Suivez ce blog via Facebook

mardi 23 juillet 2013

Pourquoi Edward Snowden cache son téléphone portable dans un réfrigérateur

* Portez attention au paragraphe souligné en rouge, il concerne l'activation d'un téléphone portable avec ou sans la batterie.

Edward Snowden, l’homme qui a révélé l’immense programme d’écoutes américain « PRISM », a l’habitude placer son téléphone portable dans un réfrigérateur pour que ses conversations ne soient pas interceptées par les services de renseignements.
Pendant un dîner secret avec ses avocats à Hong Kong, avant son départ pour Moscou, Snowden avait insisté pour que ses collaborateurs placent leur téléphone dans le réfrigérateur. « Il s’agit de bloquer le signal radio qui peut être utilisé pour transmettre des données vocales et par conséquent de bloquer tout l’audio », a expliqué Adam Harvey, un expert en produits contre-espionnage interrogé par leNew York Times.
En effet, les réfrigérateurs possèdent de grosses parois de métal capables de produire un effet « cage de Faraday », « un espace impénétrable où les ondes radio ne passent plus », empêchant ainsi la transmission de données. Les parois métalliques créent une sorte de barrière électromagnétique. « Il s’agit d’une cage de Faraday parfaite qui va bloquer tous les signaux radio, sauf si vous avec l’intention de vous servir un Martini », a souligné Harvey qui a testé cette solution. Toutefois, tous les réfrigérateurs n’ont pas le même niveau d’isolation. « Enterrer son téléphone dans un tas de vêtements peut être également une solution alternative et fiable pour quelqu’un qui cherche à tromper des oreilles indiscrètes », a encore indiqué l’expert.
Mais pourquoi ne pas simplement éteindre son téléphone ou retirer la batterie ?, s’interroge le journaliste du New York Times. « Beaucoup de téléphones modernes ont des états intermédiaires entre complètement allumé et complètement éteint, durant lesquels certains circuits sont alimentés et d’autres, non », a indiqué Seth Schoen, technicien expert du groupe américain de défense des libertés civiles Electronic Frontier Foundation. « Ces modes permettent au dispositif mobile de se « réveiller » de manière autonome dans certaines conditions comme la pression d’une touche ou encore la réception de certaines données internet à travers une connexion Ethernet câblée, plus connue sous le nom de Wake-on-LAN (permettant à un ordinateur éteint d'être démarré à distance) ».
En ce qui concerne le retrait de la batterie, il n’est pas sûr que des données ne soient pas interceptées car « certains dispositifs, outre la batterie traditionnelle, utilisent une batterie supplémentaire pour la gestion de la mémoire et il se peut que des programmes espions comme ceux de Carrier IQ soient capables de traquer ce type de batterie », conclut Harvey.
    Source:

    4 commentaires:

    1. Je prend les devants , j'étudie la possibilité de passer des appels dans mon frigo .
      avec la chaleur qu'il fait , c'est une pierre ,deux coups .

      RépondreSupprimer
    2. Pourquoi avoir mis des traits verts sur le terme Wake on LAN ?

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. C'est Google qui fait ça. Pourquoi avoir choisi cette appellation? Aucune idée. Dans le panneau de contrôle de mon blog, j'ai maintenant de jeunes filles à moitié nues dans toutes mes pages!

        Supprimer
    3. Lecture dans les pensées mes amis, lecture dans les pensées... C'est une enceinte totalement hermétique en métaux supraconducteurs épaisse de plusieurs centimètres qu'il faudrait pour être certain de ne pas être espionné via les ondes (RNM ou Remote Neural Monitoring) sans s'en rendre compte. Tout n'est que poudre aux yeux, ce Snowden est encore un coup médiatique visant à nous détourner de la réalité... et ça marche...

      RépondreSupprimer

    Archives du blog

    Membres

    Qui êtes-vous ?

    Rechercher dans ce blog

    Chargement...

    Articles les plus consultés