Suivez ce blog via Facebook

mercredi 23 novembre 2011

Déclaration du président russe à propos du système de défense antimissile européen: la patience à ses limites!

Voici la traduction écrite du discours prononcé aujourd'hui.  Le ton se durcit à partir de 6:45...

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=eBf0I-rB0m0


0:01
Citizens of Russia, I address you today in connection with the situation concerning the NATO countries' missile defence system in Europe.
0:11
Russia's relations with the USA and NATO in the missile defence area have a long and complicated history.
0:23
I remember that when US President Barack Obama revised his predecessor's plans to build a missile defence system in Europe in September 2009, we welcomed this as a positive step.
0:39
This decision paved the way to our being able to conclude the important New START Treaty which was signed not too long ago
0:52
and which clearly states the intrinsic link between strategic offensive weapons and missile defence.
1:02
Let me state that again, this was a major achievement.
1:06
Subsequently, however, the USA began carrying out a new missile defence plan
1:11
that foresaw the creation of a missile defence system in stages.
1:15
This specifically raises concerns in Russia.
1:19
It would eventually see the deployment of US missiles and military capability in close proximity
1:29
to Russia's borders and in the neighbouring waters.
1:36
At the NATO-Russia Council summit in Lisbon a year ago,
1:41
I proposed developing a joint sector-based missile defence system in Europe
1:47
where every country would be responsible for a particular sector.
2:02
Furthermore, we were ready to discuss additional modifications to the system, taking into account our NATO partners' views.
2:12
Our only goal was to preserve the basic principle that Europe does not need new dividing lines,
2:20
but rather, a common security perimeter with Russia's equal and legally enshrined participation.
2:28
It is my conviction that this approach would create unique opportunities for Russia and NATO to build a genuine strategic partnership.
2:43
We are to replace the friction and confrontation in our relations with the principles of equality, indivisible security, mutual trust, and predictability.
2:56
Regrettably, the USA and other NATO partners have not showed enough willingness to move in this direction.
3:08
Rather than showing themselves willing to hear and understand our concerns over the European missile defence system at this stage,
3:19
they simply repeat that these plans are not directed against Russia and that there is no point for us to be concerned.
3:32
That is the position of the executive authorities, but legislators in some countries openly state, the whole system is against Russia.
3:41
But our requests that they set this out on paper in the form of clear legal obligations are firmly rejected.
3:54
We do hold a reasonable position. We are willing to discuss the status and content of these obligations,
4:01
but our colleagues should understand that these obligations must have substance and not be just empty words
4:11
They must be worded not as promises and reassurances, but as specific military-technical criteria that will enable Russia to judge
4:23
to what extent US and NATO action in the missile defence area correspond to their declarations and steps,
4:32
whether our interests are being impinged on, and to what extent the strategic nuclear balance is still intact.
4:38
This is the foundation of the present-day security.
4:41
We will not agree to take part in a programme that in a short while, in some 6 to 8 years' time could weaken our nuclear deterrent capability.
4:55
The European missile defence programme is already underway
5:01
and work on it is, regrettably, moving rapidly in Poland, Turkey, Romania, and Spain.
5:13
We find ourselves facing a fait accompli.
5:16
Of course we will continue the dialogue with the USA and NATO on this issue.
5:23
I agreed on this with US President Barack Obama when we met recently,
5:30
and on that occasion again stated our concerns very clearly.
5:38
There is still time to reach an understanding.
5:44
Russia has the political will to reach the agreements needed in this area,
5:50
agreements that would open a new chapter in our relations with the USA and NATO.
6:01
If our partners show an honest and responsible attitude towards taking into account Russia's legitimate security interests,
6:11
I am sure we can come to an agreement.
6:14
But if we are asked to 'cooperate' or in fact act against our own interests
6:24
it will be difficult to establish common ground.
6:30
In such a case we would be forced to take a different response.
6:34
We will decide our actions in accordance with the actual developments in events
6:40
at each stage of the missile defence programme's implementation.
6:45
In this connection, I have made the following decisions:
6:51
First, I am instructing the Defence Ministry to immediately put the missile attack early warning radar station in Kaliningrad on combat alert.
7:06
Second, protective cover of Russia's strategic nuclear weapons
7:13
will be reinforced as a priority measure under the programme to develop our air and space defences.
7:19
Third, the new strategic ballistic missiles commissioned by the Strategic Missile Forces and the Navy
7:32
will be equipped with advanced missile defence penetration systems and new highly-effective warheads.
7:41
Fourth, I have instructed the Armed Forces to draw up measures for disabling missile defence system data and guidance systems if need be
7:56
These measures will be adequate, effective, and low-cost.
8:05
Fifth, if the above measures prove insufficient,
8:12
the Russian Federation will deploy modern offensive weapon systems in the west and south of the country,
8:17
ensuring our ability to take out any part of the US missile defence system in Europe.
8:24
One step in this process will be to deploy Iskander missiles in Kaliningrad Region.
8:32
Other measures to counter the European missile defence system will be drawn up and implemented as necessary.
8:43
Furthermore, If the situation continues to develop not to Russia's favour,
8:49
we reserve the right to discontinue further disarmament
8:56
and arms control measures.
8:59
Besides, given the intrinsic link between strategic offensive and defensive arms,
9:09
conditions for our withdrawal from the New START Treaty could also arise,
9:16
and this option is enshrined in the treaty.
9:20
But let me stress the point
9:25
that we are not closing the door on continued dialogue with the USA and NATO on missile defence
9:35
and on practical cooperation in this area.
9:39
We are ready for that.
9:40
However, this can be achieved only through establishing a clear legal base for cooperation
9:50
that would guarantee that our legitimate interests and concerns are taken into account.
9:57
We are open to a dialogue
10:00
and we hope for a reasonable and constructive approach from our Western partners.

4 commentaires:

  1. bonjour isabelle

    comme toujours , bravo pour ce travail de recherche et d'information.

    crois tu qu'il serait possible d'avoir une traduction francaise du discours de medvedev?

    merci

    RépondreSupprimer
  2. traduit en Français

    00:01
    Les citoyens de la Russie, je m'adresse à vous aujourd'hui en relation avec la situation concernant les pays de l'OTAN "système de défense antimissile en Europe.
    00:11
    Relations de la Russie avec les Etats-Unis et l'OTAN dans la zone de défense antimissile ont une histoire longue et compliquée.
    00:23
    Je me souviens que lorsque le président américain Barack Obama a révisé les plans de son prédécesseur pour construire un système de défense antimissile en Europe en Septembre 2009, nous avons salué cet événement comme une étape positive.
    00:39
    Cette décision a ouvert la voie à notre être en mesure de conclure le traité START nouveau important a été signé il ya pas trop longtemps
    00:52
    et qui indique clairement le lien intrinsèque entre les armes offensives stratégiques et la défense antimissile.
    01:02
    Permettez-moi de répéter, ce fut une réalisation majeure.
    01:06
    Par la suite, cependant, les Etats-Unis a commencé à effectuer un nouveau missile plan de défense
    01:11
    qui prévoyait la création d'un système de défense antimissile en plusieurs étapes.
    01:15
    Cela soulève des préoccupations spécifiquement en Russie.
    01:19
    Il serait éventuellement voir le déploiement de missiles américains et de capacités militaires à proximité
    01:29
    aux frontières de la Russie et dans les eaux voisines.
    01:36
    Lors du sommet de Conseil OTAN-Russie à Lisbonne il ya un an,
    01:41
    J'ai proposé d'élaborer un sectorielles paritaires système de défense antimissile en Europe
    01:47
    où chaque pays serait responsable d'un secteur particulier.
    02:02
    Par ailleurs, nous étions prêts à discuter des modifications supplémentaires au système, en tenant compte des vues de nos partenaires de l'OTAN ».
    02:12
    Notre seul but était de préserver le principe de base que l'Europe n'a pas besoin de nouvelles lignes de démarcation,
    02:20
    mais plutôt, un périmètre de sécurité commun avec une participation égale et légalement inscrits de la Russie.
    02:28
    C'est ma conviction que cette approche serait de créer des opportunités uniques pour la Russie et l'OTAN pour bâtir un véritable partenariat stratégique.
    02:43
    Nous sommes pour remplacer le frottement et d'affrontement dans nos relations avec les principes d'égalité, de sécurité indivisible, la confiance mutuelle, et la prévisibilité.
    02:56
    Malheureusement, les Etats-Unis et d'autres partenaires de l'OTAN n'ont pas montré la volonté suffisante pour aller dans cette direction.

    RépondreSupprimer
  3. 03:08
    Plutôt que de se montrer disposé à entendre et à comprendre nos préoccupations sur le système de défense antimissile européen à ce stade,
    03:19
    ils ont simplement répéter que ces plans ne sont pas dirigées contre la Russie et qu'il n'y a pas de point pour nous d'être concernés.
    03:32
    Telle est la position des autorités exécutives, mais les législateurs de certains pays déclarent ouvertement, le système entier est contre la Russie.
    03:41
    Mais nos demandes qu'ils ont mis cela sur le papier sous la forme d'obligations juridiques claires sont fermement rejetées.
    03:54
    Nous ne détiennent une position raisonnable. Nous sommes disposés à discuter de l'état et le contenu de ces obligations,
    04:01
    mais nos collègues doivent comprendre que ces obligations doivent avoir de la substance et ne pas être seulement des mots vides
    04:11
    Ils doivent être rédigés non pas comme les promesses et les assurances, mais aussi spécifiques technico-militaire des critères qui permettront de juger de la Russie
    04:23
    dans quelle mesure des États-Unis et l'OTAN d'action dans le domaine de la défense antimissile correspondent à leurs déclarations et leurs étapes,
    04:32
    si nos intérêts sont empiété sur, et dans quelle mesure l'équilibre nucléaire stratégique est encore intact.
    04:38
    Ceci est le fondement de la sécurité d'aujourd'hui.
    04:41
    Nous n'accepterons pas de prendre part à un programme qui en peu de temps en temps certains de 6 à 8 ans pourrait affaiblir notre capacité de dissuasion nucléaire.
    04:55
    Le missile de défense européenne du programme est déjà en cours
    05:01
    et de travailler sur elle est, malheureusement, se déplaçant rapidement en Pologne, en Turquie, en Roumanie et en Espagne.
    05:13
    Nous nous trouvons face à un fait accompli.
    05:16
    Bien sûr, nous allons poursuivre le dialogue avec les Etats-Unis et l'OTAN sur cette question.
    05:23
    Je suis d'accord à ce sujet avec le président américain Barack Obama lorsque nous avons rencontré récemment,
    05:30
    et à cette occasion de nouveau déclaré très clairement nos préoccupations.
    05:38
    Il est encore temps d'atteindre une compréhension.
    05:44
    La Russie a la volonté politique de parvenir à des accords nécessaires dans ce domaine,
    05:50
    accords qui ouvrent un nouveau chapitre dans nos relations avec les Etats-Unis et l'OTAN.
    06:01
    Si nos partenaires montrent une attitude honnête et responsable à l'égard en tenant compte des intérêts légitimes de sécurité de Russie,
    06:11
    Je suis sûr que nous pouvons arriver à une entente.
    06:14
    Mais si nous sommes invités à «coopérer» ou agissent en fait contre nos propres intérêts
    06:24
    il sera difficile d'établir un terrain commun.
    06:30
    Dans un tel cas, nous serions contraints de prendre une réponse différente.
    06:34
    Nous allons décider de nos actions en conformité avec l'évolution réelle des événements
    06:40
    à chaque étape de la mise en œuvre du programme de défense antimissile est.
    06:45
    A cet égard, j'ai pris les décisions suivantes:
    06:51
    Premièrement, je suis demandant au ministère de la Défense de mettre immédiatement l'attaque au missile station de radar d'alerte précoce à Kaliningrad en alerte de combat.

    RépondreSupprimer
  4. 07:06
    Deuxièmement, la couverture protectrice de la Russie des armes nucléaires stratégiques
    07:13
    sera renforcée comme une mesure prioritaire dans le programme pour développer notre air et les défenses de l'espace.
    07:19
    Troisièmement, la nouvelle missiles balistiques stratégiques commandées par les Forces de missiles stratégiques et de la Marine
    07:32
    seront équipés de systèmes de missiles avancés pénétration de la défense et de nouvelles ogives très efficace.
    07:41
    Quatrièmement, j'ai demandé aux Forces armées de définir des mesures permettant de désactiver les données système de défense antimissile et de systèmes de guidage si nécessaire
    07:56
    Ces mesures seront suffisantes, efficaces et à faible coût.
    08:05
    Cinquièmement, si les mesures ci-dessus s'avèrent insuffisantes,
    08:12
    la Fédération de Russie va déployer des systèmes modernes arme offensive à l'ouest et le sud du pays,
    08:17
    assurer notre capacité à prendre toute partie du système de défense antimissile américain en Europe.
    08:24
    Une étape dans ce processus sera de déployer des missiles Iskander dans la région de Kaliningrad.
    08:32
    Autres mesures pour contrer les missiles système européen de défense sera établi et mis en œuvre si nécessaire.
    08:43
    Par ailleurs, si la situation continue à se développer à ne pas favoriser la Russie,
    08:49
    nous nous réservons le droit de cesser la poursuite du désarmement
    08:56
    et les mesures de contrôle des armements.
    08:59
    Par ailleurs, étant donné le lien intrinsèque qui existe entre les armes stratégiques offensives et défensives,
    09:09
    conditions de notre retrait du nouveau traité START pourrait également survenir,
    09:16
    et que cette option est inscrite dans le traité.
    09:20
    Mais laissez-moi insister sur le fait
    09:25
    que nous ne fermons pas la porte à la poursuite du dialogue avec les Etats-Unis et l'OTAN sur la défense antimissile
    09:35
    et sur la coopération pratique dans ce domaine.
    09:39
    Nous sommes prêts pour cela.
    09:40
    Toutefois, cela peut être réalisé qu'à travers l'établissement d'une base juridique claire pour la coopération
    09:50
    qui garantissent que nos intérêts et préoccupations légitimes sont prises en compte.
    09:57
    Nous sommes ouverts à un dialogue
    10:00
    et nous espérons que d'une approche raisonnable et constructive de nos partenaires occidentaux.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés