Suivez ce blog via Facebook

lundi 23 janvier 2012

Le "boum" dans la région de Joliette qui s'est fait entendre le 17 janvier était un crash de météorite!

Les Joliettains entendent un grand «Boum»

Mardi 17 janvier, 16h45. Les Joliettains et les résidents d'un diamètre de plus de 40 km entendent un grand «boum». L'hypothèse la plus plausible à ce stade est l'atterrissage d'un météorite.

Après avoir vérifié l'ensemble des carrières du coin, seule Holcim relevait un dynamitage inhabituel, à 16h25. Et encore, l'intensité était largement insuffisante par rapport aux témoignages géographiquement éloignés que nous avons reçus.

La réponse est venue par un appel de l'ingénieur Éric fournier, qui travaille sur le boulevard Firestone à Joliette. «Je suis un passionné d'astronomie et j'ai tout de suite fait une enquête», déclare ce dernier.
Résultat? La Commission géologique du Canada ne relève aucun évènement minier majeur cette journée-là. «Forcément, la secousse devait venir d'en haut», a conclu M. Fournier.

Le bruit et la vibration auraient vraisemblablement été provoqués par un objet traversant le mur du son. Un avion? Impossible, puisque pour provoquer une telle secousse, un avion de chasse aurait dû survoler Lanaudière à moins de 3 km d'altitude, ce qui est formellement interdit.

Un météorite, quant à lui, peut avoir produit un tel vacarme non pas en accédant à la vitesse du son, mais bien en décélérant, devant du coup franchir le mur invisible.

L'avis d'un spécialiste

Pour vérifier cette hypothèse, M. Fournier a contacté Damien Lemay, qui siégé pendant plus de 20 ans au Comité canadien sur les météorites et les impacts. Il a confirmé que «tout collait» pour un tel scénario.

«C'est très typique, mais un évènement comme celui-là est encore assez rare, dit M. Lemay. On a une chance que quelqu'un ait vu des lumières dans le ciel et que l'objet ait atterri en zone habitée»

On recherche donc une roche noire d'environ huit pouces de diamètre qui pourrait valoir jusqu'à 1000$ le gramme. Mais attention, prévient M. Lemay, «la roche appartient au propriétaire du terrain sur lequel elle tombe».

Les citoyens peuvent aider M. Fournier à localiser le point de chute de l'objet en décrivant leurs impressions à l'adresse eric__fournier@hotmail.com. Notez l'usage de deux barres de soulignement entre le nom et le prénom.

Source:
http://www.laction.com/Actualites/Faits-divers/2012-01-23/article-2871724/Un-meteorite-tombe-sur-Lanaudiere/1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés