourraient être cachés par leur famille.

Pour cette tâche, les autorités ont mobilisé près de 30 000 personnes, soit plus de 7 000 équipes qui vont sillonner le pays pour rendre visite en trois jours à 1,5 million de foyers.

Les équipes vont mener une mission de prévention en distribuant des savons et de la documentation sur Ebola. Mais leur travail principal consistera à répertorier les personnes présentant les symptômes de la fièvre hémorragique. Cependant ces équipes ne seront pas autorisées à franchir le seuil des domiciles. Le gouvernement l'a bien spécifié. Les volontaires se contenteront d'alerter les services spécialisés s'ils se trouvent en présence de malades ou de morts d'Ebola.

Avec ce porte-à-porte, les autorités de Freetown s'attendent à faire face à une augmentation des cas recensés. En conséquence, ils ont prévu des lits supplémentaires dans tout le pays, dont 200 dans la périphérie de la capitale.

Seul moment de la journée où la population sera autorisée à sortir : après 18 heures pour se rendre à l'église ou à la mosquée.

Une efficacité qui reste à prouver

Ce genre de mesure coercitive pour lutter contre l'épidémie d'Ebola dans les pays d'Afrique de l'Ouest fait débat. Le directeur d'études à Médecins sans frontières (MSF) et ancien président de l'ONG, Jean-Hervé Bradol, est sceptique quant à l'efficacité de ce confinement national.

Source:

1 commentaire:

  1. Une vraie blague !!! hahaha !!! Non mais à quoi ça sert de confiner le monde chez eux pendant 3 jours si à chaque jour ils peuvent sortir après 18 heures pour se RASSEMBLER tout le monde ensemble dans un lieu publique???
    Susanna

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés