Suivez ce blog via Facebook

jeudi 28 février 2013

98% des nouveau-nés subissent un prélèvement d'ADN dans leur première semaine de vie

*Des programmes de dépistage néonatal qui impliquent quelques gouttes de sang au talon du nouveau-né ont été mis en place depuis la fin des années 1960. Ils sont réputés avoir sauvé des milliers de vies en identifiant certains troubles génétiques, endocriniens ou métaboliques qui peuvent être traitées efficacement lorsque dépisté assez tôt.  Est-ce que ces programmes dissimulés sous de fausses allégations (on dit aux parents que l'enfant reçoit par injection sur le talon la "vitamine K"), servent à d'autres expérimentations génétiques et à un recensement de l'adn de tous les nouveaux-nés?

"Le dépistage néonatal en Amérique", un rapport du Council for Responsible Genetics déclare: "Avant qu'ils n'aient une semaine, 98% des 4,3 millions de bébés nés chaque année aux États-Unis ont un petit échantillon de sang prélevé sur leurs talons" [dans les hôpitaux du Québec, les médecins disent aux parents que les bébés reçoivent, sur le talon, de la "vitamine K".  Est-ce des injections pour prélever de l'ADN?]

Le rapport poursuit: "Ces taches de sang-nés sont ensuite ciblées pour une variété de maladies héréditaires et peut être ensuite stockées dans des bases de données de l'État... les parents ne sont souvent pas au courant de ces programmes de dépistage et de leurs options au consentement."

Ce programme national dit vouloir faire du dépistage de maladies [évidemment!], mais rien ne justifie le prélèvement d'ADN de bébés sans le consentement des parents.

Le rapport poursuit en faisant état qu'il y a peu de transparence dans les procédures de stockage et de l'utilisation ultérieure de ces échantillons.  De nombreux États ne disposent pas de politiques claires au sujet du consentement.  

Il y a ensuite la question de savoir qui a accès et qui aura accès à ces millions d'échantillons de sang et aux résultats du dépistage génétique.  

Une base de données de l'ADN de tous les nouveau-nés semble déjà effective, mais dans quel but?  Avec la bio-ingénierie, tous les scénarios sont permis!

Source:

Un 6.9 en Russie

http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/map/

mercredi 27 février 2013

La superficie du trou du "sinkhole" dans le Bayou en Louisiane s'agrandit et les travaux ont été arrêtés en début de semaine à cause de l'activité sismique sur le site


Elizabeth II, le Pape Benoit XVI et le Premier Ministre du Canada: coupables de crimes contre l'humanité par le Tribunal International sur les Crimes de l'Eglise et l'Etat


* Je n'ai pas investigué les éléments de cette poursuite et les tenants et aboutissants de ce verdict de culpabilité. 

Le pape Benoît XVI condamné à 25 ans de prison ainsi que le gouvernement du Canada et la couronne d‘Angleterre pour crime contre l'humanité par la cour de justice de Bruxelles
http://france.revolution.over-blog.com/article-le-pape-benoit-xvi-condamne-a-25-ans-de-prison-ainsi-que-le-gouvernement-du-canada-et-la-couronne-d-115697314.html

Pope, Queen and Canadian Prime Minister found Guilty of Crimes against Humanity and Sentenced to Twenty Five Year Prison Terms
http://itccs.org/

Une plainte en justice contre Joseph Ratzinger
http://www.affaire-ratzinger.com/la-plainte/index.htm

Autre référence (document officiel)
http://www.lepouvoirmondial.com/media/00/00/1605370700.pdf


Un article du Figaro publié le 14 septembre 2011:

Pédophilie : le Pape accusé de crime contre l'humanité 

Le Vatican ne s'inquiète pas de la plainte déposée à Cour pénale internationale à propos des affaires de pédophilies

Au Vatican, la plainte déposée lundi contre Benoît XVI et trois cardinaux devant la Cour pénale internationale (CPI) par deux organisations américaines de défense de victimes de prêtres pédophiles (SNAP : Réseau des survivants des personnes abusées par des prêtres ; CCR Centre pour les droits constitutionnels) n'impressionne pas.

« No comment » a lâché le Père Fédérico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège devant l'épais dossier de 20 000 pages déposé au tribunal de La Haye (Pays-Bas) visant nommément le Pape et les cardinaux Tarcisio Bertone, Angelo Sodano (respectivement actuel et ancien Secrétaire d'Etat, c'est-à-dire, numéro 2 du Vatican) et William Levada (actuel Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi). Ces quatre personnalités sont accusées de « crime contre l'humanité ». Ces deux associations leur faisant implicitement endosser la responsabilité juridique globale de tous les abus sexuels commis par des prêtres sur ces mineurs depuis des décennies. Ils auraient, selon cette plainte, «toléré et rendu possible le camouflage systématique de crimes sexuels contre des enfants».

Le ménage a été fait

Tous les experts juridiques consultés estiment que cette plainte n'a formellement aucune chance d'aboutir car le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) ne peut ouvrir une enquête qu'à la demande d'un Etat ayant ratifié le Statut de Rome (instituant la CPI) ce qui n'est pas le cas du Vatican. De plus, il n'enquête pas contre des personnes mais sur des crimes.

En revanche l'objectif médiatique et symbolique visé par ces organisations qui entament une tournée des capitales européennes qui se terminera à Rome où ils entendent déposer leur dossier au Vatican, est déjà atteint. La presse, italienne en particulier, mais aussi anglo-saxonne, a largement rendu compte de cette opération de communication. Sur le fond, on estime au Saint-Siège, que Benoît XVI a désormais fait le ménage nécessaire pour mettre fin à la culture du silence qui a longtemps prévalue dans la gestion de ces scandales. Cette culture couvrait de manière totalement irresponsable la minorité de prêtres en cause notamment en les déplaçant sans jamais prévenir les autres paroisses du danger.

Le silence pour ne pas faire de publicité

Le tout, au détriment des jeunes victimes. Elles étaient non seulement physiquement et moralement violées mais aussi rejetées pour accusations mensongères ou comportement déloyal vis-à-vis de l'Eglise catholique quand elles osaient révéler ce qui s'était passé. Le cas le plus emblématique étant l'Irlande où cette culture était devenue un véritable système. Connu de presque tous mais étouffé par une chape de plomb institutionnelle. On a aussi conscience à Rome comme l'indique le conflit diplomatique qui oppose actuellement le gouvernement irlandais et le Saint-Siège sur ce même sujet des prêtres et religieux pédophiles, que les plus hauts responsables de l'Eglise catholique n'ont pas fini d'être mis en cause, non plus par des individus mais par des associations ou des gouvernements, pour la gestion passée de ces affaires.

D'où la mise en œuvre récente d'une politique de réponse juridique au coup par coup au plus haut niveau : après le choc qui avait paralysé l'Eglise catholique au cours de l'année 2009 où ne se passait pas une semaine sans que des scandales sortent dans les pays européens, le Vatican est fermement décidé à ne plus rien laisser passer. Et s'il se tient au silence sur la plainte déposée à La Haye c'est qu'il ne veut pas faire de publicité pour ces associations.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/09/14/01016-20110914ARTFIG00528-pedophilie-le-pape-accuse-de-crime-contre-l-humanite.php

Life Science News: Nano Spider, Destroyer of Cancer DNA

http://www.mcdlifesciences.com/life-science-news-nano-spider-destroyer-of-cancer-dna/.html

Olympus has fallen


World War Z


mardi 26 février 2013

Le véritable agenda du Vatican et la révélation codée du Grand Sceau des États-Unis

* Voici un texte que j'ai concocté et qui, aussi délirant qu'il puisse être en première lecture, expose des événements prophétisés depuis des siècles par de nombreux personnages et de multiples écrits.  Le "nouvel ordre mondial", au sens de "gouvernance mondiale", n'est qu'un tout petit souci face à la véritable révélation que l'on trouve sur le 1$ américain.. Vous trouverez mes références insérées dans le texte ainsi qu'en bas de la page pour que toutes les affirmations et explications contenues dans ce texte puissent être vérifiées.  

L'obélisque du Vatican, situé au centre de la place Saint-Pierre, a été transporté à Rome par Caligula.  Un obélisque qui a été coupé à partir d'un seul bloc de granit rouge lors de la cinquième dynastie de l'Egypte. Il représente le phallus en érection d'Osiris (alias Apollon/Apollo) qui a, à ses origines, été érigé dans le Temple du Soleil à Héliopolis (ce qui signifie ville du siège principal de soleil ou Atoum-Ra le culte du soleil).  L'obélisque d'Héliopolis a été déplacé au Julian Forum d'Alexandrie par l'empereur Auguste et plus tard, à partir de là (environ 37 après JC), par Caligula vers Rome pour s'établir comme étant la colonne vertébrale du cirque du Vatican.

C'est le pape Sixte Quint qui décida de transporter et de restaurer ce symbole de l'Antiquité afin de le mettre en évidence devant les principaux édifices religieux romains.   Bien que vénéré à son emplacement actuel par d'innombrables admirateurs, la proximité de l'obélisque de la vieille basilique était autrefois ressentie comme une sorte de provocation, presque comme un affront à la religion chrétienne. Il était resté là, comme une fausse idole, pour ainsi dire vaniteusement, sur ce que l'on croyait être le centre du cirque maudit où les premiers chrétiens et l'apôtre Pierre (selon certains historiens) avaient été mis à mort.  Beaucoup de catholiques traditionnels ainsi que des protestants ont perçu ce monument, symbolisant le phallus en érection d'Osiris, comme une idole de pierre et un culte aux idoles païennes.

Le pape Sixte ne s'est pas contenté de simplement faire la réhabilitation d'anciennes reliques païennes (que l'on croyait à cette époque abriter l'esprit païen qu'ils représentent), mais il a même détruit des artefacts chrétiens dans le processus. C'est d'ailleurs ce que soulève les experts Michael W. cole et Rebecca E. Zorach, professeurs agrégés en histoire de l'art, dans leur livre "The Idol in the Age of Art".  Selon les professeurs Cole et Zorach, les statues et monuments restaurés ont gardé la croyance des idoles qu'ils représentent.

L'inauguration dans quelques semaines du nouveau pape pourrait avoir un lien étroit avec la présence des monuments anciens au cœur de la Cité du Vatican.  Le terme "inaugurer" vient du latin "inauguratio" et se réfère à la cérémonie archaïque par laquelle les augures romaines (devins) approuvaient un roi ou une règle par le biais de présages "sanctionnés par les dieux".  La fonction des augures étaient d'observer la volonté des dieux à travers les signes.  En ce qui concerne l'"inauguration" du prochain pape, elle pourrait être scellée par les mêmes présages antiques utilisés pour déterminer la volonté des dieux.  La foudre qui a tombée sur la Basilique Saint-Pierre le jour même où le pape a annoncé sa démission pourrait être un deces signes associé au dieu de la foudre,  Jupiter pour les Romains et Zeus chez les Grecs.



Un autre de ces phallus est le Washington Monument, un obélisque de plus de 169 mètres de haut construit en l'honneur de George Washington et situé à Washington, capitale des États-Unis.



L'œil qui voit tout, œil d'Horus/Osiris/Apollo, au-dessus de la pyramide inachevée sur le Grand Sceau des Etats-Unis est une prévision d’un point culminant dans l’accomplissement d’augures antiques.  En Egypte, les « constructions magiques », dont les obélisques, avaient une symbolique purement occulte qui représentait la connexion des dieux avec les hommes.  L’obélisque, symbole phallique que l’on retrouve encore aujourd’hui dans plusieurs endroits du monde, incarnait le pénis en érection du dieu Osiris.  Selon les professeurs Cole et Zorach, il remonte aux femmes antiques qui voulaient donner naissance à la progéniture des dieux, qui voyaient la taille de l'organe masculin, « géant », comme étant l’indication de la semence divine.  L’obélisque est un phallus qui imite l'organe mâle, entouré d'un cercle à la base.

Le Grand Sceau des Etats-Unis contient les inscriptions "Coeptis annuit " et " Novus Ordo Seclorum ".  La devise "Annuit Coeptis" vient du poète latin Virgile dans l’épopée d’Enéide, un ouvrage en langue latine qui a suscité l’admiration de générations de lettrés de l’AntiquitéCharles Thompson, créateur de la version finale du Grand Sceau, s’est inspiré de la ligne 625 du livre IX de Virgile où l’on peut lire : « Juppiter omnipotes, audacibus annue Coeptis " ["Tout-puissant Jupiter, faveurs dans nos entreprises»]. « Annuit » vient du latin annuo (approuver), accordé à la troisième personne du singulier, et « Coeptis » de cœpio (commencer, entreprendre), ce qui se traduit, par « Il approuve (nos) entreprises ».  Le « Il » devant représenter Dieu omniscient, de quel dieu s’agit-il au juste?  Du Dieu Créateur ou bien d’un autre dieu?  Jupiter comme le suggère Virgile, le père d’Apollon?

Selon le compte rendu officiel, Charles Thompson, philosophe et secrétaire du Congrès, était un ami des francs-maçons, un grand partisan de Benjamin Franklin et de l’American Philosophical Society lors de la conception du Grand Sceau en 1782.  Une autre inscription que l’on trouve sur le Grand Sceau, une prophétie cachée, est « Novus Ordo Seclorum », ce qui signifie « un nouvel ordre des âges ».  Thompson a trouvé l’inspiration dans l’églogue IV de Virgile, ligne 5 : « Magnus ab integro seclorum nascitur ordo » qui signifie « Le grand ordre des âges est né de nouveau ». 

Le texte de Virgile, qui a inspiré le Grand Sceau, mentionne la « prophétie de Sibylle » dans le quatrième chant (églogue) des Bucoliques au quatrième vers. Dans l'Antiquité, le nom de Sibylle était donné à des femmes qui étaient réputées avoir reçu d'Apollon le don de prophétie.  Cinq sibylles sont d’ailleurs illustrées et mêlées aux sept figures de prophètes sur des fresques de Michel-Ange dans la voûte de la chapelle Sixtine au Vatican.  La prophétie de Sibylle de Cumes annonce le « divin fils » qui doit être engendré par une « nouvelle race d'hommes descendus du ciel».  Selon la prophétie, Apollon, fils de Jupiter (Zeus), retourne sur la terre à travers une « vie mystique » donnée par les dieux pour régner dans un nouvel âge d’or.

Voici un extrait de la « prophétie de Sibylle de Cumes :

« Le dernier âge viendra, que la Sybille chantait :
Cycle nouveau-né des ans écoulés, cycle parfait.
La Justice reviendra sur la terre avec la Loi
Et le dieu Saturne. Du ciel sacré vois sans effroi
Une race nouvelle. Ô Lucine, ô très chaste esprit,
Hâte la naissance de l’Enfant avec qui finit
Notre âge de fer. L’âge d’or, primitif et si bon,
Du monde reviendra, car le doux règne d’Apollon
Recommencera pour nous, cet âge toujours glorieux
S’inaugure, ô Polion, avec toi, ô dieu gracieux ;
De ton consulat dateront les mois heureux, prospères ;
Sous tes auspices, l’Enfant effacera pour ses frères
Tous les crimes, affranchissant le monde de la peur ;
Avec les dieux et les héros, comme les dieux du coeur,
Il aura un commerce familier, et régnera
Sur le monde, et l’esprit de son Père gouvernera. »

La prophétie qui annonce le « novus ordo seclorum « , sur le Grand Sceau des Etats-Unis (sur tous les billets de 1$ américain) concerne oui une gouvernance mondiale, mais surtout l’avènement des « dieux du ciel » et d'un "fils" venu sauver le monde, sorti des profondeurs des ténèbres...

Ce nouvel ordre mondial et la manifestation des mystères antiques et des mythologies anciennes commence au cours d'une période de chaos.  C'est alors que le «fils de la promesse » arrive sur terre, Apollon/Apollo.  C’est une vicieuse et puissante contre-façon du « Fils de Dieu » qui correspond à la prophétie biblique concernant l’arrivée de l’antéchrist.  La Bible contient plusieurs passages sur l’avènement de l’antéchrist et elle contient aussi un passage prophétique absolument stupéfiant sur le dieu Apollon :

« Elles [les sauterelles] avaient sur elles comme roi l'ange de l'abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon. »  Apocalypse 9 :11

Je suggère une lecture complète et attentive du chapitre 9 du livre de l'Apocalypse.

Il est raisonnable de croire que l’antéchrist sera en fait le « fils » de Jupiter, le « fils de la perdition ».  Il aussi raisonnable, à la lumière de la magie antique, que sa venue puisse être le sujet d’incantations et de rituels métaphysiques de la part de sociétés secrètes qui assemblent certains de ceux que l’on appelle les « Illuminati » (ceux qui ont la connaissance).  La foudre, un des signes pour les devins des temps anciens pour confirmer l’inauguration d’un nouveau roi, pourrait être un « signal occulte » pour tous les initiés.  La foudre a frappé la Basilique Saint-Pierre le jour où le Pape Benoit XVI a annoncé sa démission…

Barack Obama se dirige vers Israël pour annoncer « la paix » au moment même où les cardinaux seront rassemblés à Rome pour le conclave pour élire… le dernier pape : Petrus Romanus.

La suite de ce texte sera publiée dans les prochains jours.

Cet écrit a été rédigé, en grande partie, à partir des ouvrages de Thomas Horn.

Washington Monument

L’obélisque du Vatican

Énéide

Annuit cœptis

Leonid Elenin récidive en annonçant, cette fois-ci, une possible collision d'une comète avec la planète Mars en octobre 2014


Comet C/2013 A1 (Siding Spring) – a possible collision with Mars

PostDateIcon February 25th, 2013 | PostAuthorIcon Author: Leonid Elenin

L. Elenin

There is a chance that the comet C/2013 A1 (Siding Spring), discovered in the beginning of 2013, might collide with Mars. At the moment, based on the observation arc of 74 days, the nominal close approach distance between the red planet and the comet might be as little as 0.00073 AU, that is approximately 109,200 km! Distance to Mars’ natural satellite Deimos will be smaller by 6000 km, making it 103,000 km. On the 19th October 2014, the comet might reach apparent magnitude of -8…-8.5, as seen from Mars! Perhaps it will be possible to accuire high-resolution images from the Mars Reconnaissance Orbiter (MRO).

Since C/2013 A1 is a hyperbolic comet and moves in a retrograde orbit, its velocity with respect to the planet will be very high, approximately 56 km/s. With the current estimate of the absolute magnitude of the nucleus M2 = 10.3, which might indicate the diameter of over 50 km, the energy of impact might reach the equivalent of staggering 2×10¹º megatonnes! This kind of event can leave a crater 500 km across and 2 km deep. Such an event would overshadow even the famous bombardment of Jupiter by the disintegrated comet Shoemaker–Levy 9 in July 1994, which by some estimates was originally 15 km in diameter.

All that is said above is based on the current measurements, and will of course be refined as more data comes in. In any case, even now we can say that the close approach will happen. The current orbit uncertainty allows for a collision scenario, but the possibility of this is small. Astronomers keep watching this interesting comet, and I will keep you up to date with the news.

Nominal orbital elements were taken from JPL NASA website, calculations were done in Mercury package.

Source: 

Traduction de l'article: "Vatican will protect Pope Benedict XVI from sex abuse prosecution"

* Merci à Michel du blog 911allo.blogspot.ca pour cette traduction.

Le Pape Benoît XVI entends demeurer au Vatican après sa démission afin de jouir de l'immunité vu l'épidémie globale de plaintes d'abus sexuels visant le clergé. 

La décision du Pape d'élire domicile à l'intérieur de la "City-state" souveraine du Vatican après sa retraite signifie qu'il sera protégé par les services de sécurité du Vatican autant que par l'immunité diplomatique.

Un officier anonyme du Vatican a confié à Reuter que la présence interrompue du Pape à l'intérieur du Vatican est nécessaire, autrement il pourrait se retrouver sans défense. Il ne profiterait pas de l'immunité, de ses prérogatives, et de sa sécurité en étant en dehors du Vatican.

La source ajoute que le pontif devrait mener une "existence dignifiée" pour le reste de ses jours.

Les accords du Latran du 11 Février 1929 entre l'Italie et le Saint-Siège ont établi la souveraineté de l'état du Vatican et les citoyens du Vatican jouissent de l'immunité même durant leurs déplacements en Italie. Le Pape profite aussi de cette immunité diplomatique en tant que dirigeant du Vatican. L'imminent  biologiste évolutif britannique Richard Dawkins, et le regretté auteur Anglo-Américain Christopher Hitchens, ont tenté de faire arrêter Benoît XVI durant sa visite en Angleterre en 2010 en vain; l'immunité diplomatique du Pontif le mets à l'abri de poursuites criminelles.

Mais un telle immunité signifie que Benoit XVI, dont le nom était Joseph Ratzinger, ne serait pas éligible à une poursuite en lien avec l'épidémie mondiale d'abus sexuel du clergé catholique visant surtout des enfants. Des critiques maintiennent que Ratzinger a servi à caché les allégations d'abus et à protégé les prêtres et autres membres responsables du clergé.

David Clohessy, directeur de l'exécutif du SNAP (Survivors Network of those Abused by Priests : Réseau des survivants des abusés par les prêtres) a dit que "Ses oeuvres sont terribles" au journal "The Gardian" et que "Son prédécesseur l'a mis en charge des plaintes d'abus avant qu'il ne devienne pape".

Clohessy ajoute "Il a lu des milliers de pages de rapports de cas d'abus de partout dans le monde" et même "Il connait mieux que quiconque dans l'église les crimes d'abus sexuels et leur "cover-up" par le clergé et pourtant il n'a pratiquement rien fait".

Les groupes de victimes affirment que c'est en tant que directeur du département de la doctrine du Vatican que  Ratzinger a fermé les yeux lorsque les églises locales ont réaffecté les prêtres et autres membres du clergé qui ont violé et molesté des enfants et autres paroissiens d'une paroisse à l'autre au lieu de les défroquer et d'alerter les autorités légales. Ils maintiennent que Ratzinger qui a occupé des positions de pouvoir durant trois décennies aurait dû en faire plus.

Des messages classifiés de l'ambassade US publiés par le site web de Wikileaks en 2010 révèlent que le Vatican sous Benoit XVI refusait de permettre à ses officiers de témoigner devant une commission d'enquête au sujet d'abus sexuel d'enfants s'étendant sur des décennies. Encore plus choquant est une accablante lettre de 1997 du Vatican aux Évêques d'Irlande leur ordonnant de se retenir de dénoncer les cas d'abus sexuels d'enfants a prouvé que les plus hauts niveaux de l'église Catholique sont complices dans un "cover-up" massif. Le Premier Ministre Enda Kenny a qualifié "d'absolument disgracieux" le comportement du Vatican dans ce scandale.

Le Pape s'est excusé des abus auprès des Catholiques Irlandais en Mars 2010 en admettant "les erreurs sérieuses" dans les réponses données par l'église face à l'épidémie d'abus sexuels.

Benoît XVI a écrit "Vous avez grièvement souffert et j'en suis vraiment désolé" dans sa lettre d'excuse.

Norbert Denef, un Allemand de 64 ans qui a été abusé par un prêtre dans sa jeunesse, s'est fait offrir de l'argent en échange de son silence au sujet de son Ordalie de 6 ans. Denef a dit au Gardian qu'il n'allait pas s'ennuyer du pape et que le comportement du Vatican dans le scandale d'abus sexuels d'enfants était similaire aux cercles du crime organisé de la mafia.

En parlant de mafia, les activités criminelles alléguées au Vatican ne se limitent pas aux abus sexuels et à leur couverture. En 2010 les procureurs Italiens ont relié la Banque du Vatican au blanchiment d'argent de la mafia et ils ont saisi €23 million ($30.7 million).

Le Vatican rétorque que le Pape ne peut être tenu responsable des abus commis par des subalternes hiérarchiques du clergé vu qu'ils sont des employés des diocèses locaux et non directement employés du Vatican.

Alors que les leaders du Vatican continuent le déni de responsabilité dans le scandale d'abus touchant chaque continent habité sur terre, de nouvelles allégations continuent de faire la une. À Los Angeles où le Cardinal Roger Mahony (disgracié) a comploté avec d'autres officiers du clergé pour protéger des prêtres violeurs d'enfants ainsi que d'autres abuseurs du clergé, les noms de deux douzaines de nouveaux suspectés abuseurs viennent d'être publiés. Plus de 500 victimes ont négocié une entente hors cours de $660 millions avec l'archidiocèse en 2007, la plus grande compensation de l'histoire de l'église.

Le Frère Federico Lombardi, porte parole du Vatican, défends le Pape auprès de Reuter en disant qu'il a donné une nouvelle impulsion à la bataille contre l'abus en s'assurant que de nouvelles règles seraient mises en place et en écoutant les victimes".

Lombardi a ajouté que "Ceci fût au grand mérite de cette papauté et nous devrions en être reconnaissant".

Source:
http://www.digitaljournal.com/article/343898#ixzz2LUvzgkkP

lundi 25 février 2013

Le pape Benoit XVI présente le nouvel ordre mondial comme étant la "terre promise"!!!

http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2011/07/le-pape-benoit-xvi-presente-le-nouvel.html

Benoit XVI dit que Dieu s'est adressé à lui en lui disant de "monter la montagne pour se consacrer à la prière et la méditation"

* Ce ne sont pas les scandales sexuels et financiers qui expliquent la démission subite du pape, mais bien les paroles de Dieu.  Hum...

http://news.yahoo.com/pope-last-sunday-address-says-following-gods-wishes-111516954.html

Fin de la publication de commentaires sur ce blog

Je n'approuverai plus les commentaires sur ce blog pour une simple et bonne raison: je n'ai plus le temps.  Je vais me concentrer sur la publication d'articles et sur la traduction.  Je suis désolée pour ceux qui avaient trouvé dans ce blog une tribune agréable pour s'exprimer et pour échanger. 

Isabelle
modesurvie@live.ca

RED ALERT: World’s biggest gold storage company dumps US citizens

http://www.sovereignman.com/important-information/red-alert-worlds-biggest-gold-storage-company-dumps-us-citizens-10958/?inf_contact_key=e614af9e3dda446eaeeeeec27880e9a1e746163e5eb62f551923b8d5c30fcdf2

Spéculations sur un «lobby gay» au Vatican

* Le Vatican vient, dans les dernières heures, de démentir ce fait.

http://www.lefigaro.fr/international/2013/02/22/01003-20130222ARTFIG00382-speculations-sur-un-lobby-gay-au-vatican.php

Accusé de comportements indécents, le cardinal O'Brien remet sa démission

* Les têtes tombent, les indésirables et les ripoux sont expulsés de la Curie romaine, de "nouveaux joueurs" prennent place, mais que se passe-t-il dans les coulisses du Vatican?  Le grand ménage du printemps avant l'arrivée du nouveau pape?  Mais pourquoi tant d'agitations soudaines?  Cette purification servira-t-elle le discours du prochain pape qui dira être venu pour purifier l'Église de ses vêtements souillés?   Il n'y a pas de fumée sans feu...   Ce qui est dommage, et peut-être prémédité, c'est que tous ces scandales sont directement associés à la "foi chrétienne" et ces révélations choquantes ne font que faire avancer l'agenda vers la "grande apostasie"...

Le cardinal est accusé par trois prêtres d'approches indécentes, les faits remontant aux années 1980 alors qu'ils étaient encore séminaristes.




Le chef de l'église catholique d'Ecosse, le cardinal Keith O'Brien, au coeur d'une polémique née d'accusations de comportements indécents, a remis sa démission en tant qu'archevêque d'Edimbourg et St-Andrew's. Il ne devrait pas participer au prochain Conclave chargé d'élire un successeur au pape démissionnaire Benoît XVI.

"Le Saint-Père le pape Benoît XVI a accepté le 18 février la démission de son éminence le cardinal O'Brien de la gouvernance de l'archidiocèse de Saint Andrews et Edimbourg (Ecosse)", a annoncé l'Eglise catholique d'Ecosse dans un communiqué, confirmant une information annoncée plus tôt par les chaînes de télévision britanniques BBC et Sky News.
Le cardinal O'Brien, 74 ans, est l'objet d'une plainte formulée par trois prêtres et un ancien prêtre qui ont été transmises à Rome une semaine avant la renonciation du Pape Benoît XVI, le 11 février dernier. 


Le formulaire d’évaluation des fonctionnaires montre qu’ils doivent supprimer 485 000$ de prestations par année

* Ce que ça veut dire, c'est que les employés fédéraux doivent réclamer un quota de centaines de milliers de dollars par année aux prestataires d'assurance-emploi et ce, à partir de calculs douteux et même frauduleux...  J'ai été témoin, à plusieurs reprises, de réclamations injustifiées de la part de l'assurance-emploi et des ministères du revenu du Québec et du Canada: des prestataires reçoivent une réclamation X où on peut lire "selon nos calculs, vous devez payer une somme de X payée en trop pour la période de prestation de l'année 2012".  J'ai moi-même constaté que plusieurs de ces réclamations sont frauduleuses puisque lorsque le prestataire envoie une lettre suite à cette demande de réclamation exigeant des justifications sur le montant réclamé, dans la plupart des cas il n'y a aucune réponse qui s'en suit ou bien, le montant réclamé diminue de façon substantielle.  J'ai, plusieurs fois, eu la preuve que ces agences gouvernementales "vont à la pêche" pour tenter de recouvrer des sommes qui sont en fait les quotas exigés par leur employeur.  Des pratiques obscures au sein même des agences du gouvernement qui se permettent de nous faire la morale sur "l'argent sale" alors qu'elles mêmes remplissent leurs coffres d'argent sale et ce, depuis des années!  Des familles sont mises en faillite, des couples se divorcent parce qu'ils n'ont pas les capacités de payer, des gens se suicident étouffés par ces réclamations qui n'en finissent plus.  C'est outrageux!

La ministre fédérale des Ressources humaines, Diane Finley, est prise en flagrant délit de camouflage. Un document obtenu par Le Devoir prouve qu’il existe bel et bien un quota de prestations d’assurance-emploi à récupérer pour chaque fonctionnaire affecté aux enquêtes, quota dont Mme Finley avait pourtant nié l’existence. Il représente 485 000 $ par année par fonctionnaire.

Le Devoir a mis la main sur le formulaire utilisé pour évaluer la performance des fonctionnaires fédéraux affectés au service d’intégrité de Service Canada. Ce service d’intégrité veille à ce que les prestations d’assurance-emploi, de Sécurité de la vieillesse et de Régime de pension du Canada soient versées aux personnes qui y ont vraiment droit. L’enquêteur doit débusquer les fraudes potentielles et les prestations à récupérer ou à ne pas verser. Le dossier qu’il collige est ensuite approuvé par un autre agent qui a le pouvoir décisionnel effectif.

Le document obtenu, intitulé Entente sur le rendement et l’apprentissage, énumère dans la colonne de gauche les « livrables » attendus du fonctionnaire évalué, et réserve de l’espace dans la colonne de droite pour inscrire sa « cote de rendement ». La première section est consacrée à l’évaluation de la « charge de travail quantitative ». On y lit d’entrée de jeu que « les indicateurs du rendement attendu de l’employé sont les suivants : réaliser une moyenne de 485 000 $ en économies annuelles ». Par « économies », on entend des prestations récupérées ou non versées.

Ce document vient confirmer dans le détail les propos d’une source qui avait révélé l’existence des quotas au Devoir il y a trois semaines. Cette personne soutenait que les employés du ministère devaient en moyenne récupérer 40 000 $ par mois des prestataires faisant l’objet d’une enquête. « On nous demande 40 000 $ par mois par enquêteur, ce qui veut dire qu’on doit pénaliser bien des prestataires d’assurance-emploi et en disqualifier beaucoup pour atteindre cet objectif », avait expliqué cette source. Les chiffres concordent parfaitement.

Au moment de la publication de cet article, le gouvernement avait catégoriquement nié l’existence de ce quota individuel, et ce, même dans l’enceinte parlementaire. La ministre Diane Finley avait affirmé à la Chambre des communes qu’il « n’y a pas de quotas pour les employés du ministère. Pas du tout ». Le ministre des Affaires étrangères avait tenu le même discours.

Mme Finley avait toutefois fini par reconnaître que des quotas existaient, mais qu’ils étaient régionaux et non assignés à chaque fonctionnaire. « Il n’y a pas de quota individuel pour les travailleurs [à Service Canada]. Ce sont des objectifs globaux, ou pour une région », avait-elle soutenu. Le document obtenu par Le Devoir démontre que c’est faux.

Selon une autre source interrogée par Le Devoir, cette Entente sur le rendement et l’apprentissage doit être signée par chaque employé affecté aux services d’intégrité. L’employé reconnaît donc que c’est en vertu de ces critères qu’il sera évalué.

Le ministère du Développement des Ressources humaines a expliqué il y a trois semaines que les cibles « régionales » de récupération de prestations étaient de 120 millions pour le Québec, 110 millions pour l’Ontario, 115 millions pour les provinces de l’Ouest et les Territoires et de 58 millions pour les provinces atlantiques. À l’échelle nationale, Service Canada envisage donc de récupérer en moyenne un peu plus de 3 % des sommes payées l’année dernière et 3,5 % au Québec.

Manifestations

La divulgation de ce document survient alors que le mouvement de protestation contre la réforme du système d’assurance-emploi prend de l’ampleur.

Samedi, quelques milliers de personnes ont manifesté dans différentes villes du Québec, à Ottawa et au Nouveau-Brunswick. C’est le Conseil provincial du Québec des métiers de la construction et la FTQ-Construction qui avait lancé l’appel à la mobilisation. Des représentants du Nouveau Parti démocratique et du Bloc québécois étaient notamment présents, de même que la députée Françoise David (Québec solidaire) et le ministre péquiste Alexandre Cloutier.

La colère des opposants à la réforme a été attisée dans les derniers jours quand La Presse canadienne a révélé que des fonctionnaires fédéraux sont mandatés pour faire du porte-à-porte et débusquer les fraudeurs. Quelque 1200 visites sont prévues d’ici la fin du mois de mars. Françoise David estime qu’il s’agit là d’une version moderne des « Boubous Macoutes », ces inspecteurs québécois qui cherchaient des fraudeurs de l’aide sociale sous le deuxième gouvernement Bourassa.

Selon le député néodémocrate Alexandre Boulerice, « l’offensive menée par Stephen Harper et son gouvernement est irresponsable et idéologique ». Il estime que « la pression monte sur la ministre Finley ». Cette dernière devrait rencontrer cette semaine son homologue québécoise pour discuter du dossier.

Les modifications apportées au régime visent un retour au travail plus rapide pour les prestataires d’assurance-emploi. Trois catégories de chômeurs sont créées. Les plus fréquents utilisateurs du système - les travailleurs saisonniers - devront désormais accepter après sept semaines tout emploi offert à moins d’une heure de transport de chez eux, et ce, pour un salaire jusqu’à 30 % inférieur à celui qu’ils touchaient auparavant.

***

Des quotas comme en 1998

L’histoire a le hoquet. Du moins au ministère du Développement des Ressources humaines. En 1999, le député néodémocrate Yvon Godin avait mis la main sur un document interne qui démontrait que les fonctionnaires affectés aux enquêtes devaient atteindre des quotas de récupération de prestations. Exactement comme dans le cas présent.

Pour l’année 1998, les contrôleurs étaient tenus de récupérer une somme globale de 612,2 millions de dollars, à défaut de quoi 150 d’entre eux seraient congédiés… La lettre obtenue par M. Godin avisait le responsable de l’Île-du-Prince-Édouard que son équipe avait dépassé les objectifs de 54 millions de dollars et que les 150 emplois seraient donc préservés. Les sources de M. Godin parlaient alors d’un objectif individuel de 40 000 $ à récupérer.

À la Chambre des communes, le ministre libéral de l’époque avait nié l’existence de tels quotas. « Il n’existe pas de quotas de ce genre, avait affirmé Pierre Pettigrew. Notre ministère tient à protéger l’intégrité du système et à déceler les fraudes, où qu’elles soient. Mais il n’y a pas de quotas. »

Mais selon Yvon Godin, le ministre avait promis que ces quotas disparaîtraient quand il a été mis au courant du contenu des documents. « Ma compréhension, c’est que ça n’existait plus », dit aujourd’hui le député.

dimanche 24 février 2013

The Great Collapse: crust weakening, slipping, and collapsing across the planet

* OUF!

http://theextinctionprotocol.wordpress.com/2013/02/23/the-great-collapse-crust-weakening-slipping-and-collapsing-across-the-planet/

Is the New Madrid Mega Quake Being Engineered?


* Un article qui documente les multiples technologies qui sont utilisées pour manipuler le climat et pour générer des catastrophes localisées qui peuvent avoir des incidences majeures.  Quand la science donne raison aux "théoriciens du complot"!

http://www.activistpost.com/2013/02/is-new-madrid-mega-quake-being.html?m=1


Une étude déboulonne le mythe de Mère Teresa

* Disons que les scandales qui éclaboussent la "sainteté" depuis quelques semaines nous laissent un goût amer et nous donnent la preuve évidente que la corruption est entrée dans toutes les sphères de l'existence.  Campagne de salissage de la part des ennemis de la foi?  Non, je crois qu'il s'agit plutôt du mensonge qui n'arrive plus à rester caché et ce n'est là que la pointe de l'iceberg.  C'est ici que l'on constate que "la foi" n'a plus rien à voir avec les institutions qui en font la promotion ou avec les personnages qui prétendent l'incarner.  Le loup est bien entré dans la bergerie...  

Croyons tout de même qu'il reste des hommes droits et des femmes capables de représenter la "bonne semence".


La sainteté de Mère Teresa, cette religieuse vénérée de par le monde pour ses soins aux pauvres et aux malades, serait plus mythe que réalité, selon des chercheurs qui affirment que la béatification de la religieuse est largement le fruit de la séduction des médias.

Dans un article qui paraîtra dans l'édition de mars de la revue scientifique Studies in Religion/Sciences religieuses, Serge Larivée et Geneviève Chénard, des chercheurs de l'Université de Montréal, et Carole Sénéchal de l'Université d'Ottawa, questionnent également l'utilisation des dons importants reçus par les oeuvres de mère Teresa.

« Alors que nous cherchions de la documentation sur le phénomène de l'altruisme dans le cadre d'un séminaire sur l'éthique, l'un de nous est tombé sur l'oeuvre et la vie d'une des femmes les plus encensées par l'Église catholique et faisant aujourd'hui partie de notre imaginaire collectif : mère Teresa. La description qui en était faite était si dithyrambique que cela a piqué notre curiosité et nous a donné envie de pousser notre recherche plus loin, » explique M. Larivée, cité dans un communiqué publié sur le site internet de l'Université de Montréal.

Les chercheurs ont donc analysé 287 ouvrages sur la vie et l'oeuvre de mère Teresa, fondatrice de l'ordre des Missionnaires de la charité. Résultat? Selon M. Larivée et ses collègues, le Vatican n'a pas tenu compte de plusieurs problèmes dans son processus de béatification de mère Teresa, dont « sa manière pour le moins discutable de soigner les malades; ses contacts politiques douteux; sa curieuse gestion des faramineuses sommes qu'elle a reçues et un dogmatisme excessif notamment à l'égard de l'avortement, de la contraception et du divorce. »

Générosité sélective?

Des sommes importantes -- dont des fonds reçus du régime dictatorial des Duvalier en Haïti -- se retrouvent entre les mains des Missionnaires de la charité, mais celles-ci transitent dans des comptes pour la plupart secrets. Et malgré les millions que détient sa fondation, mère Teresa est beaucoup plus généreuse en prières qu'en argent lors de tragédies en Inde comme des inondations ou le désastre de Bhopal, soutient M. Larivée.

Aussi, dans les missions de la religieuse, deux-tiers de la clientèle espère en vain y recevoir des soins médicaux, tandis que les autres y viennent pour mourir mais ne reçoivent pas de soins adéquats, notent les chercheurs, citant des médecins qui ont visité ces missions et y ont notamment déploré le manque d'hygiène, le régime alimentaire insuffisant et l'absence de médicaments anti-douleurs. M. Larivée et ses collègues soulignent que c'est la conception de la souffrance de mère Teresa, et non le manque de fonds, qui est à l'origine de ces lacunes.

Les universitaires attribuent la popularité de mère Teresa et de ses oeuvres à un film réalisé en 1969 par un journaliste de la BBC. Elle découvre l'efficacité des médias, voyage à l'étranger et reçoit de nombreux prix, dont le Nobel de la paix.

Mère Teresa est donc devenue une sainte aux yeux de la population, et sa béatification, puis sa canonisation, ont été utilisées par le Vatican « pour revitaliser l'Église et inspirer les fidèles surtout à l'heure où les églises se vident et l'autorité romaine décline », soutiennent les chercheurs.

M. Larivée souligne toutefois le fait que l'oeuvre de mère Teresa a inspiré « plusieurs travailleurs humanitaires », qui eux n'auraient pas été encensés par les médias. Il soutient toutefois que les médias qui ont couvert la religieuse auraient dû faire preuve de plus de rigueur.

Sources:


jeudi 21 février 2013

Star Trek-style holodeck becomes reality as scientists invent 3D vitual reality system

http://www.telegraph.co.uk/science/science-video/9882646/Star-Trek-style-holodeck-becomes-reality-as-scientists-invent-3D-vitual-reality-system.html

Un "sinkhole" en Arizona sur une portion de route

* Des "sinkholes" (effondrement profond et soudain de portion de terre sans raison évidente) à travers le monde:


http://www.azcentral.com/news/state/articles/20130220arizona-sinkhole-state-route-abrk.html?nclick_check=1

Le "journal biométrique" pourrait être la réponse aux menaces à la sécurité internet

* Google a annoncé que ses téléphones Android seront équipés d'un "portefeuille numérique"
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/08/la-micro-puce-sous-cutanee-est.html

Vous voulez manger?  Soumettez-vous à l'identification biométrique!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/11/vous-voulez-manger-soumettez-vous.html

Ni cartes, ni billets pour payer: le doigt suffit! (vidéo)
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/10/ni-cartes-ni-billets-pour-payer-le.html

Des scanners à empreintes digitales sont utilisés dans deux écoles secondaires en Virginie
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2012/03/des-scanners-empreintes-digitales-sont.html

Des cafétérias d'écoles en Ohio utilisent le paiement par identification biométrique
http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2012/03/des-cafeterias-decoles-en-ohio.html


Se connecter à votre compte eBay avec votre empreinte digitale ou accéder à votre compte Facebook via un scan de l'iris?

Cette fiction pourrait très bientôt devenir réalité.

L'utilisation de données biométriques comme mesure de sécurité supplémentaire est l'une des solutions proposées par un consortium d'entreprises qui s'est réuni pour former la "Fast Identity Online Alliance".

La sécurité est une question controversée, en particulier quand il s'agit de la biométrie. Alors que tout le monde accepte la nécessité d'un certain niveau de sécurité afin de protéger une personne et ses actions en privé, les méthodes biométriques, dont la prise d'empreintes digitales de photo de l'iris, sont souvent considérées avec suspicion par le grand public.

PayPal est l'un des membres fondateurs de "Fast Identity Online Alliance", dans le but de révolutionner l'authentification en ligne, ainsi que des organisations et technologies comme Infineon, Agnitio et Lenovo.  Google a aussi annoncé, plus tôt cette année, vouloir supprimer l'utilisation de mots de passe pour se tourner vers la biométrie.

Parmi les technologies qui seront utilisées pour sécuriser l'authentification on trouve des scanners d'empreintes digitales, la reconnaissance faciale et vocale.

Les Sénateurs américains travaillent sur l'implantation d'une carte d'identité biométrique pour tous les citoyens pour contrer l'immigration illégale

* "Big Brother" utilise-là un beau tour de passe-passe pour imposer l'identité biométrique à tous les Américains en prétextant contrer l'immigration illégale!



Une loi sur l'immigration est actuellement en gestation au Sénat et pourrait, dans les prochains mois, être déposée au Congrès.  Cette loi obligerait tous les citoyens à posséder une carte d'identité de haute technologie (marquage biométrique) pour prouver l'admissibilité juridique d'une personne à travailler.

Cette carte d'identité nationale pourrait servir dans les aéroports, les hôpitaux et dans plusieurs sphères de la vie quotidienne.  

L'objectif, prétendent-ils, est de faire en sorte que les employeurs pourront connaître le statut de tous les nouveaux employés et identifier ainsi les immigrants clandestins.  Un système, appelé "E-Verify", a déjà été mis en place pour détecter les travailleurs illégaux.  Ce système contient une base de données des numéros de sécurité sociale ainsi que d'autres données.

Le groupe du Sénat qui travaille à la fonte de cette loi sur l'immigration croit que la carte d'identité nationale biométrique sera non-falsifiable et donc efficace pour contrer l'entrée au pays d'immigrants illégaux.

Alex Nowrasteh, un expert en immigration à l'Institut Cato, un think tank libertarien, a déclaré: "Ce n'est pas seulement une violation flagrante de la vie privée, c'est une politique extrêmement coûteuse qui aura un avantage très faible, voire négligeable."

La Chambre de Commerce des États-Unis souhaite l'expansion du système "E-Verify" pour toutes les entreprises et certains États exigent que toutes les entreprises l'utilise.  Le Congrès pourrait aussi voter une loi pour étendre le système "E-Verify" dans toutes les institutions du pays.  Cependant, "E-Verify" n'est pas efficace selon plusieurs puisqu'il ne permet pas de détecter les personnes qui utilisent de fausses identités avec de faux documents.  La carte d'identitié biométrique, avec empreintes digitales par exemple, représente un net avantage puisque la contre-façon est, "selon eux", infalsifiable.

Source:
http://online.wsj.com/article/SB10001424127887323864304578316434045924350.html#

Researchers Develop ‘Zombie’ Cells That Can Increase Performance After Death

http://lasvegas.cbslocal.com/2013/02/20/researchers-develop-zombie-cells-that-can-increase-performance-after-death/

mercredi 20 février 2013

Vatican will protect Pope Benedict XVI from sex abuse prosecution


Rome - By remaining in the Vatican after resigning later this month, Pope Benedict XVI will enjoy immunity from prosecution in connection with the global epidemic of clergy sex abuse claims.

The Pope's decision to live in the Vatican City, a sovereign state, after his retirement means that he will be protected by both Vatican security and diplomatic immunity.

"His continued presence in the Vatican is necessary, otherwise he might be defenseless," a Vatican official told Reuters under the condition of anonymity. "He wouldn't have his immunity, his prerogatives, his security if he is anywhere else."

The source added that the pontiff should lead a "dignified existence" for the rest of his life.

Under the Lateran Pacts, the 1929 treaty between Italy and the Holy See that established the Vatican City as a sovereign state, those with Vatican citizenship enjoy immunity even if they travel into Italy. The Pope also enjoys diplomatic immunity as an official head of state. Efforts by renowned British evolutionary biologist and atheist Richard Dawkins and the late British-American author Christopher Hitchens to have Benedict arrested and prosecuted during a 2010 visit to Britain came to naught because of the Pontiff's diplomatic immunity.

But such immunity means that Benedict, whose pre-papal name was Joseph Ratzinger, would not be eligible for prosecution in connection with the worldwide epidemic of Catholic clergy sex abuse, mostly of children. Critics claim Ratzinger was instrumental in covering up allegations of abuse and protecting offending priests and other clergy.

"His record is terrible," David Clohessy, US executive director of Survivors Network of those Abused by Priests (SNAP), told the Guardian. "Before he became pope, his predecessor put him in charge of abuse claims."

"He has read thousands of pages of reports of the abuse cases from around the world," Clohessy continued. "He knows more about clergy sex crimes and cover-ups than anyone else in the church yet he has done precious little to protect children."

Victims groups claim that as head of the Vatican's doctrinal department, Ratzinger turned a blind eye as local churches moved priests and other clergy who raped and molested children and other parishioners from parish to parish instead of defrocking them and alerting law enforcement authorities. Ratzinger, who was in positions of power in the Catholic church for three decades, should have done more, critics say.

Classified US embassy cables published by the whistleblowing website Wikileaks in 2010 revealed that the Vatican under Benedict refused to allow its officials to testify before an Irish commission investigating decades of child sex abuse. Even more shocking, a 'smoking gun' 1997 letter from the Vatican to Catholic bishops in Ireland ordering them to refrain from reporting child sex abuse cases proved that the highest levels of the Catholic church were complicit in a massive cover-up. Irish Prime Minister Enda Kenny slammed the Vatican for its "absolutely disgraceful" behavior in the scandal.

In March 2010, the Pope apologized to Irish Catholics for the abuse, admitting that "serious mistakes" were made by the church involving its response to the widespread sex abuse.

"You have suffered grievously and I am truly sorry," Benedict wrote in his apology letter.

Norbert Denef, a 64-year-old German who was sexually abused by a priest when he was a boy, was offered money in exchange for silence about his six-year ordeal. Denef told the Guardian that he "won't miss this pope," adding that the Vatican's behavior in the child abuse scandal was akin to "mafia-style organized crime rings."

Speaking of the Mafia, the Vatican's alleged criminal activity isn't limited to sex abuse and cover-up. In 2010, Italian prosecutors tied the Vatican Bank to a Mafia money laundering scheme and seized €23 million ($30.7 million).

The Vatican counters that the Pope cannot be held accountable for abuses committed by lower-ranking clergy because those people are employed by local dioceses and are not direct employees of the Vatican.

While the Vatican leadership continues to deny responsibility for the abuse scandal that has touched every inhabited continent on earth, new allegations keep making headlines. In Los Angeles, where disgraced Cardinal Roger Mahony and other top church officials conspired to protect child-raping priests and other abusive clergy, the names of two dozen additional suspected abusers have just been released. More than 500 victims of past church sex abuse reached a $660 million settlement with the archdiocese in 2007, the largest such payout in church history.

Vatican spokesman Father Federico Lombardi defended the Pope's record, telling Reuters that Benedict "gave the fight against sexual abuse a new impulse, ensuring that new rules were put in place to prevent further abuse and to listen to victims."

"That was a great merit of his papacy and for that we will be grateful," Lombardi said.

Source:

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Articles les plus consultés