Suivez ce blog via Facebook

jeudi 30 juin 2011

Selon certaines informations, les ingénieurs de l'Armée seraient sur le point de faire sauter le barrage hydroélectrique de Gavins Point

Barrage Gavins Point sur la rivière Missouri

Je n'ai pas encore trouvé d'articles médiatiques ou de sources fiables qui confirment l'intention des ingénieurs de l'Armée de faire sauter le barrage, mais selon certaines rumeurs (informations transmises à l'interne), il semble que le dynamitage pourrait se produire très bientôt.  Pourquoi?  Le barrage comporte plusieurs fissures et la pression de l'eau menace l'intégrité du mur.  Son dynamitage servirait donc à contrôler un effondrement possiblement imminent.  En tout cas, c'est la seule logique qui me permet de comprendre pourquoi on voudrait détruire une telle infrastructure.  Selon ces mêmes rumeurs, cette manoeuvre hasardeuse risque de créer une inondation aux proportions cauchemardesques...


Si quelqu'un peut mettre la main sur un article ou une source fiable, me faire suivre s.v.p.

Un tsunami fait changer la marée de direction, les poissons sautent de l'eau et les cheveux des gens restent dressés sur leur tête à cause de la statique!!!

Dans la région de Cornwall, Devon, Dorset et du Hampshire, en Angleterre, lundi matin, on a signalé des rivières qui ont changé de direction, des poissons sautant hors de l'eau et les cheveux dressés sur la tête à cause de la statique.  Un tsunami mineur, causé par un glissement de terrain sous-marin, aurait provoqué ces faits inusités.  Dr. Mark Davidson, de l'Université de Plymouth, a déclaré que ces phénomènes sont rares.  Les femmes avaient toutes les cheveux dans les airs à cause de l'électricité statique. La marée a complètement changé de direction après s'être brusquement arrêtée et les poissons sautaient hors de l'eau.
L'explication d'un tsunami causé par un glissement de terrain est pour l'instant l'explication la plus plausible.  Mais le mystère persiste tout de même!

Des géologues disent que le méga-séisme de Californie est imminent: une nouvelle étude laisse craindre le pire à court terme

* Ce fait est annoncé depuis de nombreuses années et les habitants de Californie savent très bien le risque encouru en étant logé sur une zone sismique capable de jeter ce segment du pays dans l'Océan Pacifique.  Toutefois, depuis le début 2011, ces avertissements se sont intensifiés de façon très significative et les rapports sur ce sujet sont très nombreux depuis les 3 derniers mois, dont voici la plus récente étude.

Comme une marmite fumante, une pression se construit sous la surface de la Californie, ce qui pourrait déclencher un tremblement de terre monstre à tout moment.  C'est la conclusion d'une nouvelle étude de l'Institut d'océanographie Scripps.  Les géologues disent que la Californie du Sud est depuis longtemps une zone réputée être à risque d'un tremblement de terre pouvant causer des dommages étendus.  Le tout se résume à la mer de Salton, qui se trouve à l'est de San Diego.  "The Salton Sea" se trouve directement sur la faille de San Andreas et couvre plus de 350 milles carrés.  Un grand tremblement de terre a frappé le fond des eaux à tous les 180 ans.  Lorsque les fonctionnaires ont commencé la construction de barrages de la rivière Colorado pour réduire les inondations en aval (y compris dans la Salton Sea), les tremblements de terre modérés ont cessé pour la mer de Salton.  Une bonne chose vous direz?  Pas nécessairement.  Les sismologues pensent que le barrage a arrêté les tremblements de terre modérés, mais maintenant, ils craignent que la pression se soit accumulée et que la région pourrait être jusqu'à 100 ans en retard pour un séisme de magnitude 7.5 ou plus.

Un grand nombre d'agents de douanes (TSA) développent des cancers, des AVC et maladies cardiaques, à cause des scanners dans les aéroports. Les autorités nient évidemment ce fait!

Des documents attestent qu'un grand nombre de travailleurs ont été victimes de cancers, d'AVC et de maladies cardiaques, suite à une exposition aux scanner corporels.

Les agents exposés quotidiennement sont très risque de développer des problèmes graves, mais les voyageurs assidus aussi!

Source:
http://www.tgdaily.com/hardware-features/56899-tsa-ignored-warnings-on-cancer-cluster

Une centrale électrique au charbon inondée dans le Missouri: évacuation partielle

L'usine KCP & Iatan est inondée par la rivière Missouri et mercredi, l'usine a été partiellement évacuée en raison des inondations.  Seuls les employés indispensables au fonctionnement des installations ont été gardés.  L'usine continue de fonctionner malgré que plusieurs routes d'accès sont impratiquables et que les stationnements pour les employés sont complètement immergés.

L'usine, située à Kansas City, est la plus grande centrale électrique au charbon dans le Missouri.
Dans la petite communauté de Iatan, des citoyens ont été forcés de se déplacer à la nage étant donné la crue subite des eaux.  Plusieurs routes sont fermées, des ponts menacent de s'écrouler et évidemment, l'eau est contaminée par des bactéries et produits chimiques de toutes sortes.

Source:
http://www.kmbc.com/r/28396205/detail.html

Certains tremblements de terre semblent prévisibles: des scientifiques russes ont prédit un méga-séisme 2 jours avant le tremblement de terre du Japon

En date du 10 mars 2011, j'ai publié un article concernant un rapport scientifique, déposé le 9 mars 2011 au ministre Poutine, qui évoquait la possibilité d'un méga-tremblement de terre dans les prochains 14 jours.  Ce rapport, écrit par des scientifiques russes, fait état de l'augmentation de signaux électromagnétiques détectés dans la haute atmosphère terrestre et ce, au-dessus de nombreuses régions du monde.  Les prédictions de ces scientifiques sont basées sur les éruptions solaires, sur les alignements planétaires et autres signes cosmiques.  Ce qui rejoint en tous points les vues de l'astrophysicien Piers Corbyn et les conclusions de Mensur Omerbashich (voir article plus bas).

Voici l'article du 10 mars 2011 qui annonce un séisme majeur, la veille du tremblement de terre de 9.0 au Japon:
http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=991022

Article concernant l'étude du professeur Mensur Omerbashich, publiée sur le site de l'Université Cornell, qui fait la démonstration évidente entre les alignements planétaires et la manifestation de séismes de magnitude 6 et plus:
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/04/des-chercheurs-de-luniversite-de.html

mercredi 29 juin 2011

Feu vert à la réfection de Gentilly-2

* Nous aussi nous avons une centrale nucléaire au Québec et c'est par elle que notre belle nation sera irradiée!  Après les pharmaco pour endormir les innocents, Gentilly II pour éliminer les résistants!

Les autorités fédérales donnent le feu vert à la réfection de la seule centrale nucléaire du Québec, Gentilly-2, malgré la contestation et les inquiétudes suscitées par l'accident de Fukushima au Japon.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a en effet annoncé, mercredi, le renouvellement du permis d'exploitation de la centrale, qui prévoit aussi sa rénovation. Le permis autorise aussi l'installation de stockage de déchets radioactifs.

Le permis est valide pour cinq ans, du 1er juillet 2011 au 30 juin 2016.

La CCSN a pris cette décision à la suite des consultations publiques tenues à Ottawa et à Bécancour, des audiences qui ont été marquées par des coups d'éclat.
Estimé à environ deux milliards de dollars, le projet de réfection mobilise opposants et partisans. L'opposition péquiste ainsi que des groupes écologistes comme Greenpeace prônent la fermeture pure et simple des installations, ce qui coûterait au bas mot 1,6 milliard de dollars selon Hydro-Québec.

D'un autre côté, le gouvernement et des groupes d'affaires privilégient le scénario de prolonger la vie utile de la centrale.

Hydro avait reporté son projet de réfection de 2011 à 2012, notamment en raison de l'explosion des coûts de la réfection en cours à la centrale de Pointe Lepreau au Nouveau-Brunswick, du processus de vente d'Énergie atomique du Canada limitée (ÉACL), ainsi que des incidents nucléaires survenus au Japon à la suite du tsunami du 11 mars dernier.

Hydro-Québec a réagi. Dans une entrevue téléphonique, la relationniste Isabelle Thellen a dit que la société d'État est «satisfaite», puisque la décision «correspond à la demande initiale» qu'elle a formulée «afin de poursuivre l'exploitation» et d'autoriser «éventuellement les conditions de remise en service».

Mme Thellen a toutefois rappelé que le dernier mot revient au gouvernement, qui a demandé tous les renseignements nécessaires de la part d'Hydro en mars et qui devra autoriser le projet de réfection. Ces renseignements n'ont pas encore été fournis au gouvernement par la société d'État.

La ministre responsable d'Hydro, Nathalie Normandeau, a quant à elle refusé de commenter. Son attachée de presse, Marie-France Boulay, a fait savoir qu'elle préférait prendre connaissance de l'intégralité de la décision avant de se prononcer.

Dans sa décision, la CCSN soutient qu'Hydro-Québec «est compétente pour exercer les activités autorisées par le permis renouvelé et fusionné et que, dans le cadre de ces activités, elle prendra les mesures voulues pour préserver la santé et la sécurité des personnes, protéger l'environnement, maintenir la sécurité nationale et respecter les obligations internationales que le Canada a assumées».

L'organisme fédéral demande aussi à Hydro d'arrêter son réacteur avant le 31 décembre, pour ensuite obtenir l'autorisation de le relancer. La société d'État devra aussi arrêter son réacteur au plus tard le 31 décembre 2012 pour réfection.

D'une capacité de 675 mégawatts, la centrale fournit près de cinq térawattheures d'énergie par année, soit environ 3% de la production totale d'Hydro-Québec et suffisamment d'électricité pour alimenter plus de 270 000 clients résidentiels.

Source:
http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201106/29/01-4413706-feu-vert-a-la-refection-de-gentilly-2.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS1

Après Alex du Japon, voici Laurent qui habite à 200 km de Fukushima

Un témoignage moins intense qu'Alex, mais tout aussi percutant.  Face à de telles paroles d'un père, nous sommes forcés de réaliser à quel point notre quotidien tranquille est précieux et combien il est impératif d'apprécier chaque instant. 


Centrale nucléaire Calhoun: une zone d'évacuation obligatoire de 16 km a été ordonnée

Malgré que les autorités clament encore et toujours que la situation est sous contrôle et sans danger, une zone d'évacuation obligatoire de 16 km a été ordonnée.  Il n'y a pas de danger, mais on évacue la population locale...


Reportage et images de ABC News:
http://videos.next-up.org/EhsTvNews/Fort_Calhoun_Excerpts_From_CNN_Report/29_06_2011.html

L'astrophysicien et météorologiste Piers Corbyn dit pouvoir prédire des tremblements de terre et des extrêmes climatiques: d'ici au 2 juillet, un séisme majeur pourrait se produire

Il base ses prédictions sur la variabilité de l'activité du soleil, sur l'interaction électromagnétique avec la Terre et sur plusieurs autres phénomènes célestes qui prédisposent ou déclenchent des séismes ainsi que des évènements climatiques extrêmes.  Ces éléments de référence sont de plus en plus réputés être responsables des cataclysmes et autres désordres climatiques, comme en témoignent de nombreux rapports et études scientifiques.  En fait, pour des néophytes comme nous, il nous apparait récent que les scientifiques puissent déterminer à l'avance certains désastres, mais j'ose croire que la communauté scientifique connait ces prédispositions célestes depuis bien longtemps...

Son site:
http://www.weatheraction.com/displayarticle.asp?a=356&c=5

Son passage sur la chaîne Aljeera où il prédit un séisme entre le 27 juin et le 2 juillet 2011:

Plan d'austérité adopté en Grèce: les révolutions civiles s'intensifient

29 juin: USA : Un feu menace le centre nucléaire de Los Alamos

Les habitants ont reçu l'ordre d'évacuer la ville où se trouve le centre de conception de la première bombe atomique.

Quatre jours après le déclenchement d'un feu de broussailles, les évacuations ont commencé à Los Alamos. Source de toutes les inquiétudes: le centre de recherche nucléaire situé dans cette petite ville du Nouveau-Mexique. C'est ici que la première bombe atomique a été conçue pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sur le site de 93 km², environ 20.000 barils de 200 litres contiennent les résidus des expériences, selon l'expert Glenn Walp, interrogé par les médias américains. Le porte-parole du centre a confirmé que «du matériel faiblement radiocatif était régulièrement mis dans des bidons et retiré du labo». «Malheureusement, je ne peux pas dire si ce matériel est bien protégé», a-t-il ajouté.

Los Alamos évacué

Les 12.000 habitants de Los Alamos, une ville située à 55 kilomètres au nord de la capitale de l'État Santa Fe, ont reçu l'ordre d'évacuation mercredi. Seul le personnel indispensable au centre a le droit de rester sur place. Le feu, qui a déjà dévoré 200 km² de broussailles et de forêt, s'approche actuellement des bordures du site. «Nous jetons dessus tout ce que nous pouvons», ont expliqué les autorités.
La crainte est désormais que les bidons rejettent sous l'effet de la chaleur leur contenu dans l'atmosphère. Des mesures de radioactivité de l'air ont débuté alors que plusieurs feux se propagent actuellement au Nouveau-Mexique.

Source:

mardi 28 juin 2011

Centrale nucléaire de Calhoun: l'eau monte encore et la situation approche de la nécessité d'évacuer la population locale

Voici un reportage du canal de nouvelles locales (Omaha) concernant la situation extrêmement critique à la centrale nucléaire de Calhoun au Nébraska et ce, dans les dernières heures.  Le niveau d'eau monte encore et les risques montent à la même mesure que l'eau.  Les autorités parlent d'évacuation possible.

http://www.action3news.com/category/170799/video-landing-page?autoStart=true&topVideoCatNo=default&clipId=5998200&flvUri&partnerclipid

OCDE: L'économie mondiale subira des chocs plus fréquents et plus graves

* C'est l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques qui le dit! 

L'économie mondiale connaîtra des chocs majeurs "plus fréquents" qui auront "de plus graves conséquences" pour la société, selon un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Une pandémie, une cyber-attaque visant une infrastructure critique, une crise financière, un conflit socio-économique et une tempête géomagnétique sont à prévoir.

Le rapport de l'OCDE s'intitule "Les futurs chocs mondiaux". Il analyse "cinq risques majeurs potentiels pour les années à venir: une pandémie, une cyber-attaque visant une infrastructure critique, une crise financière, un conflit socio-économique et une tempête géomagnétique", selon un communiqué de l'OCDE.

"Les retombées économiques d'événements comme la crise financière ou une pandémie potentielle vont s'amplifier en raison de l'imbrication croissante de l'économie mondiale", d'après ce rapport, a ajouté le communiqué.

"La menace croissante d'une pandémie a été illustrée" par l'épidémie de pneumonie atypique (Sras) en 2002, "qui s'est rapidement propagée de Hong Kong au monde entier à mesure que des voyageurs étaient contaminés par le virus" et rentraient chez eux, a rappelé la même source.

"Le nombre croissant de mégapoles très peuplées, notamment en Asie, exacerbe ce risque", en particulier à "Dacca, Manille et New Delhi, grandes plaques tournantes pour les voyages d'affaires, le tourisme et les migrations", affirme l'organisation.

L'OCDE souligne aussi que "de nouveaux antibiotiques sont absolument nécessaires pour faire face à l'apparition de bactéries résistantes aux médicaments". "Des incitations fiscales et une accélération de la délivrance des brevets pourraient encourager les entreprises à investir", ajoute-t-elle.

Le rapport décrit aussi "comment les feux de friches qui ont détruit un cinquième de la récolte de blé de la Russie en 2010 ont provoqué une envolée des prix sur les marchés alimentaires mondiaux, déclenchant finalement des conflits sociaux au Moyen-Orient".

Ces chocs "nécessiteront de nouvelles approches reposant sur une amélioration de la coopération et de la coordination internationales", selon l'OCDE, qui préconise, des "systèmes d'alerte rapide".

Source:

É-U: un incendie de forêt menace le laboratoire nucléaire de Los Alamos

LOS ALAMOS, États-Unis - Un incendie de forêt qui fait rage près du désert qui a vu naître la bombe atomique, au Nouveau-Mexique, avançait mardi en direction du laboratoire de Los Alamos et de ses milliers de barils de déchets nucléaires contaminés au plutonium, où les autorités ont intensifié leurs efforts pour protéger le laboratoire des flammes et surveiller les niveaux de radiation dans l'air.

Les responsables du premier laboratoire d'armes nucléaires des États-Unis assurent que le matériel dangereux est rangé de façon sécuritaire et peut résister aux flammes de l'incendie, qui couvre maintenant une superficie de 240 kilomètres carrés. [des barils de déchets nucléaires résistants à la chaleur intense et persistante?]

Mardi à la mi-journée, l'incendie se trouvait à environ 15 mètres du périmètre du laboratoire.

Une petite portion du terrain du laboratoire a pris feu lundi, mais l'incendie a été rapidement maîtrisé. Les équipes de secours sont en état d'alerte élevée afin d'éteindre tout nouveau foyer d'incendie et ont passé la journée à enlever les broussailles et les branches d'arbres autour du laboratoire.

Le sénateur Tom Udall a assuré que les autorités faisaient tout en leur pouvoir pour empêcher les flammes d'atteindre le laboratoire.

L'incendie a forcé l'évacuation des 11 000 résidants de la ville de Los Alamos. Les spécialistes du nucléaire craignent que l'incendie n'atteigne les quelque 30 000 barils de déchets contaminés au plutonium entreposés en plein air sur les terrains du laboratoire.

«Notre préoccupation, c'est que les barils deviennent assez chauds pour exploser. Cela ajoutera des matières toxiques au panache de fumée. C'est une préoccupation pour tout le monde», a affirmé Joni Arends, de l'organisation antinucléaire Concerned Citizens for Nuclear Safety.

L'organisation craint aussi que l'incendie ne contribue à remuer les sols contaminés du périmètre du laboratoire, où des expériences ont été menées il y a plusieurs années. Au fil du temps, des trous creusés par des animaux ont contribué à ramener à la surface les sols contaminés, selon Mme Arends.

Les responsables du laboratoire affirment que le risque que les flammes n'atteignent les barils de déchets nucléaires sont minimes, puisque l'incendie devrait d'abord traverser des canyons situés à proximité. Les autorités sont prêtes à recouvrir les barils d'une matière résistante au feu si l'incendie s'approche trop du laboratoire.

Une porte-parole de l'établissement, Lisa Rosendorf, a précisé que les barils contiennent des déchets de la guerre froide, que le laboratoire évacue par petites quantités chaque semaine vers un lieu d'entreposage. Les barils sont disposés sur une surface goudronnée où il y a très peu d'arbres, a précisé la porte-parole.

«Ces barils ont été conçus selon des normes de sécurité permettant de résister à un incendie de forêt bien pire que celui-ci», a assuré Mme Rosendorf. [on prétendait la même sécurité à Fukushima!]

Le laboratoire de Los Alamos emploie quelque 15 000 personnes. Il couvre une superficie de 93 kilomètres carrés et comprend environ 2000 édifices regroupés sur une cinquantaine de sites. L'établissement joue un rôle central dans le programme nucléaire américain.

Le laboratoire a été créé durant la Seconde Guerre mondiale dans le cadre du Projet Manhattan, qui visait à mettre au point la bombe atomique. Il a produit les bombes qui ont été larguées sur Hiroshima et Nagasaki, au Japon.

* Êtes-vous rassurés?

Source:

Speech de Charles Bolden, directeur de la NASA, à l'intention des employés et de leurs familles


Un résumé: Faites une trousse d'urgence, élaborez un plan, préparez votre famille pour une possible catastrophe!  Il introduit le sujet de la nécessité d'une préparation d'urgence en nommant le plus récent exercice de la FEMA, "Eagle Horizon", qui consistait à la mise en place de mesures d'urgence  sur le territoire américain.

Voici maintenant une autre campagne de sensibilisation de la NASA concernant la nécessité de se préparer à toutes éventualités:


* Est-ce que la NASA sait des choses que l'on ignore?  Du moins, que l'on suspecte!

Source:

Un "sinkhole" de 18 mètres en Ontario (Canada)

 


Source:
http://www.ottawacitizen.com/Gallery+Downpour+leaves+metre+sinkhole+Ontario+highway/5011908/story.html#ixzz1QW7cIW1J

Une équipe de spécialistes a été appelée à Los Alamos pour prendre des mesures préventives pour détecter du plutonium et de l'uranium

Le feu qui sévit tout près du laboratoire nucléaire de Los Alamos


http://www.msnbc.msn.com/id/43558540/ns/weather/

Évacuation des astronautes de la station spaciale internationale à cause de débris


Des débris qui menacent la Station Spatiale Internationale (ISS) ont contraint l'équipage à s'enfuir à bord de vaisseaux Soyouz, selon l'agence Interfax, citant une source spatiale russe.

«Des débris spatiaux ont été repérés trop tard pour que la station puisse effectuer une manoeuvre d'esquive. Les six membres de l'équipage ont reçu l'ordre de prendre place à bord des vaisseaux Soyouz», a indiqué cette source russe.

Ces vaisseaux sont normalement utilisés pour la relève des équipages.

Source:

28 juin 2011: LOS ALAMOS (Nouveau Mexique) : un feu monstrueux déclenche l 'évacuation de la ville et menace un laboratoire atomique.

* Quelque chose nous échappe, c'est certain!  La centrale Cooper, après Calhoun, les fuites radioactives de 3/4 des réacteurs nucléaires sur le territoire américain et aujourd'hui,  cet incident majeur...

Dimanche après-midi, un violent feu de forêt semblant "provenir de nul part" selon des témoins, oblige les autorités locales a évacuer la ville de Los Alamos (12 000 personnes).

Cette ville abrite aussi le laboratoire national de recherche nucléaire militaire. Le laboratoire et ses équipements de recherches, ainsi que les matériaux d 'étude ne seraient pas encore menacés.

L'incendie, d'origine indeterminée, est encore en phase d 'expansion. Il pourrait doubler, voire tripler de volume. Il est pour le moment hors de contrôle.

Pour voir les vidéos, cliquez ici:
http://www.lepost.fr/article/2011/06/28/2535407_los-alamos-nouveau-mexique-un-feu-monstrueux-declenche-l-evacuation-de-la-ville-et-menace-un-laboratoire-atomique.html

Le tritium radioactif a fui des 3/4 des centrales nucléaires américaines: une enquête de la l'Associated Press

Le tritium radioactif a fui du 3/4 des sites commerciaux d'énergie nucléaire aux États-Unis, souvent dans les eaux souterraines et dans les canalisation, montre une enquête de l'Associated Press.

Le nombre et la gravité des fuites ont été en escalade au fur et à mesure que les agences fédérales de régulation ont donné des licences à de plus en plus de réacteurs à travers la nation.

Le tritium est une forme radioactive de l'hydrogène et il a fui d'au moins 48 des 65 sites nucléaires, selon les données du US Nuclear Regulatory Commission.  Les fuites d'au moins 37 de ces sites avaient des concentrations excédant la norme fédérale de l'eau potable, parfois à des centaines de fois la limite.

La plupart des fuites ont été trouvées dans les limites de l'usine, certaines ont migré à l'extérieur.  Toutefois, aucune n'est connue pour avoir atteint l'approvisionnement en eau public [permettez-moi d'en douter avec l'affirmation qui suit!].

Sur 3 sites, deux dans l'Illinois et un dans le Minnesota, des fuites ont contaminé les puits potables des habitants à proximité selon les dossiers, mais pas à des niveaux qui violent la norme d'eau potable.  Sur un 4ème site, dans le New Jersey, le tritium a fui dans un aquifère et un canal de décharge d'alimentation pittoresque de la Baie de Barnegat de l'océan Atlantique.

Auparavant, l'Associated Press a rapporté que les régulateurs et l'industrie ont affaibli les normes de sécurité pendant des décennies pour garder les sites nucléaires en activité dans les règles.  Alors que les représentants du CNRC et les exploitants d'installations soutiennent que les marges de sécurité peuvent être atténuées sans danger, les critiques affirment que ces accomodations élèvent le potentiel d'accident.

Toute l'exposition à la radioactivité, qu'elle soit mineure ou non, augmente le risque de cancer, selon l'Académie nationale des sciences.  Les régulateurs fédéraux fixent une limite sur la quantité de tritium autorisée dans l'eau potable et les fonctionnaires fédéraux ainsi que l'industrie disent que les fuites de tritium ne présentent aucun danger pour la santé. [discordance de points de vue ou intérêts évidents?]

Cependant, il est difficile de savoir dans quelle mesure certaines fuites ont voyagé dans les eaux souterraines.  Le tritium se déplace à travers le sol rapidement et quand il est détecté, il indique souvent la présence d'isotopes radioactifs encore plus puissants qui ont été déversés en même temps.

Par exemple, le césium-137 est arrivé avec le tritium dans la centrale nucléaire de Fort Calhoun, près de Omaha au Nébraska, en 2007.  Du strontium-90 a été découvert avec du tritium deux ans plus tôt dans le complexe nucléaire indien où deux réacteurs sont en opération, 25 milles au nord de New York.

Les fuites de tritium ont semé le doute parmi les ingénieurs indépendants sur la fiabilité des systèmes de sécurité d'urgence dans les 104 réacteurs nucléaires situés sur 65 sites.  C'est en partie parce que certains des tuyaux fuient dans l'eau souterraine et cette eau est destinée à refroidir les réacteurs dans une situation d'urgence. 

Le tritium est relativement de courte vie et pénètre faiblement dans le corps par l'air.  Chacun des rejets connus a été moins radioactif qu'un seul rayon-X.

Les principaux risques pour la santé du tritium seraient dans l'eau potable. L'US Environmental Protection Agency affirme que le tritium ne doit pas mesurer plus de 20 000 picocuries par litre dans l'eau potable.  L'agence estime que 7 personnes sur 200 000 pourraient développer un cancer après avoir bu cette eau pendant des décennies.

Pourtant, le CNRC et l'industrie considèrent les fuites comme un problème de relations publiques et non pas comme une menace à la santé publique, montrent les dossiers et entrevues.

"L'impact sur la santé publique est proche de zéro", a déclaré Tony Pietrangelo, agent principal de l'Institut de l'industrie de l'énergie nucléaire.  C'est une question de confiance du public, ajoute-t-il.

lundi 27 juin 2011

Les appels d'offre de la FEMA pour des millions de paquets de nourriture pré-emballée, de couvertures et de sacs mortuaires hydrofuges (underwater bodybag): en prévention des inondations?

Un rappel de certains faits, considérant les états américains qui sont actuellement touchés par des inondations et ce, dans le secteur de la Faille de New Madrid.  J'ai publié un article, le 23 janvier 2011, où je faisais état "d'appels d'offre" de la FEMA (gestion des urgences aux USA) sur un site du gouvernement américain.  Ces "demandes d'opportunité" visaient très précisément une situation d'urgence le long de la Faille de New Madrid, là exactement où plusieurs états sont menaçés par de très graves inondations.
Zone rougeâtre: Faille de New Madrid et les États qu'elle traverse

Le 20 janvier dernier, des fournisseurs de repas pré-emballés ont été sollicités pour fournir de la nourriture pré-emballée à 7 millions de personnes et ce, lisait-on sur "l'appel d'offre", pour venir en aide aux populations locales qui pourraient être touchées par un méga tremblement de terre le long de la Faille de New Madrid. Le but étant de faire des réserves de nourriture pour supporter les efforts lors d'un évènement catastrophique sur la ligne de Faille de New Madrid. La FEMA demande des provisions pour 7 millions de personnes pour une période de 10 jours, soit 140 millions de repas. La liste exhaustive et extrêmement précise des aliments demandés est affichée ainsi que la date limite de cet appel d'offre: le 26 janvier 2011...

Un autre appel d'offre a été placé en date du 20 janvier 2011 par la FEMA pour le même évènement catastrophique, mais cette fois-ci, ce sont des couvertures qui sont demandées "pour les survivants":  14 millions de couvertures...   

En date du 25 octobre 2010, des sacs mortuaires hydrofuges ont été commandés par "The Space and Naval Warfare Systems Center" pour des opérations de sauvetage de "corps ou de parties de corps"...

Appel d'offre pour les repas pré-emballés:
http://www.fbodaily.com/archive/2011/01-January/22-Jan-2011/FBO-02363660.htm

Appel d'offre pour les couvertures:
https://www.fbo.gov/index?s=opportunity&mode=form&id=dbbf396ad98876328a0ba1485a842af1&tab=core&_cview=0

Appel d'offre pour les sacs mortuaires:
https://www.fbodaily.com/archive/2010/10-October/27-Oct-2010/FBO-02316657.htm

Vidéo Youtube qui expose tous ces faits:
http://www.youtube.com/watch?v=a0e4F_nkBlg

Il est normal que la FEMA procède à certaines mesures de préparation dans l'éventualité de catastrophes car c'est le rôle qu'elle doit jouer.   Toutefois, ce qui m'embête dans ces "appels d'offre", c'est la précision des demandes et l'estimation du nombre de victimes.  Ensuite, je me questionne sur ce qui a véritablement causé le débordement de tous les barrages qui ont été érigés par des ingénieurs de l'Armée au cours des années, pour justement empêcher des inondations comme nous les voyons aujourd'hui. 
Si la situation venait qu'à devenir encore plus catastrophique qu'elle ne l'est maintenant et si des états ou parties de territoires venaient qu'à être engloutis sous le Mississippi et/ou le Missouri, disons que les préparatifs de la FEMA en vue d'un méga-tremblement de terre sur la Faille de New Madrid pourront servir, particulièrement les "underwater boby bag"....

Reportage de CNN (2009) sur des employés qui sont implantés de la micro-puce dans le cadre de leur travail

Une solution efficace et peu coûteuse pour la gestion des employés et pour la sécurité...

dimanche 26 juin 2011

Méga "sinkhole" en Australie

Le "sinkhole" (gouffre, affaissement soudain du sol) est en formation
au moment de la prise vidéo le 26 juin 2011.

Inondation au Québec, dans le secteur de Gatineau

Des radiations dans l'urine des japonais

Plus de 3 millisieverts de radiation ont été trouvés dans l'urine de 15 résidents du village de Iitate et de kawamata, ce qui confirme une exposition interne aux radiations.  Ce fait a été publié aujourd'hui, le 26 juin. 

Ces deux villages sont situés à 30-40 kilomètres du réacteur no.1 de la centrale de Fukushima.  Un expert a affirmé que si ces gens n'ont pas ingéré de produits contaminés, la présence de radiations dans l'urine est très inquiétante.

Source:
http://www.myweathertech.com/2011/06/26/fukushima-residents-urine-now-radioactive/

26 juin: Fort Calhoun fonctionne sur générateurs parce qu'une digue s'est effondrée (et le pire est à venir...)

26 juin 2011: La centrale nucléaire de Fort Calhoun fonctionne maintenant sur générateurs. L’effondrement de la digue a provoqué l’arrêt du circuit normal d’approvisionnement électrique. Si l’eau continue de monter, elle s’introduira dans le bâtiment auxiliaire, invalidant le fonctionnement des pompes. Selon le NRC (Nuclear Regulatory Commission), il pourrait s’ensuivre dans les 15 à 18 heures une « lésion du corium ».  Ce ne sont pas de bonnes nouvelles et précisons-le, une fois de plus, le pire de l’inondation reste à venir durant l’été. C'est ce qu’affirme des ingénieurs de l'Armée américaine.

Mais tout va bien, tout est sous contrôle!!!

http://enenews.com/ft-calhoun-nuke-plant-now-running-on-emergency-generators-as-workers-try-to-restore-electricity-power-supply-cut-after-water-surrounded-main-electrical-transformers

Alerte immédiate d'évacuation dans la région de St-Louis et les villes à l'est du Mississippi

La situation est extrêmement critique.  Une catastrophe incommensurable pourrait se dérouler sous nos yeux en ce moment même.  Les barrages cèdent les uns après les autres le long des rivières Mississippi et Missouri, des milliers (dizaines de milliers) de maisons sont inondées jusqu'au toit, des populations sont déjà évacuées et d'autres ont reçu l'ordre aujourd'hui de se réfugier dans les hauteurs.  Les états du Missouri, de l'Illinois, du Dakota du sud et du Nébraska sont touchés par ces inondations.  La météo annonce des pluies violentes et des menaces de tornades pour certains secteurs.  La centrale nucléaire de Calhoun est visée par ces alertes d'inondation...

Alertes données par le National Weather Service en date du 26 juin 2011:
http://www.crh.noaa.gov/wwamap/wwatxtget.php?cwa=sgf&wwa=all

samedi 25 juin 2011

État des inondations à Minot (Dakota, US)

En date du 26 juin 2011:

Comment la micro-puce a été insérée dans la Loi sur la Santé d'Obama? ("Obama Care")

Dans le projet de loi d'Obama sur la santé, HR 3200, à la page 1001, il est prévu que tous les américains seront implantés d'une micro-puce (Implantable Radiofrequency Transponder System) dans le cadre de la création d'un registre national.

La loi relative aux soins de santé, HR 3200, possède l'exigence selon laquelle tous les citoyens qui en dépendent soient micro-pucés.  Ce programme national d'implantation de transpondeurs était déjà prévu en décembre 2004, comme l'atteste ce document officiel de la FDA (Food and Drug Administration) daté du 10 décembre 2004 et intitulé: "Class II Special Guidance Document: Implantable Radiofrequency Transponder System for Patient Identification and Health Information" [Document d'orientation spéciale de classe II: Système de transpondeurs implantables à radiofréquence pour l'identification des patients et des informations sur leur santé].

Voici le document PDF trouvé sur le site de la FDA:
http://www.fda.gov/downloads/MedicalDevices/DeviceRegulationandGuidance/GuidanceDocuments/ucm072191.pdf

A présent, soyez témoins de la formulation utilisée dans la loi HR 3200, "America's Affordable Health Choices Act of 2009” («Loi de 2009 concernant les choix de santé financièrement abordables de l'Amérique ») qui se trouve sur le site web Congresses' House Ways and Means ( Méthodes et moyens de la Chambre des Congrès) :
http://waysandmeans.house.gov/media/pdf/111/AAHCA09001xml.pdf

À la page 1001, on trouve “Subtitle C – National Medical Device Registry” (« Sous-titre C – Registre National des Dispositifs Médicaux »), qui stipule :

« Le « Secrétaire » établira un REGISTRE NATIONAL DES DISPOSITIFS MEDICAUX (appelé dans le présent paragraphe le « registre ») afin de faciliter l'analyse de la sécurité (des dispositifs) après la commercialisation et les résultats des données de chaque appareil qui est ou a été utilisé DANS ou sur un patient ...»

En d'autres termes, tous les citoyens ayant été micro-pucés en vertu de la nouvelle loi sur les soins de santé devront être enregistrés auprès du "secrétaire".  Le "secrétaire" est défini comme étant le ministre de la santé et des services sociaux.

La date à partir de laquelle ce registre doit débuter et être rendu obligatoire se trouve à la page 1006.  Il est écrit qu'une période de 36 mois (3 ans) est prévue après que le projet de loi soit devenu une loi relative à la santé., soit en 2013.

p. 1006

(2) ENTRÉE EN VIGUEUR

Le ministre de la Santé et des Services Sociaux mettra en place et commencera la mise en oeuvre du registre en vertu de l'article 519(g) de la Loi fédérale sur la nourriture, les médicaments et les produits cosmétiques comme cela a été ajouté à partir du paragraphe (1), pas plus tard qu'à la date qui correspond à 36 mois après la date de promulgation de la présente loi, sans égard au fait que les réglementations définitives pour établir et exploiter le Registre aient été promulguées ou non à partir de cette date.

Par conséquent, en vertu de la loi HR 3200, le micro-puçage des américains doit commencer d'ici 2013.
 
 
Reportage télévisé d'une chaîne de nouvelles sur la micro-puce dans le système médical:

vendredi 24 juin 2011

Washington rend obligatoire l'implantation d'une puce RFID pour tous les américains

C'est confirmé, le Projet de Loi sur la santé d'Obama, rendra obligatoire l'implantation d'une puce RFID pour tous les Américains.


"Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom." Apocalypse 13:16-17

Objectif : créer un registre national d'identification pour permettre un « meilleur suivi des patients en ayant toutes les informations relatives à leur santé ». Le nouveau projet de Loi relatif aux soins de santé ( référencé HR 3200 ), qui a dernièrement été adopté par le congrès, contient (à la page 1001 du projet) l'exigence selon laquelle tous les citoyens qui en dépendent (du système de santé) devront être « identifié » par l'implantation d'une puce sous-cutanée. En fait, cela était prévu depuis fin 2004, comme le prouve un document officiel de la FDA. Ce document de la FDA (Food and Drug Administration), daté du 10 décembre 2004 est intitulé Class II Special Guidance Document : Implantable Radiofrequency Transponder System for Patient identification and Health information ( Document d'orientation spéciale de classe II : Système de Transpondeur implantable à Radiofréquence pour l'identification des Patients et les informations Relatives à la santé) (1).

Dès 2004, l'implantation d'une puce pour les « patients » contenants des « informations relatives à la santé » était donc déjà à l'étude. Dans le Projet de Loi intitulé America's Affordable Health Choices Act of 2009 (Loi de 2009 concernant les choix de santé financièrement abordables de l'Amérique), on peut lire dans le paragraphe Subtitle C – National Medical Device Registre ( Sous-titre C – Registre nationale des Dispositifs Médicaux) qu'un fichier de toute personne ayant ou ayant eu un dispositif implanté dans le corps est prévu : « Le " Secretary " établira un " registre national des dispositifs médicaux " (appelé dans le présent paragraphe un "registre") afin de faciliter l'analyse de la sécurité (des dispositifs) après la commercialisation et les résultats des données de chaque appareil qui...est ou a été utilisé dans ou sur un patient... ».

Donc toutes les personnes ayant reçu la micro-puce seront répertoriées dans un nouveau fichier qui sera mis en place exprès puisqu'il n'existait pas auparavant.

Sous prétexte de mieux assurer les soins médicaux et de préserver la santé des individus, la population sera concrètement marquée avec une puce électronique et fichée. Un marquage obligatoire est prévu pour tous les Américains à partir de 2013.

A la page 1006 du projet, figure une précision sur la date d'entrée en vigueur du dispositif : « ENTREE EN VIGUEUR. - Le Ministre de la santé et des Services Sociaux mettra en place et commencera la mise en œuvre du registre en vertu de l'article 519(g) de la Loi fédérale sur la nourriture, les médicaments et les produits cosmétiques, comme cela a été ajouté à partir du paragraphe, pas plus tard que 36 mois après le date de promulgation de la présente Loi, sans égard au fait que les réglementations définitives pour établir et exploiter le Registre aient été promulguées ou non à partir de cette date ».

Par conséquent, trente-six mois à compter de la date de mise en place de la Loi ! Cela nous donne trois ans. Donc 2013 est l'année où le marquage obligatoire devrait commencer. On notera que cela entrera en vigueur même si aucune réglementation sur son usage n'a été adoptée. Qu'il y est eu ou non un encadrement défini au préalable sur l'utilisation du « registre ».

Obama n'est pas le messie rêvé par les Américains qui l'ont introduit, mais un pantin docile, une marionnette obéissante qui œuvre pour assurer la mise en place d'un Nouvel Ordre Mondial. Si ce dispositif se réalise, la population fera l'objet d'une surveillance absolue.

Article trouvé sur:

La ville de Minot (Dakota du nord) est en état d'alerte après l'évacuation de 12 000 personnes

La ville est sur le point d'être totalement inondée, les analystes croient que d'ici demain, le niveau d'eau sera au-delà de tous les barrages et digues...  La FEMA, la Garde Nationale et tous les services d'urgence sont sur place.  Les experts rapportent que les digues ont été conçues pour recevoir 10 000 pieds cube par seconde et qu'en ce moment, ce sont 16 700 pieds cube par seconde et demain, 29 000 pieds cube par seconde...

Le record d'inondation de 1558 pieds vient d'être franchi: 1559 pieds.

Plus de 1000 maisons contiendraient entre 8 et 10 pieds d'eau selon un reporter.

La chaîne de nouvelles locales pour suivre la situation:
http://www.ustream.tv/channel/kxmcweathercenter

Les allégations concernant l'allégeance occulte de Lady Gaga vous semblent "tirées par les cheveux"?


Lady Gaga est assurément une "exclave sexuelle" créée par la CIA ou par toutes autres agences visant à influencer toute une génération.  Marilyn Monroe, Elvis Presley, Madonna, Britney Spears, Lady Gaga, sont tous des personnages qui ont été "formatés", financés par une machine puissante, qui sont tous devenus des modèles et promoteurs du vice, de la perversion, de l'évolution des moeurs et de la liberté sexuelle.

Les programmes "MONARCH" et "MK ULTRA", sont des projets qui ont été menés dans les années 40-60 par la CIA et qui visaient à expérimenter la compartimentation de la personnalité et la maléabilité de la volonté.  Par l'utilisation de technologies utilisées en psychiatrie (électro-chocs, lobotomisation, etc.) et de drogues hallucinogènes, des laboratoires de recherches ont développé la capacité d'implanter des données dans le cerveau humain et d'interférer sur la volonté humaine.  Ces expérimentations, aujourd'hui amplement documentées et dénoncées, se poursuivent dans des laboratoires militaires et ce, à des niveaux inconcevables.   Avec des traces d'ADN d'anciennes créatures (dinosaures, Nephilim, etc.), ils peuvent non seulement donner la vie, mais créer des armées de créatures hybrides aux proportions et capacités surhumaines... (Apocalypse 9 pourrait en être une description de ces monstres génétiquement modifiés).

Lady Gaga est utilisée pour amener les jeunes, et les moins jeunes, dans l'acceptation et la tolérance de pratiques sexuelles dégradantes et déviantes.  Elle incarne une idéologie occulte, diabolique, en se proclamant elle-même "Mother monster" et en se donnant l'apparence d'une déesse des ténèbres, d'une vampire et d'un démon!   Gaga, qui signifie "sénile",  fait la promotion du transhumanisme et prépare les esprits au royaume à venir, celui de la "bête"...

Voici des suggestions de films qui présentent ces programmes de "mind control" de la CIA, des réseaux d'esclaves sexuelles, les cercles occultes, etc.  Ces films de "science-fiction", pour la plupart, sont des documentaires!!!

"La servante écarlate"
"Eyes wide shut"
"Le candidat Manchou"
"Conspiracy theory"
"Nikita"
"Le meilleur des mondes"
"Equilibrium"
"Skull and Bones" (1-2-3)
"Shutter island"
"X-men"
"Body Snatchers"
"Orange électrique"
"Firestarter"
"X-Files" (nombreux épisodes parlent du "contrôle de la pensée")
"Cortex control"
"1984"

jeudi 23 juin 2011

Un séisme de 7.4 en Alaska dans les dernières minutes et l'arrivée de la EMC le 24 juin

http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/recenteqsww/Quakes/quakes_all.php

C'est la rentrée du vent solaire dans les prochaines heures et ce, suite à la forte éruption solaire du 21 juin dernier.  Selon les derniers avis du "Space Weather", nous aurons les effets de cette éjection de masse coronale (EMC) dans la journée du 24 juin.  Il est donc intéressant de porter attention aux prochains tremblements de terre, volcans et autres phénomènes potentiellement sensibles aux éruptions solaires.

Le signe de la main de Lady Gaga, coordonné à celui de ses hôtes japonais, s'apparente à celui de la statue Pazuzu

Réécoutez la vidéo et observez bien le signe de la main effectué par "Mother Monster" et le petit groupe derrière elle:


 Comparez maintenant avec la main du démon Pazuzu:

À moins d'un signe de la main traditionnel, ce type de salutation pourrait avoir une portée occulte et confirmer l'allégeance évidente de Gaga...  Avez-vous remarqué la secousse de tête de Gaga vers la 28ème seconde?

Merci à "Anonyme" d'avoir porté mon attention sur ce fait.

5 experts nucléaires tués dans un accident d'avion en Russie cette semaine ????????????????????????????

* Les commentaires sont inutiles; j'ose croire que vous avez tous bien saisi que d'être un expert en nucléaire est le métier le plus dangereux en ce moment...

Les cinq experts nucléaires tués dans un accident d'avion dans le nord de la Russie plus tôt cette semaine ont collaboré à la conception d'une installation atomique iranienne, ont déclaré des sources russes ce jeudi. 

Les cinq experts russes ont été trouvés parmi les 44 passagers tués.  Un avion Tupolev-134 s'est écrasé et a pris feu à l'atterrissage en dehors de la ville du nord de Petrozavodsk, ce lundi.

Selon les sources, bien que les scientifiques nucléaires iraniens aient été impliqués dans des accidents inexpliqués et dans des accidents d'avion, il n'y a pas de suspicion officielle.  Les enquêteurs se penchent vers la thèse de l'erreur humaine et de défaillance technique.
 
* Ce dossier est donc clos, des assassinats d'experts nucléaires qui voulaient probablement sonner l'alarme au monde entier...

Source:

Aucune donnée concernant les mesures radioactives au Canada: toutes les agences refusent de procéder à des tests!

* Vous savez pourquoi?  Parce que les cultures, les élevages, l'eau et tous les produits de consommation sont probablement irradiés.  Parce que nous sommes tous les jours sous des pluies invisibles de matières radioactives, condamnés sans relâche à des cancers mortels...

Suite à de récents rapports sur l’augmentation des radiations, les entreprises privées, organismes gouvernementaux et les universités du Canada refusent toujours de s’impliquer dans les tests sur les retombées nucléaires de Fukushima et ce, à tous les niveaux.

Le journal canadien The Beacon rapporte que suite aux récentes informations selon lesquelles les radiations auraient doublées dans la région, certains agriculteurs de fermes locales auraient tenté de faire tester leur sol pour mesurer les retombées nucléaires afin d’être certains que la nourriture qu’ils vendent est sécuritaire.

À la grande surprise du journal et des agriculteurs, les sociétés privées, les organismes gouvernementaux et les universités refusent de tester le sol ou de s’impliquer de quelque façon que ce soit.  Le journal souligne que le refus est particulièrement choquant étant donné que le Japon a admis  avoir menti au sujet de la quantité de rayonnement libéré de la centrale nucléaire de Fukushima, et admet maintenant que la crise nucléaire qui sévit à l'intérieur de 3 réacteurs nucléaires équivaut à des radiations comparables à celles de l'accident nucléaire de Tchernobyl .

The Beacon dit qu’aucun test sur les mesures radioactives n'a été mené par le gouvernement, le département de santé du Canada et insiste sur le fait que tout est sous contrôle, qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Source:
http://blog.alexanderhiggins.com/2011/06/22/newspaper-reports-massive-fukushima-nuclear-radiation-testing-blackout-canda-30011/

Les vallées nucléaires de la mort: des millions de bébés vont mourir

Auteur: Dr Mark Sircus (Ce médecin fait régulièrement des articles médicaux sur NaturalNews)

Dimanche, le prestigieux Dr Mark Sircus a publié un nouveau rapport en association avec une équipe de scientifiques et de médecins donnant les preuves que des personnes au Japon et aux US ont été soumis à de dangereux niveaux de radioactivité depuis la fusion de la centrale nucléaire de Fukushima et qu'ils ont également été soumis à un strict cover-up de la part des autorités et des médias, ce qui va entraîner la mort de millions de bébés et des nouvelles victimes de cancer. Les enfants japonais et américains souffrent déjà de symptômes qui semblent être les premiers signes de la maladie des rayons.

« Enfin, trois mois plus tard, nous avons des chiffres sur ce que sont les vrais dangers. Et enfin nous pouvons commencer à comprendre l'énorme cover-up de la catastrophe nucléaire qui touche les poumons, sur toutes les côtes ouest de l'Amérique, du Canada, de l'Alaska, d'Hawaï et d'au moins la moitié du Japon ! » a déclaré le Dr Sircus.

Le Dr Mark Sircus est le directeur de l'Association Internationale Vérité Médicale (AIVM). Il a étudié l'acupuncture et la médecine orientale à l'Institut de Médecine Traditionnelle de Santa Fé, au Nouveau-Mexique, et à l'école de médecine traditionnelle de Nouvelle-Angleterre à Boston. Il a officié à l'hôpital central de Pochutla à Mexico et on lui a décerné le titre de médecin de médecine orientale pour ses travaux faisant partie de l'un des premiers certifiés américains en acupuncture. L'AIVM se consacre à unifier des disciplines différentes médicales dans le but de créer une éclosion nouvelle dans les soins de santé.

« Pour les enfants, c'est une terrible vallée de la mort qu'on leur a créé », dit-il. « Comme nous le verrons pendant des années, chacun d'eux est né avec déjà des courants sanguins pollués et maintenant, de très jeunes meurent en grand nombre sur la côte ouest des US depuis l'explosion de Fukushima. »

Aucun moyen d'éviter les minuscules particules radioactives

« Au bout de la première semaine, les officiels possédaient suffisamment d'informations pour appeler à l'évacuation d'une large aire du Japon et aussi d'Hawaï, d'Alaska et de toute la côte ouest de l'Amérique du nord. »

Selon le Dr Sircus, tout le nord du Japon et de la côte ouest des US aurait du être évacué, étant admis « qu'il est impossible d'évacuer la planète toute entière ou l'hémisphère nord tout entier . »

« Eviter l'exposition est toujours le meilleur plan mais il n'y a aucun moyen d'éviter de respirer de l'air contaminée à de minuscules particules radioactives. Les problèmes d'inhalation sont beaucoup plus effrayants que ceux d'ingestion, car vous pouvez sélectionner ce que vous mangez et buvez mais vous ne pouvez pas acheter de bouteille d'air. »

« Le syndrome de toxicité nucléaire », un des livres écrits par le Dr Sircus, parle de « comment survivre dans un enfer nucléaire et chimique ». Le Dr Sircus, fondateur des Médecins aux pieds nus de la côte du golfe, qui ont délivré des kits de survie détoxicants à des centaines de survivants du pétrole de BP et du corexit empoisonné.

Se faisant l'écho de la frustration de nombreux « médecins aux pieds nus » du golfe du Mexique et d'autres volontaires depuis la catastrophe BP il y a un an, le Dr Sircus déclare que « on ne peut faire ce qui est nécessaire à une survie en enfer si la personne ne sait pas qu'elle est dans cet enfer ». Le problème est qu'en raison du blackout des médias sur les risques environnementaux associés aux lobbies des énergies non-renouvelables, relativement peu de gens connaissent l'enfer que les gens du golfe ont enduré. De nombreux résidents contribuent d'attribuer leurs maladies en cours à une « grippe » persistante. Exactement comme beaucoup de personnes aujourd'hui à propos de Fukushima, de nombreux résidents des zones côtières du Golfe du Mexique nient le fait que les radiations du Golfe du Mexique en provenance des infiltrations de pétrole et des bactéries résistantes du dispersant Corexit sont mortelles et que le gouvernement ne les a pas aidés.

C'est pourquoi le Dr Sircus et de nombreux autres professionnels de santé ont contribué au travail de M. Jeff Rense pour son livre « Nettoyage à venir : du déni à la détoxication » qu'il offre gratuitement pour sauver des vies.

En dépit de rapports mélangés des officiels et des médias sur la vulnérabilité des centrales nucléaires menacées d'inondations, le Dr Sircus souligne, « Cela continue d'empirer tous les jours, et nous avons maintenant la centrale nucléaire de Fort Calhoun à côté d'Omaha dans le Nebraska en alerte d'urgence par un premier incendie et maintenant l'inondation qui menace de submerger une autre installation nucléaire. »

« Nous savions que les centrales à énergie nucléaire étaient de mauvaises nouvelles, mais qui penserait qu'on les construirait sur des lignes de faille ou dans des zones inondables ? »

Les habitants de la côte ouest devraient-ils se faire du souci ?

 Pendant que des gens comme Arnie Gundersen ont donné une réponse sur la pointe des pieds concernant un éventuel risque des retombées de Fukushima, le Dr Sircus a répondu de manière plus franche :

« J'ai peur de devoir être brutalement honnête et d'être le porteur de nouvelles vraiment terribles. L'information qui ressort au sujet des concentrations de particules chaudes près de Fukushima, à Tokyo et maintenant à Seattle nous dit que non seulement tous ces gens devraient s'en faire mais que leurs gouvernements auraient du émettre des ordres d'évacuation il y a des mois. »

A cause du jet stream en avril, après les fortes explosions qui ont détruit trois bâtiments de réacteurs, c'était aussi dangereux à Seattle et encore plus sur la côte ouest de l'Amérique du nord qu'à Tokyo. »

Selon le Dr Sircus, le résident de Tokyo moyen a pu inhaler 10 « particules chaudes » par jour pendant le mois d'avril 2011. Les habitants de Fukushima ont du en inhaler 30 à 40 fois plus, jusqu'à 400 particules chaudes par jour chaque jour de ce mois-là.

A Seattle, état de Washington, on estime que la moyenne des gens a absorbé 5 particules chaudes par jour durant le mois d'avril ou 10 par jour pour des athlètes travaillant en extérieur.

« Ces particules atomiques invisibles viennent se loger dans les poumons, les intestins, les os et les muscles. »

En étant très prudent et en disant que ce n'est tombé qu'une fois par jour, « ce serait encore 30 de ces particules mortelles par mois, approximativement 200 particules radioactives dans les poumons et autres tissus jusqu'à aujourd'hui.

Quand vous pensez que même une seule de ces 200 particules peut être du plutonium, dit Sircus, « nous devons réfléchir en termes de millions de morts éventuelles par cancer. »

Source:

Lady Gaga: "Le Japon est maintenant sécuritaire"

La "star system" Lady Gaga, ambassadrice du vice, de la décadence et de la perdition, déclare au monde entier que le Japon est maintenant sans danger...  Quel est ce signe qu'elle fait avec ses hôtes devant les médias?  Dents de tigre?

Belle façon de conscientiser et de réveiller les morts!

Rédigez des tracts concernant l'actualité mondiale en inscrivant des énonçés courts, documentés et accrocheurs.  Dans la vidéo suivante, des sonneurs de trompette vous inspirons peut-être cette démarche pro-active et possiblement efficace pour amener les gens à prendre conscience des enjeux qui se dressent devant nous et surtout, de la nécessité d'envisager l'avenir autrement... (anglais)

"Va, mon peuple, entre dans ta chambre, et ferme la porte derrière toi; cache-toi pour quelques instants, jusqu'à ce que la colère soit passée".  Ésaïe 26:20  

Une vidéo de la centrale nucléaire Cooper (Nébraska) en date du 22 juin 2011: inondation confirmée!

mercredi 22 juin 2011

Vous approvisionner en semences biologiques?

J'ai visité les jardins de l'Écoumène qui est un producteur de semences biologiques et de semences du patrimoine.  Je vous présente leur site internet puisque vous pouvez y commander des semences biologiques très diversifiées via leur boutique en ligne.  Question de revenir aux sources et question d'appréhender le futur de façon prudente et positive...

Une portion de l'autoroute Trans-Canadienne, en Saskatchewan, a été fermée

Une large portion de l'autoroute Trans-Canadienne dans l'est de la Saskatchewan (Canada) est fermée à cause d'une inondation.  Un segment de près de 150 km, de Whitewood à Balgonie, a été fermé dans les deux directions à cause d'une grande quantité d'eau près du village de Sintaluta, situé à 85 km à l'est de Régina.

Source:
http://www.sunnewsnetwork.ca/sunnews/canada/archives/2011/06/20110621-154713.html

Nucléaire: incidents en série à la centrale de Paluel en France

* Ce n'est pas une mauvaise blague, une autre centrale nucléaire en difficulté.  Gardez vos comprimés d'iode de potassium à portée de la main parce que j'ai bien l'impression que des catastrophes nucléaires coordonnées sont en cours: ça n'a aucun sens toutes ces centrales qui montrent des dysfonctionnements depuis les 3 derniers mois.  À moins que l'industrie nucléaire ait réussi à nous cacher ces faits qui perdurent depuis de longues années et qui, jusqu'à maintenant, n'attiraient pas l'attention des médias et des populations?   Dans tous les cas, nous sommes extrêmement vulnérables, potentiellement exposés à des radiations nucléaires dangereuses qui menaçent notre survie.  Nous sommes surtout impuissants...

Fuites à répétition, rejets de gaz radioactif, déclenchements de balises d'alertes, contaminations de travailleurs : depuis plus d'un mois, l'une des plus grosses centrales nucléaires françaises, le site de Paluel, en Haute-Normandie, connaît des dysfonctionnements en série. La multiplication des incidents crée un vent de panique chez les agents qui y travaillent,  selon des témoignages et des documents exclusifs recueillis par Mediapart. La centrale de Paluel produit, à elle seule, environ 7% de l'électricité nationale.

L'inquiétude collective commence à se manifester sur Internet : «Centrale de Paluel : EDF sur les traces de Tepco ?» Cette formule provocatrice, qui compare l'électricien français à l'exploitant de la centrale de Fukushima, n'émane pas d'un groupe antinucléaire. Elle figure en tête d'un communiqué de la CGT de la région dieppoise (à lire  ici ), où se trouve la centrale de Paluel.

Avec quatre réacteurs de 1300 mégawatts (MW), ce site qui emploie 1250 salariés d'EDF est l'une des trois plus importantes centrales nucléaires françaises (avec celles de Gravelines et de Cattenom). Mis en service entre décembre 1985 et juin 1986, le site de Paluel n'a pas posé de problème particulier pendant les deux premières décennies de son fonctionnement.
Mais depuis quelque temps, divers problèmes techniques se sont accumulés sur le réacteur n°3, que l'un de nos interlocuteurs qualifie de «tranche la plus poissarde du site» : une fuite d'huile sur l'alternateur, une fuite d'eau du circuit primaire, une fuite de gaz radioactif dans le bâtiment réacteur, ainsi qu'une fuite dans une ou plusieurs gaines de combustible.

Jusqu'ici occultés, ces dysfonctionnements ne sont pas contestés par la direction de la centrale. Mais l'interprétation de leur gravité diverge radicalement d'une source à l'autre. Tous s'accordent cependant à décrire une inquiétude grandissante chez les agents et, pour certains, de l'angoisse et de la panique. L'un de nos interlocuteurs parle même de «terreur étouffée»!

Il raconte qu'un bâtiment proche du réacteur a dû être évacué plusieurs fois à cause du déclenchement de l'alarme mesurant la présence de gaz nocifs dans l'air. Des salariés «ont forcé des coffrets contenant des pastilles d'iode» pour se prémunir contre une éventuelle contamination. Cette réaction révèle un niveau élevé de stress chez des personnels pourtant formés à travailler dans le contexte particulier des installations nucléaires. Inquiétude nourrie par le fait que «l'alarme se déclenchait tout le temps», selon une autre source. Si bien que les seuils de détection de ces rejets gazeux ont fini par être relevés pour obtenir le silence.

"Le xénon, c'est comme une cigarette"
 Pour remédier à certaines des fuites, le réacteur n°3 de Paluel a fait l'objet d'un arrêt lors du week-end de la Pentecôte. Un «arrêt à chaud» dans lequel le réacteur tourne au ralenti sans être complètement arrêté. Seize agents EDF et sous-traitants ont accidentellement inhalé du xénon, un gaz radioactif, lors de cette intervention. Ils ont été contaminés : des traces de ce gaz rare ont été trouvées à l'intérieur de leur organisme.

L'un d'entre eux explique à Mediapart avoir travaillé sans porter la cagoule et la bouteille d'oxygène  permettant de ne pas respirer l'air environnant. «La réserve de l'appareil respiratoire individuel est trop limitée par rapport au temps d'intervention, cela nous aurait obligé à entrer et sortir plusieurs fois du bâtiment, ce qui aurait prolongé le temps d'intervention», ajoute-t-il, sous le sceau de l'anonymat.

Faux, conteste Claire Delebarre, chargée en communication de la centrale de Paluel : «Ils n'ont pas porté leur appareil respiratoire car ils n'en avaient pas besoin». Et d'ajouter : «Il ne s'agit pas de contaminations internes car le xénon ne se fixe pas dans l'organisme, il est rejeté au bout de quelques expirations, c'est comme une cigarette.»

La quantité de gaz inhalé par ces agents est minime et sans danger, assure un militant CGT de la centrale qui a étudié le cas de ces personnes. «C'est en-dessous des seuils acceptables reconnus par l'Autorité de sûreté du nucléaire», confirme le salarié contaminé. Mais «16 personnes contaminées, c'est énorme!» commente un autre agent. Et cela prouve, d'après lui, la présence d'une grande quantité de gaz radioactif dans la salle où ont travaillé les volontaires de la Pentecôte. L'un des travailleurs pressentis aurait refusé de participer à l'intervention, jugeant les conditions trop peu sûres.
Le 21 juin, l'incident de la Pentecôte n'avait pas été signalé par l'Autorité de sûreté du nucléaire (ASN)  sur son site internet. Au demeurant, il ne lui a même pas été notifié. «C'est normal, ce n'est pas un événement, on est dans le ressenti», répond le service communication de la centrale. «Les faits sont dissimulés», veut croire un agent de Paluel. Au local d'un syndicat de la centrale, contacté par téléphone, la première réaction est lapidaire : «Seize contaminations ? Mais c'est un roman que vous écrivez !»

Il ne s'agit pas d'une fiction, mais bien de la réalité. Qui plus est, l'intervention de la Pentecôte n'a résolu qu'une partie du problème : la fuite gazeuse est aujourd'hui réparée, mais l'eau du circuit primaire, elle, s'échappe toujours. La réparation est reportée. Les ennuis de l'alternateur avaient été traités précédemment. Mais il reste la fuite qui affecte une ou plusieurs gaines de combustible. Là, pas de réparation possible : il faut arrêter le réacteur et remplacer les éléments de combustible défaillants. Or, cela ne se fera qu'au prochain arrêt de tranche programmé, dans environ un an.

De toutes les difficultés qui affectent Paluel, la plus inquiétante est la défectuosité de certaines gaines de combustible, estime l'une de nos sources. Pourquoi ? Parce que ces gaines en alliage métallique constituent la première des barrières qui isolent la matière radioactive de l'environnement extérieur. Elles ont la forme de longs cylindres dans lesquels sont empilées de petites pastilles d'uranium radioactif. Ces «crayons» sont réunis en «assemblages» qui forment le cœur du réacteur.

"C'est comme du vin, parfois, il est bouchonné"

 Le réacteur est une sorte de chaudière : les réactions nucléaires qui se produisent dans le combustible radioactif font chauffer l'eau du circuit primaire, qui à son tour transfère sa chaleur au circuit secondaire ; l'eau du circuit secondaire est vaporisée et la vapeur fait tourner la turbine qui produit l'électricité.

Le combustible radioactif, contrairement au charbon d'une chaudière classique, ne doit jamais être en contact avec l'environnement extérieur. A cette fin, les autorités nucléaires françaises ont élaboré une «doctrine de la sûreté» dont un principe de base consiste à enfermer la matière radioactive derrière trois «barrières»: d'abord la gaine du combustible ; ensuite la cuve et le circuit primaire ; enfin, l'enceinte de confinement du réacteur.

Des inondations menacent kansas City

Un ingénieur de l'armée a déclaré que le niveau de la rivière Missouri restera dangereusement élevé dans les prochains jours.  Les fortes pluies de lundi et mardi dans le Dakota et le Nébraska ont fait augmenter les réservoirs, le fleuve et ses affluents, forçant l'évacuation de l'eau des réservoirs qui sont remplis à 100%.  L'eau accumulée à partir du barrage situé sur la ligne du Nébraska Sud et du Dakota, prendra six jours pour arriver à Kansas City et ajoutera environ six pouces au niveau de l'eau de la rivière Missouri.

Source:
http://www.bizjournals.com/kansascity/news/2011/06/22/flood-managers-release-more-water.html

Michio Kaku sur CNN à propos de Fukushima : "Ils nous ont menti"

En entrevue sur CNN, le professeur de physique Michio Kaku, souvent interrogé par les médias concernant différents types de catastrophes, déclare que les autorités japonaises nous mentent sur la situation réelle et "explosive" à la centrale nucléaire Fukushima au Japon.  Très intéressant...


Les niveaux de l'eau montent et les barages sont sur le point de céder au Nébraska: et les centrales nucléaires sont déjà dans l'eau!

http://www.youtube.com/watch?v=hQQiUpp1xac&feature=player_embedded#at=37

La centrale nucléaire de Surry, en Virginie, cesse de faire fonctionner son réacteur

* Il y a trop d'incidents nucléaires en si peu de temps, il y a quelque chose qui nous échappe...  Considérant les cataclysmes en cours et ceux à venir, qu'adviendra-t-il de ces centrales nucléaires logées au centre de millions de citoyens?   Les tornades frappent les États-Unis en ce moment, une quarantaine dans le Nébraska dans les derniers jours et dernières heures, des inondations monstres sont en cours et le pire est à venir...

Dominion Virginia Power a encore fermé son réacteur no.2 à l'usine nucléaire de Surry.  La compagnie d'électricité a remis le réacteur en opération jeudi dernier après qu'une tornade ait frappé l'usine le 16 avril dernier.

Le réacteur fonctionnerait à 94% de sa capacité lundi, selon les données de la US Nuclear Regulatory Commission.  Selon un porte-parole, le réacteur a atteint une capacité de 100%, mais les ingénieurs ont repéré un problème dans les conduits de refroidissement de l'unité lundi après-midi.

La compagnie avait prévu de redémarrer le réacteur no.2 le mois dernier, mais les efforts ont été ralentis par des plaintes d'exposition à l'amiante.  L'indicent est sous enquète par le Département d'État du Travail et de l'Industrie.

Quelques vidéos d'Alex, du Japon, ont été sauvegardées

http://www.youtube.com/user/contrecensure

mardi 21 juin 2011

La FEMA ordonne l'évacuation de Minot (Dakota du Nord): plus de 10 000 personnes sont forcées de quitter leurs maisons

* Personnellement, si j'avais de la famille dans le secteur, je leur communiquerais cette information en toute urgence et je les inviterais à monter vers le Québec...

Un communiqué de la FEMA aujourd’hui annonce à quel point la situation est mauvaise et/ou dangereuse dans le Dakota du Nord (probablement due au barrage Garrison et aux 2 réacteurs nucleaires du Nebraska – dont un réacteur de type 4 GE).

La déclaration sur le site de la FEMA est ainsi donnée:

La FEMA
21 juin 2011

Évacuations obligatoires de la ville de Minot (Ward County)

En raison de fortes précipitations, le niveau du lac Darling (ND) doit augmenter, ce qui peut entraîner de graves inondations dans la ville de Minot (Ward County) et les zones rurales. Les niveaux actuels au lac Darling sont à 9000 pieds, et une augmentation de 16 000-17 000 pieds est prévue d'ici mercredi le 22 juin.

Le flux élevé de la rivière Souris, à Minot, pourrait commencer à augmenter au plus tard jeudi le 23 juin.  Les données actuelles sur la rivière Souris, à 16h00 (CDT) le 20 juin, étaient de 1553,29 pieds et les nouvelles projections prévoient l'atteinte de 1,563.0 pieds vers le 26 ou 27 juin. Cette montée sera plus élevée que le déluge de 1969 (1,555.4 pieds) et de 7 à 8 pieds plus haut que l’inondation de 1881 (1,558.0 pieds).

Une évacuation obligatoire a été ordonnée pour tous les résidents dans les zones visées. Tous les résidents dans les zones d’évacuation d’origine, 1-9, doivent être sortis de leurs maisons le 22 juin à 22 heures (CDT).22:00.  D'autres zones pourraient être ajoutées à cet ordre d’évacuation. Un abri a été ouvert à l’école de Burlington. La population du comté de Ward est de 61 675 habitants selon le recensement de 2010.

Traduction partielle de l'article trouvé sur:
http://theintelhub.com/2011/06/21/fema-enforces-mandatory-evacuation-of-minot-nd/

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés