Suivez ce blog via Facebook

jeudi 7 août 2014

What You Need to Do to Survive Ebola BEFORE the Panic Starts

* Je suggère d'envoyer ce texte en traduction puisqu'il propose une réflexion que je crois impérative et urgente. Nous pouvons croire que toute cette crise de l'Ebola risque d'être un feu de paille comme l'a été la pseudo épidémie de H1N1. Toutefois, ça pourrait ne pas être le cas et nous pourrions faire face à un danger bien plus grand que le virus lui-même: la panique généralisée! Comme je l'ai déjà dit, en ce qui me concerne, ce n'est pas le virus que je crains plutôt que la réaction des autorités sanitaires.

En 2009, lors de la paranoîa de la H1N1, le collège où je travaillais m'a obligé de fournir mon carnet de vaccination sans quoi l'administration, qui avait reçu des instructions du Département de Santé publique, me renvoyais chez moi jusqu'à ce que l'épidémie soit contrôlée si je refusais d'être vaccinée. Et ce, SANS SALAIRE. Donc, sans la preuve que j'avais reçu le vaccin et avec le refus de recevoir le vaccin, j'étais contrainte de rester à la maison SANS AUCUN REVENU!

Et c'est là que nous risquons de retourner dans très peu de temps: ils nous tiennent par les couilles!

Si nous n'avons pas le nécessaire pour faire face à quelques semaines d'absence au travail, ou à la coupure d'un ou deux chèques du gouvernement (au minimum), nous serons forcés de nous soumettre à LEURS mesures et à LEUR marmitte de bouffe dégueulasse!

http://www.infowars.com/what-you-need-to-do-to-survive-ebola-before-the-panic-starts/

3 commentaires:

  1. Isabelle tu fais comme tu le sens, mais je viens de lire le lien d'Alex Jones (qui est un agent sous contrôle et je ne lui fais absolument pas confiance). La il nous dit que le CDC et le gouvernement US minimisent les choses et ne communiquent pas assez sur la situation? A bon ? On nous parle d'Ebola de partout et je n'ai pas eu le sentiment que le CDC disait que c'était "sous contrôle" "pas de risque que cela se propage etc". Alex Jones comme d'habitude, et c'est son rôle, en fait des tonnes pour créer la panique.

    Pour le cas ou une pandémie mondiale ou ne serait-ce juste qu'aux Etats-Unis, serait déclarée par l'OMS, cela voudrait dire d'office application de la loi martiale et tout ce qui s'en suit. Je pense qu'informer au moins les gens, si ce scénario se produit, sur les points essentiels serait suffisant. Mais, de mon point de vue, je ne traduirais pas tout ce que dit Alex Jones dans cet article.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  2. Salut Valérie,

    Je suis d'accord avec toi concernant Alex Jones: j'ai affiché tout au plus 5 de ses articles au cours des 5 dernières années. Le point sur lequel j'ai voulu porté l'attention c'est le fait qu'à tout moment nous pourrions être devant une situation (pandémie, guerre mondiale, EMP, ....) qui bouleverse de façon drastique notre quotidien, nous laissant sans repères et sans moyens. Étant donné que nous vivons tous comme de bons Occidentaux, dodus et confiants, que nous achetons de quoi manger au jour le jour sans nous douter que les tablettes pourraient se retrouver vides en moins de 24 heures, nous sommes extrêmement vulnérables. Il y a le discours sur les catastrophes et la fin du monde, mais il y a aussi le fait que nous sommes devenus totalement dépendants des institutions et donc, totalement vulnérables aux moindres changements qui viendraient compromettre notre accès à ces services essentiels.

    Des patates, des navets, quelques kilos de vitamines C et la foi ferme en Dieu: aucune inquiétude!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bon alors nous sommes sur la même longueur d'ondes Isabelle !

      Supprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés