Suivez ce blog via Facebook

samedi 10 mai 2014

RT News: "Les États-Unis se préparent à une évacuation de masse devant l'éventualité d'une éruption du super volcan Yellowstone"

* Les rapports d'experts qui circulent depuis les derniers mois sont totalement contradictoires, étonnamment contradictoires! Certains scientifiques disent que le super-volcan prend des milliers d'années avant d'emmagasiner suffisamment de pression pour déclencher une éruption, montrant ainsi des signes avant-coureurs, tandis que d'autres croient que le Yellowstone est prêt à une éruption à n'importe quel moment puisque la pression peut se bâtir en très peu de temps. Ce qui est intéressant avec cet article de RT, et qui ajoute à la suspicion de certains analystes qui croient que les autorités camouflent des études ou avis d'experts pour éviter la panique générale, c'est qu'il a été retiré du web quelques heures après sa publication le 8 mai dernier. Le lien ici-bas est une capture de l'article tel qu'on pouvait le lire avant son retrait.

Sommairement, l'article rapporte qu'un nouveau rapport en provenance d'Afrique du Sud atteste que des millions d'Américains pourraient être temporairement évacués vers l'Australie, l'Argentine et le Brésil si le super-volcan devant entrer en éruption.

Selon un article publié sur un site d'Afrique du Sud, les États-Unis auraient offert au Congrès National Africain 10 milliard de dollars par année pour dix ans s'il acceptait de construire des abris pour recevoir des millions d'Américains. Selon ce même article, les États-Unis auraient conclu une entente similaire avec le Brésil, l'Australie et l'Argentine, mais l'Afrique du Sud aurait rejeté le projet par crainte de voir apparaître des problèmes raciaux dans le pays.

Les inquiétudes concernant l'éruption de Yellowstone se sont accrues suite au séisme de magnitude 4.8 qui s'est produit en mars dernier, le plus important séisme enregistré depuis les années 80.


Données "en direct" sur le volcan Yellowstone

La menace du volcan Yellowstone

Le volcan Yellowstone passe à l'alerte jaune le 14 mai 2011

9 commentaires:

  1. Je me pose une question comment évacuer des millions d'Américains c'est un non sens,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils pourraient être placés dans les camps FEMA (Federal Emergency Management Agency). Ça peut malheureusement très bien servir à contrôler une population entière, surtout quand si une catastrophe est provoquée dans ce but.

      Supprimer
    2. Le sens serait un message de propagande destiné à la masse qui pourrait se sentir protégée même en cas de grande catastrophe, réduisant ainsi un risque de panique générale alors qu'en pratique les autorités seraient en capacité de s'occuper de quelques milliers ou au juste quelques centaines. C'est politique donc.

      Supprimer
    3. On parle de million et pas de millier. Ca va en prendre des camps pour tout ce monde.

      Supprimer
    4. Il y en a plus de 600 aux États-Unis, un peu plus bas sur ce site il y a une carte qui montre les localisations. Les gens peuvent y être parqués comme du bétail, ce ne sera pas des vacances au club Med:
      http://transition888.heavenforum.org/t83-camps-de-concentration-de-la-fema

      Supprimer
  2. possible qu'une certaine catégorie de la population soit évacué plus ou moins secrètement ( les riches , les scientifiques , biologistes , chirurgiens , ingénieurs.... bref , tout ceux qui sont considérés comme utiles dans une société ) ; quand aux autres , ceux qui sont considérés comme des gueux , sans doute devront ils se débrouiller par eux même ; bibi

    RépondreSupprimer
  3. ils ont conçu suffisamment de cercueils pour l'occasion sur tout le territoire ,les Centres Fema sont déjà occupés,curieux que les animaux ont quitté yellowstone ,peut-être des gaz ,notre Planète est foutue

    RépondreSupprimer
  4. ces liens ci fonctionnent toujours

    article afrikaans d'origine

    http://praag.co.za/?p=23549

    article anglais

    http://www.theepochtimes.com/n3/662805-yellowstone-volcano-eruption-report-claims-that-us-has-contingency-deal-with-brazil-australia/

    RépondreSupprimer
  5. en regardant la date d'édition de l'article, le 1er avril 2014, il est plus que probable
    que cela fasse parti d'une blague courante dans le milieu journalistique, en ce jour
    d'avril. c'est la journée des farces et celle là est de mauvais gout...

    http://praag.co.za/?p=23549

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés