Suivez ce blog via Facebook

mardi 24 mai 2011

Le soleil influence le réchauffement climatique: une responsabilité partagée avec les pollueurs!

* Des scientifiques, dans les dernières années, ont enregistré une hausse des températures à la surface d'autres planètes dans notre système solaire, accusant l'augmentation de l'activité du Soleil.  Les scientifiques du réchauffement climatique, à la solde de l'élite dirigeante, prétendent que l'homme est le grand responsable du réchauffement climatique, ce qui justifie diverses mesures répressives (ce n'est pas mauvais en soi dans certains cas) comme la taxe sur le carbone (une arnaque!).  On ne peut pas nier l'augmentation des gaz à effet de serre, mais est-ce que l'homme est l'unique responsable du réchauffement climatique?  Certainement pas!

Des physiciens du Danemark et du Royaume-Uni ont montré comment les rayons cosmiques peuvent stimuler la formation de gouttelettes d'eau dans l'atmosphère de la Terre. Les chercheurs disent que c'est la meilleure preuve expérimentale que le Soleil influence le climat en modifiant l'intensité du flux de rayons cosmiques atteignant la surface de la Terre.

Les experts internationaux sur le changement climatique prétendent que le réchauffement enregistré au cous des 50 dernières années a été causé par les émissions de gaz à effet de serre d'origine humaine.  Cependant, certains scientifiques affirment que le Soleil pourrait avoir une influence significative sur l'évolution du climat de la Terre, en soulignant que dans les siècles passés, il y a eu une corrélation étroite entre les températures et les activités solaires.

Les changements de luminosité du Soleil sont soupçonnés d'avoir modifié la température sur la Terre de quelques centièmes de degré au cours des 150 dernières années.  Les chercheurs ont donc étudié comment le Soleil pourrait modifier indirectement le climat de la Terre et une hypothèse, avancée par Henrik Svensmark de l'Institut de l'Espace de Cophenhague, postule un lien entre l'activité solaire et le flux de rayons cosmiques.  Selon Svensmark, les nuages réflètent des rayonnements en provenance de l'espace et le nombre de rayons cosmiques atteingnant la Terre dépend de la force du champ magnétique solaire.  Lorsque ce champ magnétique est plus fort (comme en témoigne un plus grand nombre de taches solaires), plus les rayons sont déviés, moins de nuages sont formés et donc, la Terre se réchauffe et lorsque le champ est plus faible, la Terre se refroidit.

Il y a tellement de choses qui ne sont pas connus sur la formation des nuages, il est donc possible que cela pourrait être un élément important du réchauffement de la planète, dit Svensmark.

* Est-ce que les chemtrails, qui "tapissent" le ciel de nuages, pourraient avoir un lien avec tout cela?

Source:
http://environmentalresearchweb.org/cws/article/news/45995

1 commentaire:

  1. « si l'effet des rayons cosmiques s'avère nettement plus important que celui du "serre" alors on pourra conclure indéniablement que les raisons anthropiques du réchauffement climatique devront être écartées-
    merci de me confirmer si tel est le cas
    Nadjib KADI
    Algérie Médéa

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés