Suivez ce blog via Facebook

mercredi 10 avril 2013

Chine : un poste-frontière avec la Corée du Nord fermé aux touristes


Le plus important poste frontière chinois avec la Corée du Nord, à Dandong, au nord-est de la Chine, est fermé aux groupes de touristes, a indiqué mercredi à l'AFP un responsable des douanes de cette ville, qui a ajouté que la frontière restait ouverte pour les affaires.

«Les agences de voyages ne sont pas autorisées à aller là-bas, car le gouvernement nord-coréen demande aux étrangers de quitter (ce pays). Pour autant que je sache, les hommes d'affaires peuvent entrer et sortir de Corée du Nord librement», a déclaré ce responsable qui n'a pas voulu donner son nom.

De son côté, une responsable d'une agence de voyages de Dandong a précisé à l'AFP que la décision avait été prise par la Corée du Nord.

Mardi «à 9 heures du soir, nous avons reçu un appel du bureau du tourisme (chinois) nous informant qu'à cause de la situation tendue à Pyongyang, les agences de voyages de Dandong ne sont plus autorisées à amener des groupes en Corée du Nord».

Elle a précisé que cette fermeture était valable à compter de mercredi, mais qu'elle ne savait pas pour combien de temps elle avait été décidée.

«C'est absolument sûr que c'est une décision de la Corée du Nord», a-t-elle ajouté en indiquant que le bureau du tourisme avait confirmé qu'il s'agissait d'une décision de Pyongyang.

Un photographe de l'AFP a vu passer mercredi plusieurs véhicules, dont des voitures, des minibus et des camions, sur le pont au-dessus du fleuve Yalu qui marque la frontière sino-nord-coréenne, en direction de la Corée du Nord.

Un train composé de trois wagons a également été vu faisant route vers ce pays, tandis que des bateaux nord-coréens patrouillaient de leur côté du fleuve, survolés par un hélicoptère, a encore constaté ce photographe.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a reconnu que des agences de tourisme avaient récemment annulé des voyages prévus en Corée du Nord, mais il n'a pas confirmé de fermeture de la frontière pour les touristes.

«La situation est normale à la frontière», a déclaré mercredi Hong Lei, porte-parole de ce ministère.

Une grande partie du commerce sino-nord-coréen transite par Dandong. Les sanctions votées au Conseil de Sécurité de l'ONU, y compris par la Chine, interdisent les livraisons d'articles de luxe ou d'armes à Pyongyang.

La Chine partage une frontière de 1415 kilomètres avec la Corée du Nord et le commerce s'y est fortement développé ces dernières années. Les achats nord-coréens sont principalement composés de carburant, nourriture et de biens de consommation.

Principal partenaire de Pyongyang, Pékin a annoncé mercredi une baisse de son commerce avec la Corée du Nord au premier trimestre 2013, qui atteint 7,2% sur un an.

Pour la Chine, ces échanges ne représentent que 0,1% du total de son commerce extérieur, a précisé le porte-parole des douanes chinoises, Zheng Yuesheng.

La péninsule coréenne connaît un regain de tension depuis le lancement d'une fusée nord-coréenne en décembre dernier, suivi par un essai nucléaire réalisé par Pyongyang en février, des initiatives qui ont ulcéré Pékin.

La Corée du Nord a de nouveau agité mardi le spectre d'une guerre «thermonucléaire» et appelé les étrangers en Corée du Sud à envisager leur départ du pays.

Mais Nicholas Bonner, fondateur de l'agence de voyages Koryo Tours, spécialisée sur la Corée du Nord, a indiqué mercredi à l'AFP qu'il n'avait reçu aucune consigne restreignant ses activités. «Nous organisons toujours des circuits», a-t-il déclaré en ajoutant que le prochain groupe de touristes devait partir samedi.

Source:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés