Suivez ce blog via Facebook

lundi 31 mars 2014

Il n'y a certainement pas de fumée sans feu!

Il n'y a strictement aucun doute que le récit concernant la disparition du vol de la Malaysia Airlines implique des intérêts militaires, des hauts-dirigeants du complexe militaro-industriel ainsi que des membres influents de la finance internationale.  Certains faits colportés par des médias alternatifs ne sont pas tout à fait exacts, dont certaines données que j'ai moi-même publiées, mais la version des autorités étalée par les masse-médias est complètement bidon! Cette version, entremêlée de contradictions et caractérisée par une absence de cohérence, me rappelle le scénario du film "Des hommes d'influence"! 

Il est certain que des "maîtres à penser" dirigent le flot des nouvelles et injectent des tonnes de faussetés sur le web et dans leurs "engins à propagande" pour créer LA CONFUSION.  La confusion produit une incapacité récurrente à trier le vrai du faux, ce qui crée le désintérêt et le désengagement.  Elle créée aussi des moqueurs, des bornés et des aveugles!

3 commentaires:

  1. Cette CONFUSION sert également à décourager la recherche de ce qui est vrai mais aussi à faire rechercher le vrai seulement dans le domaine de la manifestation terrestre plutôt que là où il se trouve vraiment, c'est-à-dire dans le niveau spirituel.

    Spoutnik

    RépondreSupprimer
  2. Je suis tout à fait d'accord car les informations diffusées sont comme de la fumée pour cacher la réalité derrière la porte du secret entretenu par ceux qui gouvernent le monde et que l'on ne voit jamais. Ce n'est pas la théorie du complot ce sont des faits. Derrière tout cela il y a des personnes physiques ou autres dont le principal intérêt s'appelle le pouvoir, l'argent, la domination, la soumission du monde, la mort, le négatif, le néant, .... Les êtres humains positifs doivent se réveiller.
    Merlin

    RépondreSupprimer
  3. Une chose est à prendre en compte aussi, qui est le moment où l'on a accès à l'information. Quand j'ai vu qu'un 777 non programmé avait été intercepté, transpondeur éteint, le 25 à la Haye, en plein sommet sur la sécurité nucléaire, après que le dimanche une grève générale a été annoncée chez les diplomates israéliens, et avant que le mardi Nat Rothschild pète les plombs sur twitter, j'ai pensé que le 777 de la Haye avait probablement de sinistres projets. J'ai communiqué l'info à des personnes dont certaines se sont montrées offusquées, pensant qu'il s'agissait de désinfo, de diversion (coûteuse à tout le moins). Découvrir plus tard le message de Philip Wood qui date du 19 m'enlève les doutes que ces réactions m'avaient inspirés.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés