Suivez ce blog via Facebook

mercredi 24 octobre 2012

Les Nations Unies appellent à la surveillance globale et totale des usagers sur internet pour contrer le terrorisme


* Il est certain que très bientôt, toute personne qui utilisera un ordinateur dans un café internet, une librairie ou dans un aéroport ne le fera plus de façon anonyme.  Déjà, dans certaines bibliothèques du Québec, il est impossible d'aller sur le web sans préalablement avoir présenté une carte d'identité avec photo, données personnelles qui sont entrées dans le système de l'établissement qui lui, est relié à un système central du réseau des bibliothèques du Québec.  Il n'est pas parano de penser et de croire que les ordinateurs publics seront munis de caméras discrètes qui capteront des images du visage des usagers, lesquelles seront traitées par un système de reconnaissance faciale.

Dans un rapport de 148 pages, rédigé  par les Nations Unies et présenté à la conférence de l'Office des Drogues et du Crime, il est écrit que les terroristes utilisent les réseaux sociaux, incluant Facebook, Twitter, Youtube, pour diffuser leur propagande.

Des terroristes potentiels, toujours selon le rapport, utiliseraient des technologies de communication qui implique internet pour rejoindre leur audience et ce, de façon anonyme et peu coûteuse.

Le problème, conclut le rapport, est qu'il n'existe pas de systèmes de données internationaux où sont rassemblés les données nécessaires pour faire le suivi des terroristes potentiels.  Les cafés internet, les aéroports et les librairies sont des postes de travail où les terroristes peuvent agir de façon anonyme, sans aucun contrôle.

Le Département de la Justice américaine, avec ses lobbyistes, tente donc de convaincre le Congrès de déposer une loi qui oblige les fournisseurs à garder les traces de leurs clients, informations qui seraient fournies à la police si nécessaire. [C'est déjà fait!  Reste simplement à faire approuver cette pratique pour la rendre légale et légitime aux yeux du public.]

La rapport ajoute les sites comme VoIP et Skype pour que toutes les conversations soient enregistrées, pour que les conversations instantanées sur les "chat" soient elles aussi archivées et conservées.

Source:

1 commentaire:

  1. Malgré une annonce comme celle-là, il va probablement y avoir beaucoup de gens qui vont dire: ça ne dérange pas, je n'ai rien à me reprocher.
    Si votre voisin entre chez vous pour chercher quelque chose qu'il soupçonne que vous lui avez volé, vous ne trouverez pas agréable cette intrusion dans votre vie privée, même si vous n'avez "rien à vous reprocher".
    Nos gouvernements peuvent nous faire croire que c'est pour prévenir le terrorisme; c'est une vraie farce. Parlez-en aux policiers de Magog qui ont souvent à appréhender des gens louches qui ont passé à la frontière sans s'arrêter. Les petits villages frontaliers sont sans défense devant ce phénomène. Et ceci n'est qu'un exemple.
    Combattre les fléaux là où ils devraient le faire, les gouvernements ne le feront pas car ça règlerait trop de problèmes et ils n'auraient pas d'excuse pour instaurer l'état policier.
    G.I.joke

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés