Suivez ce blog via Facebook

vendredi 19 avril 2013

Attentat de Boston : un suspect tué, le deuxième en fuite

* Opération en cours à Boston concernant les prétendus suspects des attentats de Boston, un est mort et l'autre est toujours en fuite.  Les citoyens de Watertown sont invités à ne pas sortir de chez eux puisque les autorités croient que le suspect en fuite, un terroriste, pourrait être extrêmement dangereux.  Le suspect en fuite pourrait avoir dans la jeune vingtaine et lui et son prétendu complice auraient utilisé des engins explosifs contre les policiers plus tôt dans la soirée.  Des médias américains disent que les deux jeunes hommes avaient des contacts internationaux...


La police a confirmé à 4h20 (heure locale) qu'un des deux suspects du double attentat durant le marathon de Boston lundi est mort ce soir, lors d'une opération policière à Waterfront, dans la banlieue ouest de Boston.

L'homme avait été blessé par les policiers, et il a succombé à ses blessures à l'hôpital. Aucune précision n'a été fournie sur les circonstances du décès à l'hôpital du suspect après son arrestation.

« Un autre (suspect) est en fuite, armé et dangereux », a précisé le chef de la police de Boston Ed Davis.

En fin de soirée, les policiers ont participé à une course poursuite avec au moins deux hommes lourdement armés, à bord d'un véhicule, et dont le signalement correspondait aux suspects du double attentat du marathon de lundi.

La poursuite et la scène se déoulent à Watertown, en banlieue ouest de Boston.

Au moins deux policiers ont été blessés lors de cette opération.

Les suspects ont changé de voiture au moins une fois, après avoir tenté de cambrioler une station d'essence.

Des tirs ont été entendus durant la poursuite, des bâtons de dynamite et des bombes auraient été lancés depuis la voiture des suspects.

Le service déminage de la police a été appelé sur les lieux, car une ou plusieurs bombes n'auraient pas explosé.


Toutes les forces de l'ordre (policiers, équipe tactique, démineurs, armée, chiens renifleurs) sont appelées en refort devant une maison de Waterfront, où la police pense qu'un suspect s'est réfugié. Un large périmètre de sécurité est mis en place et la police demande aux habitants de rester à l'intérieur de leurs maisons, de s'éloigner des fenêtres et de n'ouvrir la porte à personne.

Un peu plus tôt, les policiers pensaient que les suspects s'étaient refugiés dans une autre maison, mais l'habitation était vide quand les forces de l'ordre sont entrées.

Source:
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/04/19/002-boston-marathon-policiers-suspects-en-fuite.shtml


3 commentaires:

  1. Cet affaire me rappelle l'affaire Merah ... maintenant ont continue d'instaurer la peur ... on demande aux gens de ne pas sortir ... on a du pouvoir sur la population par la peur ... ils restent enfermé d'eux même! et quoi d'autre ?? Un vrai travail mental sur les gens quoi. Maintenant ils viennent d'où les suspects ?? parce que là le but j'imagine que c'est de trouver aussi un prétexte pour enfin faire la guerre! En plus d'interdire les armes et la liberté ...
    Susanna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à Watertown ça ressemble à des mesures de loi martiale.....une "pratique" pour voir la réaction de la population...

      Supprimer
  2. Et voilà on nous refait le coup de Ben Laden et de Marah en France !!! on va les tuer tout les deux pour éviter un procès. On va pouvoir alors inventer tout un scénario avec de fausses preuves...et on ne saura jamais la vérité.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés